Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump et le FBI se méfient du Canada

Le terrorisme passera-t-il par le Nord ?

Un rapport du FBI vient d’être dévoilé : le mur que Washington veut construire à la frontière avec le Mexique serait peut-être utile contre l’immigration, mais relatif pour lutter contre les terroristes qui privilégient la frontière canadienne.

 

Et si, alors que toute l’attention de la Maison-Blanche est rivée sur la frontière mexicaine, le danger venait en réalité du Nord ? Un rapport du FBI et du Département de la sûreté intérieure, cité par le Daily Beast, affirme que le nombre de personnes suspectées des terrorisme pénétrant aux États-Unis serait bien plus élevé à la frontière avec le Canada qu’à la frontière avec le Mexique.

« Nous regardons du mauvais côté », affirme un officiel du département de la sûreté intérieure. « Il ne s’agit pas de nier que le Mexique pose un problème, mais les vrais criminels dangereux ne viennent pas de là – du moins pour l’heure », ajoute-t-il.

En effet, des données collectées entre 2014 et 2016 estiment que le nombre de personnes suspectées de terrorisme entrées aux États-Unis par le Canada est près de deux fois supérieur à celui de celles qui y sont entrées par le Mexique, sans définir la notion de suspicion terroriste.

Selon la journaliste d’investigation Jana Winter, qui est responsable de la fuite du document, le terme est volontairement flou. « Nos critères sont critiqués depuis longtemps à cause de leur caractère très large, car ils peuvent concerner des terroristes, des homonymes de terroristes ou des parents éloignés de personnes faisant l’objet d’une enquête... », souligne-t-elle.

Jana Winter défend la validité de ces chiffres, dont elle affirme que la plupart des responsables gouvernementaux ne tiennent pas compte car il n’en ont tout simplement pas connaissance. Réfutant les critiques qui l’accusent de jouer le jeu des opposants au mur que s’est promis d’ériger Donald Trump à la frontière mexicaine, la journaliste assure que « les sources ayant transmis ces données sont des personnalités qui sont entièrement d’accord avec le projet de mur mexicain et qui souhaiteraient même un projet similaire à la frontière canadienne ».

Pour l’heure, néanmoins, aucun attentat n’a jamais été commis aux États-Unis par un individu ayant gagné le territoire national par la frontière canadienne C’est d’ailleurs ce qu’a tenu à souligner le gouvernement canadien en réaction à la publication de ces données.

Le Canada, refuge de l’Empire ? Voir sur E&R :

Sur le pouvoir des néoconservateurs et leurs rapports avec le terrorisme,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.