Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : après les retraités, le gouvernement "démocratique" du Maïdan s’attaque aux mineurs de charbon

Une des idées clés du ministère des Finances de l’Ukraine pour combler le budget : la révision du volume des subventions aux mines de charbon non-rentables, en référence au plan de mesures prioritaires, conçu par le ministère des Finances ukrainien. Cela est nécessaire pour répondre aux exigences de l’OMC et du FMI permettant à l’Ukraine de recevoir une « aide financière » de la part de ses maîtres occidentaux.

Les dimensions de ce soutien sont importantes : cette année il était prévu d’allouer 1,5 milliards de dollars, soit plus de 3 % des dépenses totales. Les institutions financières internationales insistent pour que ces volumes soient réduits, parce que le travail des mines n’est « pas rentable » et donc, pour les libéraux, l’Ukraine ne fait que jeter de l’argent par les fenêtres.

Cependant , le charbon représente environ un quart des matières premières énergétiques consommées dans le pays. La seule alternative serait le gaz naturel, dont le plus grand fournisseur est la Russie. C’est justement grâce à l’utilisation du charbon qu’est maintenue la stabilité et la fiabilité de l’alimentation électrique, y compris pendant les périodes anormales de froid et les guerres du gaz avec la Russie, souligne dans l’analyse des mesures de soutien au secteur le directeur de département au ministère de l’Énergie et du Charbon Alexandre Vivartxchenko. La raison pour laquelle les mines sont déficitaires ne réside pas dans les mines, mais dans la volonté de faire baisser les prix d’achat artificiellement par l’État afin de maintenir des tarifs abordables de l’électricité, disent les experts.

En outre, en raison des subventions, de nombreuses mines ont encore la capacité de travailler. Les priver de ces subventions va conduire à leur faillite et à leur fermeture. Va en résulter la mise au chômage et la misère pour des centaines de milliers de mineurs et leurs familles dans l’est de l’Ukraine. La révision des volumes de subventions à l’industrie charbonnière sera une véritable thérapie de choc pour les mineurs, avertit la chercheuse en chef de l’Institut de démographie et d’études sociales Lydia Tkatchenko.

Lire la suite de l’article sur lemonderusse.canalblog.com

 

Voir aussi, sur E&R : « Ukraine, la nouvelle proie du FMI »

Sur les prédateurs financiers internationaux, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le mineur est taquin...Ce triste endroit de la planète est en train de se métamorphoser en une antichambre de l’enfer. Une fois de plus les forces de la "démocratie" et de la "liberté" ont semé le désarroi, la brutalité, et la misère. Partout où passent cette engeance c’est la catastrophe. La mort, et le marasme sont leurs compagnons de route. On a l’impression que la monde est devenu une balle qui saute dans la main du diable.


  • Ils veulent hâter "l’éclatement" (entendons plutôt : le retour dans le giron Russe) de l’Ukraine qu’ils ne pourraient pas s’y prendre mieux !

    Un tel niveau de bêtise !!


  • Les dirigeants du chaos mondial vont réussir , ils font semblant de ne pas vouloir voire l’Ukraine divisé . BIEN AU CONTRAIRE ILS VEULENT DIVISER L’UKRAINE . en réalité usa , anglais france allemagne ne veut pas un grand pays au sein de l’UE il ne veulent pas une autre pologne avec eux. Le maidan l’aura voulu , ce con de boxeur l’aura voulu marionette d merde. LA RUSSIE A LAISSÉ FAIRE AU MAIDANE maintenant au tour de UE , USA FERMER LES YEUX en crimée et à l’EST de l’Ukraine. On assiste en DIRECT à un moment MALHEUREUX de l’HISTOIRE où par interêt commun on PARTAGE un pays

     

    • Les USA voulaient la Crimée, l’Allemagne voulait surtout l’Est du pays et les mines de charbon.
      Au bout du compte, peut-être que les Polonais seront gagnant si ils peuvent agrandir la Pologne dans l’éclatement de leur voisin mais c’est tout.
      L’Ukraine est un pays fondé sur plusieurs communauté hétérogène au XIXe siècle après des siècles d’expansion impériale venu du sud, de l’est, du nord, et de l’ouest, aux yeux des européistes ethno-racialistes ça n’a aucune légitimité, c’est ce qu’ils disent à longueur de journée des pays qui ont déjà rejoint l’UESS.


  • mais c’est vraiment incroyable ! comment un gouvernement illégitime peut-il prendre des décisions aussi lourdes de conséquence pour l’avenir !? De telles décisions ne sont-elles pas à prendre après les élections et une fois la situation appaisée ? C’est vraiment un mystère. Toutes ces mesures prises en urgence ne reflètent-elles pas la crainte qu’à le nouveau pouvoir et les occidentaux qui les soutiennent de l’opinion publique ukrainienne ? Faire passer les gros coups avant les élections. Pourquoi les Ukrainiens se laissent-ils faire par ces putchistes ? Supprimer les subventions à des sources d’énergie alors que l’Ukraine est complètement ruinée et est dépendante du gaz russe relève vraiment de la folie. Le charbon assure la stabilité de l’alimentation électrique. N’est-ce pas une mesure pour relancer la guerre civile ? Cherchent-ils à ruiner l’industrie du charbon puis la brader à des sociétés occidentales privées ? Ou bien ils cherchent à faire monter le prix de l’électricité puis couper l’électricté à la Crimée pour la punir d’avoir fait sécession.
    Il serait temps d’examiner les complicités éventuelles de l’OMC et du FMI avec certains « racheteurs » potentiels privés de secteurs en faillite. Je crains fort que les troubles ne seront pas finis de si tôt dans ce pays.