Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump continue de torpiller l’UE : "Permettre l’immigration en Europe est une honte"

Quelques heures avant d’atterrir à Londres, le président américain s’est montré très critique envers la politique migratoire européenne, qui a, selon lui, un impact potentiellement irréversible sur un Vieux continent en train de perdre son identité.

 

À l’issue du sommet de l’OTAN et avant de se rendre à Londres le 12 juillet, le président américain Donald Trump a accordé une interview au quotidien britannique The Sun, dans laquelle il a, notamment, donné son point de vue sur la politique migratoire européenne.

Fidèle à ses habitudes, le chef d’État n’a pas manié la langue de bois. « Permettre l’immigration en Europe est une honte. Je pense que cela change le tissu de l’Europe, et à moins que vous n’agissiez très rapidement, cela ne sera plus jamais ce que c’était, et je ne dis pas cela d’une manière positive », a-t-il lancé en préambule.

Cette politique migratoire, qui permet à « des millions et des millions de personnes » de venir sur le continent, a selon lui un impact aussi rapide qu’irréversible sur la culture européenne, et britannique en particulier. « Je pense que vous perdez votre culture. Regardez autour de vous. Certaines endroits n’existaient pas il y a 10 ou 15 ans », a-t-il poursuivi, rappelant son attachement au Vieux continent dont il tire ses origines, son père étant allemand et sa mère écossaise.

Le président américain n’a pas non plus hésité à évoquer la vague d’attaques terroristes qui a touché l’Europe ces derniers mois, et particulièrement Londres, où pas moins de quatre attentats ont eu lieu : au London Bridge, à Westminster, à la station Parsons Grenn et à la mosquée de Finsbury Park’s. Un moyen pour lui de s’en prendre au bilan du premier maire musulman de Londres, Sadiq Khan, qui l’avait vertement critiqué pendant sa campagne présidentielle. « Regardez ce qu’il se passe à Londres. Je pense que [Sadiq Khan] a fait du très mauvais boulot sur le terrorisme », a-t-il ainsi déclaré, notant que celui-ci faisait également du « très mauvais travail » en matière de lutte contre la criminalité.

Voir aussi, sur E&R :

Le mondialisme contre les peuples, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • ne vous laissez pas berner, ingénierie sociale & plagiat du code de l’extrême droite.

     

  • Mais si Trump est contre l’immigration, il doit nous dire comment il compte doper l’économie américaine sans faire grimper l’inflation. Jusqu’à présent, personne n’a trouvé la formule magique. Or les économies modernes fondées sur les hautes technologies ont un besoin vital d’immigration...

     

    • C’est cela oui ... Comme si les USA étaient incapables de former leurs propres ingés ... N’importe quoi .


    • Un ingénieur américain coûte plus cher à instruire puis à rémunérer, voilà pourquoi Apple ou Microsoft recrutent massivement des ingénieurs Indiens !


    • @envolées-des-incultes



      C’est cela oui ... Comme si les USA étaient incapables de former leurs propres ingés ... N’importe quoi



      Non, ce n’est pas n’importe quoi. Essayer de réfléchir avant d’écrire n’importe quoi. Il peut former ses propres ingés comme vous dites, mais pour pénétrer les marchés du reste du monde, c’est une autre affaire, d’autant plus que c’est plus profitable lorsque ce sont des ingénieurs gratuits ou formés par leur pays d’origine en leurs payant des études aux USA.


    • @ king

      Oui, bien-sûr ! L’économie actuelle a tellement besoin d’employés/esclaves sous-qualifiés ... à l’heure où 60% des emplois sont en cours de remplacement par des machines et tout le monde sait que parmi ces migrants, il n’y a que des ingénieurs ayant bac+8 (si, si ! Il y a même des experts es lettres classiques, c’est Yann Moix qui le dit).

      1) L’immigration n’est qu’une arme de chaos constructif. Croire que les immigrés sont là pour avoir autre chose, genre avoir un travail même sous-qualifié et servir à l’économie, prouve qui ici croit à la propagande globaliste.

      2) L’inflation c’est le serpent de mer des ultralibéraux, l’épouvantail et le prétexte pour empêcher les pays de revenir vers une économie normale.

      Pour résumer :

      Souveraineté financière = inflation = obligatoirement hyperinflation (sorti du cadre bien particulier de l’Allemagne de Weymar) = brouette de deutschemark = nazisme.

      La méchante inflation nous ferait du mal ... C’est le système qui dit ça. Je ne savais pas que le système nous voulait du bien.


  • L’anti-Trumpisme médiatique et bobo-libertaire va se déchaîner.

     

  • Quelle ironie de la part d’un descendant de colon Européen (Allemand dans le cas de Trump) de dire une telle chose, 500 ans avant un natif Américain aurait pu dire la même chose à propos des colons Européens : "permettre l’immigration Européenne est une honte, cela change le tissu du continent Américain..."
    Mais aujourd’hui c’est normal, il n’y a plus personne pour leur rappeler que ce "pays" est une colonie Européenne...
    N’accordez que peu d’importance à ce qu’ils disent mais plus à ce qu’ils font. Cette immigration est voulue par l’empire pour finir de diluer le sentiment de fierté nationale des peuples, quel qu’ils soient...

     

    • Sauf que l’immigration européenne (dont aucun de mes ancêtres normands ne faisaient partie) a bel et bien "changé le tissu social américain".

      Quel euphémisme, pour quelle conclusion !
      Oui, un détail de 99,999 %. Mais juste un détail.

      On est en pleine "double pensée" Orwelliène.


    • Et alors ?
      Si c’est vrai pour les indiens , et qu’ils auraient pu dire cela il y a 500 ans (ce qu’ils ont dit dailleurs), en quoi est ce mal pour ce "descendant " allemand de le dire ? Il faudrait savoir...si c’est une vérité éternelle et que l’on n’accepte pas l’immigration on ne l’accepte pas...

      Les trump ont débarqué en Amérique à la fin du 19 ème siècle, et sont restés sur la cote Est.
      Il n’a rien à voir avec des "colons" le gadjo en question. ..
      Mais bon tout est bon pour la pleurniche...essayer de justifier l’immigration actuelle comme une juste punition c’est quand même assez lourd...ça commence à lasser...


    • @Zuleya, mon propos c’est de mettre en exergue l’hypocrisie de son discours : Quand ce sont des Européens qui colonisent et qui créent des extensions Européennes partout dans le monde (les "pays" qui aujourd’hui s’appellent Etats-Unis d’Amérique, Canada, Nouvelle-Zélande, Australie...) par le remplacement des autochtones c’est bien, c’est le "monde libre".
      Quand ces migrants sont Non-Européens ce n’est pas bien, c’est une honte de les accueillir alors qu’ils fuient les guerres provoquées par ceux là même qui ont colonisés Canada, Etats-Unis etc... et qui forment aujourd’hui ce que l’on appelle communément l’Empire.
      Maintenant, si j’ai pu donner l’impression de faire l’apologie de cette immigration Non-Européenne, ce n’est pas le cas, sachant que si l’Empire retire ses pattes de leurs régions d’origine (Syrie, Afghanistan...) ils vont de toute façon rentrer chez eux puisque rien de bien ne les attend en Europe, au mieux devenir le nouveau bas de la pyramide, aujourd’hui c’est vous et moi demain ce sera nous et eux encore plus bas...
      Déjà le petit peuple Européen (le bas de la pyramide) est déconsidéré au possible par le haut (l’hyper-classe qui compose l’Empire), ce n’est qu’à eux que cette immigration est utile (le marché/les profits), puisqu’elle sert à dégrader encore le niveau de vie des Européens, à niveler la valeur travail vers le bas. Ces migrants Non Européens vont finir par rentrer chez eux et pas faire de l’Europe un "chez eux" et, bien que j’ai été le 1er à me réjouir de la victoire de Trump aux élections, il ne faut pas prendre tout ce qui sort de sa bouche comme parole d’évangile, quand il gêne réellement l’Empire, il lui soumet l’épée de Damoclès de l’impeachment. Il a compris qui commande et il ne nous pisserait pas dessus si on brûlait donc il faut savoir faire la part des choses et ne pas idôlatrer tout ce qui sort de sa bouche.C’est ce que je voulais dire. Espérant avoir été plus clair, je vous salue. Bonne soirée


    • @uzfr, entièrement d’accord avec vous. La guerre est responsable de ce chaos planétaire. L’Empire complote depuis toujours contre les pays souverains. Il détruit le Sud. Que son chef verse à présent des larmes chaudes sur cette vieille Europe méconnaissable de part cette incessante immigration dont son pays est responsable voilà qui ne manque pas de piment casher (Trump peut se réjouir d’être bien ravitaillé de cette précieuse épice par son gendre et toute la clique judéophile qui gravite autour de lui). Que Trump arrête de déstabiliser le monde en général et le Moyen-Orient en particulier. Qu’il commence à rapatrier tous ses soldats comme il l’avait promis et tout rentrera dans l’ordre. Qu’il cesse de déstabiliser la Syrie, l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan, la Libye, le Yémen et bien d’autres pays libres et vous verrez les gens n’éprouveront plus le besoin d’émigrer vers d’autres cieux plus cléments. Comme c’était le cas avant. Et surtout qu’il cesse de renforcer "Israël", le régime qui promeut le mondialisme ( dont découle l’immigration programmée) alors là il sera crédible.


    • @Je Suis Pas Charlie Vous voulez absolument lui imputer un bilan dont il n’est pas responsable, c’est pathétique. Le Moyen-Orient a été déstabilisé par les administrations précédentes, prennez vous en à eux plutôt.


  • Ne pas oublier que ce sont les américains qui nous ont foutu dans la merde, notamment en faisant tout pour que la France et l’Angleterre renoncent à leurs empires et se replient honteusement du monde. Beaux résultats. Jamais un français responsable n’aurait osé parler des africains comme lui ("pays de merde" etc..).

    Au fond, ce qu’il suggère, c’est que les noirs américains sont les migrants d’hier et il laisse penser qu’ils ont causé des tas de problèmes aux bourgeois blancs qui tiennent absolument à leur bagnole et à leur piscine quitte à faire crever la planète ("american way of live"). Elle est belle la civilisation américaine ! Culture de merde... Je préfère encore les africains parfois dignes et nobles dans leur pauvreté...

     

    • As-tu une preuve qu’il a appelé quelque pays que ce soit "pays de merde" ?


    • Il n’a jamais dit que leur pays était de merde et même si s’était le cas il n’a pas tort, regardez l’état déplorable de leurs infrastructures, de la sécurité ou de leur peuple, le pire c’est que la France va devenir aussi un shithole dans peu de temps.


    • @Pifou

      Nous, on a une preuve : on pense tous pareil !

      Et tu sais quoi ?

      Les Africains pensent comme nous


    • Regarder la vidéo de Michel Drac pour vous ouvrir les yeux sur les pays Africains.
      "Pays de merde" peut être pas.

      https://m.youtube.com/watch?v=UgOJv...

      Mais les Africains ne font certainement pas de l Afrique un Paradis.
      Après vous appelez la situation de l Afrique comme vous le voudrez.


    • Deux choses à noter, tout d’abord se retirer des anciennes colonies relevait de l’évidence à l’époque étant donné qu’elles n’étaient pas aussi rentables qu’on le dit... Certes il y avait un immense marché potentiel ainsi que de nombreuses ressources précieuses à prélever pour assurer le fonctionnement des industries mais il y avait aussi tout les coûts liés à la construction et l’entretien des infrastructures, le maintien de troupes sur place pour tenir les territoires en question, sans oublier les frais administratifs absolument immenses... Et puis il y avait la question de la démographie galopante des peuples de couleurs, déjà dans les années 20 on s’inquiétait d’une possibilité de submersion de la race blanche (comme par exemple un grand leader allemand dans son ouvrage le plus célèbre relatant son combat s’inquiétait d’une possible émergeance d’un entité africaine au plein cœur de l’Europe par l’intermédiaire de la France et de ses colonies, un tout informe allant de Dunkerque au fleuve Congo où les restes du sang celto-germain aurait été complètement dilué dans les masses négroïdes) alors dans les années 50-60 il n’y a pas de doute que ces interrogations étaient dans tout les esprits conscients et fonctionnels, les anglais s’étaient d’ailleurs posé la question des frais de santé et d’éducation pharamineux qui allaient suivre et quand ils ont vu la note ils ont décidé de tout larger en urgence... De Gaulle lui même était arrivé aux mêmes conclusions

      Sinon le qualificatif pays de merde est absolument juste, il suffit de voir le niveau de développement économique et technique, l’absence totale d’éducation et le bas QI de ces populations, la grande contribution culturelle et scientifique de ces contrées à l’histoire du monde, les guerres tribales et les massacres incessant, sans oublier aussi la violence antiblanche et si l’on est soit même un temps soit peu honnête avec soi-même et avec la réalité on finit par dire même chose

      Les noirs américains sont quant à eux une immense source de problèmes, non seulement ils ne font que drainer les finances de la classe moyenne blanche mais ils sont aussi la cause principale de la criminalité endémique aux États-Unis (1/3 des hommes noirs est passé ou passera par la case prison à un moment ou un autre). Et contrairement à vos dires ce ne sont pas les bourgeois blancs qui sont les plus méfiants à leurs égard, les partisans aux mesures ségrégationnistes se recrutaient parmi les blancs pauvres


  • Bonjour,

    « "(...) rappelant son attachement au Vieux continent dont il tire ses origines, son père étant allemand et sa mère écossaise." »

    Le QI des européens qui fut le plus élevé lors des HLPSDNH.. Et les c**** de guerriers.


  • "potentiellement irréversible" ?!?!? Irreversible tout court. Ces satanés euphémismes politiciens... et puis vous savez, les paroles...


  • Noyer tout un continent sous l’immigration relève du génocide.

     

    • Exact ! Toute autre considération est soit de l’enfumage, soit de la naïveté (euphémisme de la connerie).
      Ce qui se passe actuellement correspond en tout point à la définition non seulement de génocide culturel (ce qui peut apparaître comme moindre mal) mais aussi, bien plus grave, car total, irrémédiable, de génocide anthropologique.
      Il va falloir se bouger le cul, quelque soit le risque, sinon, l’Europe ne sera plus la terre de nos ancêtres. Sacrilège ultime qui donne légitimement l’envie de fracasser la tête des thuriféraires des tergiversations républicaines.


    • @Summem Identitatem Sans comptez le génocide démographique qui va avec, au début je ne comprenais pourquoi le suprémacistes blancs utilisaient le hashtag #WhiteGenocide, mais maintenant tout est clair, on a pas à faire envahir un continent et mélanger sa populationo de force. C’est criminel, et ceux qui ont concoctés se plan morbide devrait être fusillés pour haute trahison et crime contre l’humanité


  • "Si nous n’avons plus de frontières, nous n’avons plus de pays" a dit Trump en 2016.
    Voici son plan immigration pour les E-U d’Amérique en 2016.
    http://www.lefigaro.fr/elections-am...
    L’a-t-il mis en place, ce plan ?
    Si oui, tant mieux, il fait ce qu’il dit. Si non, soit il n’est pas sincère, soit il ne peut (presque) rien faire. Et il nous chante des berceuses pour nous vendre ce qu’il nous a subtilisé (l’armement).
    Le point positif (génial) c’est qu’il est en train de tenir un autre discours, lancer une mode radicalement différente de celle d’Obama (vive les non-blancs, les non chrétiens, les criminels et les invertis !).
    Discours de Donald (sincère ou pas) :
    Non le migrant n’est pas gentil, prêt à grimper jusqu’au ciel pour un "bébé" du pays qu’il a ciblé. Le migrant est un fardeau, une épine, un facteur de ruine et de laideur urbaine, un rouage de l’ennemi.
    Non la culture du migrant n’est pas souhaitable comme produit de remplacement.
    Oui l’Europe a un héritage, une valeur incommensurables et doit être préservée.
    Non l’UE n’est pas l’Europe.
    Oui Soros et ses amis sont des fossoyeurs.
    Times they are a-changing !

     

  • cet article ça me fait rire car je viens de passer plusieurs semaines aux USA et je peux dire que la situation là-bas est encore bien plus dramatique que chez nous !!

    par exemple, à Los Angeles, impossible de se balader en ville sans se faire emmerder par des clochards et des types chelous à tous les coins de rue, une grande partie de la ville est devenue un coupe-gorge ! et partout on se demande :" mais où sont les blancs ??" , on dirait qu’ils ont tous fui les côtes pour vivre dans le coeur du pays.
    même à San francisco, qui pourtant a une bonne réputation, certains quartiers en plein centre-ville seraient inimaginables en France, des dealers tous les 3 mètres avec des femmes zombies qui rampent par terre et vous tiennent la jambe, des jeunes latinos qui vous pistent et vous suivent pour vous voler, bref c’était BREAKING BAD !!

    même au Canada où le sentiment d’insécurité est beaucoup moins grand, j’ai été choqué par le nombre d’asiatiques dans des villes comme Toronto ou Vancouver : à vue de nez minimum 50% et ça devait atteindre même 80% dans le centre-ville ! sur des centaines de personnes j’étais le seul blanc et on se sent pas du tout chez soi .

    je ne me suis jamais senti aussi heureux de revenir en France et je peux dire que l’Europe n’a pas encore atteint le niveau de dégénérescence de l’Amérique du Nord en matière d’immigration, ils ont au moins 30 ans d’avance sur nous !

     

    • Bonjour, cela dépend ou vous allez bien sûr, les hispaniques sont concentrés sud-sud-ouest, les Africains sud-sud-est, les Européens principalement au centre et au nord-nord-est et ouest.
      Les germains le coeur du pays, les scandinaves tout au nord, anglais à l’ouest et le long des côtes sud-sud-est jusqu’au nord est ou il y a les Français et les Irlandais.


    • Dans ce cas, félicitons-nous d’avoir 30 ans de retard sur eux.


    • @Benjamin

      Je pense que vous venez de faire connaissance avec ce phénomène que l’on qualifie de white flight dans les pays anglo-saxons camarade, certains continueront à nier cette évidence mais il est impossible de venir affirmer que les blancs souhaitent cohabiter avec ces populations colorés alors même qu’ils ont littéralement fuit la plupart des grandes villes et les quartiers infestés par ces populations pour aller vivre à la campagne ou dans les banlieues pavillonnaires.

      Globalement les blancs se concentrent dans le centre du pays et dans tout les Etats du Nord, la Californie est devenue une annexe du Mexique ou de l’Honduras alors qu’il s’agissait d’un des états les plus blanc il n’y a pas encore 50 ans, tout cela grâce à l’action des gauchistes hystériquement opportuniste et anti-blanc du parti démocrate qui a coup de régularisation de sans papier, de discrimination positive, de quotas de """diversité"""" et de mesure de déségrégation sont parvenus à créer des zones sans aucun blancs mais constituant une clientèle raciale très fidèle pour les intérêts et les postes électifs d’une certaine communauté.


    • Vous avez passe quelques semaines dans des endroits bien particuliers et vous vous permettez de porter un jugement a l’emporte piece sur les USA. Les USA, c’est 50 etats occupant tout un continent, et 326 millions d’habitant. Je vis en Californie depuis 18 ans, San Francisco, Sacramento, Los Angeles. J’ai egalement voyage pour mon boulot au Texas, en Louisiane, et j’ai passe quelques mois a New York. Rassurez vous, les blancs americain existent toujours et a la difference des blancs francais, ils ne comptent que sur eux memes et le second amendement de la Constitution Americaine ! San Francisco a toujours ete un endroit controverse aux USA, bastion de la gauche caviar americaine et de la communautee LGBT, mais cette ville ne represente certainement pas la societe americaine. Los Angeles est egalement un bastion de la gauche caviar a la sauce hollywoodienne. Enfin, en ce qui concerne la "degenerescence" des USA, je crois qu’elle n’en est pas au point de la France : les americains se sont reveilles et ont porte au pouvoir Trump. Les Francais eux ont prefere Macron... Cherchez l’erreur !


    • Les asiatiques ne sont pas un problème, par contre les latinos c’est une autre paire de manche, mais à Toronto et Vancouver plus d’un quart de la population est née à l’étranger.


  • Trump s’adresse aux peuples européens qui en ont assez de l’immigration, pour contrer le discours anti-Trump de nos médias. Mais ne nous leurrons pas, il défend âprement les intérêts américains, qui ne sont pas les nôtres. Notre problème essentiel est la lâcheté, soumission, corruption des élites européennes (ne pas rayer les mentions inutiles)


  • Trump se trompe.
    Qui devrait avoir honte ?.
    Qui est responsable de ce désordre en premier lieu ?.
    Qui en tire profit ?.
    Ni repentance ni contrition mais reconnaître ses erreurs grandirait l’Amerique. Et qui oserait condamner les mesures radicales prises par Trump pour sauver son pays sans recourir à la destruction d’autres pays et condamner les populations à la misère ou à l’exil.

     

    • Oui c’est ça. Qu’il mette donc le doigt dans l’engrenage de la repentance victimaire et de l’auto-flagellation et ils sont bon pour 50 de harcèlement psychologique dont ils ressortiront moralement exténués.
      Le Canada est en train de sauter à pieds joints dans les flaques de la culpabilisation en ce moment. Vous verrez comment ça va tourner pour eux et pour leur vivre-ensemble avec les populations qu’ils font bêtise d’accueillir.
      Je n’ai JAMAIS entendu un Arabo-musulman émettre le moindre regret, et le moindre mot d’excuse envers les populations qu’ils ont massacré et réduit en esclavage pendant 14 siècle. Ils sont donc bien les derniers à être légitime pour faire la leçon aux autres à ce sujet !


  • Il a raison ! ( sur ce coup’là )

     

  • Que voulez-vous ?
    Quand Trump passe devant ce vieillard décrépi, que peut-il penser de l’Europe dont il est le président de la commission ?
    http://www.lepoint.fr/politique/jea...
    Les journaux nous ont heureusement rassuré. Non Junker n’était pas bourré, c’est une sciatique. Ouf !
    Pourtant .... Non tais-toi !
    Fèke niouseur !
    https://www.youtube.com/watch?time_...


  • Comme d’habitude c’est le double discours.
    L’empire veut casser les nations européennes à coup de métissages à grande échelle.


  • Trump a raison : si l’Europe ne change pas tout de suite sa politique folle, on va finir comme les Amérindiens (qui furent quasi génocidés par les armes ou les maladies) alors qu’au départ ils avaient accueilli positivement les immigrés européens sur leur sol !


  • Eté hier acheter une voiture aux enchères à Melun . Surpris par le nombre d’Africains dans les rues, et dans le RER du retour sur Paris une nette majorité de ces mêmes Africains, accompagnés de nombreux enfants .

     

  • L’Europe géographique et politique, les plus grande construction géo-politque de l’histoire qui a terminé tristement sa carrière en s’appelant "Occident", et ridiculisée par les yankees iconoclastes et arrogants, est en fait rongée par le déni de réalité et une vision plate des choses ... Impossibilité d’analyser les choses telles qu’elles sont (culture sciences-po)

    Elle n’est nullement menacée par les "populistes" et autre "illibéraux", point du tout et bien au contraire. Si elle a une chance de survie, c’est par eux. Elle est menacée par des entités étatiques internes et non dénoncées. Il y en a trois :

    L’Europe dite "de Bruxelles", état "offshore" au sein des états nationaux, avec ses métastases, la BCE, la Cour de Justice, etc et sa masse d’élus et de fonctionnaires surpayés, qui s’y superposent et sont invasives comme des plantes en rhizomes, entités devenues folles et incontrôlables. Il faudrait simplement déclarer la guerre en bonne et due à tous ces machins et foutre le feu à leurs bureaux à leurs "desk" et à leurs plans de tyrannie mondiale et à la vente des peuples à la découpe comme esclaves de Wall-Street.

    L’Amérique ! L’Amérique, toujours elle ! Est bien en fait un ETAT européen dans l’Europe, et qui a la puissance militaire réelle de feu par le biais de l’Otan et par sa domination des mers mais aussi par sa puissance énorme de corruption. Trump l’a rappelé brutalement.

    Enfin, "the last but not the least", le Vatican, pays nouveau puisqu’il date de 1929 de par la gentillesse de Mussolini, état pas vraiment démocratique, gérontocratie théocratique et pénible et produisant des papes assez crétins, sans territoire ni peuple et qui fait la leçon à la terre entière car sans aucun soucis financier ni responsabilité politique. Les accords de Latran lui avait imposé la neutralité mais lorsqu’on lutte contre le "fascisme", qui pourtant a permis à cet état d’exister, on oublie ses engagements. Alors on devient immigrationniste par opportunisme ;

    Il y n’y a pas 27 états en Europe mais 30, donc trois non déclarés et qui mènent la danse.. Et pourquoi ? Mais pour cocufier la France, comme toujours, depuis le Congrès de Vienne , le pays qui disait toujours non à l’Europe.

    .

     

    • Techniquement Napoléon n’a pas dit non à l’Europe... Il a même essayé de l’unifier sous son autorité


    • Mort de rire : en fait personne ne dit non à l’Europe. Bien sur que Napoléon et avant lui les Bourbons et les Habsbourgs ne disaient pas non à l’Europe. Ils en parlaient même tout le temps. Napoléon voulaient imposer sa paix en Europe et c’est dommage qu’il n’y soit pas parvenu.

      Ce qui a fait problème, c’est l’irruption des peuples en politique au milieu de l’ère dite "moderne". Ceux-ci ont dit : nous aussi on est capables de faire de la politique et mieux que les "princes" et "l’Europe", nous pensons que ce n’est pas clair. Car les peuples aiment ce qui est clair (d’où le Brexit anglais, exigence de clarté dans cette purée de poix anglaise). Ils ont dit : "il y de de l’empereur germanique, il y a du pape de Rome là dessous. Ce qui est clair, ce sont les nations. Derrière les nations, il y a des peuples et le peuple c’est nous".


  • Le jour où il n’y aura plus d’électricité, faudra compter, à mon avis, 150 ans avant que le peuple y redevienne homogène, en attendant tous derrière le Christ.


  • Ce n’est évidemment pas le comportement indigne de JUNKERS qui va rehausser le prestige de la Commission. Je pense que sous la poussée des partis populistes la Commission qui dirige l’Europe avec ses traités va perdre de plus en plus d’importance au profit du Conseil européen qui regroupe les différents chefs d’états. Des accords bilatéraux et multilatéraux pourront donc être envisagés, ils nous éloigneront d’autant du projet globaliste du NOM et de sa submersion migratoire. Nous nous dirigeons vers une Europe des Nations bien plus conforme aux voeux des européens.
    Reste à construire une Europe de la défense. Peut-être que l’arrogance de TRUMP à Bruxelles nous y aidera indirectement car quand il ordonne aux européens d’augmenter leurs dépenses militaires, c’est au profit de l’armement américain bien entendu. Le jour où l’Allemagne ne pourra plus vendre ses bagnoles aux States et que la France sera empêchée de commercer avec l’Iran, les européens comprendront l’intérêt qu’il y a à couper le cordon avec les US qui nous fait une guerre économique impitoyable. Ce jour là européens et russes pourront envisager un destin commun.


  • Quelqu’un de sensé ne peut avoir d’autre raisonnement que celui-ci .C’est tellement évident, mais l’évidence en Europe n’existe plus, puisque tout ce qu’est ignoble et contraire au peuple Européen paraît normal . Enfin c’est ce qu’ils essayent de faire, et jusqu’à maintenant ça ne marche pas trop mal, puisqu’on accepte tout sans broncher .


Commentaires suivants