Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Thierry Meyssan au sujet de la réunion des partis de l’opposition à Damas

Entretien avec la radio francophone iranienne

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pas vraiment d’accord sur le fait que la politique du gouvernement d’Obama serait la même que celle suivie par celui de Bush.
    Avec les néo-cons au pouvoir, il y a des chances pour que les USA aient déjà bombardé la Syrie, voire l’Iran.
    On peut ne pas aimer un Brzezinski, conseiller d’Obama, mais sa vision des choses n’est pas téléguidée par les intérêts sionistes, c’est un être malfaisant et machiavélique mais pas un néo-cons à la Wolfowitz/Pearle.

     

    • Brzezinski et les néo-cons, c’est la même chose : il a été conseillé non officiel de Reagan pour l’Afghanistan et la guerre Iran-Irak. D’ailleurs, son alter-ego est Kissinger. Pour faire partie du gouvernement américain, à n’importe quel poste, tu DOIS rouler avec les sionistes.

      Si non, c’est la porte.


    • Je ne dis pas que Brzezinski est un anti-sioniste mais seulement qu’il a une vision des choses un peu plus large que les néo-cons, il est plus dans la subtilité (ce qui ne veut pas dire qu’il est moins pourri ou que ce qu’il défend est meilleur).
      A l’époque de l’attaque de l’Irak par les USA il était très critique sur cette politique ultra agressive menée par les néo-cons dans l’ombre de Bush, il avait d’ailleurs menacé de "dire quelques vérités sur le 11/09" si les pro-Israël ne se calmaient pas un peu.
      Brzezinski sait que ce n’est pas dans l’intérêt des USA de partir dans une guerre directe, il préfère passer par des états vassaux (France et Grande Bretagne notamment) ou des pseudo "rebelles" stipendiés plutôt que d’engager les troupes américaines et qu’ainsi la politique impérialiste de l’oncle sam soit trop visible et n’entraine trop de réactions négatives contre les Etats Unis.
      Pendant que les néo-cons veulent le confit de civilisation et agissent à découvert, Brzezinski veut quant à lui utiliser le conflit de civilisation et en tirer profit de manière indirecte.
      Je ne peux que te conseiller d’écouter ce que dit Michel Drac à ce sujet.