Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Turquie : 13 morts et 56 blessés dans un attentat visant des militaires

Poursuite des attentats sous couverture kurde ?

Un bus transportant des soldats a explosé en passant devant une voiture piégée ce samedi matin dans une ville du centre de la Turquie. L’attaque, qui a fait au moins 13 morts et 56 blessés, n’a pas encore été revendiquée.

 

Le bilan s’alourdit : au moins 13 soldats turcs ont été tués et 56 blessés dans un attentat visant un bus qui les transportait samedi matin à Kayseri, dans le centre de la Turquie, a déclaré l’armée turque. Parmi les blessés, douze étaient en soins intensifs et six autres étaient dans un état critique, selon le ministre turc de l’Intérieur. Les soldats – des non gradés et des sous-officiers – avaient obtenu la permission de quitter le quartier général des commandos pour la journée, a expliqué l’armée dans un communiqué. Elle a précisé qu’il pourrait y avoir des blessés civils. Le ministre de l’Intérieur, Suleyman Soylu a indiqué que l’enquête avait déjà permis l’arrestation de sept personnes. Cinq autres sont toujours recherchées.

 

 

L’explosion, survenue à 8H45 (6H45, heure française), s’est produite une semaine après l’attentat qui a fait 44 morts dans le cœur d’Istanbul, revendiqué par un groupe armé kurde. Le vice-Premier ministre Veysi Kaynak a déclaré dans une annonce télévisée que l’attaque de Kayseri « ressemble malheureusement » à celle de la semaine précédente à Istanbul. Si l’attentat de Kayseri n’a toujours pas été revendiqué, le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus a pointé du doigt le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), expliquant que « tous les éléments désignaient pour le moment » le groupe classé « organisation terroriste » par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne.

[...]

« Les attentats terroristes visent, en plus de nos policiers et de nos militaires, nos 79 millions de concitoyens », a affirmé pour sa part le président Recep Tayyip Erdogan, dans une déclaration écrite envoyée aux médias. Sans mentionner spécifiquement l’attaque de Kayseri, il a également affirmé que la Turquie était sous le coup d’attaques de toutes les organisations terroristes, « en particulier » le PKK. « Nous combattrons sans relâche ces organisations terroristes, dans un esprit de mobilisation nationale », a-t-il ajouté.

[...]

À la suite de cet attentat, les locaux du Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde) à Kayseri ont été saccagés par des dizaines de manifestants qui ont retiré le panneau HDP de l’entrée de l’immeuble et déployé à son sommet le drapeau rouge aux trois croissants des nationalistes turcs du MHP.

 

À ne pas manquer, sur la Turquie :

 

Comprendre l’importance de la Turquie au Proche-Orient avec Kontre Kulture :

La Turquie en proie à une crise intérieure et extérieure intense, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.