Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Trump ordonne à l’armée ne plus recruter de transgenres

Promesse tenue

En prenant cette décision, le locataire de la Maison-Blanche confirme en partie ce qu’il avait annoncé fin juillet. Il laisse toutefois à l’armée le soin de trancher le cas des personnes transgenres qui ont déjà été embauchées.

Il l’avait annoncé en juillet dernier. Le président américain Donald Trump a signé vendredi un document ordonnant au Pentagone de ne plus recruter de personnes transgenres. Dans ce texte transmis au ministre de la Défense, Jim Mattis, Donald Trump souligne également que le Pentagone ne prendra plus en charge les traitements médicaux des militaires transgenres travaillant déjà au sein de l’armée. Il laisse toutefois au département de la Défense le soin de trancher les cas de ceux qui sont déjà enrôlés.

Concrètement, Donald Trump a demandé au Pentagone « de revenir à la politique et aux pratiques appliquées de longue date dans les forces armées au sujet des personnes transgenres », et ce à compter du 23 mars 2018, a détaillé un porte-parole de la Maison-Blanche, tout en rejetant l’aspect discriminatoire de la décision. Ce dernier a même rappelé les engagements de Donald Trump lorsqu’il avait promis, durant la campagne présidentielle, de se battre en faveur des personnes LGBT. Sur le plan administratif, Jim Mattis et les services de sécurité intérieure américains devront soumettre à la Maison-Blanche d’ici la mi-février un plan de mise en oeuvre de cette nouvelle politique.

Dans une salve de tweets fin juillet, Donald Trump avait déclaré qu’il comptait interdire aux personnes transgenres de servir dans l’armée, mettant en avant « le fardeau des coûts médicaux énormes » et des « perturbations » qu’elles entraînaient, sans plus de détail. Une annonce qui n’avait pas manqué de surprendre les autorités militaires, le président ayant omis de mettre au courant le Pentagone. Depuis, plusieurs hauts gradés ont fait état de leur malaise face à ce changement.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

JPEG - 99.8 ko
Le major transgenre Alexandra Larsson de l’armée suédoise en compagnie du caporal transgenre Natalie Murray, du major transgenre Donna Harding et du sergent transgenre Lucy Jordan de l’armée américaine.

 

Pendant ce temps, en Europe occupée :

 

Les ravages du lobby LGBT, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Imaginons un court instant, que cette magnifique brochettes d’officiers, reçoivent l’ordre suivant "baïonnette au canon, chargez" que vont ils comprendre ?!


  • #1790590

    Dites-moi, la photo, ce sont les Monty Python ? Allez....


  • #1790598

    Que de laideur...


  • Le(a) roux(sse) à droite sur la photo fait un man spreading. Honteux !


  • que des canons...

     

  • #1790649

    Ils interdit les trans, il a un effet répulsif sur les migrants avant même de monter son mur, il ne stigmatise pas les patriotes, bien au contraire... Il lui faut encore plus de sénateurs et d’appuis politiques... Il faut donc que le peuple s’éveille encore plus aux vrais valeurs. Celles qui protègent de la laideur, de la perversion, de la monstruosité, de la mutilation, de l’hypocrisie, de la corruption physique et mentale.

    En France la pauvreté, la migration et la délinquance s’additionnent... favorisés par un unique dispositif : Macron, ses feux, ses contre-feux. La soupe populaire est de retour.

    Et nous ? Qui porte notre parole au pouvoir ?


  • #1790657

    Vous les imaginez tomber entre les mains des talibans en Afghanistan ? Pas étonnant que l’occident perde toutes ses guerres et soit obligé de se battre via des mercenaires. Cette dégénérescence des forces armées, qui amène des clowns transgenres dans ses rangs, est la conséquence de la disparition du sentiment patriotique et de la professionnalisation. Quand vous avez une armée où l’on s’engage moins par foi envers son drapeau que par intérêt (se trouver un emploi pour ne pas avoir l’air d’être un "raté" au chômage (sentiment renforcé par certaines sorties bien choquantes pour le coup de Macron sur les "inactifs"), courir après les primes...) vous aurez fatalement des spots publicitaires où l’on vantera non plus l’efficacité et le charisme de l’armée mais son ouverture de aux LGBT, aux autistes et autres choses de ce genre. Pour avoir un parent qui a longtemps été officier dans l’armée et qui m’a confessé qu’il choisissait moins ses affectations et ses promotions par conviction que par le nombre de zéros sur le chèque, je témoigne que l’armée française (et j’imagine que c’est un peu partout pareil en occident, y compris aux US) est devenue une planque et non plus une institution où le nombre de militaires convaincus de se battre pour une cause est de plus en plus minoritaire.

     

    • #1790737

      Grand Gonnet

      Je valide vos propos dans tous ses aspects.

      Sous-officier supérieur à la Légion Étrangère je servis pendant 15 ans, et malheureusement, je trouve que votre observation est exacte ; surtout en ce qui concerne le corps des officiers.

      Celui-ci est l’âme de l’armée, donc la racine du problème.


    • Transgenrer l’armée, l’autistiser, l’obésifier aussi, pourquoi pas, participent de l’Homme Nouveau ; érigeant ce castrat en modèle par le biais des pouvoirs institutionnels, l’élite compte bien sur le mimétisme des masses pour en normaliser les critères à l’échelle planétaire, ce qui serait pour elle une réussite totale en termes de métissage global, de nivellement, donc de soumission à l’idéologie démocratique universelle par tolérance interposée, couronnement du grand marché mondial pour la "paix".


  • En voyant cette photo je commence à avoir une vision plus concrète de l’enfer et du Diable.


  • normal on ne défend pas un pays avec des gens psychologiquement complexés.ceci dit les gays ou lesbiennes sont toujours admis(e)s.


  • #1790713

    Je ne vois pas où les transgenres sont un risque pour une armée de clowns qui, au préalable, noie d’un tapis de bombes de petits pays qu’elle envahie ensuite pour s’emparer de leurs richesses. D’ailleurs on attend toujours que l’armée non-transgenre yankee envahisse la Chine, la Russie ou la Corée du nord, pour ne citer que ces trois pays. Alors, c’est pour quand cet évènement qu’on attend depuis longtemps de la part de nos militaires américains dont la virilité (mais surtout l’obésité) n’est plus à démontrer ?


  • Plus de transgenres dans l’armée, tant mieux !


  • NE me dite pas qu’en France on recrute aussi des trans-genres dans l’armée....

     

  • #1791150
    le 28/08/2017 par Daphné Bürka & Anne-Sophie Lapute
    Trump ordonne à l’armée ne plus recruter de transgenres

    Trump ordonne à l’armée ne plus recruter de transgenres .... c’est les petites fofolles de Daesh qui vont être triste !


  • #1791545

    Trump a raison. Il y a des limites à la tolérance et l’armée n’est pas le lieu où ce genre de minorités doit s’épanouir. Il faut rester sérieux, déjà que les américains ont du mal à trouver des militaires compétents...


Commentaires suivants