Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Tourisme sexuel et protection de Ben Ali : quand Ruquier, Caron et Polony évitent de poser les questions qui fâchent à Frédéric Mitterrand

par Hicham Hamza

« La solution Maghreb ». Découvrez comment Frédéric Mitterrand, ancien ministre devenu interviewer sur France Inter, a délibérément menti, devant près de deux millions de téléspectateurs, au sujet de sa proximité passée avec le clan Ben Ali.

- Pendant votre mandat, ont lieu les révoltes en Tunisie, un pays auquel vous êtes très attaché. Ça se ressent dans votre livre.

- Je suis « tunisifié », c’est normal. Mais je ne pouvais pas faire plus. Cela dit, j’ai un peu dit une connerie quand j’ai dit que ce n’était pas une « dictature univoque ». En même temps, c’est vrai, ce n’est pas Bachar el-Assad, Kadhafi, ou Hussein. Il n’a pas tué, il a volé.

Tels sont les mots employés hier par Frédéric Mitterrand lors de son entretien avec le journaliste du quotidien 20 minutes.

L’ancien ministre de la Culture effectue actuellement la promotion médiatique de son dernier ouvrage consacré à son immersion antérieure dans la vie politique aux côtés de Nicolas Sarkozy.

Une semaine auparavant, l’homme enregistrait une longue interview complaisante sur le plateau de l’émission On n’est pas couché de France 2. En hausse d’audience, le talk-show avait alors réuni 1 753 000 téléspectateurs.

Lire la suite de l’article sur panamza.com

 

Rebondir sur le sujet avec Marion Sigaut sur Kontre Kulture :

Sur les « printemps arabes », chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • j’ai regardé cette émission et je me suis dit pareil ...ils évitent LES questions à poser..Caron et Polony ne se déchaînent pas sur n’importe qui c’est clair de toute façon..c’est indécent d’inviter cette sous-merde ..

     

    • moi je ne regarde plus la télé ,cette boite à lobotomie ou règne le mensonge la manipulation et la soumission .et en plus tu paye 130 euros par an pour financer la propagande de l’empire .avec cette somme tu peu t’acheter de bon livre sur kontre culture et avoir accès à des connaissance et des vérités que JAMAIS la télévision ne t’apportera .


  • Et mince j’ai gerbé partout sur mon bureau par votre faute -_-"


  • Sérieusement cette sous-merde arrive à en vendre des bouquins ? Qui sont les abrutis qui peuvent acheter sa prose nauséabonde ? Des petits vieux pervers ?

     

    • L’adjectif "nauséabond" est réservé à l’usage exclusif de tout ce qui est produit par " l’extrème droite"qui est elle-même une expression-locomitive qui tire les wagons -vichy -collaboration -antisémite nauséabond-Hitler et évidement le wagon avec des déportés en pyjamas rayés dedans.
      Alors attention Kamarade, certains vont pas comprendre quel rapport il pourrait y avoir entre le tourisme sexuel de notre très émotif Frédo -la -Braguette et la chanson Chaud Ananas .


    • je propose donc :
      prose pue du fion
      ça fout la nausée à certains et c’est pas bon(d)


  • Selon lui ben ali n’a fait que voler, et les centaines et milliers de tunisiens qu’ils a torturé avec l’aide du Mossad et tué dans les prison et fait disparaitre pendant des années en les faisant passer pour des intégristes ou terroristes par ce qu’ils étaient contre son pouvoir tyrannique.

     

    • Comme se comporte aujourd’hui la mafia du système umps contre plusieurs associations dissidentes qui critiquent leur politique décadente pour la France, ils les traitent d’extrémistes, et d’intégristes. tu as compris Mr. Valls & compagnie, il se passe en France ce qui s’est passé en Tunisie pendant des décennies( maltraitance, punition, mis à l’écart, limogeage, emprisonnement... de ceux qui n’étaient pas d’accord avec le pouvoir en place).


  • Quelqu’un m’a dit... que F. Mitterand va faire un film à partir de son torchon, qui va donc inspirer un scénario, euh je veux dire un rouleau de PQ. Il en confie la réalisation à Lappelatouf Poichiche, récemment Palme Hot au Festival de la Came.

    La réforme des rythmes scolaires permettra à tous les apprenantEs de classes de maternelle et de primaire, sans discrimination de genre(S) ni de transgenre(S) ni de longueur de cheveux, d’assister à une représentation par semaine jusqu’à leur 40e anniversaire.


  • Mitterand comme le François de l’époque devrait être au minimum en taule...

    C’est incroyable qu’il soit pas inquiété qu’il y’est pas l’ouverture d’une enquête sur lui...extraordinaire le lobby sioniste franc maçon illuminati satanique homo pédophile est très très puissant c’est eux qui ont les manettes en France suffit de voir le mariage des homos et des lesbiennes et l’adoption donc la marchandisation du corps humain via gpa pma...

    Sérieux ça peut pas continuer comme ça... si après ça y’en a qui continue à voter umps c’est de la bêtise crasse de l’aveuglement abrutissement...

    Bravo à Hicham Hamza qui fait un vrai travail de journaliste contrairement à la majorité de ses confrères ......


  • Entre le Frédéric mitterrand et le François mitterrand l’un est un homo pédophile l’autre un collabo à francisque colon qui a installé sos racisme et le traité de Maastrich l’euro


  • je n ai aucune sympathie pour les pédérastes et encore moins pour les pédophyles mais en ce qui concerne "l’exploitation sexuelle de la misère" je voudrais dire ceci :
    1) toutes les personnes "locales" qui s y livrent n y sont pas poussées par la misère
    2) une partie, pour améliorer le quotidien comme on l observe en occident.
    3)Une partie pour échapper au pays qui a fait d elles des parias et les candidats(es) au départ choisissent ( plus ou moins )ils (elles) aussi leurs compagnons comme chez nous .
    4) ces personnes sont beaucoup plus maltraitées par leurs compatriotes locaux et beaucoup moins valorisées, respectées voire aimées.
    5) Dans les pays dits pauvres il setrouve beaucoup de très riches qui s y adonnent au vu et au su de tous sans encourir le moindre reproche ni localement ni de la part des media internationaux qui n ont pas de mots assez durs à l adresse de leurs compatriotes souvent victimes de la misère sexuelle qui les frappe dans leur pays .
    6)Au nom de quelle morale s autorisent des pouvoirs occidentaux quasi dictatoriaux ( cf l épisode du referendum de 2005) d appeler au lynch contre leurs compatriotes qui vont chercher ailleurs un peu de rêve pas forcément glauque que l état des rapports sexuels dans leurs pays leur refusent ?
    7)) "l exploitation sexuelle" n est pas l exclusivité des pays dits pauvres ; que dire en occident de la prostitution "domestique" des personnes qui se marient par intérêt , leur nombre croissant avec la violence de la crise ?
    8) mieux vaudrait à tous les procureurs ratés et aux sadiques avides du sang de leurs compatriotes de tourner leurs penchants pervers contre un système qui fait de l être humain une vulgaire marchandise !

     

    • Bravo,tout est dit,vous avez raison à 101% mais la majorité des français de base est complétement trompée,manipulée,infantilisée et décervelé et par nos élites via les journaux et la télévision (ou plutôt la soviétisante "pravda" officielle qui pense à sa place et tourne en boucle pour lui ramollir le cerveau...).


  • Interview de complaisance, exactement comme Claire Chazal au plus fort de la tempête après la sortie de son précédent bouquin dans lequel il parlait "de jeunes imberbes"... De son âge (60 ans)... Pour Caron et Polony, c’est sûr qu’il est plus simple de cartonner une actrice de second plan, ou un footballeur... On ne sait jamais, au cas ou cette sous-merde pédophile redeviendrait ministre... Quelle tristesse...


  • Ah Frédo et sa fameuse répartie ; Au dessus de 14 ans, c’est dégueulasse...
    Non, Mr Levy, ce n’est pas un proverbe thailandais


  • Partie 1.
    C’est un journaliste comme les autres, autant bourré d’idéologie que le sont ses confrères. L’idéologie a l’inconvénient de traiter les sujets en surface et n’est touchée que par ce qui la contredit ou la menace. Ses résultats ne contentent que les convaincus ou les proches de la même coterie ou obédience comme ils déçoivent ceux qui ne sont pas du même avis, mais surtout ceux qui ne sont pas de la même idéologie. À entendre les critiques idéologues et les reproches qu’ils font aux pouvoirs peu importe lesquels, le mieux qui en sort comme alternative est une proposition de pouvoir anarchique (qui n’est jamais exprimée en mots, mais toujours suggérée). Mais une fois, eux-mêmes ou ceux qu’ils soutiennent, arrivent au pouvoir, ils font dans les mêmes créneaux que ceux qu’ils avaient critiqués et présentés à la vindicte populaire comme étant des monstres. Les pouvoirs sont des vendeurs d’illusions, et les idéologues sont leur cheville ouvrière bon gré ou malgré eux. Vous voulez connaitre ce que c’est un idéologue, c’est simple, il est très attaché aux symboles (et même fasciné) qui se présentent tels, ou non, mais contiennent des charges symboliques souvent inconscientes qu’il faut savoir déceler. Les symboles sont des repaires à l’étendue presque illimitée et touchent aux identités, aux références et pas mal d’autres choses des groupes humains et leurs « moi » collectifs. Comme il s’agit ici d’un article dont je ne cherche pas à faire la critique, mais à dévoiler son contenu, au moins en partie, remarquons que tout est parti de l’assertion :
    - le président X de tel pays était un voleur, dit par monsieur Y, homme politique d’un pays Y, connu pour ses frasques sexuelles et ses accointances avec le pourvoir qu’incarnait le président X du pays X.
    Après tout le reste découle de lui-même par l’utilisation de deux symboles. L’un incarné par le président X d’un pays X qui était un être humain quelconque* qui fut hissé au rang de symbole par son poste, et l’autre, incarné par un homme politique (quelconque) Y d’un pays Y dont le rôle politique est insignifiant en comparaison à ses penchants sexuels qu’il a lui-même dévoilé et qui ont fait de lui par sa stature publique un symbole de dépravation sexuelle pour certains ou un symbole d’un penchant sexuel assumé pour d’autres.


  • Partie 2.
    Pour qui suit l’actualité, il n’y a rien de nouveau à apprendre. Un symbole a volé, logique puisqu’il est déchu et qu’on accorde aucune clémence ou égard à un symbole déchu. Surtout lorsque cela participe de la nécessité de cristalliser les regards sur quelque chose pour ne pas permettre aux regards de s’éparpiller ou de se cristalliser sur ce qu’il ne faut pas. Un symbole de la dépravation et ancien soutien du premier symbole s’essuie les pieds dessus, ne présente rien de particulier. Il fait comme tout le monde en fait, comme tout le monde de son monde qui a misé sur un autre cheval. Et dans la réalité, les vrais voleurs ont changé de symbole et de partenaire, et les dépravés dont nombreux sont des vrais malades et non des accidents de la nature continuent leurs forfaits en profitant de la misère des peuples. L’idéologue parfait est celui qui s’intéresse aux effets vendeurs, choquants, insolites ou croustillants (comme ceux d’alcôves), affabulatoires, secrets (comme si les êtres humains ont des secrets qui dépassent leurs appétits et convoitises), infamants, etc. Et quand il s’intéresse aux causes, il va les chercher dans sa besace pleine de clichés et de morale à l’emporte-pièce.
    * : Ce sont les symboles qui font des êtres humains des personnages ou des êtres exceptionnels. Certains le sont vraiment, mais ils sont rares et n’émergent que rarement.


  • au bucher !! lui et toute la petite équipe de suce-boules !!


Afficher les commentaires suivants