Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Turquie : les premiers missiles Patriot de l’Otan opérationnels à la frontière syrienne

La première des six batteries de missiles Patriot déployés par l’Otan en Turquie pour protéger sa frontière avec la Syrie d’éventuelles attaques a été déclarée opérationnelle samedi, a annoncé l’alliance atlantique.

Cette batterie, mise à la disposition de l’Otan par les Pays-Bas, aidera à protéger la ville et la population d’Adana (sud-est) contre les menaces (de tirs) de missiles, selon un communiqué du quartier général des forces de l’Otan en Europe (Shape).

Les cinq autres batteries de Patriot devraient être en place et déclarées opérationnelles dans les prochain jourS, ajoute le communiqué.

Il s’agit, outre de la seconde batterie néerlandaise, de missiles fournis par l’Allemagne, qui seront positionnés à Maras, une centaine de kilomètres plus au nord-est, et de ceux des Américains à Gaziantep (Etats-Unis), un peu plus loin le long de la frontière avec la Syrie.

Une fois le dispositif totalement opérationnel, l’Otan affirme qu’elle sera en mesure de fournir une protection (...) à quelque 3,5 millions de Turcs.

Conformément à une décision prise début décembre par l’Otan, l’Allemagne, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont prévu d’installer en Turquie deux unités de Patriot et jusqu’à 350 soldats chacun. La mission de l’Otan est programmée pour durer un an.

Les missiles sol-air Patriot PAC-3 peuvent détruire en vol des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière ou des avions.

Ces armes avaient déjà été déployées à deux reprises en Turquie en 1991, pendant la guerre du Golfe, puis en 2003 lors de la guerre contre l’Irak. Ankara a une nouvelle fois sollicité leur déploiement à la suite d’une série de tirs d’obus syriens dans des localités turques proches de la frontière fin 2012 qui ont fait 5 morts début octobre parmi la population civile.

Samedi encore, une fillette turque de sept ans a été grièvement blessée par une balle perdue dans la localité de Ceylanpinar, située juste à la frontière avec la Syrie, alors qu’elle jouait devant sa maison, a rapporté l’agence Anatolie.

Une source turque de l’Otan, contactée par l’AFP, a souligné qu’à partir d’aujourd’hui (samedi) la Syrie pensera par deux fois avant de tirer des projectiles vers la frontière ou directement la Turquie.

Cette source qui a requis l’anonymat a aussi insisté, comme l’Allinace, sur le caractère purement défensif de ce déploiement, critiqué par le régime du président syrien Bachar al-Assad et par la Russie.

Pas question aussi de créer une zone d’exclusion au dessus de la Syrie, a ajouté cette source turque.

En savoir plus, sur le potentiel militaire de l’Otan, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ben y a pas de quoi s’inquiéter : Une petite recherche vous dira que les missiles Patriot sont fiables à 10% seulement, voire 0% !!

     

  • Ca prouve que CA S’AGGRAVE, contrairement à ceux qui prennent leur rèves pour des réalités et qui s’imaginent que le Lobby est tenu en échec en Syrie.

     

  • Le jour où les batteries de missiles Patriots ou autres seront capables d’arrêter une balle perdue ou un tir de mortier les poules auront des dents.

     

  • Une fois de plus apparaît au grand jour le vrai visage de la Turquie, celui du plus fidèle pion des Américains et le principal allié d’Israël.
    Cela n’est pas nouveau, il en est ainsi depuis 1949, mais à l’heure où quelques naïfs mal informés se sont laissés tromper par la rhétorique d’Erdogan, il est bon de le rappeler.
    Si le Premier ministre de l’Etat turc se livre parfois à de pâles philippiques contre Israël pour flatter (c’est un euphémisme) son électorat justement indigné, il semble utile de garder en mémoire que :
    - la Turquie est le premier client de matériel militaire d’Israël,
    - la Turquie est le premier allié d’Israël et des US, se vantant d’ailleurs d’avoir envoyé les seuls soldats musulmans de l’Otan en Afghanistan
    - aucun gouvernement turc, n’a jamais dénoncé le "traité de lutte commune contre le terrorisme" conclu en 1993 entre la Turquie et Israël et dont la teneur affichée est la répression par tous les moyens des mouvements kurdes et palestiniens ; les deux compères appliquant les plus iniques méthodes de "guerre sale" jamais vues ailleurs,
    - le parti d’Erdogan, l’AKP, prend directement ses ordres de Fethullah Gülen, caricature de prophète vivant en Pensylvanie (quel hasard).
    On pourrait continuer mais je crois que ces quelques éléments seront suffisant pour détromper ceux qui ne connaissent pas la réalité de la Turquie.