Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Théorie du genre : entretien avec Yann Carrière, docteur en psychologie

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • excellent exposé, clair et concis, à diffuser dans toutes les écoles ! Mais Yann Carrière aurait pu ajouter des arguments psychologiques, prouvant que l’identité sexuée n’est pas construite artificiellement par la société, mais découle d’une détermination psychique différenciée. Il faut absolument lire la Sexualité féminine de Françoise Dolto, où celle-ci montre en quoi la sexualité organique des filles les conduit logiquement à avoir des comportements d’intériorisation.

     

  • C’est limpide ....a diffuser !!!


  • merveilleusement clair.... à diffuser dans l’entourage de chacun.
    merci E&R


  • Tout simplement génial !
    Mais comment enregistrer ou télécharger cette vidéo pour la diffuser ?
    merci encore à E&R.

     

  • trés bon interview .
    ce qui est taré dans cette "théorie" du gender ,est cette similaritée avec le "trans-humanisme" .
    un gloubi boulga ou toutes les catégories ,déterminismes et autres spécificitées sont purement niées pour étre manipulées par une minoritée (aisée..) dans le seul but est la triche ( intellectuelle ,physique, émotionnel,effective..) dans tout les domaines ...pour la satisfaction de quelques uns , bien "subventionnés" pr d’autres ... cela occupe , pendant que la banque reste elle , une "catégorie" à laquelle il est trés dur de toucher au moindre atome ces temps ci .

    http://www.dailymotion.com/video/x1...

    quand la confusion est érigée en "bond évolutif" ...
    comme par hazard tout cela est chapeauté par un nihilisme profond , magique , hypnotique.
    ces apprentis-sorciers comptent s’en sortir avec l’unique oeil de chair , mais ne bouge pas d’un iota question ouverture du coeur et autres valeurs désuétes à leurs yeux .
    ils restent assis sur leurs positions enfermés dans leurs catégories en ramenant tout à leur horizon purement matérialiste , mécanique.
    des suprématistes du matos...

     

    • On pourra ajouter que la grande pretresse du Gender, Judith Butler, n’est pas très catholique. Une lesbienne qui veut détruire les identités mais dont le fils s’appelle Isaac, parce qu’apparemment, toutes les identités ne méritent pas d’être détruite pareillement...


  • Qui peut m’aider ? A une minute, une minute trois secondes avant la fin.....Je ne comprends pas le mot prononcé : j’entends les "monuments

    de la religion chrétienne" mais dans le contexte cela n’a pas de sens me semble-t-il.......Que dit il vraiment ? ou bien fait il un lapsus ?
    Merci pour vos réponses.
    A part cela, encore une intelligence qui fait du bien et permet de respirer dans ce monde en sentant que soi-même avec sa petite intelligence et intuition......On comprend pas mal de choses !! Le bon sens du peuple ?

     

  • Extraorditaire et merci M. Carrière ! Ce psychologue nous révèle la face cachée de cette théorie, ses buts non avouables ! Et dire que qu’ils nous vilipendent de "fascistes, d’extrême-droite".

    Oui, il s’agit bien d’un monde orwellien dans lequel nous sommes déjà et là, ils veulent aller plus loin. "Les pervers de la gouvernance française et mondialisante retournent la logique naturelle" ils veulent contourner, détourner, passer à travers le Sacré. Celui-ci nous a été confié afin que nous puissions le transcender en nous, l’élever ! Construire sa statue intérieure en fonction de ses normes ontologiques personnelles et son origine spirituelle astrale.

    Après le trans-génique, le trans-genre, le trans-humanisme ! OUI, IL Y A PERVERSION DU LANGAGE et destruction...

    "Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle, vidée de tout contenu à caractère subversif." Aldous Huxley

    La théorie du genre est implicite dans cet extrait du Meilleur des Mondes !

    vidéo à regarder et à diffuser autour de vous !

    ATTENTION ! Gare, les programmes TV et tous les médias vont désormais suinter cette théorie en proposant des divertissements des animés aux films, jeux vidéo, jeux de rôles etc ... ! la télé-réalité n’en sont que les prémices ! ...


  • Beaucoup de choses que je partage, sur la théorie du genre notamment...Ainsi, je vais plutôt parler de ce qui me "dérange", et comme souvent sur ER, c’est le rapport avec la religion. Je prendrais un propos que j’ai entendu dans cette vidéo et dans d’autres, à savoir, le monde va mal à cause de la perte de spiritualité parce que les gens ne croient plus en dieu. Or, n’y a-t-il que les croyants qui soient spirituels ? Ou bien encore, tous les croyants sont ils spirituels ? Et ne voyez aucun mépris ou haine dans mes mots.

     

    • Non il n’y a pas de mépris dans ces mots.
      Comme l’a expliqué Yann Carrière, dans la religion chrétienne ce qu’on appelle le pêché originel est le mal qui se trouve à l’intérieur de tout homme, et le seul moyen de ne pas y succomber est de se relier au divin, de prier les bonnes entités de nous aider à surmonter nos instincts destructeurs. Mais les chrétiens prient aussi pour les autres, ceux qui se sont rebellés à Dieu ; ils ne les haïssent pas, ni ne les méprisent, ils ont pitié d’eux. Le vrai chrétien est celui qui combat la tendance au mal en lui.
      Spirituel veut dire originellement qui est relié à l’Esprit, à ne pas confondre avec l’intellectualisme. Et l’Esprit de Dieu est tellement vaste, qu’en tant qu’homme, on se sent tout petit à côté, donc bien loin de l’arrogance de tous les narcissiques qui se prennent pour leur propre dieu.
      Je précise qu’en disant ceci, j’essaie juste de définir des réalités, que ça plaise ou non.


  • « La négation de la réalité est une très vieille tradition en occident. »
    — > Allo ? Monsieur Peillon qui sont les négationnistes ?

    « Le pire des crimes, c’est de torturer ou massacrer les êtres humains pour faire leur salut ou leur bonheur selon sa propre idée. » René Barjavel
    — > Ici, il s’agit de torturer psychiquement et massacrer les mômes, pour leur plus grand malheur afin de satisfaire le bonheur déviant et esclavagiste d’une poignée d’ordu… ! »

     

    • Il n’y a pas que psychiquement que les soviétoïdes et autres socialistes massacrent, le XXème siècle est un gigantesque cimetière, une tombe monstrueuse refusant de se fermer et débordant des dizaines de millions de cadavres de ces régimes voulant tous "arracher l’Homme à ses déterminismes", "faire table rase du passé" ou créer un "homme nouveau". Le bonheur soviétique, c’est maintenant ! Vive François, vive l’UE !


  • Pouvoir d’écrasement de délires narcissiques à tendance perverse : eh oui Belkacem, ça se voit de trop, ton théâtre est certes congruent mais pour les gens qui ont ce regard averti, il n’y a pas de doute.


  • Il n’y a jamais eu d’oppression des femmes par les hommes, ce sont plutôt les femmes qui auraient exploité les hommes : ce sont les hommes qui ont toujours fait tout le boulot, tout inventé, et laissé aux femmes les taches les plus faciles et les moins fatigantes que sont les taches domestiques . Les femmes se fatiguent bien moins que les hommes, et en France par ex elles vivent 7 ans de plus que leurs pauvres verrats de compagnons .

     

    • Oui c’est un constat qu’il faut rappeler plus souvent, l’homme a tout construit, a des périodes ou il n’y avait pas de grue, de tractopelle et tout ce qui facilite la vie de l’espèce humaine aujourd’hui, combien de mort sur des chantiers colossaux (les ponts ou les mines par ex. )ou les femmes n’étaient pas autorisées à cause du danger ? Combien d’événement historique réalisé par l’homme ? Combien de performance réalisé par l’homme et combien d’inventions fait par eux ? On parlera même pas du nombre incalculable de sauvetage possible uniquement par la force et au péril de la vie des gens qui font ces boulots.

      Suffit de voir la réaction d’une des grandes gueules (l’émission) ou y a cette grosse hystérique qui disait un truc du genre : "on a faillit assister à un mort en direct et vous trouvez ça bien ?". C’est là qu’on voit qui repousse les limites et qui en a peur... Pour elle, c’est inutile de faire ça, alors il fallait pas sauter, il faut refaire le monde sur son canapé et ne plus créer.

      Alors évidemment, aujourd’hui, la féministe en bois arrive, prétend pouvoir faire pareil que l’homme alors qu’il a tout inventé et continue toujours d’inventer, rien que ça ! Et donc comme tout est devenu simple (porte automatique, lave vaisselle, voiture et toutes les technologies qui rendent la vie plus simple) ça se permet toutes sortes de réflexion...

      PS : Quelqu’un a les chiffres des agressions en fonction du pays, j’aimerais connaitre les chiffres complet...merci.


    • Je précise que le commentaire de Claire O’Petit des GG conernait ce saut depuis "l’espace", j’ai pas l’intervention de cette femme...Mais elle à l’air de régulièrement raconter des conneries...


  • J’ai quand même bien du mal à croire son affirmation comme quoi il y aurait autant d’hommes battus que de femmes battues... Il m’est arrivé d’entendre plusieurs fois autour de moi des histoires de violences conjugales concernant des femmes, mais absolument jamais concernant des hommes. Serait-ce parce que ces hommes-là souhaitent à tout prix que cela ne se sache pas ??

     

    • En fait il y a un êu de ça, mais il y a aussi une manipulation du féminisme qui veut faire taire ces hommes battus. Pour le féminisme c’est l’homme le monstre, la femme la faible brebis, c’est un peu contradictoire pour des gens qui militent pour l’indifférenciation.

      Donc oui il existe autant de femmes et d’hommes battus, peut être un peu plus de femmes 1.8% et 1.2 % d’hommes je crois.

      En fait cette violence est volatile, on comprend pas pourquoi l’un des deux en est venu à la violence, il y a plusieurs façons d’arriver à la violence et réduire celà à homme bourreau - femme victime est non seulement contre productif, mais aussi injuste.


    • idem ...
      Je veux bien croire à la violence de certaines femmes (vaisselle cassée !), mais du fait même de la réalité biologique, ça a tout de même moins de conséquences qu’une bonne baffe donnée par un costaud (n’est-ce pas Cantat ?)

      C’est peut-être ça qu’il sous-entend ...


    • Ok, merci pour vos réponses. "...faire taire les hommes" dis-tu ? Mais les hommes violents essayent aussi généralement de faire taire les femmes qu’ils battent, et ça n’est pas pour autant que certaines femmes n’arrivent pas finalement à le faire savoir en donnant l’alerte, non ? Tu veux dire que les féministes camoufleraient cela médiatiquement alors ?

      Je crois que pour ses deux affirmations concernant la violence conjugale et l’égalité de salaire, Docteur Carrière devrait tout de même un peu plus développer et en tous cas citer ou recommander clairement des documents/livres/études (avec le montage d’aujourd’hui on peut quand même facilement insérer ce qu’on veut, ajouter un plan, par souci de compléter/appuyer un propos) plutôt que simplement nous dire que toutes les études le disent (ce qui est alors d’autant plus aisé à démontrer !).


    • Il est vrai qu’une source aurait été sympa, elle finira forcément par nous parvenir de toutes façons mais dans la mesure ou les féministes mentent déjà sur le taux d’emploi en Europe ou il y aurait soit disant plus de femmes au chômage que d’homme (voir chiffre sur l’insee je crois) et qu’elles mentent sur a peu près tout ce qui sort de leurs bouches, j’ai pas vraiment de mal à le croire.

      Pour les viols par exemple, il y a le chiffre déclaré et les chiffres annoncés par les féministes et ca donne ca sur une petite recherche de deux secondes :

      "10 885 viols sont déclarés en France.
      Leur nombre réel serait très supérieur puisqu’on estime, à partir d’enquêtes de victimisation, que 75 000 personnes sont victimes de viols chaque année.
      La majorité des personnes attaquées sont des femmes mais pas uniquement.

      En 2012, 26 783 violences sexuelles ont été enregistrées en France. 10 885 sont des viols.
      4963 sont commis sur des personnes majeures et 5922 sur des mineures."

      Remarques bien la phrase, "leur nombre réel serait" et juste derrière "puisqu’on estime" en sachant que ce qui a été déclaré est le réel... Alors je suis pas là pour dire que le nombre de viols déclarés est conforme à la réalité mais c’est une base fiable car chiffré concrètement et évidemment j’imagine que c’est plus mais d’une part, on ne sait pas de combien, ça pourrait juste être le double par exemple voir triple mais on arriverait pas aux 75 000 viols annoncés et de deux, justement, le chiffre annoncé est annoncé de la façon suivante :

      "il y a 75 000 viols par an" ce qui est faux mais vendu telle quelle par les féministes. Et je te laisse imaginer le bourrage de crane dans la tête des gens...Sur le même site il y a une estimation de 135 000 femmes violées chaque année...on peux prédire qu’un jour ou l’autre, on arrivera a ce chiffre, on fait confiance aux féministes pour ca, 5 000 par an ca devrait le faire...mais le truc c’est que ce chiffre je l’avais déjà vu sur un autre site qui avait établie une formule mathématique (on va dire ca comme ca...) et y a même des gens qui sont arrivés a des millions de viol (ou agression sexuelle je sais plus) annuel...bref...

      D’ailleurs sur ce même site il est dit que la tendre suède, pays d’affection de NVB est le second pays au monde ou il y a le plus de viol...



    • Mais les hommes violents essayent aussi généralement de faire taire les femmes qu’ils battent




      Cher ami,
      A moins de vivre dans une île déserte ou en Afghanistan, vous sous-estimez la capacité de la femme à être violente, bizarrement dans les sociétés occidentales où on leur a donné les plein pouvoirs. COmment pouvez-vous affirmez de façon péremptoire que des femmes se font battre en secret, malgré les battages médiatiques ? Nous ne visons pas sur la même planète.
      Les hommes violents(d’ailleurs pourquoi en sont ils arrivé là hein ?) doivent s’y prendre comme des pieds alors, parce que souvent on entend plus parler de violences faites aux femmes, le 25 novembre et le 8 mars, la femme meurt sous les coups de son mari. Toute une chiée d’associations payées avec nos impôts, les politiciens, l’éducation nationale, la mairie, mise en place de numéro d’urgence, plan d’accueil pour les femmes, l’ONUles ONG ... Un site explique bien toute cette escroquerie qu’est la violence des femmes tout en niant que cette dernière est naturellement aussi violente si ce n’est plus que l’homme.
      http://soshommesbattus.over-blog.com/
      Quand au phénomène des hommes battus je vous laisse la preuve que ce fait est largement nié (une seule association et quand on en parle on est reçu de façon cynique)
      Pour moi la réconciliation et à fortiori l’égalité passent par la responsabilisation de chacun des deux sexes. De balayer d’un revers de main les mensonges dont les femmes sont expertes en la matière, preuve en est vous gobez les mensonges de ce monde féminisé, malgré le fait que vous ne suscitiez point la bêtise, loin de là.

      @beau-temps elle mère :

      En fait permettez moi c’est un peu réducteur cette façon de voir les choses, comme si l’homme était nécessairement costaud. Quel homme n’a pas mis une baffe à un gosse qui pourtant est plus fragile que la femme. Vous ramenez cyniquement tout à la biologie, ce qui est un constat biaisé, je suis désolé. N’avez-vous jamais observé les possédés, souvent des jeunes pubères et leur force impressionnante ? l’hystérie peut donner une force certaine aux femmes, et sachant que souvent les contraires s’attirent, le caractère est différent dans le couple, ce qui donne l’ascendant de l’un sur l’autre. Bref, la violence n’a pas de sexe, stop les préjugés à deux balles


  • Si ce monsieur n’est pas fou, c’est terrifiant. D’abord, il s’agit d’une théorie (les auteurs principaux sont cités honnêtement). Cette théorie relève de la tradition nominaliste (nulle adéquation du concept au réel). De là au relativisme culturel absolu... Ensuite, à Pékin, des gens mal informés, ou qui n’ont vu que l’enveloppe, sans regarder le noyau, auront entériné une idéologie nihiliste à rayonnement mondial. De la théorie (dont les agents sont des intellectuels parfois brillants et qui revendiquent ouvertement la pulsion de mort à l’échelle institutionnelle) à l’idéologie (la pénétration pseudo-scientifique des milieux les plus protégés de la société) le transit se serait fait par des moyens politiques. Voici la question qui se pose : si la destruction de la personne est le but, comment se fait-il que ce soit devenu un programme sans susciter de résistance, de critique, disons au moins des scrupules parmi les programmateurs de l’ingénierie sociale ? Seraient-ils tous irrécupérables ? Et si les conséquences de cette irresponsabilité collective, qui ne pourrait donc être que le fait d’élites averties et malveillantes (on ne voit pas comment le moindre artisan pékinois, la moindre ouvrière canadienne auraient souscrit, si on les avait consultés, sans parler de la grand-mère espagnole, du petit pêcheur sénégalais...), doivent aboutir à déboussoler les humains, afin de mieux les adapter au Marché, comment se fait-il que les juristes, gardiens de la légalité, ont permis l’inoculation d’un germe qui viendrait à bout de ce qui est, en Droit, la racine de toute législation : l’autonomie des individus ? Si l’individu, noyau dur du libéralisme, disparaît, que resterait-il de la notion de liberté ? Si le libéralisme s’auto-détruit, en niant la différence biologique, qui ne serait plus qu’une vieille chimère, à la faveur d’une construction sociale du corps propre, dont découlerait l’identité physique et morale en dernier ressort (Dieu sait par quelle alchimie sophistique !), ne doit-on pas donner raison à Y. Carrière, quand il prévient que, comme dans le fascisme, le groupe fanatisé est capable de dissoudre les récalcitrants pour conformer le réel, le corps, la nature au programme, à l’idéologie, à la théorie ? Je serais reconnaissant, si me répondait un juriste susceptible de m’éclairer : un Droit opérant sur des entités que le sexe ne distingue plus, produits de leur auto-construction, est-ce possible ? Et où arrêter les constructions ?


  • Brillant, précis, profond, impressionnant !
    Ce qui invite à des réflexions entre autre sur le narcissisme pathologique de certains publics porteurs de vérités soutenus par le pouvoir et aux manipulations qu’ils subissent.
    Nous parlons là de "sujets" facilement identifiables et qui portent en eux l’idéal humain tel que peux le rêver la société de consommation parfaitement automatisée et optimisée dans ses profits et ses modes de contrôles.
    Ces exemples se multiplient à une vitesse, effrayant !

    le nombril’ home bientôt en grande surface et en appli aie faune...


  • Il est bien ce type, il énonce une vérité fondamentale. Le christianisme rend lucide, c’est une évidence.

     

    • Je ne vois pas de rapport direct avec le christianisme... ce qu’il résume dans cet entretien se trouve développé (entre autre) dans "La culture du narcissisme" de Christopher Lasch ou dans des bouquins de Dany Robert Dufour comme "La cité perverse" ou "Le divin marché"... pas vraiment l’oeuvre de curetons tradi...
      Cependant, les principes structurants propres au catholicisme peuvent effectivement être une bouée de sauvetage dans ce monde à la dérive et il est bel et bien question de transcendance dans cette vidéo ainsi que dans les bouquins cités.
      _ ;)


  • Christ et Christiens ou Chréstiens sont des termes en usage dans les temples des Païens. Le Chestos est l’Adepte, le Bienheureux, l’éveillé. La Croix est l’Instant ou Dieu, le Point Focal, ou d’autres mots selon le point de vue de chacun.
    Le terme de Chréstiens ou Christiens indique ceux qui ont réellement réalisé le Soi ou Instant. Ceux qui sont devenu des Libérés ou Bienheureux, que l’on peut voir chevaucher le Dragon en Chine.
    Communisme ou socialisme ou fascisme sont tous des systèmes inversés destinés à empêcher la réalisation du : "Royaume des Cieux est en Vous". Donc un détournement pour enrichir le pouvoir maintenant l’esclavage de la société de consommation.

     

    • Lorsque les discours ne suffiront plus, que la déliquescence de la société de consommation aura atteinte un niveau tel d’agonie et arrivera à son terme, et ce, dans un chaos épouvantable, ils feront apparaître dans le ciel grâce à des technologies de pointes via des satellites, des images pieuses, des apparitions afin de créer des prodiges. En effet, la mise en spectacle du terrorisme international ne fonctionnera plus.

      Et la multitude se soumettra habituée aux images synthétiques depuis tant d’années. La manipulation des esprits sera à son comble. En effet, comme l’exprime en fin d’interview Yann Carrière, le besoin du Sacré est puissant en chacun d’entre nous. Les archontes de la magie noire ayant complètement inversé et transposé dans le matérialisme le Royaume des Cieux - observez les galeries marchandes, ce luxe, ces lumières, cette abondance, ces couleurs - et dans le domaine des systèmes de pensées, de philosophies là aussi il y a pléthore qu’ils n’auront pas de peine à imposer ce faux Christ sauf à ceux qui résistent déjà !


    • Ce que tu dis m’intéresse bcp. Tu as un bouquin à conseiller sur ce thème. Merci d’avance très cher Felix.


    • À kaliyuga
      Un livre à conseiller, les 653 entretiens avec Ramana Maharshi, entre mai 1935 et avril 1939 : L’enseignement de Ramana Maharshi, chez Albin Michel. Très universel et assez simple à lire.


    • A mon sens tu mélanges tout, c’est new age ta soupe, un peu gnose.

      Chevaucher le dragon, les chinois sont très Yi King soit une sorte d’alchimie à eux.
      Mais sont pas du tout chrétien dans le sens religion révélée avec un Dieu avec place centrale de l’homme.

      D’ailleurs c’est peut être cette place non centrale de l’homme qui les prédispose à une sorte de transhumanisme qui va poindre, comme le dit en gros Drac dans la question raciale. Mais en même temps leur vision du monde (le milieu c’est eux), + l’harmonie (Yi king), les faits pas très expansionniste et en en fait ils sont bien dans leur coin chez eux "harmonieusement".


  • Une réflexion suite à cet exposé : " Est-ce que le mouvement tecktonik arrivé début des années 2000 est lié de près ou de loin à cette théorie du genre pour féminiser l’Homme ? "

    Ce serait peut-être intéressant de voir d’où vient le financement de ce mouvement international qui est apparut il y a peu et ses isomorphies au mouvement de la théorie du genre (dans le but de détruire la virilité ?).

    Ce mouvement à l’époque nous semblait être le cas quand on voyait ces jeunes ado habillés en vêtement moulant, avec du gel, de la crème au visage, épilés qui dansent de manière très efféminés.

     

    • C’est seulement une conséquence ; fort heureusement à la durée de vie très courte.

      Après, ce genre de phénomène de mode "positif pour le Système" peut être récupéré par les annonceurs et l’exposition dans les médias de masse afin de monter en épingle une débilité passagère ; à la condition de servir les politiques du moment de ceux qui gouvernent réellement (parfois c’est encore trop tôt pour faire de la subversion des mœurs, ce qui nuit à la réalisation du programme officieux, en témoigne l’échec de l’offensive des pédophilies durant le mouvement de mai 68).

      C’est donc apparenté à la récolte des graines semés dans la Société par les lobbies droit-de-l-hommistes. Et ils sont très patients ces apprentis sorciers de l’ingénierie sociale, comme dans l’exemple du projet de loi pour l’avortement, un haut franc maçon (je ne sais plus le nom ni le titre) a avoué face caméra que ce "progrès" est l’œuvre d’une loge, et cela 20 ans avant sa ratification ! Donc deux décennies de préparation psychologique de l’opinion publique ont été nécessaires en préalable à l’offensive législative. Et le résultat est autant un succès que sa préparation.


    • Rajoute à ça le mouvement émo, les queers à la télé, secret story et son lot de gays, de trans, de couple lesbien etc.. de mec qui devient une fille et de fille qui devient un mec, pour habituer les jeunes, tout ça quelques années avant le mariage gay, question de préparer le terrain.. il y a eu tellement de choses..

      Sinon cet entretien est excellent, il s’applique à pleins de choses en plus, en l’écoutant démonter la théorie du genre ça m’a aussi fait penser à d’autres idéologies, j’ai regardé quelques conférences de Bouteldja cette semaine, en fait sa manière de penser est exactement calquée sur la théorie du genre appliquée à d’autres concepts.


  • Il faut avouer que "c’est clair, net et précis".


  • Bonjour à tous,
    Interview plein de bon sens, directe, claire...tout le contraire de la communication des "pro-gender" qui nous assurent que cela n’existe pas et insutent de réac ou facho ceux qui y trouvent à redire....
    Bravo et merci ER, il faut maintenant populariser ce genre d’intervention !
    Saludos
    N.MM


  • Yann Carrière vient de briser la sienne.
    Ok je sors...

     

  • Superbe argumentation. Vraiment une vidéo à voir, ce Yann Carrière mérite bien son statut de docteur. Il a une vision "en Esprit" de la société que je partage entièrement. La théorie du gender est n’est qu’une nouvelle attaque contre la Foi. Son but est de détruire les valeurs spirituelles des Hommes pour réduire leurs champs de vision "au prix inscrit sur l’étiquette". Comme le disait Livernette, la meilleure chose à faire pour lutter contre le gender c’est d’élever ses enfants dans des valeurs saines et des livres saints il n’y en a pas cinquante.


  • A voir ABSOLUMENT ! Yann Carriere Déduit tout avec une logique impitoyable : indispensable pour pour tout comprendre definitivement sur la theorie du gender , sa signification , son instrumentalision ,ses implications . Un exposé logique , brillant , impartial , lumineux qui detruit tout l effort d enfumage des médias .


  • Quel compte rendu.
    Ca c est un niveau au dessus.
    Au dessus c est le soleil.
    Excellent, la synthese entre la volonté d’opprimé le garcon en opposition avec la dite egalisation du sexe faible indique clairement le fait qu’il faut uter le male et l’avenement de la societe feminisée.
    Dès lors le vrai faschisme feminin ferrat son apparition et faite confiance au femme pour etre cruelle.
    Ma mère me disait toujours que derrieres la gentillesse de prime a bord feminine se cache un mechanceté des plus farouche.

    On verra bien, mais on commence deja a le ressentir.

     

    • Je crois que c’est une des raisons pour laquelle l’Empire veut favoriser la femme, soit pousser les hommes à avoir de l’aversion en toutes les femmes en les rendant toutes cruelles ce qui heureusement n’est pas le cas, soit en en faisant des marionnettes, de la main d’oeuvre, car il sera plus facile pour les sionistes d’oeuvrer pour leurs dessins infernales. En fait la femme est plus facile à céder à la violence, son ça contrôle ses émotions plus que sa raison, c’est psychique . Evidemment ces femmes ne sont pas choisis pour leur qualités intellectuels, mais pour leur cruauté.

      Il faut savoir que pendant le nazisme il y avait des femmes qui avaient collaboré, tout comme il y en avait qui avait résisté. Pendant la Révolution, les femmes se montraient parfois pire que les hommes.

      C’est peut être parce que ce sont des femmes qu’on les remarque plus et notre inconscient nous faussant la donne en nous disant que femme = douce, faible, angélique.... ce qui est loin d’être le cas de toutes.
      Après féminisation oblige, certains hommes peuvent aussi se montrer cruels et sadiques, d’ailleurs y en a toujours eu même si les femmes cruelles étaient pires.


    • J’ajouterai que si la tendance actuelle est de détruire l’identité masculine, c’est parce que celle de la femme on l’a déjà bien détruite le siècle dernier. Par fois quand je vois sur des vielles images ou sur des peintures comment les femmes étaient habillées, comment elles se tenaient, elles avaient beaucoup plus de grâce, de dignité, de féminité justement ; leur habillement servait à relever la noblesse de leur visage. Actuellement. les femmes sont vêtues de façon à mettre en évidence leurs formes ou leur sexe. Comme ça les hommes les regardent comme des objets sexuels. Ou bien si elles sont cadres, elles singent les hommes dans leur façon de s’habiller. A Prague, j’ai eu l’occasion de voir des groupes de danses folkloriques traditionnelles d’Europe du Nord et de l’Est, et c’était beau de voir la féminité des femmes qui dansaient, chose rare à notre époque. Ce sont peut-être des détails, mais ils sont révélateurs d’un changement profond du monde féminin, qui a poussé les femmes au travail, et les a éloigné de leurs enfants pour que l’État s’en occupe.
      Quand j’étais jeune, j’étais féminisme, avec le recul des années j’ai appris à découvrir et apprécier les qualités féminines et à les revendiquer comme telles, au risque de choquer la jeune génération. Et comme dit Farida Belghoul, on a voulu imposer l’égalité entre les hommes et les femmes dans le couple et ça a créer des conflits et l’explosion des divorces. Comprendre que l’homme et la femme sont complémentaires demandera du temps.


  • Intéressant et surtout nuancé(il est honnête en définissant les deux facettes du genre, facette scientifique et facette fascisante)


  • Excellente explication même si parfois cela va vite.

    A vos listes de contacts pour une diffusion massive !

    c’est tellement bien dit ...


  • "Le sexe mâle est le sexe faible au regard de la perversion."
    Lacan, Ecrits ...

     

  • Petite précision, sur ce que nous enseigne la psychanalyse du rapport en les deux sexes :

    http://www.youtube.com/watch?v=Ldnw...

    Je dis ça afin que vous meniez votre vie (plus) sereinement ...


  • Très intéressant, mais c’est difficile de resté concentré avec ce le montage avec la musique. C’est presque insupportable. On entends souvent deux fois le même passage, on redoute la coupure à chaque seconde...
    Un montage de bande annonce, ça va pour une séquence de 2 minutes. Pas de 30 minutes.
    Peut-on avoir accès aux rushs originaux ?

     

  • TRES TRES fort, rien d’autre à ajouter.
    Et quand il dit que la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse...il cite simplement la Bible.


  • J’ai bien aimé le début, mais son explication sur le narcissisme du manipulateur de foules est un peu bizarre. Il dit que c’est plus facile a "gérer psychologiquement" si quelqu’un prétend être la voix de Dieu plutôt que Dieu lui-même parce qu’il se dissocie de la grandeur mais il oublie de dire que dans ce cas ce n’est pas tellement la psychologie du manipulateur qui est importante (puisque s’il est manipulateur de toute façon il peut très bien ne pas croire en ce qu’il dit) mais la réaction de ceux qui l’écoutent, c’est pas le narcissisme du despote qui fait la fragilité ou la solidité d’un système, c’est sa capacité a maintenir ce système. Or un système qui se base sur l’idée de Dieu ou bien un système qui se base sur l’idée d’une idéologie comme le communisme au fond c’est la même chose puisque dans tout les cas il y a un homme (ou plusieurs) ayant mis en place cette idéologie ou ce catéchisme à la base, qui se perpétue après eux. Enfin, l’existence ou la non-existence de Dieu c’est pas une opinion, c’est pas un choix politique, c’est une question physique, scientifique. On ne peut pas juste dire aux gens "allez y croyez en Dieu parce que ça permet un meilleur système" Quand on veut mettre une chose comme ça au cœur de notre système aujourd’hui on a intérêt a ce qu’elle soit parfaitement incontestable sur le plan scientifique, sinon on tombe exactement dans le même travers que les promoteurs de la théorie du genre, a savoir essayer d’imposer une thèse non-scientifique pour des raisons idéologiques. On a beau jeu de parler du "réel" après !

     


    • a intérêt a ce qu’elle soit parfaitement incontestable sur le plan scientifique



      Comme si on nous imposait que des choses parfaitement incontestables sur le plan scientifique ! Et les vaccins, les OGM, les additifs alimentaires etc...


    • Si l’existence de Dieu doit être pour toi "scientifique", c’est que tu as choisi la Science pour dieu, tout simplement.
      Tu as choisi de croire que la Science se place au dessus de tout, d’autres choisissent de croire qu’un Dieu se place au dessus de tout.
      Au final, c’est pareil, c’est toujours la nécessité de croire qui s’exprime.


  • quand l’intelligence fait des miracles !

    " superbe vidéo , incontournable ! "

    Merci E&R

     

  • Extraordinaire analyse !!!


  • Très très intéressant, à faire tourner...
    Quelqu’un a des infos sur le "chaos management" dont parle ce docteur très érudit qu’est Yann Carrière ?


  • Etant moi-même psychologue, je suis ravi de voir qu’un confrère remet les choses en place de manière pédagogique. Ce que j’appelle un vrai psychologue : dans l’honnêteté, la logique et l’accompagnement dans le réel.

    A l’université, il est effectivement enseigné les Gender Studies de manière honteusement politique et dérangeante. J’ai dû acheter le livre obligatoirement sous peine de ne pas pouvoir suivre le cour. (25 euros et quelques dans certaines librairies la petite plaisanterie obligatoire).

    Tout ça est d’ailleurs écrit sous fond scientifique : c’est malheureusement une honte pour la science. Honte pour laquelle j’ai dû faire un dossier + oral noté il y a quelque année. Un cours dans lequel je sentais un glissement théorique ... non pas instructif mais... qui voulait faire passer des idées dogmatiques.

    En arrivant à la fac on croit pouvoir cibler le domaine de recherche dans lequel on veut travailler ; Mais en fait il n’en est rien... La psychologie sociale contient quelques hérésies.


  • Bon d’accord, je suis d’accord avec lui sur tout . Mais personne ne m’enlèvera de l’idée que tous les mots qu’il utilise sont stéréotypés, en plus il porte une barbe, ce qui ,pour un mec est le comble du stéréotype. Irrécupérable...

     

  • je n’ai pas été jusqu’au bout mais de toute évidence, je n’ai pas besoin d’être convaincu que le féminisme moderne qui est en réalité une insulte au vrai sens du terme est une aberration, car il n’existe pas plus misogyne que les lesbiennes
    en tant que femme je n’ai pas besoin de revendiqué ma féminité, je suis née comme ca et je ne m’imagine pas autrement, je ne me sent pas du tout inférieur aux hommes juste différente, c’est une différence naturelle et sans cette différence je n’aurais jamais apprécie ma féminité ni la masculinité des hommes, ces questions de gender de féminisme de gayseries ne sont que l’arbre qui cache l’étendu de la perdition et la perversion de ceux qui n’admettent pas qui ils sont et qui dans leur dégout d’eux même essaye d’entrainer tout le monde dans leur descente en enfer, et c’est le cas de le dire
    c’est pourtant clair homme+femme= vie deux êtres complémentaires ...comment expliqué ca à des déséquilibrés négateurs du vivant


  • Aussi clair et intelligent que SORAL.
    J’adore.


  • MERVEILLEUX ! magnifique de logique . Les PEILHON , BELKHACEM .. . reduits a leur mesure étriquée de pantins locaux , interchangeables et eux meme manipulés d une orchestration mondiale . Monsieur Carriere est vraiment admirable d intelligence .


  • Vidéo très intéressante. je ne connaissais pas ce monsieur.
    Une information pertinente toute les 15 secondes ! c’est fort ! chapeau bas.


  • On peut se demander comment ce pseudo intellectuel a pu avoir un doctorat. "Son raisonement" repose sur des a priori qui ne sont pas bien entendu démontrés, sinon au moins argumentés. Sans oublier un certains nombre d’erreurs, pour ne pas dire des escroqueries intellectuelles. Mais reconnaissons lui une grande qualité de pédagogue, il met en oeuvre les procédés du discours de ceux qu’il critique...

     

    • M’a fallu attendre 70 messages pour lire ce que j’en pense.
      Des tas de raccourcis pour le moins incultes qui font tiquer.
      EX : "les deux plus grands massacres, communisme et le nazisme tous les deux sans dieu" ... et y’en a des dizaines comme ça....

      (explication : plus grand massacre=guerre sino japonaise , 70M de morts. Hitler et bien des SS étaient cathos pratiquants)


    • je suis très intéressé de connaître toutes les erreurs que tu identifies. Puisque tu es malin, abbats les cartes. Je précise que j’ai aussi le sentiment qu’il faut vérifier certaines affirmations, mais je m’abstiens de faire la leçon sans rien démontrer.


    • Merci pour ce commentaire truffé d’affirmations évasives et de fautes d’orthographe, c’est vraiment bien au dessus du niveau de celui que tu essaies maladroitement de critiquer. Lol.
      Encore un effort stp, éclaire-nous.


    • @ Pascal,
      Hitler, s’il fut bien baptisé catholique à sa naissance, n’était plus du tout catholique. Au contaire les catholiques allemand subirent de plus en plus de brimades.
      exemples :
      - décret du 24 avril 1935 : aucun quotidien n’est autorisé à publier des articles à contenu religieux. Ce qui entraîna la suppression de la presse catholique.
      - les religieux qui enseignaient dans les écoles publiques furent licenciés.
      - en 1939 les écoles confessionnelles furent abolies.
      - diffamation systématique de l’Église (scandales financier et pédophilie).
      - dissolution de nombreuses associations catholiques allmandes et confiscation de leurs biens.
      - contrôle des sermons dans les églises
      - suppression des crucifix dans les bâtiments publics
      - obligation d’inscrire les enfants dans la Hitlerjugend.
      - de sept. 1941 à juillet 1941 confiscation des biens de plus de cents maisons religieuses avec expulsions des religieux.
      - arrestations, déportations et condamnations à mort de nombreux catholiques insoumis.
      - création en Pologne, dans la région de Poznan du Gauleiter de Warthegau, annexé au 3ème Reich, où devait être testé, à titre expérimental, l’application intégrale des principes nazis. Les églises, les monastères et les séminaires furent fermés. Les prêtres sont assassinés, emprisonnés ou déportés. Bref, plus de vie religieuse. Cette expérimentation devait être étendue après la victoire, à l’ensemble du Reich et de ses possessions. La Race fut érigée en nouvelle religion, se basant sur la doctrine du sang.

      Hitler en personne affirmait en décembre 1941 : La guerre finira, et la solution du problème de l’Église sera la dernière grande tâche de ma vie.

      Quand à Himmler le plus versé dans l’élaboration de la nouvelle religion qui devait se substituer au christianisme et durer au moins 1000 ans, il déclare .
      Nous vivons une époque de conflit définitif avec la chrétienté. Il est de la mission de la Schulzstaffel de donner au peuple allemand dans le demi-siècle avenir, des bases idéologiques spécifiques non-chrétiennes pour la conduite et l’organisation de sa vie

      Himmler 1937.


    • C’est tout à fait vrai, les guerres les plus meurtrières n’ont pas été faite AU NOM d’une religion !


  • Diviser pour mieux régner ...
    Les hommes contre les femmes = une guerre totale en préparation ?


  • Vidéo explosive ! Un seul nom me vient a l’esprit lorsque j’écoute cet entretien.. Satan


  • Théorie du gender : nouvel avatar du Marxisme culturel, issu de la Yeshiva de Frankfurt, comme dit Atzmon.


  • "Ce qui rend les gens non manipulables, c’est leur relation à Dieu, et c’est ça qu’il faut détruire". Voilà comment résister à l’avènement du monde infernal que des gens immondes sont en train de concocter, se tourner vers Dieu pour être sauvé. Les valeurs universelles chrétiennes d’humilité, de charité, d’amour sont celles qui construisent l’idée d’être humain spirituel capable de conscience et de raisonnement et non de chose biologique sexuée indifférenciée, une chose malléable dégoulinante, esclave de ses pulsions et émotions et surtout manipulable à souhait.
    J’ai beaucoup apprécié le brillant exposé documenté de ce psy. Puisse-t’il ouvrir les yeux et l’intelligence du cœur à de nombreuses personnes.
    Nous devons combattre en devenant Soldats du Christ, quitte à perdre la vie pour sauver nos âmes !

     

    • merci de ce commentaire
      le combat a mener dans ces temps qui s annoncent est de nature spirituelle
      le systeme veut evincer Dieu a tout prix au mepris des traditions seculaires
      le materialisme le plus abjecte doit regner sans failles
      le salut par la foi est gratuit´ c est le don du christ’ il nous invite a vivre a contresens
      de cette societe transhumaniste que l on veut nous vendre


  • Entretien exceptionnel. Je ne connaissais pas ce Monsieur mais je dois dire que son développement est énorme. Dieu par la psychologie, c’est une voie que je n’avais pas envisagée de cette manière.

    Les éléments sur la perversité et le narcissisme sont cruciaux car très répandus partout dans la société. Soral avait explicité la massification du narcissisme dans l’un de ses texticules et il y avait aussi eu un document sur la perversité chez ER, mais là c’est très ramassé et synthétique, avec en plus le lien à l’absence de Dieu.

    C’est bien que quelqu’un analyse en profondeur cette pseudo-théorie, même si je pense qu’il n’y a pas besoin de la démonter complètement pour en voir les innombrables apories.

     

    • Maintenant on comprends mieux pourquoi en France on s’acharne tellement contre les catho et les musulmans (car même les musulmans sont visés), dernier rempart contre ces fous furieux. Que Dieu nous préserve de tout cela....de toute façon Dieu est le plus Grand.
      "Qu’ils répètent sans cesse Dieu est Grand, ceux qui aiment Ta Face" (Bible, mathieu)


    • Oui, enfin, j’ai quand même pas attendu cette vidéo pour comprendre ça. Même le nouvellement converti Livernette l’a compris il y a des années.


  • Comment peut-on télécharger cette vidéo ? keepvid.com, par exemple, n’est d’aucune aide, avec rutube...

     

  • Mais pourquoi toujours faire ces montages agaçants bourrés d’inserts musicaux et de cassures visuelles ? on peut pas simplement écouter le type parler d’une seule traite, sans animations musicales ? Quand je discute longuement avec quelqu’un c’est pourtant ce qui passe ; que de la parole, pas de petite musique qui vient s’insérer entre nous, et pas de coupure de l’image du type que j’ai en face de moi.
    Si les gens ne sont pas capables d’écouter un type dire des choses intéressantes sans rester concentré dessus du début à la fin, qu’ils aillent regarder la télé, ils auront satisfaction.
    C’est dommage parce que ce que dit cette personne est très intéressant et ce genre de montage télé vient "abêtir" quelque chose d’intelligent, et dommage qu’internet reproduise ce que la télé nous à imposé depuis longtemps.

     

  • Pour copier une vidéo de rutube sur votre disque dur :

    1. allez chez http://tradiz.org/Rutube/Raljeta

    2. cliquez sur Raljeta AHK 0.3.40

    3. décomprimer le fichier ainsi copié dans le répertoire de votre choix

    4. ouvrez le fichier,
    remplacez
    #Include lang_ru.txt
    par
    #Include lang_fr.txt
    afin que les instructions soient données en russe

    5. cliquez sur raljeta_ahk.exe

    6. copiez l’adresse de la vidéo à télécharger dans la petite fenêtre...

     

  • Ce que les journées de retrait ont réussi à éviter à la France : http://youtu.be/1K1glKHT8QM


  • Bonjour

    Merci pour cette interview très intéressante que je réécoute une deuxième fois. Attention au montage cependant qui fait trailer de film américain, ca donne un coté propagande qui décrédibilise l’interviewé.


  • Je n’ai pas pu m’empêcher de faire une analogie entre ce qu’il dit, nos rapports avec nos gouvernants et le couple.

    Pour faire court, il a prononcé les mots pervers, narcissique, manipulateur.

    Consacrer une heure de votre temps à taper : pervers nacissique sur Goooogle.

    Et lire quelques articles à ce sujet est des plus édifiant et éclaire de façon saisissante la nature de nos gouvernements.

    NOS élites sont des pervers narcissiques manipulateurs. Je comprends mieux comment ils fonctionnent et le pourquoi et le comment de leurs attitudes.

    Une révélation pour moi en tout cas lol j’ai enfin pu mettre un nom sur leur maladie.


  • Vidéo intéressante, mais j’aimerais bien avoir les documents "clairs, nets carrés archi-officiels" (pour parler comme Pierre Hillard) qui permettent à ce Monsieur d’affirmer que toutes les études sérieuses depuis les 70s donnent autant si ce n’est plus d’hommes battus ou même victimes de violences conjugales au sens large...
    En tous cas, je ne retrouve pas ces résultats dans les stats de L’INSEE...
    Sont-elles "manipulées" par des féministes radicales ?
    J’ai du mal à le croire, mais si quelqu’un a une souce sérieuse pour corroborer les affirmations de Yann Carrière, je suis preneur ?

     

    • Vous pourrez trouver nombre d’informations très intéressantes en faisant des recherches sur le travail de Sylvianne Spitzer qui est psychologue, et qui œuvre pour la reconnaissance des violences conjugales faites aux hommes.
      Salutations fraternelles.


    • Si tu veux un conseil camarade tape "homme battus" sur Google et documente toi . L Insee et l Enveff sont beaucoup trop officiels et feminises pour être crédible.
      J ai du mal à comprendre comment certains bien naïfs arrivent encore à nier la misandrie des organes d État et du mondialisme.
      On veut faire de l homme une fiotte dominée par sa femme ce qui casserait sa virilité psychique et peu à peu biologique. Comme ça l homme à terme ne pourra plus se rebeller.
      Sinon côté lecture je te propose Susan Pinker, le sexe faible n est pas celui qu on croit. Patrick Guillot la misandrie. Les femmes tuent aussi de Solene Haddad. Y en a plein d autres que j ai pas Lu qui demontre la capacité à la violence chez la femme souvent plus grande que celle des hommes. Là par exemple la théorie du genre se justifierait, mais les féministes - pas folles les guepes- y perdraient leurs intérêt : jouer les victimes.
      Vous sous estimez la dangerosité du féminisme, c est ce qui fait sa force.


  • Cet entretien est extrêmement intéressant dans tous les aspects exposés.
    Un point a particulièrement attiré mon attention, celui concernant les études sur les violences conjugales qui démontrent que celles-ci sont quasi équivalentes pour les hommes que pour les femmes. Pourtant on ne parle jamais, ou très rarement, de la violence des femmes faites aux hommes. Les féministes sont passées par là…
    Alors, où est donc cette égalité "femmes-hommes" (et non hommes-femmes…) dont Vallaud-Belkacem nous rebat les oreilles, et qu’elle veut imposer dès la maternelle aux enfants ?
    Cette ministre a préconisé une protection accrue des femmes violentées, sans se soucier de celles faites aux hommes. Ce qui est totalement antirépublicain, et montre bien que l’égalité elle s’en sert quand ça l’arrange.


  • En ce qui concerne l’abominable histoire citée par le Dr, concernant les 2 lesbiennes sud-africaines ayant torturé à mort un enfant de 4 ans parce qu’il refusait d’appeler la compagne de sa mère "papa" voici la source. A rapprocher de l’histoire du couple homo américain qui avait acheté un enfant par GPA et ont abusé de lui dès sa naissance jusqu’à l’âge de 4 ans, le prostituant et vendant des snuff movies aux pédophiles (30 ans de taule). Ou encore le couple de lesbiennes juives hystériques américaines qui n’ont pas hésité à castrer un petit garçon parce qu’elles préféraient une fille. Les dérives ne se font pas attendre si on laisse la boîte de pandore ouverte !


  • J’admire les arguments synthétiques éclairants soulevés par cet homme de génie.

    En effet, l’Homme devient fou dès qu’il se libère de Dieu, c’est-à-dire de tout principe supérieur à lui.

    Il n’y a qu’à voir Peillon, Belkacem, Le Mou…, bref, toute la clique de maboules occupés à couler le navire.


  • Bonjour,

    Etant moi-même de formation scientifique, cette vidéo m’a fait bondir.
    Avec tout le respect que je dois à ce Monsieur, les Sciences naturelles ne sont aucunement paralysées devant la "théorie du genre" et je vais vous expliquer pourquoi.
    Il dit aussi en substance : "de toute façon la Science ne peut rien prouver de façon générale car elle ne travaille que sur des cas particuliers limités et finis".
    En Science il s’agit justement de faire abstraction des cas particuliers pour en extraire une vérité générale.
    Une vérité qui reste certes théorique mais qui est passée par l’épreuve du Réel.

    Concernant la "théorie du genre" :
    Que fait-on en Science ?
    En Science nous définissons des objets, puis nous cherchons à valider ou à invalider des relations entre ces objets, en nous efforçant le plus possible d’en lever les ambiguïtés.

    Par exemple, dans les sciences biologiques, je définis ce qu’est un homme, ce qu’est une femme, puis je cherche à répondre à la question "y a t-il une différence entre les hommes les femmes ?".
    Les définitions modernes d’un homme et d’une femme par leur sexe génétique (XY et XX) suffisent à répondre que oui, il y a au moins une différence entre les hommes et les femmes, puisque d’après la logique élémentaire ce ne sont pas les mêmes objets.
    Du point de vue de la biologie et de la logique on est donc dans l’absurde.

    Maintenant plus sérieusement, il est tout à fait légitime de se poser des questions du type "jusqu’où s’étendent les différences entre les hommes et les femmes ?".
    Et malheureusement pour tous ces dingos, les sciences médicales, biologiques et psychologiques ont là aussi répondu sans ambiguïté que les différences entre les hommes et les femmes sont nombreuses.

    Le "génie" (ou plutôt le machiavélisme) de la "théorie du genre" consiste à introduire de l’ambiguïté partout, à la fois dans les définitions des objets considérés et dans les questions que l’on se pose.
    Dans ce cas il n’y a plus de place pour un raisonnement scientifique correct et la "théorie du genre" apparaît pour ce qu’elle est : une théorie politique fumeuse qui cherche à paraître crédible.

    Ce que je voudrai surtout souligner ici c’est que l’on nous mène une véritable
    guerre cognitive, on cherche à détruire notre capacité à raisonner et notre sens logique.
    Il y a un gros travail à fournir pour combattre tout ces sophistes.

    Alain Soral est pour moi tout simplement l’un des derniers à penser de façon logique et articulée.

     

    • Pas tout a fait d’accord avec le terme d’"ambiguïtés"... + précisément les réductionnismes nécessaires à la définition de l’objet d’étude :

      Comme vous le dites, définir l’objet d’une étude nécessite d’en lever les ambiguïtés... Mais si l’on cherche a définir ces mêmes ambiguïtés, l’on s’aperçoit qu’il s’agit d’enlever à l’objet de l’étude tout ce qui n’est pas, a priori* de nature** à répondre à la question de l’étude. C’est ce que l’on appelle une réduction méthodologique cela doit permettre en théorie de modifier le moins de variables possible, idéalement une seule à la fois, afin d’éviter un maximum d’erreurs (ex : syllogisme de la meule de gruyère etc).

      Cette réduction du sujet comporte aussi un versant de réduction métaphysique : comme lorsque vous étudiez scientifiquement une atome (ex : atome qui fait un drôle de truc, cf. M. Curie), vous ne vous posez pas la question de son utilité, mais tentez de préciser une question à la fois : quelle est sa structure ? sa masse moléculaire ? ses propriétés physico-chimiques ? ses interactions physiologiques ? etc... (ex : sans savoir que vous risquez de choper un cancer...) vous êtes toujours obligé de choisir une facette du sujet par le biais de ce que vous jugez "d’intérêt"...
      Il existe donc un ensemble d’ambiguïtés :
      - politico-économique : faut-il étudier cette facette et pourquoi ?
      - les ambiguités que vous évoquiez (aspect tératogène d’un isomères de la thalidomide par exemple :/ ou une idiosyncrasie, etc.),
      - etc...
      ambiguïtés qui sont à la base d’une réflexion scientifique : cette réflexion se doit de remettre la partie de sujet étudié en contexte, exercice délicat s’il en est !

      * "a priori", s’entend comme découlant de ce qui est connu sur le sujet, ce qui a été déjà étudié, formalisé. mais ATTENTION, ceci ne peut JAMAIS découler de ce qui n’a pas été étudié, vu que par définition, l’on ne sait pas ce qui n’est pas connu (Lapalissade, ça va sans dire mais ça va toujours mieux en le disant ...).

      ** de nature : pour souligner qu’envisager une observation tient nécessairement compte de croyances, vraies ou fausses, que l’observateur acceptes par principe de ses condisciples (Tocqueville explique bien ce point dans sa critique de la démocratie américaine, qui peut s’étendre assez largement au domaine de la science : http://www.cegep-ste-foy.qc.ca/prof...). Et là des conneries "du genre" (si j’ose dire) y’en a a relever dans le domaine évoqué dans la vidéo... :s


    • #733268

      Merci de me rappeler que je suis un objet d’étude, que je peut être comparé à un atome et qu’on ne se pose pas de question sur mon utilité.

      Putain les gus, vous vivez dans quel monde ? Sortez de votre laboratoire et allez respirer l’air pur, ça vous aérera les méninges.

      Allez vous faire greffer un coeur artificiel.

      Merde, quand même !


  • "Ce qui rend les gens non manipulables c’est leur relation à Dieu..." Magnifique conclusion, qui rejoint les analyses de plusieurs philosophes et observateurs tout au long des siècles !

    C’est aussi la conclusion à laquelle est arrivé Raphaël Baeriswyl dans "Le Pacte des Idoles" une approche girardienne du politiquement correct :

    http://www.lesobservateurs.ch/2013/...

    qui démonte le mécanisme du "politiquement correct", pour en venir à la conclusion que seule l’Église catholique a réussi à résister et a échappé à la "pensée unique" au cours des siècles ; "l’Eglise catholique est la seule force anti-mimétique, parce que la révélation chrétienne est d’essence anti-mimétique".

    Excellente analyse de M. Carrière, mais il y a quelques affirmations qui me dérangent, notamment lorsqu’il dit qu’il y a plus d’hommes battus que de femmes, et sur l’égalité des salaires... Il n’y a pas plus d’hommes battus que de femmes battues, il y a, néanmoins, autant de violence de part et d’autre, mais la violence de la femme à l’égard de l’homme est moins visible, elle est plus subtile et pourrait se mesurer, éventuellement, avec le taux de suicide plus élevé chez les hommes... Ceci dit, je suis tout-à-fait d’accord avec le reste de la démonstration, notamment lorsqu’il parle du communisme et du nazisme, les deux idéologies qui ont le plus manipulé les gens, avec les conséquences que l’on connait. Son analyse démontre tout ce que l’on peut déjà voir se profiler à l’horizon, à savoir, une volonté de manipulation et de déstructuration, afin de nous transformer en moutons consommateurs, sous couvert d’humanisme et de "progrès".

     

    • Très bon le lien que vous nous avez donner là ! Merci pour ce partage, c’est pour ce genre de petites perles que je me balade dans les commentaires !


    • En réalité la violence féminine est on ne peut plus visible puisqu encouragée inconsciemment par la société. C est juste qu au contraire des femmes battues on en parle jamais. Le mâle étant la bête noire de la société dite égalitaire.
      En plus des psychopathes capables de compenser leur faiblesse avec des objets y en a plus que vous ne croyiez.
      Vous les femmes êtes le sexe le plus privilégie mais jamais satisfaites même si le monde était à vos pieds.


    • #733291

      La violence des hommes sur des femmes est de nature physique plus souvent que psychique.
      Celle des femmes sur des hommes est de nature psychique plus souvent que physique.

      Ce sont mes conclusions. D’autres points de vues ?


  • Clair, limpide et brillant.
    Que de quenelles glissées dans un gant de velours.


  • Excellente synthèse, cohérente et construite progressivement vers le "projet" théorique (pour l’instant) final, à savoir la déconstruction progressive de l’individu et de ses repères religieux (les seuls qui font encore de lui un être non manipulable). Sans oublier la référence à Orwell (appauvrissement du langage, donc de la pensée), la nuance entre le féminisme libéral (respectable et légitime) et le féminisme radical (hystérique même, merci Caro...) s’appuyant sur les deux mensonges des violences conjugales et des inégalités salariales. Comme chacune et chacun peut donc le constater aujourd’hui, Butler, Peters n’existent pas, la théorie du genre n’existe pas et, probablement, la porte-parole du gouvernement n’existe plus... Bien sûr, Yann Carrière est à l’évidence un "cerveau malade" et, à ce titre, n’accèdera jamais à une heure de grande écoute sur nos médias qui eux, sont définitivement guéris de toute approche critique et hétérodoxe.

     

    • Le féminisme libéral ? Celui là même qui a mis la career woman sur un piédestal ?
      Tu veux dire le féminisme libérateur ? Mais l homme n a jamais été plus hostile à la femme qu elle-même. Le féminisme est une des causes de ce chaos généralisé.


  • J’ai découvert avant-hier cette vidéo par une autre source et je suis bien contente que vous la diffusiez, ce monsieur Carrière utilise son savoir en psychologie pour étayer son analyse et ce document me parait absolument imparable face à tous les gens qui me prennent pour une cinglée depuis un certain temps à cause de ce projet d’enseigner la théorie du genre aux enfants. IL y a même des gens à qui je n’ose pas parler de ces préocupations tellement ils sont encore bloqués dans des postures post-68 et dans un anticléricalisme forcéné... Pas évident de leur ouvrir les yeux, alors merci à vous et à tous ceux qui ont partagé cette vidéo sur d’autres sites et sur Facebook.

    La situation est un peu effrayante mais je perd pas tout espoir : je vis dans une toute petite commune de 150 habitants et j’ai découvert ce matin qu’une autre habitante du village est aussi complètement remontée contre ce délire, de quoi faire espérer que nous sommes nombreux en France. De plus, j’ai des liens par internet avec une personne encartée au Parti de Gauche mais elle commence à ouvrir les yeux elle aussi sur ce volet sociétal du projet gouvernemental, jusqu’ici ignoré voire approuvé par ces militants de gauche...


  • Quelques perles sur la main mise des assos concernant la promotion de l’idéologie "gender" :



    "L’APGL mène le débat sur l’homoparentalité. C’est elle qui donne le "la". Elle que les télés appellent quand il s’agit de trouver un "bon"(!) couple parental homosexuel. Elle que les politiques, droite et gauche confondues, consultent avant toute déclaration officielle. Elle encore que l’on réclame pour un débat, un colloque ou des travaux universitaires. En quelques années, l’Association des parents gays et lesbiens (APGL) s’est imposée comme un interlocuteur obligé, forçant (!) "les médias à traiter avec respect des questions", se réjouit Marie-Claude Picarddat, mère de deux enfants, la quarantaine, à la voix douce et co-présidente de l’association. Deux mille adhérents à peine, mais une capacité de "faire bouger les lignes" selon la formule à la mode qui ferait pâlir d’envie bien d’autres groupes de pression(…)" (REUTERS/Laszlo Balogh)



    a voir :

    http://www.youtube.com/watch?v=TQrY...


  • Parfait sur tous les plans je crois ! Il a formulé brillamment ce que je sens et ce que je pense.


  • Voici la vidéo très intéressante du reportage norvégien cité par M. Carrière : "le paradoxe norvégien"

    http://m.youtube.com/watch?v=PfsJ5p...

    À la suite de ce reportage, toutes les subventions étatiques, concernant les études sur le genre, ont été supprimées !


  • Arrière petit neveu de MGR DELASSUS ,(1836/1921) ( ça aurait pu l’etre) , le flambeau de cette culture vivante , de cette sagesse , n’est pas éteint ! Et par un autre "bout de la lorgnette",
    Ce visionnaire énoncent des vérités tellement limpides qu’ils pourraient ouvrir les yeux des aveugles .
    M. pierre HILLARD , MGR DELASSUS, M yann CARRIERE , :: A ETUDIER D’URGENCE à partir de la 3ème jusqu’à la terminale OBLIGATOIRE .toutes sections confondues.
    Dans deux générations le pays est sauvé ! ... c’est pas le cas .


  • Après le visionnement de cette vidéo, j’ai de suite acheté le livre de cet auteur :
    "Du Sexisme au Fascisme, lettres à un jeune père sur la misandrie contemporaine" - disponible seulement (à ma connaissance) en format Kindle sur Amazon.
    La vidéo est un résumé du livre, néanmoins c’est un livre "coup de poing" qui je pense rejoint les idées du père Soral et je serais le premier partant à en acheter une copie papier à immortaliser (pour le jour où il n’y aura plus de "cloud") aux éditions KK par exemple car il y aurait sa place à mon humble avis. Le livre, encore plus que la vidéo, offre plusieurs pistes et références pour ceux qui désirent approfondir le sujet.
    Bonne lecture et merci toujours à ER pour la vidéo et de nous avoir fait découvrir ce monsieur.

     

  • Bon je vois que l’éveil des consciences sur la violence à l’encontre des hommes par les femmes, c’est pas gagné je mets des liens :
    http://www.grazia.fr/societe/phenom...
    http://www3.unil.ch/wpmu/allezsavoi...
    http://www.lapresse.ca/le-soleil/vi...
    http://www.courrierinternational.co...
    Les témoignages de plusieurs femmes violentes :
    http://forum.magicmaman.com/votrevi...
    Quand aux bouquins y en a mentionnés plus haut mais aussi :
    l’homme est l’avenir de la femme de Natacha Polony et Fausse route de Badinter.

    Voilà documentez-vous autrement que les sources officiels mainstream, car il vaut mieux partir sur un postulat véridique pour se forger son opinion.

     

    • Ce qui m’a aidé à rester debout c’est ma foi indéfectible envers DIEU. Excellent entretien , qui traduit exactement ce que je pense de cette fichue théorie du genre, qui n’a aucune légitimité sauf celle de déstructurer l’humanité, monstruosité sortie de cerveaux malades. Je déteste les psy, je suis extrémiste en ce qui les concerne, bon, on va dire que Yann Carrière fait exception à ma règle !


    • Fausse route d’Elisabeth Badinter ? Elle n’a fait qu’un petit bout de chemin dans la reconnaissance de ses erreurs. Elle continue à encenser l’avortement qui fait 220 000 victimes innocentes en France par an, elle milite contre l’allaitement. Il y a encore du boulot !!!!. Et son mari fait partie de la clique mondialiste qui nous envoie dans le mur


    • @toto

      Je sais bien que Badinter ne sucite pas totalement l’agrément notamment sur la maternité ou moi-même je ne suis pas d’accord avec elle. Madame Polony est bien pire, puisqu’elle nie les études psychologiques et neuroscientifiques, sur le fait que les gamins dès leurs premières années d’existence ont besoin de leur maman. Son bouquin fait un peu trop gender studies bien qu’il y ait des éléments très intéressants.
      Il faut reconnaître qu’il y a des tas de passages intéressants sur la violence dont les femmes sont capables, je ne dis pas bien sur que toutes les femmes sont comme celà, fort heureusement. Elles critiquent ouvertement le féminisme victimaire et radical et c’est déjà bien dans une société misandre telle que la nôtre
      Parfois les mecs faut arrêter de sortir de son 31 parce que une personne n’est pas d’accord avec nous sur un ou deux points.
      Faites abstraction des points de vue dont vous divergez et lisez des bouquins même si vous êtes dégoûté par des points de vue qui vous paraîtront abjectes. C’est comme celà que vous arriverez à démontrer votre ouverture d’esprit à vos adversaires, qui eux ne manqueront pas de scanner vos défauts les plus minimes pour caricaturer vos propos.

      @Leïla

      Chère camarade, il y a aussi des bouquins psychanalyste où vous seriez étonnée de trouver qu’il y a des éléments intéressants. Par exemple Groddeck et sa description du ça, c’est juste impressionnant si on lit son bouquin, où il arrive à prouver des cas où le ça empêche ou pousse à commettre des péchés. Les malédiction ... Bref c’est impressionnant.


  • Pour reprendre la parabole du Bon grain et de l’ivraie ... on va dire que ça Satan marche à plein moteur pendant que beaucoup dorment, il s’est mis à l’OGM au round-up sème le trouble dans tout les esprits pour quoique ce soit. Il y va tellement à plein régime, qu’on se demande si la moisson "finale" n’est pas proche.

     

  • Sans aller dans le sens de la théorie du genre il est évident que le principe masculin existe chez la femme et le principe féminin chez l’homme. Sans lire Weininger ou Jung chacun peut déceler cela en lui, principe qu’un rapport privilégié au parent de sexe opposé contribuera à intensifier.
    Un homme qui développe une relation fusionnelle avec sa mère peut à l’ âge adulte présenter une forte inclination pour la violence psychologique, les provocations, la théâtralisation...
    De même qu’une femme entretenant avec son père une réelle complicité a toutes les chances de devenir une femme idéaliste : que ce soient MLP, Farida Belghoul ou Elizabeth Bennet dans "orgueil et préjugés" de Jane Austen, et d’autres encore.

     

    • Oui mais ça c’est dans le fait où la personne masculine a manqué d’une mère ou la personne féminine d’un père. De plus Farida pour l’exemple a été mère, donc pour moi elle n’a rien de masculin. Farida dans son combat arrive à rester femme.


    • @ Kasiar

      Sans faire de la caractérologie, la manière dont l’éducation impacte le caractère est une chose intéressante. Oui Farida Belghoul est féminine, mais il reste vrai qu’elle possède ce gout de l’action au service d’un idéal que l’on rencontre plus souvent chez l’homme que chez la femme. Ce qui ne veut pas dire que ces dernières n’en sont pas capables, la preuve.
      J’osais une possible relation de cause à effet entre cette aptitude et la relation privilégiée - et saine -qu’une femme peut entretenir avec son père.

      La combinaison inverse me parait plus douteuse : une mère, qui, en guise de complicité, partage avec son fils le poids de ses souffrances (c’est fréquent), le condamne à faire corps avec ce fardeau.
      Cela donne des hommes avec une apparence de virilité qui se manifeste par un aboiement grave et autoritaire. Mais ce n’est que la forme masculine de ce que l’on appelle l’hystérie.

      Si je vous dis que j’ai aussi observé cela autour de moi rirez-vous ?


  • Raisonnement clair et construit. Synthèse historique convaincante. Bien que je sois femme et ai été féministe, je suis d’accord avec cet exposé, et pragmatique. Donc parlons-en autour de nous !


Afficher les commentaires suivants