Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : le BRICS soutient le projet de résolution russe

Les pays de la zone BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) soutiennent le projet de résolution russe sur la Syrie, a annoncé lundi le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU Vitali Tchourkine.

"Nos collègues du BRICS - la Chine, le Brésil, l’Afrique du Sud et l’Inde - ont immédiatement appuyé le projet russe", a indiqué M.Tchourkine à la chaîne Russia Today après avoir qualifié de partial le projet de résolution sur la Syrie proposé par les Etats-Unis et plusieurs pays européens.

"Notre projet de résolution est déjà imprimé en bleu, cela signifie qu’il s’agit de la version définitive du document qui peut être soumis au vote du Conseil de sécurité de l’ONU dès demain", a ajouté le diplomate.

M.Tchourkine juge impossible la fusion des deux projets de résolution. "Réunir les deux projets serait comme hybrider les organismes de planètes différentes. Mais nous sommes prêts à une discussion compte tenu de la situation difficile", a ajouté M.Tchourkine.

Depuis le 15 mars dernier, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon l’opposition et les défenseurs des droits de l’Homme, la répression de la révolte populaire en Syrie par les forces de sécurité aurait fait plus de 2.200 morts.

Le 23 août, la Russie, la Chine, Cuba et Equateur ont voté contre la résolution "politisée" sur la Syrie adoptée par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies à Genève.

Selon Moscou, ce document demandant la création d’une commission d’enquête internationale indépendante sur les violations des droits de l’homme en Syrie, rejette la responsabilité de la tragédie syrienne sur le gouvernement et vise apparemment à renverser un régime légitime.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne sais pas si vous êtes au courant... :

    http://www.lematin.ma/journal/Syrie...

    C’est récurrent...


  • Mais j’en ai franchement marre de ces chiffres balancés en l’’air comme ça !
    Pourquoi ne disent-ils jamais que parmi tous ces morts, il y a au moins 600 soldats et policiers morts ? Bon, on sait bien pourquoi...

    Et par rapport à l’article de "Bob", ils parlent d’un caricaturiste tabassé par les forces de sécurité. Ce ne sont pas les forces de sécurité merde, ce caricaturiste est dans un hopital syrien là en ce moment même, c’est complètement ridicule...
    Les Moukhabarat l’auraient fait disparaitre si elles le voulaient, mais non les mecs décident de tabasser un vieillard et puis ensuite de le mettre dans un hopital syrien, pour faire de encore plus de mauvaise pub au régime... N’importe quoi...


  • Il y a 2 Damascus sur ce site, je le précise étant donné que je suis à l’opposé de vos positions. Les images tournaient en boucle à la télé pour nous montrer entre autre un minaret sur lequel on observe plusieurs centaines d’impact de balle, dans un premier temps le gouvernement nous a vendu l’escroquerie selon laquelle les jets de poussière dû aux impacts provenaient en fait de tireurs embusqués dans le minaret puis il y a quelques jours une autre vidéo a été publié avec un plan plus large montrant bel et bien un blindé "se faisant la main" sur l’édifice, bref OUI il est possible que le mouvement de révolte en Syrie soit orienté par l’extérieur mais évitons la caricature cela ne fait pas des manifestants des traitres payés par l’étranger pour foutre le souk, la révolte et belle est bien populaire. Beaucoup de Syriens malgré leurs diplômes doivent enchainer deux jobs pour essayer de s’en sortir quand nos chers moukhabarat roulent dans de grosses berlines allemandes ou encore que les étudiants syriens envoyés à l’étranger sont en majorité de confession alaouite comme le président et ce n’est que le sommet de l’iceberg. Malgré le fait que bon nombre de médias occidentaux mentent et ne sont en grande partie que le relais de leurs gouvernements respectifs servant leurs intérêts il y un stade où on ne peut plus se voiler la face à moins qu’il existe des studios de cinéma géant en Syrie pour filmer cette "fausse révolte". Le pouvoir en place répond de la pire façon en essayant de réprimer le mouvement par la force car il est dépassé par les événements, il n’a pas liquidé le caricaturiste Syrien car cet homme est mondialement connu, sa mort aurait dégradé encore d’avantage l’image du pouvoir, les moukhabarats se sont contentés de faire passer un message. Il faut être fou pour prétendre que les coupables seraient des manifestant qui ensuite chercheraient à faire endosser le crime aux moukhabarats il s’agit bien la de la rhétorique du pouvoir en place celle-là même qui prétend riposter que lorsqu’on leur tire dessus. Si il y a bien quelques manifestant armés ils sont peu nombreux pour la simple et bonne raison que le gouvernement n’attend qu’une chose la prise des armes par l’ensemble de ces derniers pour avoir une excuse et réprimer l’ensemble de la révolte dans le sang et les manifestants l’ont bien compris. Je n’ai jamais été un anti-Bachar de la première heure pour des raisons de stabilité du pays mais là on a dépassé les limites de l’acceptable.