Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

Des soldats condamnés pour crimes de guerre graciés par le Président, au retrait de Syrie, en passant par le rejet des militaires transgenres, les décisions du commandant en chef Donald Trump s’avèrent de plus en plus déstabilisantes pour le Pentagone.

 

[…]

Administration « dysfonctionnelle »

Il y a eu aussi l’affaire du défilé militaire souhaité par M. Trump, qui a outré des militaires américains peu enclins à faire ainsi étalage de leur puissance devant un élu, mais surtout les annonces successives du Président sur le retrait des forces américaines de Syrie, auquel l’armée américaine s’oppose farouchement.

C’est d’ailleurs la première annonce unilatérale sur ce retrait, en décembre 2018, qui a conduit l’ex-ministre de la Défense Jim Mattis, un ancien général des Marines, à démissionner avec fracas. Dans une lettre soufflet à Donald Trump, il avait rappelé notamment au Président les devoirs des États-Unis envers leurs alliés.

[…]

M. Trump a été accusé à plusieurs reprises de politiser l’armée. Notamment en juin 2019, lorsque la Maison-Blanche avait demandé, à l’occasion d’une visite du Président au Japon, à ce que le nom d’un destroyer lance-missiles baptisé en l’honneur du sénateur défunt John McCain, qu’il détestait, soit tenu hors de sa vue.

Et plus récemment, la Maison-Blanche a publiquement douté de la loyauté d’un militaire médaillé, le lieutenant-colonel Alexander Vindman, témoin-clé de l’enquête en destitution contre Donald Trump.

« Il y aura toujours des frictions dans les relations entre civils et militaires », analyse pour l’AFP Peter Feaver, un expert des forces armées à l’université de Duke. Mais même si les interventions du Président pour annuler les décisions de la justice militaire « font partie de ses prérogatives, ce n’était pas faire preuve de sagesse ».

Le sénateur démocrate Jack Reed est allé plus loin en qualifiant ces interventions de « honteuses et irresponsables » et en dénonçant une administration Trump « dysfonctionnelle ».

Lire l’intégralité de l’article sur fr.news.yahoo.com

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2330126

    De plus en plus confédéré le Trump !
    ça promet une belle guerre civile, le remake de 1860-1864
    de quoi rendre jaloux Zemmour :)

     

    Répondre à ce message

    • #2330170
      Le 26 novembre à 20:35 par Le Malicieux
      Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

      Mais non, mais non...

      Cet article, habilement tourné, est de l’entourloupage médiatique.

      Comme si les forces n’étaient pas SATISFAITES de n’avoir pas à incorporer des monstres transgéniques...

      Bien sûr, l’article conclu sur l’hystérie d’un pauvre gugusse démocrate.

      Hit piece, rien d’autre.

       
  • #2330186

    Trump aura au moins montré l’imposture de la démocratie qui n’est qu’une excroissance du capital. Séparation des pouvoirs bourgeois, collusion merdias et partis de la minorité possédante, on ne pouvait rêver mieux, même plus besoin d’évoquer un complot du deep state, tout est en pleine lumière.

     

    Répondre à ce message

  • #2330199

    le Pentagone ou le ministère de la guerre est déçu de la politique extérieure du président Trump qui n’a déclenché aucun conflit depuis son accession au pouvoir.
    précision : le Pentagone tout comme la CIA est noyauté par le deep state ce qui explique son aversion envers Trump.

     

    Répondre à ce message

    • #2330282

      Exact , Trump n’a declancher aucune guerre contre un pays arabe et c’est bien cela que les sionistes , à travers leurs lobbys , lui reproche !
      Depuis des décennies tous les présidents US étaient " OBLIGÉS " de casser du bicots pour être encensés par les médias et portés aux nues par les dirigeants israéliens !
      D’où l’acharnement de L’AIPAC à faire élire la s.....pe hystérico-schizophrène Clinton !!
      Et pourtant Trump s’est decarcassé , en public , pour fourguer des armes aux chameliers sanguinaires du golfe et autres roitelets descendants du prophète par l’escalier de service !!
      Le but des terroristes de Tel-Aviv est de lancer l’Amérique dans une guerre totale contre l’Iran, Trump rechignant à obéir , sa destitution devient la priorité des priorités pour les va-t-en-guerre planqués derrière les armées occidentales !
      Le petit télégraphiste de l’Élysée et ses ministres marionnettes jouent leurs rôles avec beaucoup de zèle, mais tout cela au détriment des intérêts de la France !!

       
  • #2330227
    Le 26 novembre à 21:39 par culturovore
    Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

    Baptiser un destroyer McCain est aussi grotesque que de donner le prix Nobel de la paix à Obama. McCain, manager américain de Daesh, était un faux héro construit de toute pièce, jamais torturé comme il le prétendait, mais un vrai traitre a son pays qui avait collaboré avec les Viêt-Congs. L’état profond le savait et le tenait avec cette histoire et en fit un serviteur zélé pour accomplir les basses besognes et soutenir le NOM. On le croit ou pas, QAnon avait annoncé sur 8chan la mort du traitre McCain 1 mois avant que celle-ci ne survienne, a l’heure et à la minute prêt ! Ce qui fait dire a certains que Bush senior et Elijha, deux autres grands soutiens au NOM dont la mort prochaine avait été annoncée ont été « McCainé » par les patriotes du Pentagone…

     

    Répondre à ce message

    • #2330361
      Le 27 novembre à 04:49 par vincesampras
      Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

      Le destroyer John McCain n’est pas baptisé suivant le sénateur faucon de l’Arizona, mais au nom de son père et grand-père amiraux.

       
    • #2330440
      Le 27 novembre à 09:21 par culturovore
      Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

      L’opprobre est jeté sur une famille dont le rejeton est considéré par les patriotes comme un des grands traitres au pays. Pensez vous qu’un seul américain informé ce nom est celui d’un homme dont l’action a été à l’origine de morts de leurs soldats accepterait qu’un navire censé les garder de leurs ennemis extérieurs porte un nom aussi infamant fusse-t-il donné même à un simple homonyme ? Pour Trump lire sur une plaque le nom McCaine revient pour tout américain à y lire Benedict Arnold

       
  • #2330292

    Des soldats condamnés pour crimes



    Il faut comprendre que le motif "crime de guerre" est le prétexte pour évincer des éléments qui pour une raison ou une autre sont gênants (un peu trop patriote, trumpiste...) Tout comme un Balkany ne se retrouve pas devant un tribunal et en prison en raison des délits qui lui sont imputés ! Il y a derrière cela d’autres choses.
    On aura compris que l’armée US qui a provoqué ces 30 dernières années des millions de morts civils (littéralement) sur l’ensemble du Moyen-Orient, qui a détruit des pays entiers avec les conséquences effroyables que cela a eu sur les populations...en a rien à cirer de ces histoires de soldats qui ont pissé sur le cadavre d’un Taliban...
    Quant à Trump il gracie ces soldats car il a besoin du soutien de l’armée ! Comme l’avait dit Soral à propos de la montée au pouvoir de Poutine, pour pouvoir s’imposer et survivre il faut les clés de l’armurerie !

     

    Répondre à ce message

    • #2330784
      Le 27 novembre à 17:50 par Le Malicieux
      Trump et le Pentagone : des relations de plus en plus tumultueuses

      Il est moins pire de canarder les palestiniens comme des lapins. Ça c’est bien . Pisser sur un cadavre.... ben, c’est pas bien non plus, mais ça dérange moins le cadavre...

      Imaginez : le mieux qu’ils ont trouvé, c’est un gars qui urine sur des cadavres... comme criminels de guerre, on a vu pire.

       
  • #2330509

    Il devient évident que Trump est en guerre ouverte contre"l’Etat profond". Il est aussi évident qu’il ne peut pas la gagner en catimini. Une guerre de dimension biblique,et de cette ampleur,ne peut être couronnée de triomphe que si elle est déclarée ouvertement et portée à la connaissance de la nation pour solliciter son enrôlement ouvert corps,cœur et âme. Sans le soutien populaire franc et massif et sans une stratégie d’envergure historique le président va dans le mur.

     

    Répondre à ce message

  • #2331043

    Une " petite " guerre civile aux USA serait un " grand " bienfait pour l’humanité !

     

    Répondre à ce message