Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : Moscou et Damas appellent à obliger les USA à "retirer intégralement leurs troupes"

Moscou et Damas estiment que la communauté internationale doit obliger les États-Unis à retirer leurs troupes « de la Syrie souveraine », leur présence illégale dans le pays étant « le principal facteur déstabilisateur sur le chemin de la renaissance de la Syrie ».

 

La Russie et la Syrie ont appelé à faire pression sur les États-Unis pour les forcer à retirer leurs troupes de Syrie et à libérer les territoires syriens occupés.

« La présence illégale sur le territoire de la Syrie souveraine des États-Unis et de leurs alliés, qui entravent le rétablissement du contrôle du gouvernement légitime sur l’ensemble du pays, est le principal facteur déstabilisateur sur le chemin de la renaissance de la Syrie », ont constaté les chefs des états-majors de coordination russe et syrien dans une déclaration commune Sur la situation humanitaire en Syrie et les problèmes empêchant la réalisation de l’initiative d’évacuation des réfugiés du camp Al-Roukban.

« Nous exhortons l’ensemble de la communauté internationale à faire pression sur les États-Unis, qui continuent de violer les normes du droit international par leur présence sur des territoires syriens occupés, et à les contraindre de retirer intégralement leurs troupes de la Syrie souveraine », a ajouté le communiqué.

Le document rappelle que les forces américaines continuent de contrôler une zone de 55 kilomètres autour de leur base militaire d’Al-Tanf, dans le sud de la Syrie, ainsi que d’empêcher la fermeture du camp de réfugiés Al-Roukban.

 

La réalisation du plan de l’ONU torpillée

Les États-Unis refusant de donner des garanties de sécurité sur le territoire occupé dans le secteur d’Al-Tanf, la réalisation du plan de l’ONU sur l’évacuation des réfugiés de ce camp a été suspendue. Mais Washington continue d’insister sur la nécessité d’acheminer régulièrement des chargements humanitaires dans ce camp.

« Tout se résume au désir des États-Unis de ravitailler les radicaux qu’ils contrôlent en produits alimentaires et articles de première nécessité au détriment de l’ONU », a souligné le communiqué.

Toujours selon les dirigeants des états-majors de coordination russe et syrien, les États-Unis ont torpillé le plan d’évacuation de réfugiés syriens du camp Al-Roukban. Ainsi, le plan des Nations unies soutenu par Damas prévoyait que de 2000 à 2500 personnes quittent le camp durant cinq jours. Or, le 29 septembre, seulement 336 personnes s’étaient présentées au poste de contrôle de Djleb.

Dans une récente déclaration à Sputnik, le colonel Myles B.Caggins, porte-parole de l’opération Inherent Resolve menée dans le cadre de la coalition internationale, avait pourtant indiqué que celle-ci était prête à soutenir toute initiative de l’ONU visant à alléger les souffrances et à améliorer la qualité de vie à Al-Roukban, y compris tout retour volontaire et en sécurité des réfugiés chez eux.

L’opération de dissolution d’Al-Roukban a démarré le 27 septembre. Le général Alexeï Bakine, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, avait annoncé que le plan des Nations unies et du Croissant-Rouge syrien prévoyait le départ des réfugiés restants dans les 30 jours à compter du début de l’opération.

Al-Roukban est situé dans le rayon de 55 kilomètres autour de la base militaire américaine d’Al-Tanf, à la frontière de la Syrie et la Jordanie. Les militaires russes, ainsi que des responsables des diplomaties russe et syrienne ont déclaré à plusieurs reprises que la situation dans le camp frôlait la catastrophe humanitaire.

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Aucun rapport : Julie Graziani virée de "L’incorrect" parce qu’elle n’a pas été… "politiquement correcte" . Son patron de Guillebon fait honte à son prestigieux lignage, et devrait changer son patronyme pour celui , plus adéquat, de "de Couillon".

     

    Répondre à ce message

    • #2316862

      Il n’y a rien de prestigieux chez ce personnage à l’allure de clochard aux cheveux gras.

      Il suinte la lâcheté, le mensonge et la bêtise. Il ne fallait pas s’attendre à un acte de bravoure de ce genre de rentier qui parasite le prestige de ses aïeux. Ce sont toujours les premiers à te tirer dans le dos.

      Que cela serve de leçon . Voyez le visage de l’ennemi : il a une tronche de chien battu.

       
  • Il n’est pas certain que Trump veuille rester en Syrie,mais les pressions de l’Etat profond sont une composante avec laquelle il doive jouer,aussi Chine et Russie viennent-elles à point pour un petit coup de pouce ?
    Les kurdes qui retournent leur veste à chaque moment risquent d’en faire les frais,satisfaisant ainsi Turquie,Syrie,Iran et Irak.
    L’autre perdant serait celui,qui dans la pénombre a jeté de l’huile sur le feu pendant toutes ces années.Mais au jeu du M-O compliqué,nombreuses sont les cases surprises...

     

    Répondre à ce message

  • ... « Le principal facteur déstabilisateur est.... La Torah Falsifiée »

     

    Répondre à ce message

  • #2316716

    Certes j’suis le premier içi des fois a critiquer la Russie,mais force et de constater que sans leurs présence la Syrie aurait une toute autre gueule aujourd’hui,mais quoique elle a pas mal morfler hein ont va pas s’mentir ! Russes ou pas comme alliés pffff,après nous sommes pas sur le terrain pour voir ce qu’il s’y passe mais,je trouves que le Lavrov et le Poutine parle trop contrairement aux yankees qui eux ne se gêne pas pour rentrer dans le tas direct,a un moment, conséquences catastrophique ou pas faudrait aussi attaquer de front ces amerloques pour leurs montrées une bonne fois pour toutes que ils font plus peur a personne et croyez le ou non,ils se calmerait direct ou pas...ils ont tellement la tête dure ces connards.
    Bon j’arrête car moi et la géopolitique ça fait 2 ^^ ,j’vais plutôt aller dans la section dessin de la semaine.

     

    Répondre à ce message

    • Tu fais bien ! Quand les russes auront peur des gringos tu seras intelligent ! Ce n ’est pas gagné !
      Les russes en Syrie avec une simple patrouille face à une coalition de 69 pays ont permis l’échec de califat planifié , les colonnes de camions citernes bombardés, Bachar a récupéré une bonne partie de son territoire et se balade sur les marchés.
      Les us n ’ont rien pu faire ! Et pour le pétrole syrien , là encore les russes les auront à l’usure , les bombardements sur le trafic de pétrole peuvent reprendre !

       
  • D’autant plus que ce retrait serait raccord avec la politique du "boy at homecoming"...et qu’ils se démerdent...En attendant que les US soient, à nouveau, suppliée d’intervenir, sous une forme quelconque...

     

    Répondre à ce message

  • Et ils auraient ajouté hors micro : "Et BHL, ferme-là à tout jamais !!!"

     

    Répondre à ce message

  • On peut dire ce qu’on veut de la Russie,mais en attendant,leurs "gouvernants" ou "décideurs" ont des couilles...ce qui n’est pas le cas de la france et de nombreux pays européens... !!Et d’ailleurs,si la Syrie(du moins ce qu’il en reste,grâce au sionisme et us)
    existe encore,la Russie y est pour quelque chose,ainsi que la Chine a plus petite échelle

     

    Répondre à ce message

  • Les cowboys sont des têtes de pioches. Tant que personne ne les arrête, ils continuent. On ne peut compter sur l’ONU, outil sioniste. Pour obtenir un effet rapide en évitant les astuces dillatoires, il faut mettre en œuvre le principe de réciprocité : envoyer un commando prendre en otage et équiper d’explosifs un champ pétrolier de même importance dans une zone sous contrôle US ou israëlienne et mettre les Yankees devant leurs responsabilités sous les yeux du monde diplomatique à défaut des merdias.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on y réfléchit, tous ces morts depuis des décennies à cause de l’ingérence américaine et de bien d’autres pays au Moyen-Orient pour saccaparer l’énergie sous toutes ses formes. L’importance de la souffrance de la communauté des lumières paraît dérisoire à côté. Entre autres.

     

    Répondre à ce message

  • El la France qui montre ses muscles en Syrie et ailleurs alors que ses banlieues crament, ses SDF crèvent et ses migrants affluent, elle occupe pas illégalement ce pays souverain ?

     

    Répondre à ce message

    • #2317023
      Le 8 novembre à 14:41 par Géo Dééf & Géél Dééf
      Syrie : Moscou et Damas appellent à obliger les USA à "retirer intégralement (...)

      les présidents Français depuis Mitterand jusqu’à Macron ont toujours voulu faire leurs Lois
      chez les Assad d’abord Hafez le père et puis maintenant Bachar le fils
      ces mêmes présidents qui sont incapables d’appliquer les leurs de lois dans leur propre pays
      et qui ne sont pas maitres chez eux en France occupée et colonisée !

       
Afficher les commentaires précédents