Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump : "Notre industrie pharmaceutique est un désastre"

Délocalisations, exils fiscaux, hausse des prix : la face cachée de l’Obamacare

Lors de sa première conférence de presse, le prochain président américain a ciblé les industriels du médicament sur le thème des délocalisations et du prix des traitements.

 

Après avoir « allumé » les constructeurs automobiles, Donald Trump s’est-il trouvé un nouveau secteur à pointer du doigt ? Lors de sa première conférence de presse , mercredi, le prochain président américain s’est attaqué (entre autres) aux grands laboratoires pharmaceutiques.

« Nous devons faire revenir notre industrie pharmaceutique [aux Etats-Unis, NDLR]. Notre industrie pharmaceutique est un désastre », a-t-il lancé en visant un secteur qui pâtit d’une image négative dans l’opinion américaine et qui a été au cœur de la campagne, avec des scandales sur des hausses spectaculaires de prix de certains médicaments.

Ses propos ont fait l’effet d’une douche froide pour les grands laboratoires et les biotechs, qui s’attendaient plutôt à ce que sa politique, ouvertement pro-business et antirégulation, leur soit favorable. À Wall Street, la plupart des sociétés du secteur, en progression depuis l’élection du 8 novembre, ont reculé mercredi soir. Un recul qui a touché aussi les groupes étrangers, comme le français Sanofi, en raison de l’importance du marché américain des médicaments, le plus important de la planète. L’attaque de Donald Trump, mercredi, s’est déployée autour de trois thèmes.

 

Les délocalisations de production

« Ils fournissent nos médicaments mais ils ne les produisent pas ici », a déploré Donald Trump lors de sa conférence de presse mercredi à propos des groupes pharmaceutiques. Une saillie sur le thème des délocalisations qui ressemble à celles récemment adressées à Ford, General Motors ou Toyota – et qui ont conduit la plupart des constructeurs auto à afficher leur patriotisme. De la même façon que la fabrication d’une voiture repose sur une chaîne de production internationalisée, le processus de production des médicaments est parfois éclaté sur différents pays.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

En lien, sur E&R :

Quelles marge de manœuvre pour Donald Trump ?
Des réponses, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les gens croient que les Occidentaux n’ont plus de colonies ! Erreur . Les grandes entreprises COLONIALES, ce sont les multinationales qui font "suer le bournous" un peu partout sur la planète - sans avoir besoin d’envoyer l’armée, des fonctionnaires ou des colons . L’appât du gain chez les "indigènes" suffit pour les exploiter . Ca roule ma poule .

     

    • c est un peu court maxence de reduire cela a du colonialisme...tu as fini de pleurer ? en plus laisses moi deviner, tu pleures bien au chaud en europe ? avec tout le confort et les gadjets "made in china" ? tu crois que tu vas arriver a nous culpabiliser ?

      les prolos et les membres de la classe moyenne americains aimeraient bien pouvoir encore "suer" dans leur pays et avoir une économie qui s occupe d eux...

      avec le mondialisme, mise a part une poignée de petits voyous, tout le monde est perdant, et en premier lieu les prolos des pays riches (parceque les pays en developpement se developpent, recuperent les brevets inventés par les pays riches a cause de leur ingenuosité et de leur travail...et ils s industrialisent les pays pauvres...)

      les grands gagnants sont les intermediaires cosmopolites, partout chez eux, qui s en foutent plein les fouilles avec leur "travail" de destruction des nations....parceque sur un iphone fabriqué pour 25 euros en chine et revendu 700 dollars a seatlle, les grands gagnants sont les intermediaires ...ils se font 675 dollars par telephone...

      quant a l’obamacare, c ’ etait un gros plan des lobbies americains (rockefeller en tete), pour s en foutre plein les poches...le petit toutou obama a bien joué son rolede "negre de maison" (citation de malcom X comme on le rappelle)...en plus il est issu d un pere du tiers monde Barry obama....c est pas le petit prolo ou le grand mechant occidental que tu peux accuser...


  • Les délocalisations c’est tout simplement du néo-colonialisme qui n’ose pas dire son nom . "Les cerveaux chez les occidentaux, les bras partout ailleurs" : c’est le secret de notre confort, de notre bonheur, de notre hégémonie . Et il faut que cela continue . Les propos de Trump sont purement démagogiques, il ne veut tout de même pas tuer la poule aux œufs d’or .

     

  • Obama a servi à quoi ? pour son peuple ?

     

  • Malheureusement pour eux , mais aussi pour nous, cette "catégorie" de Français . est l ’une des plus facilement manipulable et achetable .

    Le bien commun les intéressent peu , pourvu que quelque chose leur revient a eu directement , et cela , même si ça maintient tous les autres dans la souffrance.

    Les exemples ne manquent pas de ses traitres de la rue .. qui rejoignent les ennemies du peuple a la moindre opportunité en échange de quelques miettes .

    Ils vantent la banlieue a longueur de temps , mais s’empressent de déménager dans le 16 ieme dès qu’il parviennent a vendre leur soupe a leur ex "frères du ghetto .."

    Le fameux honneur des voyous c’était une autre époque ( et il faut bien l’admettre aussi une autre catégorie de personne)

     

    • "L’honneur des voyous de jadis" ?
      Mais c’est un mythe, un fantasme induit par le ciné !
      L’ambition du gangster d’antan, c’était de se ranger des voitures en se payant un bar-pmu.
      Soit l’ambition la mieux partagée au monde : l’accession au confort bourgeois,


  • #1642040

    Aux USA la médecine est une escroquerie éhontée ! Ils osent te faire payer des tarifs d’un indécence dépassant l’entendement ! Genre tu rentres aux urgences pour un orteil cassé tu ressors 3 heures plus tard avec une facture de 15000 euros...Il faut oser ! Exactement avec le même traitement à Taiwan où la qualité des soins prodigués est du même ordre et le niveau de vie celui d’un pays industrialisé tu en auras pour 100 euros à tout casser et ça c’est pour celui qui n’aurait pas de couverture sociale comme un touriste ! Le mec couvert s’en sortir pour 5 euros...Toutefois j’ai entendu dire qu’aux USA les gens non couverts par une assurance santé (ils sont légions !) pouvais négocier les prix comme au souk dans les hôpitaux américains !


  • Aux USA les médocs sont en moyenne trois fois plus chers qu’en France et pas remboursés .


  • Ceux qui pensent que TRUMP va changer la donne se trompe. Hier reportage d’envoyé spécial sur france 2, concernant Kushner celui qui lui à permis d’être élu et qui sera nommé à ses coté à la maison blanche. Renseignez vous sur la famille kushner et ses priorité à l’international, vous alléz être surpris.

    Trump c’est le début de la fin. Clinton cela aurai été la même ... bref, on va manger sec dans les années à venir.