Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Times : la visite du roi saoudien à Moscou témoigne de l’influence russe au Proche-Orient

La première visite du roi saoudien à Moscou démontre la croissance de l’influence russe au Proche-Orient, qui est liée à plusieurs causes, dont la nouvelle politique de Donald Trump, estiment les auteurs de l’article publié par le quotidien britannique Times.

 

Commentant la visite du roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud à Moscou, les auteurs de l’article qui est paru dans le quotidien britannique Times, Tom Parfitt et Richard Spencer, ont supposé que cette visite historique était la preuve de la croissance de l’influence russe au Proche-Orient.

D’après les auteurs, les causes de cette croissance sont multiples. Parmi celles-ci, l’on retrouve l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche. Ainsi, ils soulignent le fait que le Président américain doit suivre ses promesses électorales et mettre l’accent sur les intérêts nationaux, ce qui fait qu’une partie des pays du Proche-Orient ont fait sans l’influence des États-Unis pour résoudre certaines affaires politiques. De ce fait, les dirigeants des pays du Proche-Orient, dont l’Arabie saoudite, se sont sentis inquiets, ne comprenant plus à quoi ils pourraient désormais s’attendre après un retrait des États-Unis.

Les auteurs soulignent que ces pays auraient par le passé eu l’habitude de compter sur Washington en tant qu’acteur puissant sur la scène politique mondiale. Alors, d’après eux, pour combler le vide, Riyad a commencé à chercher un autre leadeur ailleurs, incarné par la Russie

Le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud est arrivé mercredi [4 octobre 2017] à Moscou pour la première fois de l’histoire des relations bilatérales entre les deux pays afin de s’entretenir avec le Président russe Vladimir Poutine.

D’après le Président russe, la visite en Russie du roi est un événement emblématique destiné à donner une impulsion positive au développement des relations entre les pays.

 


 

Les USA approuvent la vente des THAAD à l’Arabie saoudite

En réaction à l’intérêt de Riyad pour les S-400 russes, Washington a approuvé la vente des systèmes anti-missile THAAD à Riyad pour 15 milliards de dollars, a annoncé vendredi soir le Département d’État.

 

 

Les États-Unis ont approuvé la vente des systèmes antiaériens THAAD à l’Arabie saoudite pour 15 milliards de dollars (12,7 milliards d’euros), déclare Reuters en se référant au Département d’État américain.

« Cette vente fait avancer les intérêts de la sécurité nationale et de la politique étrangère des États-Unis et, à long terme, la sécurité de l’Arabie saoudite et de l’ensemble du Golfe face aux menaces de l’Iran et d’autres », a précisé le ministère américain des Affaires étrangères dans un communiqué.

L’approbation ouvre la voie à l’Arabie saoudite pour l’achat de 44 systèmes et de 360 intercepteurs de missiles, ainsi que des stations de contrôle et des radars.

Le département d’État a souligné qu’il conseillera au Congrès d’approuver cette vente car elle « ne modifiera pas l’équilibre des forces dans la région ».

Cette décision de Washington est, apparemment, la réponse à l’accord préliminaire entre Riyad et Moscou pour l’achat de systèmes de défense antiaérienne russes S-400 ainsi que pour leur production dans le royaume saoudien, allié traditionnel des États-Unis.

Conçu par le géant américain de l’armement Lockheed Martin, le bouclier antimissile THAAD permet d’atteindre des missiles longue-portée se trouvant dans un rayon de 200 km et à une altitude de 150 km. Cela rend possible la destruction d’engins balistiques dans la phase terminale de leur vol. Dans la région, le bouclier antimissile américain équipe déjà les systèmes de défense du Qatar et des Émirats arabes unis.

Le THAAD, c’est un système de défense anti-missile qui a fait beaucoup de bruit sur la péninsule coréenne : des manifestations anti-THAAD se tiennent régulièrement en Corée du Sud.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 

Poutine fait feu de tout bois, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vrai que Poutine est très courtisé par les chefs d’Etats du Proche Orient, mais les Judéos-US vont gagner 15 milliards en vendant à l’Arabie Saoudite leur Thaad, probablement dix fois plus que la Russie avec ses S 400 .


  • Reuters donne la nouvelle sous cette forme : "U.S. approves possible $15 billion sale of THAAD missiles to Saudi Arabia".

    Autrement dit, la vente n’est pas encore signée, contrairement à celle des S-400.

    Mais supposons qu’elle soit signée. Il n’est pas évident que le contrat US et le contrat russe seront tous les deux réalisés.
    Une révolution de palais, un coup d’état, c’est si vite arrivé. Et même parfois, c’est anticipé...


  • J’ai lu "dealer" plutôt que leadeur... ça avait du sens.


  • Les Saoudiens ont compris que l’oligarchie protestante américaine est sur le point de sacrifier l’Arabie Saoudite pour sauver sa peau. En effet depuis déjà plusieurs années il y a une propagande occulte consistant à faire porter l’entière responsabilité des événement du 11 septembre 2001 sur l’Arabie Saoudite afin de masquer les responsabilités intérieures de l’état profond US dans cette tragédie. Pour l’instant les Saoud tiennent en raison du soutien de Netanyahu, mais si jamais le soutien israélien devait faiblir il ne faudra pas plus de 2 semaines pour renverser le régime wahhabite.

    Il est vrai qu’à priori cette décision de Poutine est choquante, mais ne perdons pas de vue que nous avons à faire au plus grand stratège politique de la fin du XXe et début du XXIe siècle, toutes ses décisions sont finement réfléchies, calculées...

     

    • Les Saouds commencent à sentir le roussi sous leur djellaba !!!
      Aussi commencent-ils à tâter le terrain du côté Russe, sachant qu’ils font leurs preuves en Syrie et qu’il est de leur intérêt, de rapidement trouver un soutien, si les US se retournent contre eux...ce qui ne saurait tarder.


    • La décision de Poutine n’est pas du tout choquante, la Russie en tant que centre de l’Eurasie avec la Chine doit a tout prix rameuter les pays limitrophes, surtout ceux du moyen-orient, dans une coopération anti-chaos c’est à dire anti-US.
      Je vous conseil cet article http://www.voltairenet.org/article1... qui résume ce que Thierry Meyssan a découvert, ça fous les jetons sérieusement car on y découvre que les US(le pouvoir satanique derrière) à l’intention de mettre le chaos partout en Afrique, Moyen-Orient, Amérique du Sud et tout les pays asiatiques autours de la Chine...
      Ce sont des fous dangereux qui sont à la tête de la gigantesque puissance financière euro-américaine(+ Japon, Corée du Sud, Australie, Canada etc..) et bien sûre de la gigantesque puissance militaire(US/OTAN/CIA/MI6/Mossad etc..). Et leurs buts est d’utiliser la planète comme ’’réservoir’’ de ressource naturelle en maintenant les pays de ce ’’réservoir dans un chaos constant et total(massacres, guerres, instabilités politique etc..).


    • Les saoudiens ont compris que leur pétrole est payé en monnaie de singe, mais que s’ils acceptaient une autre monnaie que le dollar, ils finiraient comme Hussein ou Kadhaffi. D’où l’intérêt d’acquérir des armes défensives qui ne soient pas de fabrication américaine.
      Concernant le 11/09, toutes les parties impliquées se tiennent par la barbichette. Ils n’ont pas de raison d’avoir réellement peur les uns des autres. L’omerta a déjà tenu seize années. Pas de raison que ça s’arrête.