Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : le gouvernement reprend le contrôle de la plupart des gisements pétroliers

Les djihadistes perdent du terrain face aux troupes fidèles à Bachar el-Assad, qui aspirent dans un avenir proche à rétablir le contrôle de l’ensemble des gisements pétroliers en Syrie, selon l’ambassadeur de Syrie en Chine.

 

D’ici la fin octobre, le gouvernement syrien envisage de reprendre le contrôle de l’ensemble des gisements pétroliers et gaziers du pays, a fait savoir l’ambassadeur de Syrie en Chine, Imad Moustafa, dans un entretien au tabloïd chinois Global Times.

« Ces deux derniers mois, nous avons rétabli le contrôle de la majorité des gisements pétroliers et nous espérons que d’ici la fin du mois prochain, 100 % des gisements pétroliers et gaziers seront contrôlés par le gouvernement syrien », a-t-il indiqué au Global Times.

Selon l’ambassadeur, Damas élabore déjà des projets de reconstruction du pays après la guerre. Ces derniers sont concentrés autour de trois axes : rétablissement de l’électricité et du secteur énergétique, ainsi que la construction de logements.

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • tres bonne nouvelle,merci qui ? merci vladimir !!!


  • Le pétrole et le gaz il n’y a que ça qui les intéresse pour le reste c’est trop tard, il ne fallait pas détruire !


  • Voilà ce qu’écrivait Libération en mars 2016 :

    De plus, pour boucler la boucle et préserver ses intérêts gaziers en Méditerranée orientale, la Russie, à travers la société Soyuzneftgaz, a signé en 2013 un accord avec la Syrie, sans passer par le processus habituel d’appel d’offres, pour explorer l’offshore syrien.

    http://www.liberation.fr/planete/20...

    Avant la guerre - non déclarée [voir Maître Damien Viguier sur le sujet], et pour diverses raisons : 1°) au cas où elle serait perdue, il n’y aurait pas d’indemnités à payer pour les vaincus ! 2°) Ne pas être cité dans l’Histoire comme des cultures plus destructrices que celles des races turco-mongoles [Tamerlan s’est émerveillé devant la beauté de Samarcande et s’est refusé à la détruire - Genghis Khan distinguait l’homme et le reste du monde vivant : l’agent orange, il ne l’aurait pas déversé sur la faune et la flore mais dans chaque bouche ricaine...] 3°) Ne pas être confondu avec la Judée, ennemi déclarée de l’idéal antique et de la Haute Antiquité : on est de culture gréco-romaine, hellénique (!), jamais on aurait voulu la destruction du temple de Bêl de l’ancienne Palmyre. Ce sont les musulmans actuels [plus intègres que le Calife Omar et le Prophète de l’Islam (!)] qui ont fait ça !

    Bref, avant la guerre, La France, menée par Chirac et Sarko, s’était énervée contre le jeune président syrien qui avait refusé que la compagnie Total soit automatiquement sélectionnée sans passer par le processus d’appel d’offres. Libération fait trop rire... Ce papier a aussi ses « spécialistes » du Moyen-Orient, de la Mésopotamie d’hier et d’aujourd’hui. Tel Jean-Pierre Perrin qui fait des parallèles entre Alexandre le Grand et W. Bush ! Incroyable.


  • ah ben va y avoir de la bagarre a priori, les idiots utiles du YPG en ont attrapés quelques-uns, après y a peut-être des accords de restitution m’enfin ca regarde mal cette histoire... et les pauvres Kurdes, on les comprend mais ca va leur couter cher de s’associer au diable, créer leur Kurdistan sous l’égide d’Israel c’est le meilleur moyen à terme pour disparaitre des pages du temps (pour reprendre une expression pas toujours bien connue), et ils n’ont pas de legitimité historique sur la plupart des regions dont ils se sont emparés (en Syrie du moins, mais y a des morceaux d’Iraq qui posent aussi question), pour aller quester ca à l’onu ca va être compliqué !