Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : l’épuration

Kiev et l’Ukraine de l’Ouest s’enfoncent peu à peu dans l’anarchie. De véritables scènes d’épuration et d’autocritique à la bolchévique se sont déroulées.

À Lvov, les Berkout ont été contraints par le « Pravy Sektor » de demander pardon à genoux, devant un « rassemblement de citoyens ». La maison du fils du président du parti communiste a été incendiée et les élus craignent pour leur famille. Pravy Sektor s’autorise à violer les domiciles de ceux qui sont jugés « ennemis de la nation ». Les milices se trouvent à l’intérieur même du Parlement, et en contrôlent étroitement l’activité.

Le gouvernement actuel, formé par les proches de Timochenko, s’empresse d’accéder à toutes les demandes des extrémistes de Svoboda. Ces derniers, ainsi que Pravy Sektor, savent que les prochaines élections les ramèneront à leur importance réelle sur l’échiquier politique ukrainien, c’est-à-dire pas grand-chose. Leur stratégie est désormais de se constituer en « comité de salut public » et de faire régner leur « ordre » à l’intérieur même de la Rada. Catherine Ashton n’a visiblement rien trouvé à y redire.

À Kiev, la situation est précaire et les habitants armés sont de plus en plus nombreux et le sont ouvertement. Désormais un masque, un brassard et une arme vous donnent le droit de vous déclarer du Pravy Sektor, et par conséquent, de pressurer qui vous voulez dans la rue. Cette situation fait le bonheur des sociétés de sécurité, qui sont désormais systématiquement utilisées par les hommes d’affaires, et à qui des quartiers entiers sont confiés par les habitants effrayés. Les retraits d’argent liquide se généralisent et la fuite des capitaux atteint des sommets. La police a totalement déserté les rues. En plus d’avoir le monopole de la violence, Svoboda a obtenu le poste de procureur général, ce qui lui permettra d’inculper tous les citoyens ukrainiens qui refusent de se soumettre, et de renforcer son « comité de salut public ».

Catherine Ashton est repartie sans rien apporter que de belles promesses. La nomination du gouvernement de transition, qui devait avoir lieu aujourd’hui [25 février], a été repoussée à jeudi. Arseni Iatseniouk a reconnu lui-même qu’accepter d’y travailler était suicidaire politiquement. Le futur Premier ministre devra en effet gouverner sous la menace permanente des radicaux, dont il devra obtenir – personne ne sait comment – le départ des émeutiers, non seulement de Maïdan, mais de la capitale et des bâtiments administratifs qu’ils contrôlent en région. Sans cela, l’élection du 25 mai, dont la campagne a déjà commencé, n’aura aucune crédibilité. Le futur gouvernement devra trouver également 2 milliards de dollars pour le mois de mars, afin de rembourser le FMI, ce qui paraît difficile. Dans le cas contraire, il devra assumer la faillite de l’État ukrainien.

La situation dans l’ensemble du pays a été calme aujourd’hui. Les radicaux agissent essentiellement à Kiev et dans l’ouest. À l’est et au sud, ils sont soit absents, soit ils occupent des bâtiments administratifs sans que cela gêne la vie des populations. Les lois ségrégationnistes qui ont été prises sous la contrainte par la Rada ne peuvent de toute façon pas être appliquées pour l’instant.

Nos lecteurs se sont interrogés sur l’inaction russe. Comme nous l’avons souligné, la Russie, quoi qu’en disent ses détracteurs, a respecté ces dernières années le principe de non-ingérence. Le Kremlin s’était résolu à voir l’Ukraine signer l’accord de coopération. Aucune figure nationale ukrainienne et russophile n’est d’ailleurs apparue pour remplacer Ianoukovitch ; comme si la Russie s’était résignée à travailler avec le pouvoir ukrainien, quelle que soit l’alternance. Moscou compte vraisemblablement sur le pourrissement de la situation, lié à la catastrophe économique et la mainmise des radicaux sur Kiev. Tôt ou tard, en effet, le pouvoir ukrainien devra faire ce que Ianoukovitch n’a pas osé faire, par lâcheté et par corruption : éliminer les « banderistes » de Maïdan. En attendant, la Russie a déployé les spetsnaz GRU et quelques blindés d’infanterie pour protéger sa base à Sébastopol. Les manifestants pro-russes de cette ville ont réclamé un référendum sur l’indépendance.

En France, la presse se fait plus circonspecte après le conte de fée, qui a été servi ces derniers jours, sur Maïdan. Le gouvernement français reste en réserve, comme les autres gouvernements européens. Le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois a même eu le courage de condamner le soutien aux partis néo-nazis et s’est prononcé contre les lois discriminatoires sur l’emploi de la langue russe. Les soutiens aux radicaux se retrouvent toujours chez les milieux atlantistes, qu’ils soient gauchistes ou libéraux, ainsi qu’au sein d’une certaine extrême droite, par romantisme et immaturité politique.

Sur les « révolutions colorées » et les manipulations de l’Empire, chez Kontre Kulture :

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #740330
    le 26/02/2014 par colonel dietrich
    Ukraine : l’épuration

    Merci de relayer Xavier Moreau qui je pense donne des explications claires de la situation en Ukraine !
    Je pense aussi que la Russie pour l’instant ne peut pas vraiment faire grand chose hormis attendre et observer la suite des évènements...cela ne veut pas dire pour autant qu’un plan n’est pas concocté par la Russie pour intervenir d’une manière ou d’une autre (le silence de Poutine à mon avis va dans ce sens ! Contrairement à ce que l’on nous raconte Poutine est loin d’être abasourdi, à mon avis il est entrain même de s’activer).

    Une dernière chose concernant la fin de l’article. Je rejoins totalement Moreau concernant une certaine "extrême-droite" qui soutient le coup de force en Ukraine. Moreau fait ici allusion aux natios et autres qui depuis des mois maintenant déclarent leur flamme à Svoboda au prétexte qu’ils sont identitaires, nationalistes etc. faisant fi de la réalité actuelle et pour qui ils roulent et la manière dont ils le font !!

    Pour ça la dernière émission de Méridien Zéro est une parfaite illustration (celle du 20 février) ! J’invite d’ailleurs tout le monde à l’écouter...C’était particulièrement délirant quand l’animateur s’est mis à parler des types de Svoboda comme "nos frères" (comprenez les nationalistes français) ??
    Idem pour les autres invités dont adrien abauzit d’ailleurs !


  • #740340
    le 26/02/2014 par deswets
    Ukraine : l’épuration

    Les troupes Russe sont en route pour la Crimée depuis 4 jours ,blindés ,navires, iliouchine,helicoptere de combat et j’en passe.Poutine avait pris ses dispositions,et vous pensez bien qu’il avait des informateurs sur place.dans 2 ou 3 jours la crimée sera une forteresse ! Votre revue de presse est trés proche de la réalité. Je pense que l’Ukraine est une bombe a retardement.


  • #740343
    le 26/02/2014 par neribu
    Ukraine : l’épuration

    L’est de l’Ukraine commence sa mobilisation : Des hommes s’enrôlent dans des milices pour défendre les russophones contre ce qu’ils appellent l’Ukrainisation.

    Je crains que les choses n’empirent surtout devant certains excès (vrais ou non) de ceux de l’Ouest...

    La première vidéo démontre que le coup d’état vient de réveiller le lion qui dormait... en Crimée.

    http://observers.france24.com/fr/co...


  • #740366
    le 26/02/2014 par SR.F
    Ukraine : l’épuration

    Il faut juger par les actes
    Comme on dit le FN n’a jamais gouverner ,on ne peut pas le juger
    Par contre l’Histoire a dévoilé le vrais visage des parties politiques au commande du pays

    Le FN a une chance inestimable de montrer de quoi il est capable
    Il est temps pour le FN de passer aux meeting presidentielle (la loi l’autorise mais ne sera pas remboursée par l’état )
    Il faut que le FN fasse le premier pas vers les corps constitué de ce pays ,ainsi que les agriculteur,les sans logis,les laissés pour compte,vers sympathisants de gauche et de droite etc
    UN POUR LE PEUPLE ,LE PEUPLE POUR UN


  • #740382
    le 26/02/2014 par SMIV
    Ukraine : l’épuration

    Ukraine le Mossad pointe le nez !
    La presse ukrainienne souligne le rôle du Mossad dans l’insurrection.
    http://resistance71.wordpress.com/2...


  • #740402
    le 26/02/2014 par matrix le gaulois
    Ukraine : l’épuration

    Cette situation fait le bonheur des sociétés de sécurité, qui sont désormais systématiquement utilisées par les hommes d’affaires, et à qui des quartiers entiers sont confiés par les habitants effrayés.



    Le président Sarkozy, qui poursuit son second mandat, ainsi que son premier ministre François Hollande, vous souhaitent la bienvenue dans la France de 2020.


  • #740406
    le 26/02/2014 par matrix le gaulois
    Ukraine : l’épuration

    Les lois ségrégationnistes qui ont été prises sous la contrainte par la Rada ne peuvent de toute façon pas être appliquées pour l’instant.



    Ho ! Quel dommage ! J’attendais tellement le reportage de BFM sur ce sujet !


  • #740508
    le 26/02/2014 par Duke de Pouille
    Ukraine : l’épuration

    Quel désastre... Mon cœur se serre pour le peuple ukrainien, pour qui j’ai une grande sympathie.

     

    • #740970
      le 27/02/2014 par roberto
      Ukraine : l’épuration

      L’europe ne sera pas une chance pour les habitants de l’UKRAINE. Ils auraient du venir passer une semaine en BULGARIE avant de se faire une révolution. Ils auraient compris que l’Europe n’apporte rien sauf des problèmes.
      Destruction des petits commerces, des petits business, rachat des entreprises d’état pour liquider tout le personnel qui sera considéré comme inutile. Et si jamais il y avait partition de UKRAINE, la partie pro UE est la moins riche, il faudra totalement les subventionner. Il connaitrons une misère telle que la seul solution pour eux sera de venir travailler à l’ouest.
      La BULGARIE a renoncée à l’euro il y a environs 18 mois, c’est une chance pour les gens d’ici.
      Roberto


  • #740638
    le 26/02/2014 par Quenelle et mortadelle
    Ukraine : l’épuration

    Vraiment dur d’imaginer comment tout cela va se terminer.
    Dans le cas d’une partition, quand les ouest-Ukrainiens vont découvrir que l’Europe n’a pas de fric pour les soutenir et que ceux de l’Est on pu stabiliser leur économie grâce au soutient Russe, va y avoir du sport.


  • #740906
    le 27/02/2014 par Anton
    Ukraine : l’épuration

    Très intéressant ce texte de la droite du travail, gauche des valeurs, où l’on voit que le plus catastrophique serait que les banquiers (le FMI) ne récupèrent pas leurs deux milliards de dollars en mars.

    C’est texte qui difame les nationalistes du "right sector", considérés comme des héros par une majorité de la population ukrainienne est une pure propagande pro establishment.


  • #740966
    le 27/02/2014 par Souchien
    Ukraine : l’épuration

    "ainsi qu’au sein d’une certaine extrême droite, par romantisme et immaturité politique."
    Je comprend mieux les commentaires des "natios", terme employé par les néonazis, de fdesouche, qui se sont sont sentis visés et ont dit du mal de ce xavier moreau, "sa russophilie l’aveugle".
    Ils sont tout excités en ce moment en voyant leurs collègues manipulés par les atlantistes, réussir en apparence leur plus grand fantasme, le coup d’état.
    Et ils n’arrêtent pas de se plaindre des commentaires tièdes des FDS, face à l’exploit des valeureux natios ukrainiens sévèrement burnés pour avoir exposé leur poitrine nue face aux crs locaux, afin de soumettre leur patrie à l’europe mondialiste.
    "romantisme et immaturité politique", il est bien gentil en parlant de ces antifas inversés.


Afficher les commentaires suivants