Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

Le secrétaire d’État à la Défense Jim Mattis démissionne

Prendre prétexte de l’attaque de Strasbourg pour justifier la station de troupes françaises en Syrie est un risque politique. C’est pourtant la position du ministre Loiseau, qui semble être obligée de justifier l’injustifiable.

 

Il n’y a évidemment aucun rapport entre les meurtres du marché de Noël et la lutte contre Daech en Syrie, alors que l’État français a armé les rebelles et, par capillarité, les djihadistes.

Mais le pouvoir d’Assad a tenu, et la France reste bêtement à faire une guerre que l’alliance russo-irano-syrienne a déjà gagnée. Le trio Sarkozy-Hollande-Macron a détruit en 10 ans un siècle de politique arabe de la France.

Du côté américain, l’annonce du retour des 2 000 troupes sous 100 jours par le président Trump a fait sa première victime, le secrétaire d’État à la Défense Jim Mattis.

 

 

Mattis était pour le maintien des troupes dans l’est de la Syrie, soi-disant pour lutter contre Daech, mais Trump avait annoncé que Daech avait été battu... par les Américains ou plutôt la coalition, ce qui passait sous silence tout le travail de l’armée syrienne soutenue par les Russes.

Mattis, précise Le Monde, avait été mis à la retraite par Obama pour son agressivité extrême vis-à-vis de l’Iran...

Dernière annonce, car les décisions importantes ont l’air de s’accélérer outre-Atlantique, les USA pourraient retirer 7 000 soldats d’Afghanistan sur les 14 000 en place !

Cette nouvelle décision, après celle du retrait de Syrie, a pesé lourd dans la balance du départ de Mattis. C’est en effet lui qui avait décidé Trump d’augmenter la présence américaine en Afghanistan où les talibans étaient en train de reprendre le dessus sur les forces gouvernementales afghanes. Trump vise tout simplement un accord de paix avec les talibans, chose impensable il y a encore un an.

 

 

Décidément, Trump bouleverse la géopolitique mondiale, l’Amérique ramène ses soldats mais personne ne sait encore où elle risque de se déployer, même si le centre de gravité de la politique extérieure trumpienne penche vers les terrains africain et asiatique.

Quant à la France, eh bien elle reste comme une conne sur place, à lutter contre Daech à la place des forces syriennes qui ne lui ont rien demandé. La France s’est installée en Syrie en violation de toutes les lois internationales, de la même manière que les Américains, qui ont pendant longtemps essayer de freiner l’avance des troupes d’Assad.

Après l’annonce du retrait des troupes US en Syrie, le ministre français des Affaires européennes Nathalie Loiseau a déclaré que la France restait militairement engagée. On se souvient que François Hollande avait promis que jamais la France n’interviendrait au sol.

L’argument de Loiseau est le suivant : « La lutte contre le terrorisme n’est pas terminée », puisqu’il y a eu « l’attaque terroriste à Strasbourg ». Reste à faire le lien entre ces deux faits.

 

 

Le ministre des Armées Florence Parly a trouvé un autre argument, « Daech n’est pas rayé de la carte, ni ses racines d’ailleurs ». Pour elle, le travail n’est pas terminé : « Il faut vaincre militairement de manière définitive les dernières poches de cette organisation terroriste ».

Oui mais alors, pourquoi avoir soutenu les rebelles et certains groupes djihadistes ? Pourquoi ne pas avoir travaillé main dans la main avec les troupes régulières syriennes, qui ont payé le prix du sang pour débarrasser leur pays de la présence djihadiste, largement encouragée par la coalition occidentale avec la bénédiction d’Israël et l’argent saoudien ?

Problématique soulevée par opex360 sur la poursuite des opérations aériennes :

« D’après Reuters, qui cite des responsables militaires américains ayant requis l’anonymat, l’ordre de retrait signé par M. Trump concernerait aussi les opérations aériennes en Syrie.

[...]

L’appui aérien donné aux FDS est crucial. En effet, Daech a systématiquement lancé des contre-attaques quand les conditions météorologiques rendaient plus compliquées les opérations aériennes de la coalition. Cela a été le cas à la fin du mois d’octobre, comme ça l’est aussi pour la contre-offensive qu’il vient de lancer à Hajine.

La fin des opérations aériennes américaines en Syrie permettra aux jihadistes de se regrouper plus facilement [à moins que l’aviation russe les prenne pour cible ou que les autres partenaires de la coalition s’en charge]. Et elle aura aussi des conséquences sur la quantité de renseignements collectés. »

Comprendre ce qui se joue en Syrie avec Kontre Kulture :

 

Le retrait américain, sur E&R :

La pitoyable politique française au Proche-Orient, sur E&R :

 






Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2106456
    Le 21 décembre 2018 à 18:24 par RrexX
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Le RIC ne pèsera pas lourd face au Secret Défonce...
    Les élites oligarchiques mènent des guerres par procuration au bénéfice d’allochtones avec notre argent .
    Ceci est rendu possible grâce à notre merveilleux système politique qui a confisqué le pouvoir au peuple, maintenu en état de léthargie par les officines médiatiques communautaires.
    Une femme à la Défonce, encore une exception culturelle française..Et pourquoi pas une Légion de femen avec des famas !

     

    Répondre à ce message

  • #2106532
    Le 21 décembre 2018 à 20:16 par Pierre Loup
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Trump est en train de foutre en l’air la gigantesque escroquerie planifié dès 1991, et qui à commencé en 2001, par les néoconservateurs soit la fameuse ’’guerre contre le terrorisme’’.
    Après la guerre sans fin contre les méchants soviétiques, il fallait trouver autre chose, les méchants islamistes(créer des toute pièce par l’état profond US, les rosbifs et leurs pantins des pétromonarchies). Prétexte a renverser des régimes et a détruire et piller des États non soumis aux USA et à Israël voir à faire chanter des gouvernements ’’alliés’’ via les attentats.
    Comme Thierry Meyssan l’avait annoncé, Trump tente malgré tout d’appliquer son programme anti-impérialiste et cette annonce du retrait de la Syrie est un coup ultra violent envers l’État profond, l’OTAN et Israël. La France déjà disqualifié à l’internationale va se ridiculiser et s’enfoncer encore plus en continuant coûte que coûte la politique belliqueuse de ses maîtres néoconservateurs.

     

    Répondre à ce message

  • #2106555
    Le 21 décembre 2018 à 20:44 par moimême
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Il est probable qu’ Israël soit en préparation d’une guerre de grande ampleur en Syrie , pour combattre l’Iran et plus particulièrement le Hezbollah . Elle aurait alors aucune raison , de se séparer du pied à terre qu’elle possède en Syrie , par l’intermédiaire d’une ou plusieurs de ses colonies , dont la France .
    Macron , le pantin de l’histoire , ne décide de rien , il se contente de gérer la pauvreté , à coups de 100 , 120 , 150 euros la fièvre jaune en gilets qui n’en peut plus de payer de sa sueur et de son sang , les aberrations meurtrières de ces malades mentaux . Tous les Gilets Jaunes , tous les Policiers et tous les Militaires dignes à leur pays la FRANCE , vont avoir du grain à moudre en 2019 .

     

    Répondre à ce message

    • #2106601
      Le Décembre 2018 à 21:46 par JP
      Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

      Il est probable qu’ Israël soit en préparation d’une guerre de grande ampleur en Syrie

      Pour les raisons développées dans le dernier papier de Meyssan relayé ici par E&R, c’est techniquement impossible :
      Le système de défense, augmenté des S-300 dernière génération, fait que l’espace aérien syrien est durablement et solidement verrouillé par la Russie et la Syrie.

      Bon après, je dis pas, ma prédiction peut se révéler fausse ; Il suffirait juste que les équipages des Merkava soient volontaires pour abréger leur existence terrestre, en décidant d’entrer en Syrie pour y servir de cibles d’entrainement aux Mig et Sukhoi.

       
    • #2106703
      Le Décembre 2018 à 02:26 par moimême
      Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

      @ JP,
      effectivement, Monsieur Thierry Meyssan à raison de dire qu’Israël ne s’engagera pas dans une guerre ouverte en Syrie, (ce qui ne l’empêchera pas de préparer un coup tordu) même si les armes S 300 et autres russes dissuadent pour l’instant, Israël . Mais Israël, c’est la reine du billard à trois bandes, des actions sous faux drapeaux et se sentant bloquée, elle est capable (à mon avis) "d’utiliser" des moyens peux scrupuleux comme des bactéries . Partant de cette possibilité qui ferait à coup sûr un désastre humain, en restant sur place (en Syrie) des militaires français ou d’autres militaires de la coalition, peuvent à leur insu ou pas, être utilisés pour réaliser "du bon boulot" comme disait Laurent Fabius du Front Al nosra .

       
    • #2111929
      Le Décembre 2018 à 18:37 par Gopfdami
      Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

      @parmoimême
      Vous avez eu du pif... Félicitation
      https://www.egaliteetreconciliation...

       
  • #2106623
    Le 21 décembre 2018 à 22:34 par envolees-des-incultes
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Florence Parly, ministre des Armées ... ?

    Mouahahaha ...

    Le gouvernement a un goût immodéré pour les comiques et les godiches. La place de cette bonne femme est dans un spa, à faire des manucures sur des doigts de pieds. Le casting est mauvais. C’est un certain Schrameck qui est coupable de sa promotion, l’actuel président du CSA dont le mandat s’achève en janv.2019 et qui palpe , tenez-vous bien ( 183 500 euros par an ! pour glander ...) . Ca sent les réquisitions tout ça. Biens mal acquis ...

    Bon, ben, s’ils restent sur place, qu’ils se rendent utiles en réparant tout ce qu’ils ont détruit. C’est la moindre des choses. Et qu’ils soient payés sur les deniers de ceux qui les ont envoyés là-bas, et pas avec notre pognon. Ça aussi, c’est la moindre des choses.

    Ils construisent bien des égouts en Afrique noire, ils peuvent bien faire aussi du BTP en Syrie.

    Hé regarde l’autre avec son tatouage de toile d’araignée sur le coude. Il est beau aussi celui-là. Qué misère ...

     

    Répondre à ce message

  • #2106632
    Le 21 décembre 2018 à 22:44 par 345g34543
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    "Les racines de daech" ? N’allez pas trop creuser quand même vous risqueriez de tomber sur un os...

     

    Répondre à ce message

  • #2106684
    Le 22 décembre 2018 à 00:55 par lion
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Il sont bizarre pour ne pas dire débiles ces hommes français qui défendent tout sauf les intérêts de la France et les Français. les américains avec 2000 soldats, la France va déployer combien ? l’armée syrienne et la Syrie n’a pas besoin d’eux. Au début de la guerre, la politique française était pro terroristes et l’exemple venait de la bouche de Fabus avec sa célèbre phrase de "bon boulot", qui va condamner ces hommes qui ont commis des fautes graves contre la France et la Syrie... Comment plus de 2500 terroristes français se trouvent en Syrie et autant des terroristes des autres nationalités... tous ces pays qui ont participé à cette sale guerre, doivent rembourser ces années de guerre.

     

    Répondre à ce message

  • #2106685
    Le 22 décembre 2018 à 00:57 par Pierre Gerbé
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Si la France se retire elle n’aura plus d’excuse pour organiser des attentats sous faux drapeau sur son territoire.

     

    Répondre à ce message

  • #2107734
    Le 23 décembre 2018 à 14:05 par PMJLL
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    France-Intox (Info) fait grand cas de la démission d’un obscur lambda-apparatchik américain, Brett MacGurk, nommé par Obama en Syrie, que Trump ne connaissait pas, qui devait de toutes façons partir en Février 2019 et qui est, soi-disant, "vexé" par la décision de retrait de Syrie de Trump. En fait, c’ést un démocrate qui voulait profiter de ses avantages de privilégié fonctionnaire pour rentrer plus tôt (avant Noël ?), aux frais de l’Etat US.
    Comme dit Trump :
    "Brett McGurk, whom I do not know, was appointed by President Obama in 2015. Was supposed to leave in February but he just resigned prior to leaving. Grandstander ? The Fake News is making such a big deal about this nothing event !"

     

    Répondre à ce message

  • #2108331
    Le 24 décembre 2018 à 12:04 par Ed
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Il est aussi incompréhensible de ne pas intégrer que les USA ne sont qu’une colonie européenne (comme la Russie et Israël) , que le fait évident qu’ils n’ont pas perdu toutes les guerres engagées unilatéralement depuis plus de 70ans.

     

    Répondre à ce message

  • #2108560
    Le 24 décembre 2018 à 18:18 par Auri
    Syrie : les USA s’en vont, la France "reste" engagée

    Ils s’en vont car ils ne peuvent plus se permettre de faire de telles interventions (nous non plus mais notre président est un hurluberlu complet). Le dollars souffre terriblement ils lâchent tout pour le maintenir actuellement, Trump est fou de ne pas relever les taux... Si l’Europe ne sombre pas avant on verra peut-être bien le dollars à 2 ou 3 euro et plus l’année prochaine (oui oui, c’est un minimum si le dollar perd son statut de monnaie mondial, ça ne se fera pas au compte goutte sur 20 ans comme vous disent tout les gérants, ils rêvent).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents