Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Syrie : le discours en "triple saut" de Noam Chomsky

En lisant tranquillement et avec respect l’interview de Noam Chomsky donnée à LMaDO [article publié sur Le site Investig’Action le 12 septembre dernier], nous avons été surpris de devoir reprendre la lecture, en particulier sur ce que dit le très célèbre linguiste à propos du conflit syrien. En effet, autant la position pacifiste de Chomsky ne fait aucun doute pour nous, autant il est clair que les propos qu’il tient et la façon dont il pose la situation en Syrie amène directement le lecteur ou l’auditeur à une confusion troublante, voire même vers une impasse dangereuse.

En parlant de « suicide » à propos de la nation syrienne, en renvoyant la République syrienne dos à dos avec ceux qui la combattent, et enfin, en déclarant au détour d’une précision que ni Israël ni les USA n’ont apporté (et n’apportent) de l’aide aux « rebelles syriens », Noam Chomsky passe par-dessus la cause principale de la guerre en Syrie et à côté d’une analyse digne de ce nom de la situation au Moyen-Orient. Nous vous invitons donc, en reprenant ses propos, à relever les trois points qui nous semblent d’abord très éloignés de la vérité et des faits, et qui, somme toute, dénotent une approche très peu objective pour ne pas dire fâcheusement partiale.

Premièrement, il est fondamentalement incorrect de parler de « suicide » à propos de la Syrie. Cette terminologie insinue en effet que les dirigeants et responsables politiques syriens qui sont impliqués dans le conflit depuis plus de deux ans (le Président Bachar al-Assad en tête) sont dans la déraison la plus totale. [...]

Qui plus est, Noam Chomsky enclenche la deuxième vitesse quelques lignes plus bas en imputant la même part de responsabilité à la République syrienne (« un régime horriblement violent ») qu’à ceux qui la combattent (« qui vont des milices extrêmement malveillantes à d’autres plus laïques et démocratiques »). [...]

Troisièmement, et puisque nous venons de l’évoquer, quand Noam Chomsky affirme que les USA et Israël n’aident pas les rebelles, nous sommes en droit de lui demander de qui il se moque !

Lire la suite de l’article sur michelcollon.info

Pour des analyses plus sérieuses que celles de Chomsky,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Noam a 85 ans, c’est le fils de deux professeurs d’Hébreu, laissez-le revenir tranquillement au Talmud de ses ancètres ...


  • chomski est un sayan aussi, mais plus fin que les notres.


  • michel collon, vers l’antisionisme conséquent ?

     

  • #533767

    Soral a bien cerné ce personnage très subtil au service du sionisme bien qu’il se déclare opposé à la politique israélienne. N’oublions pas que ce virtuose de l’enfumage à été hostile à la campagne de boycotte du régime d’apartheid israélien ! Pas étonnant dès lors qu’il lance ce genre de bombardements verbales au phosphore blanc contre la Résistance.


  • #533805

    La guerre en Syrie fait partie des sujets permettant de discerner ennemis, collabos, idiots utiles, et les gens biens.


  • Chomsky est un charlatan, un fumiste et un sioniste
    c’est connu de longue date
    On ne trouve qu’exceptionnellment une juif honnete et antisioniste, en général , un converti comme Dommergue ou frère Nathanael

     

    • #534149

      Par exemple Rony Brauman qui avait toujours été contre le droit d’ingérence, et qui veut la guerre en Syrie.


    • #534252

      En effet ! Et parmi les antisionistes juifs dignes de ce nom, vous pouvez aussi citer Israël Shahak et Israël Shamir. Rien à voir avec cet imposteur de Chomski que les médias encensent et pour cause. En général le système ne déroule pas le tapis rouge à ses opposants....


  • Perso, cette conclusion de Chomsky, ne m’étonne pas le moins du monde.
    Michel Collon -auteur- ne devrait pas être surpris non plus.


  • #533857

    NOM Chom sky est un faux cul et l’a toujours été. C’est un intello à la Finkelcraut. A travers tous ses propos il y a de la duplicité. Il ne faut pas écouter ce diablotin scribouillard qui se révèle au grand jour pour les naifs. Et puis aux States, ya l’AIPAC et ce truc là est une agence punitive radicale dont il peut faire les frais ...
    Les arguments merdiatiques du faux derchrahellien :
    1- On a retrouvé la Syrie qui c’était suicidée de 3 balles dans le dos !
    2- Usrahell n’aident pas les rebelles , c’est vrai ... C’est un contrat commandité auprès des putes de l’Empire...
    3- En renvoyant dos à dos les opposants, NOM Chom Sky se dédouane et s’en lave les pogne comme Ponce Pilate.
    Et puis ça apprendra à Bachar à protéger le Golan ! Il espérait quoi , des remerciements. Avec les Zionos ya pas de Pardon.
    On a compris leur manège et celui-là embrouille encore plus les pistes. Allez les potes de France Réconciliée, ON NE VA PAS SE LAISSER BAISER même avec de l’huile !


  • Serait il Esope ? ou bien fou dans le sens opposé. !a force de jouer avec les mots en aurait il perdu le sens ?


  • "Nous sommes gênés par les propos de Noam Chomsky". Il serait peut-être temps Michel, tu crois pas ? La probabilité qu’un lecteur de Collon passe à Soral est sûrement moins élevée que celle de ce même lecteur restant bloqué à Collon. On le remercie pour son travail mais l’antisionisme de confort, servant de prétexte pour dire qu’il y a encore de la liberté d’expression hein...


  • C’est pas nouveau, Chomsky était déjà complêtement à côté de la plaque sur le 911.

     

    • le 911, l’assassinat de Kennedy sont bien pratiques : ils permettent de démasquer, sans effort, les collabos du système...Lorsqu’un intellectuel, une personnalité quelconque défend coûte que coûte les versions officielles du 911, alors on sait que ce n’est plus la peine d’écouter le reste...je sépare, dès lors, le bon grain de l’ivraie !!


  • allez michel, encore un petit effort !


  • #533975

    Michel Collon critiquant Chomsky ? Etonnant ! Se rendra-t-il compte que la position de Chomsky sur la Syrie est exactement du même ordre que celle sur le 11 septembre ? Le boulot de Chomsky est de représenter une fausse dissidence radicale tout en validant quelques versions officielles d’événements dont la réalité doit impérativement rester secrète.
    Quant à Collon il est légitime qu’il refuse d’aborder des thèmes extrêmement dangereux comme la shoah ou le 11 septembre, après tout à part quelques exceptions (Dieudo, Soral) on ne peut pas toucher à tout et quand on le fait c’est souvent contre-productif, chacun son boulot ! Toutefois si on fait le choix de ne pas toucher à certains thèmes il faut alors garder un mutisme complet et ne pas cracher à la gueule de ceux s’attaquant à ces derniers !


  • #534091

    Noam Chomsky est apparu au fur et à mesure où son œuvre s’est dévoilée, comme un penseur pas si radical, mais un véritable embrouilleur. La démonstration dans son dernier article est sans appel, l’intellectuel est trop documenté pour ne pas connaitre la réalité du démarrage de la guerre en Syrie, on peut donc l’accuser de faire le jeu des adversaires d’Assad dans la région.
    A un moment il souhaite que l’armée israëlienne se masse dans le Golan pour obliger l’armée syrienne à abandonner le front et ainsi soulager les opposants. Inutile de perdre son temps à commenter ce genre de saloperie...


  • Chomsky a fait des choses positives , par exemple la signature de la pétition de Blanrue contre la Loi Gayssot.. mais il semble désormais très gâteux... Est-ce l’âge ?

     

    • #535411

      Peut-être savait-il que cette pétition n’aboutirait jamais. En somme, c’est mettre du mercurochrome sur une jambe en bois, ça ne sert à rien.


    • Peut être oui.. en tout les cas j’espère qu’il a demandé une grosse retraite au MIT pour son ultime contribution car cet article signe sa fin chez les progressistes US - qui sont tous opposés aux guerres et n’ont jamais validé son analyse du 11/9


  • #534150

    A-t-il atterri sur la caisse enregistreuse ?


  • Encore un qui fait parti du Sayan Super crew, la fine équipe


  • #534161

    C’est ce qu’Atzmon appelle le "juif de gauche" ou "sioniste anti-sioniste" ou le "juif humaniste". Un oxymoron.
    Ces gens là sont validés par l’empire pour donner un choix impossible à l’opinion publique. Soit vous soutenez le sionisme "de droite" (liebermann, netanyaou) soit les "juifs pacifistes" qui légitiment la paix imposée par l’agresseur. Dans les 2 cas l’agressé est battu.


  • Cet article est publié sur le site de Michel Collon mais ce n’est pas ce dernier qui l’a écrit. C’est un dénommé Pierre Gustave (c’est écrit en haut à droite de l’article)


  • Cette déférence quasi-mystique envers Chomsky est d’un ridicule... Encore cette fascination débile envers l’Amérique alors que nous avons des intellectuels largement au-dessus.


  • #534305

    Chomsky se trompe aussi, ça lui arrive, comme tout être humain...
    Perso, ça faisait un petit moment que je trouvais que Chomsky pêchait par trop d’"étasunocentrisme" et cet article confirme mon impression. Bien qu’il critique vertement la politique étasunienne depuis très longtemps, je trouve qu’il a quand même le parti-pris que les Etats-Unis sont le bastion mondial de la démocratie, du progrès humain, bla bla bla bla...


Afficher les commentaires suivants