Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tensions internes et externes, la déstabilisation menace l’espace post-soviétique

Est-un hasard si le secrétaire d’État américain Mike Pompeo était en Asie centrale en mai 2020 ?

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Difficile d’y voir clair dans les soubresauts qui secouent l’espace post-soviétique, des manifestations à Minsk et à Bichkek, à la guerre dans le Haut-Karabakh. Pour René Cagnat, ancien officier et diplomate, de toutes les régions de l’ex-URSS, l’Asie centrale, au bord du chaos, demeure le principal sujet d’inquiétude. Entretien.

 

La démission du gouvernement kirghize suite aux manifestations de Bichkek, la contestation des élections présidentielles en Biélorussie et le conflit du Haut-Karabakh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan : Plusieurs républiques post-soviétiques sont dans la tourmente. Un échec de Vladimir Poutine ?

Pour René Cagnat, ancien consul honoraire de France à Bichkek, ex-colonel et auteur de l’essai Le Désert et la Source (Éd. du Cerf, 2019), « des décennies avant lui [Poutine, NDLR], la chose était déjà mise en place par le pouvoir soviétique ».

Le Haut-Karabakh, peuplé d’Arméniens, a en effet été rattaché à l’Azerbaïdjan en 1922. Du côté du Kirghizstan, l’ancien colonel évoque « un délitement de l’État ». À Minsk, autre scénario : René Cagnat envisage sérieusement l’hypothèse d’une « révolution de couleur », c’est-à-dire d’une « intervention de l’Occident sur la politique intérieure [biélorusse, NDLR] ».

C’est pourquoi, selon lui, ces crises ne sont « pas l’œuvre de Poutine ». Mais d’après l’ancien colonel, c’est surtout le risque de déstabilisation qui menace particulièrement l’Asie centrale qui est le plus à craindre :

« Le fait grave au Kirghizstan, c’est que l’instabilité peut au moins se répandre au Tadjikistan, très vulnérable : les islamistes veillent, sont encadrés, ont leurs fidèles, dont certains sont armés, avec une tradition guerrière […] Eux peuvent vraiment intervenir et rafler la mise aux Russes et aux Chinois. Il leur faudra des mois de combats, de guerre civile qui ne resteront pas limités à ces deux pays, mais se répandront sur les républiques voisines. C’est déjà la pagaille en Afghanistan. Il va y avoir la pagaille au Kirghizstan et au Tadjikistan. On pourrait dire que toute l’Asie centrale serait déstabilisée. »

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Incroyable toujours les mêmes méthodes et tout le monde se fait avoir ! le chaos toujours le chaos ! Même stratégie à venir après les élections US. La corruption détruit le Monde au profit de quelqu’un !

     

    Répondre à ce message

    • Et surtout toujours les mêmes serviteurs.

      Car si l’Islam n’existait pas, le sionisme devrait l’inventer ... C’est tout de même leur meilleur auxiliaire depuis quarante ans maintenant, et le pire fardeau qui n’est jamais tombé sur les pays du Moyen-Orient (qui, je le rappelle, était plus prospère et riche que l’Occident lorsqu’il était chrétien et sous la direction des romains d’Orient).

      Maintenant, alors même que l’Europe a traversé de terribles guerres elle aussi, des guerres même plus terribles, le Proche-Orient qui était autrefois le berceau de l’Humanité civilisé ressemble à l’Afrique et les peuple d’Orient fuient comme ce fut le cas autrefois ... Eh ben, on pourra dire ce qu’on veut, c’est tout de même curieux comme évolution ... et plutôt néfaste, il suffit de regarder les faits, au final, même les hindouistes sont bien plus proches de la Paix de Dieu (n’importe quel culture païenne de nos jours vaut mieux en fait).

      Donc oui, pourquoi changer de méthodes quand t’as une machine de mort et de destruction si bien rôdée, posée en plein milieu du Vieux-Monde ? D’un bout à l’autre de l’Eurasie et même de l’Afrique, t’as toujours un pays arabe ou musulman pour emmerder ses voisins, les menacer de destructions et attirer les investisseurs du monde entier sur leurs tragédies. Alors pourquoi s’emmerder à créer de nouvelles méthodes, de nouveaux acteurs alors qu’il suffit de demander poliment et d’exciter un peu des idéologies d’agression ?

      Et désolé pour ceux qui se sentiraient visés, faut pas pleurer (et si c’est le cas, allez faire un câlin à votre maman, je suis pas votre papa moi).

       
    • #2565280

      Si le sionisme est venu s’engouffrer dans la brèche, chacun doit quand même convenir que l’islamisme actuel (le salafisme et son wahhabisme inhérent, la Société des Frères musulmans de l’Égypte à la Turquie, etc.) n’est que l’oeuvre de relecture de l’Islam importé et imposé à toutes ces ethnies, par les services anglo-saxons, à l’heure même où, pour simplifier, les empires coloniaux en puissance traçaient frontières ici et là au gré de leurs stratégies : qui s’avèrent toujours les mêmes, bien que désuètes au regard des rapports de force qui ont changé, à tout le moins, évolué. Car ces frontières-là ont été tracées, pour l’essentiel, bien avant l’émergence - et l’essai en direct live - de la bombe... (pour celles du Proche-Orient et celles de l’ancienne URSS).
      Sans parler de l’Islam avec clergé (Chiisme) ou sans clergé...

      Une véritable poudrière.

      Après, au-delà de la dangerosité et de la létalité des armes actuelles, de la rapidité potentielle d’action, je ne me fais aucune bile sur ce genre de devenir, tant l’être humain se met sur la carafe depuis des millénaires, depuis qu’un premier guignol a mis une clôture autour de son pré carré et de dire : c’est à moi. C’est à lui qu’il fallait casser la gueule : sans attendre qu’il se trouve des sbires, des gardes du corps, des comptables, des esclaves, etc., pour conserver « sa » propriété.

       
  • #2565195

    @ par rappel
    Ton écrit est digne d’ etre un discours de loges.
    Je comprends pourquoi autant de civilisation à travers le monde,tombent dans les pièges de l’empire avec ce genre de raisonnement.

     

    Répondre à ce message

  • Hum ! L’Azerbaïdjan partage sa frontière maritime avec la Russie et l’Iran sur la mer Caspienne. La capitale Bakou est là !
    Réfléchissons !
    Le problème posé par la Géorgie de Saakachvili (l’homme des US et de la France a l’époque) a été réglé en deux semaines en 2008 par la Russie avec moins de moyen qu’actuellement.
    [ sans parler de l’Iran qui est emmerdé par des séparatistes Kurdes au même endroit ]
    Bref cela peut se résoudre très, très vite.
    https://www.google.com/maps/place/A...

     

    Répondre à ce message

  • #2565411

    @ par polka,Touca etc....
    En fait,j’appui le commentaire de par rappel.Rien de tel que de discuter avec une personne en face de vous,pour être compris à 100%.C’est un discours de loges dans le sens ou c ’est la réalité de ce que l"on voit sur le terrain. Les raisonnement des civilisations est tellement biaisé que l’on arrive malheureusement à toutes ces tragédies, conçu en loges.

     

    Répondre à ce message