Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Trump en meeting : "Je me sens puissant, je peux embrasser n’importe qui"

Trump est de retour. Onze jours après avoir contracté le Covid-19, le président américain a tenu lundi soir en Floride, sur l’aéroport de Sanford, près d’Orlando, son premier rassemblement public depuis son hospitalisation.

 

 

La maladie n’a pas l’air d’avoir affaibli Trump. En apparence ni diminué ni changé, il a délivré pendant une heure l’un de ses discours habituels de campagne, vantant son action, moquant ses adversaires et mettant en garde contre le danger représenté par les démocrates, Joe Biden « l’endormi » et la « gauche radicale ». Pour montrer qu’il avait conservé toute son énergie, Trump s’est même livré à quelques pas de danse à la fin de son discours, alors que la musique jouait à fond la chanson à succès du groupe Village People : « Jeune homme, pas besoin de te sentir abattu, jeune homme, reprends-toi en main ! »

 

 

Le fait d’avoir été lui-même contaminé, n’a pas changé l’attitude de Trump envers l’épidémie. « Le meilleur de tout ça, c’est que je m’en suis sorti », s’est-il réjoui. « Maintenant ils disent que je suis immunisé. Je me sens puissant. Je peux m’avancer et embrasser n’importe qui dans le public. Je peux embrasser les hommes et les jolies femmes, n’importe qui. » L’assistance ne portait pas toujours de masques, et les distances préconisées pour réduire les risques de contagion n’étaient pas observées.

(...)

« Joe Biden va prolonger l’épidémie, ralentir la distribution d’un vaccin et détruire l’économie de la Floride », a prédit Trump.

 

 

(...)

Comme s’il faisait toujours campagne en 2016, Trump a rappelé qu’il « ne joue pas selon les règles de l’élite de Washington, car j’ai été élu pour vous défendre et me battre pour vous. Mon objectif est à présent d’éradiquer le virus et de combattre les radicaux. » « S’ils parviennent à la tête du pays, que Dieu nous protège ! Nous ne nous en remettrons jamais . » Il s’est aussi montré menaçant. « Ils parlent de transition pacifique, mais pendant quatre ans ils ont tenté de nous abattre. Et Obama et Biden étaient au courant. On s’occupera d’eux après l’élection . » « Ils veulent remplacer le rêve américain par un cauchemar socialiste », a insisté Trump, qui a prévenu que les démocrates allaient « abolir les frontières et la police » s’ils arrivaient au pouvoir.

 

 

« Je vais finir de reconstruire l’économie », a ajouté Trump sous les acclamations. « Le meilleur reste à venir ! »

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Trump encore ! Voir sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2567303

    tres utile le masque comme moyen marketing de campagne

     

    Répondre à ce message

  • #2567315

    Quel bonhomme ce Trump... Macron devrait s’en aspirer, mais non il a peur de ses donneurs d’ordre. Pauvre petite chatoune...

     

    Répondre à ce message

    • Depuis 45 ce sont les USA qui donnent les ordres : peu importe qui se trouve aux fausses manettes prêtées par la FED depuis 1913.
      La France a juste eu une période de sursis avec De Gaulle et encore, si l’on ne compte pas la décolonisation, de force (décolonisation pour laquelle il était, dès ses écrits des années 30).

       
    • @Marie Claude

      Macron devrait s’en aspirer

      Il ne peut pas s’en inspirer, parce que d’abord, il en a pas la carrure .C’est un jeune branleur, et comme dit si bien Menc, je cite" il faut être une pute" et pour ça freulusquet l’incarne très bien .S’il a été choisi ,ce n’est pas pou rien .Il n’est tout ce qu’un homme comme Trump, Poutine conchie .
      On ne peut comparer que ce qui est comparable .Lorsqu’ils voient arriver cette espèce de truc sur patte, ils doivent plaindre au fond d’eux-mêmes le peuple qu’il est censé représenter, et se dire, comment un peuple peut élire un tel personnage .C’est incompréhensible .

       
  • La conclusion misérable de ce mandat théâtral et passif du président américain est une grande leçon de vie, celle que nous donnent Ryssen et Soral : l’optimisme est un péché, on ne voit jamais les choses avec assez de noirceur... le monde est toujours plus laid qu’on le croit et ceux qui le possèdent ont toujours un degré d’avance sur les autres dans l’horreur.

    Le moment où Trump parle de faire des bisous à tout le monde est le moment précis où il renonce au pouvoir. Si encore en coulisse, des dizaines de cadres du Deep State mourraient de crise cardiaque, à la stalinienne, mais non, c’est au premier degré, c’est juste l’expression irrépressible de son impuissance politique.

     

    Répondre à ce message

    • Intéressant votre commentaire sur ce passage de son discours.
      Oui Les Bisounours c’est plus un aveu d’impuissance que de force

       
    • #2567470
      Le 14 octobre à 08:59 par Le goulag enchanté
      Trump en meeting : "Je me sens puissant, je peux embrasser n’importe (...)

      Ça va les trolls, on vous dérange pas.
      Théâtre passif ?
      Il avait redressé l’économie américaine
      jusqu’à l’apparition du Qvide.
      L’Obamagate qui arrive et qui va exploser et
      exposer les pédo-satanistes démocrates pour
      ce qu’ils sont. Des traîtres à leur Nation.
      Pendant ce temps l’EU taxe le ketchup...

       

    • L’Obamagate qui arrive et qui va exploser et
      exposer les pédo-satanistes démocrates




      Encore des promesses, des annonces, des événements futurs... Mais cela fait quatre ans que Trump est au pouvoir et il n’a détruit aucun de ses adversaires politiques qui sont tous vivants et en liberté. Et même, au lieu d’attaquer, Trump a passé quatre années à défendre et à subir.

      On se souvient de comment la fachosphère s’esbaudissait des qualités de négociateur de Trump, seulement, pour la mission qu’il prétendait remplir, c’est des qualités de tueur qu’il fallait. Son tableau de chasse est vide, aucune tête d’ennemi plantée sur la moindre pique...

      Vous prenez excuse de la pandémie de Covid mais c’est une circonstance aggravante pour Trump, déjà de s’être laissé surprendre, maist surtout de ne pas l’avoir exploitée en arrêtant les participants à l’Event 201 pour commencer, et encore en déclarant l’état de siège, en en profitant pour faire arrêter, condamner et exécuter ses ennemis.

      Il n’y a pas eu de conflit entre Trump et l’État profond, sinon il y a aurait eu des morts, cela n’a été qu’un théâtre. Quand il y a un conflit réel, Kennedy se fait assassiner, ou alors dans le cas où le changement de régime a lieu, c’est l’épuration française en 1944-45, l’exécution de Louis XVI et la Terreur en 1793, les exécutions de Beria et de son cabinet en 1953. Pour assurer son pouvoir, Clovis Ier a fait assassiner tous les chefs saliens et rhénans voisins et, afin de s’assurer également que seuls ses fils hériteront de son royaume, certains de ses anciens compagnons et même certains membres de sa famille...

      Donc, oui, un mandat passif pendant lequel Trump n’est jamais passé à l’attaque et n’a fait que subir celles de ses ennemis. Tous les sondages le montrent largement battu par Biden, c’est fini, le rêve est fini, il faut se réveiller maintenant.

       
    • sigebert, tu as quel âge ?
      tu as entendu parler du concept de constitution ?
      Trump n’est que président dans un pays qui n’est pas la France, son pouvoir est ULTRA limité face à une administration hostile, des politiciens corrompus , et un état profond tout puissant aux aguets.
      Malgré cela il a réussi un certain nombre de coups pour se donner les moyens d’être enfin un peu plus efficace. son deuxième mandat partira de bien plus haut que son premier.
      Avant de construire il fallait faire le ménage (administration, , justice, armée, FBI, CIA etc etc)
      Visiblement t’es plus un lecteur de Gala que de faits et documents. calme toi, réfléchis.

       
    • @Sigebert

      Je suis totalement d’accord avec vous, je ne suis pas du tout Trumpiste. Je suis anti-américain radical de toutes façons. Mon seul point de divergence avec vous se situe sur le fait que moi, je pense qu’il va quand même être réélu. Simplement, je ne m’attends pas à quoi que ce soit de positif qui en découlerait. Je le préfère à Biden malgré tout, car Trump ne me semble pas pédophile, mais honnêtement, quand on me demande de choisir entre la peste et le choléra et qu’on me dit que le choléra c’est quand même mieux car c’est moins violent que la peste, je passe mon chemin.
      Bien à vous.

       
    • Suivez un peu Qanon et vous verrez qu’il y a un large nettoyage en cours qui se fait étape par étape et ce dans le but de respecter la justice et ne pas adopter les travers de ceux que l’on cible.

       
    • @ Zoom



      Suivez un peu Qanon et vous verrez qu’il y a un large nettoyage en cours et ce dans le but de respecter la justice et ne pas adopter les travers de ceux que l’on cible.




      Qanon annonce un « nettoyage » qui est sans cesse reporté et ne vient jamais. De nettoyage, l’Histoire nous a donné des exemples bien documentés :

      - En 1307, Philippe IV le Bel a fait arrêter tous les Templiers de France, des centaines, et peu après a fait exécuter les dirigeants de l’ordre.

      - En 1400, les conjurés contre Henry IV d’Angleterre sont appréhendés. Montacute et Thomas Holland sont capturés à Cirencester et décapités sans procès le 7 janvier. Le Despencer est capturé à Bristol par une foule en colère et sommairement exécuté le 13 janvier. Jean Holland est quant à lui capturé près de Chelmsford, torturé par les proches du comte d’Arundel et exécuté le 16 janvier. Blunt s’échappe à Oxford, où il est pendu et éviscéré le 12 janvier. Maudeleyn est ramené à Londres avec d’autres conspirateurs et est exécuté.

      - En 1560, une conjuration dite d’Amboise, menée par La Renaudie projette d’enlever le roi François II de France, la répression est impitoyable : jusqu’à la fin mars, 1 200 conjurés sont accusés de lèse-majesté et exécutés sur-le-champ. Les pendaisons et les décapitations se succèdent à un rythme tel que les bourreaux, débordés, finissent par jeter des anonymes pieds et poings liés dans la Loire.

      Et il y en a des dizaines, des centaines d’autres, ce genre d’épisode, c’est le fondement même de l’action politique quand le pouvoir est réellement disputé et qu’un véritable enjeu est posé sur la table. Clovis Ier a fait exécuter des quantités de rivaux déclarés ou seulement possibles, Saint Louis IX de France, le saint de l’église catholique en personne, a maté par les armes des révoltes de barons en 1230 et 1242...

      « Faire respecter la justice » comme vous dites, c’est déjà conserver le pouvoir quand des criminels veulent s’en emparer, et là, seul le résultat compte. C’est une faute morale et un péché d’abandonner le pouvoir à des criminels par pudeur mal placée d’employer les moyens virils de toujours... Je ne dis pas que Gates et Soros auraient dû être « éviscérés » à la mode anglaise de 1400, mais disparaître tragiquement avec un beau discours funèbre de Pence à leurs obsèques, oui... ;-)

       
    • #2567940
      Le 14 octobre à 21:22 par Vierge Innocente Effarouchée
      Trump en meeting : "Je me sens puissant, je peux embrasser n’importe (...)

      Voici comment Erdogan a consolidé son pouvoir en 2016 :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Purge...

      cela n’a pas pris quatre ans. Trump n’arrive pas à la cheville d’Erdogan :

      - 25 917 personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la tentative de coup d’État. Par ailleurs, 13 419 personnes ont été mises en détention préventive, et les passeports de 74 562 personnes ont été confisqués. De plus, près de 5 000 fonctionnaires de l’État turc ont été licenciés de leurs fonctions et 80 000 suspendus.

      - Entre le 15 juillet et le 18 novembre 2016, plus de 110 000 militaires, fonctionnaires, magistrats, enseignants et policiers ont été révoqués et 36 000 personnes incarcérées attendent d’être jugées pour leur implication présumée dans la tentative de coup d’État.

      - Le 27 juillet 2016, les autorités turques annoncent le limogeage de 149 généraux et amiraux, sur un total de 358 au sein de l’armée turque, de 1 099 officiers et de 436 sous-officiers pour cause d’indignité.

      - Le 31 juillet 2016, 1 400 autres militaires sont arrêtés. Par ailleurs, le gouvernement turc décide de remplacer les différentes écoles militaires par une université militaire.

      - De plus, en raison du manque de pilotes dû à la purge, le décret permet aux anciens pilotes de l’armée de l’air de reprendre du service.

      - Quelques heures après la tentative de coup d’État, le Conseil supérieur de la magistrature turc (HSYK) démet 2 745 juges de leurs fonctions en attendant leur jugement, tandis que 700 d’entre eux ont été arrêtés. Enfin, 2 juges de la Cour constitutionnelle, 40 de la Cour d’État, environ 100 de la Cour de cassation ont également été arrêtés.

      - En avril 2017, de nouvelles purges sont effectuées avec la suspension de 9 000 policiers, d’un millier de fonctionnaires de la justice, un millier de militaires et 500 universitaires. Quelques jours après, 5 000 fonctionnaires de la télévision sont licenciés.

      Ça vaut vraiment la peine de lire la page en entier. C’est cela un « nettoyage ». C’est possible, c’est déjà arrivé bien des fois au cours de l’Histoire, sur tous les continents, cela se reproduira encore, mais Trump a passé quatre années à twitter des promesses jamais concrétisées.

       
    • @Vierge Innocente Effarouchée

      Tu as tout dit camarade !

      Salutations.

       
    • #2568213

      Certes ! C’est plus facile de montrer ses muscles en assassinant un général iranien pour complaire à Israël !

       
  • Il utilise les armes de ses adversaires, usant du jeu de la représentation politique dont seul les États Unis ont le secret, même si l’exercice s’est bien exporté notamment en France (l’abstention en plus).
    Bref cet histoire de contamination, c’est du Bluff, comme cette histoire de vaccin (déjà dans les cartons avant la pandémie). Il leur coupe l’herbe sous le pied avant même le prochain débat, puisque les démocrates ont joué la carte de la mauvaise gestion de la crise sanitaire par Trump et ses prises de positions anti-vaccins.
    Il revient guérit, sans masque, prêt au bain de foule et avec la promesse de l’arrivée d’un vaccin (non obligatoire) à un peuple psychologiquement fragilisé par les troubles fomentés par ceux qu’il ne cesse de qualifier de fou et de corrompu (la boucle est bouclé).
    De toute façon l’Europe a certainement été bradé avant sa liquidation entre les États Unis, la Russie et la Chine, permettant aux États Unis de conserver son intégrité territoriale (cf Pierre Hillard) dans le nouvel ordre qui vient.
    Sur les ruines politique de la maison France n’ayant d’égale que la perte totale de souveraineté cédée à moindre frais à l’Europe (Allemagne) puis aux plus offrants, autant dire que l’on a jamais été si prêt de disparaître.
    Macron a eu pour mission le démembrement de notre nation, comme on vend à la découpe une entreprise en faillite, faute de leader politique à la Trump.
    Je caresse l’espoir d’une renaissance, mais force est de constater que le peuple semble résigné et terriblement désuni. Ne restera t’il plus que des maquis de résistance éparpillés sur le territoire pour espérer reprendre ce qui en l’état ne nous appartient déjà plus. Je le crains !

     

    Répondre à ce message

  • Trump est allé faire une petite cure de rajeunissement sous prétexte de covid19 ; et ne dit rien de particulièrement enthousiasmant.
    Il ne s’oppose pas au vaccin ; distribue des masques, veut embrasser toutes les jolies femmes, ce qui et imprudent à l’heure des me-too ; et pas très aimable pour sa femme soi-disant convalescente. Ne parle pas de réindustrialiser l’Aamérique. ni de la sorcière Hillary. Ni de la Ghislaine.
    En France les mêmes minables continuent de tenir en laisse une population déprimée ou indifférente, qu’ils menacent...
    Je préfère quand même ce Trump à l’autre vieillard.
    Désespérant.

     

    Répondre à ce message

  • la société se sépare en deux... les croyants et les non-croyants à la pandémie... les corona-sceptiques dépassent largement le cercle des anti-masques... vraiment toute une partie, plus diffuse, de la population qui n’y croit plus sérieusement. Ca les gonfle cette pandémie, ces mesures, cette ambiance... je le vois dans mon milieu professionnel, où je circule et où je croise donc pas mal de monde différent. Ils ne le formulent pas dans des termes construits, et se refusent à tout "complotisme"... mais cependant, il y a une forme de refus "passif" et intérieur de toute cette mascarade. C’est un signe intéressant.

     

    Répondre à ce message

  • il semble que les deux candidats américains aient à coeur de vacciner la population
    idem pour Macron et Le Pen

     

    Répondre à ce message

  • Il peut faire ou dire n’importe quoi, j’adore ce mec !
    Putain dégoûté que ça se finisse dans quelques mois (janvier 2021).
    A moins que... ! Rêvons !

    (et les pisse-froids complotistes, je ne vous demande pas votre avis et ne souhaite pas que vous me gâchiez mon plaisir simple et gratuit)

     

    Répondre à ce message

  • Les tenants de la version délirante de l’organisation de la grégarité ; ceux qui n’y voient qu’un kinder garten pour y exercer le service de leurs névroses perverses maléfiques ou un élevage/ramassis de clients juste bons à passer devant leurs caisses enregistreuses, vont être bien marris : Donald est de retour, plus provocant, viril et dynamique que jamais ; malgré les atteintes de l’attentat sanitaire qu’ils coordonnent, organisent, gèrent ; au mieux de leurs impérieuses exigences de maboules. Pour aggraver encore les choses, et miner davantage leurs crédibilité et les affaiblir ; qui plus est il revient avec un remède gratuit dans sa hotte,(le Régénéron) qu’il a l’intention de faire distribuer par l’armée pour contourner leurs réseaux de distribution pompes à cash. Et pour finir il déclare qu’il va se lancer dans son dernier sprint de campagne...Cela doit les rendre hystériques, un exercice dans lequel ils excellent comme tout polynévvrotiques et cerveaux malades. Papy Gaga doit faire dans ses couches de contention, ses complices et stipendiaires doivent se demander ce qui les attends devant les tribunaux qui commencent à bruirent. Haute trahison, concussion, blanchiment, quels seront les chefs d’accusation ? Patience, patience il y en aura pour tout le monde, à commencer par madame foldingo et ce qui lui sert de conjoint...Préparons les popcorns...

     

    Répondre à ce message

  • Si après sa défaite du 3 novembre, Trump n’est ni arrêté, ni emprisonné, ni forcé de s’exiler, alors c’est qu’il était moins dangereux et valait moins que Ryssen et Soral.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents