Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

Humilié par son échec, le département d’État américain a décidé d’appliquer à l’Ukraine la même politique de terre brulée qu’en Syrie. Les bandes continuent de semer le désordre partout dans le pays.

Deux députés de Svoboda se sont attaqués au directeur de la première chaîne publique de télévision, si bien que même les journalistes français n’ont pas osé passer cela sous silence. Une gifle à un journaliste les choque davantage que « les snipers de l’OTAN » tirant sur les policiers et les manifestants, que ce soit à Damas ou à Kiev. Les mêmes snipers ont tenté, le 18 mars dernier, de faire basculer la réunification de la Crimée dans un bain de sang. Bilan : un soldat ukrainien et un cosaque sont morts. À ces morts s’ajoutent deux blessés, un dans chaque camp. Ces derniers sont soignés dans un hôpital russe de Crimée.

La palme du mensonge, ou de la bêtise, revient à l’envoyée spéciale du journal Le Monde. Dans un tweet, Marion Van Renterghem évoque une procession pour « deux cosaques morts et rien pour le soldat ukrainien ». Cette idiote ne s’est même pas aperçue que, sur sa propre photo, c’est le portrait du soldat ukrainien qui est tenu par l’homme à droite. Ces deux hommes, qui ne seront malheureusement pas les derniers à tomber sous les balles de l’OTAN, ont eu droit à un enterrement commun à la maison des officiers. Ces cosaques et ces soldats ukrainiens de Crimée ne se sont pas trompés d’ennemi.

Le reste de la situation à l’intérieur du pays oscille entre l’anarchie et le sordide. Les milices néo-nazies révèlent leur vraie nature, celle de brigands provenant des zones les plus arriérées de l’Ukraine, et cherchant à s’enrichir rapidement par la rapine systématique. Les miliciens sont devenus des hommes de main, investissant tour à tour l’usine de vodka de Némirov, des usines étrangères ou un train de passagers russes. Ajoutons que la semaine dernière, deux procureurs auraient été pendus dans la région de Lvov.

Pour certains hommes d’affaires ukrainiens, Kiev ressemble désormais à Chicago, et c’est la radio anti-Poutine « Écho de Moscou » qui le dit. Le banditisme y est devenu incontrôlable. L’idéologie de « Pravy Sektor » a fait place à du racket pur et simple. Voici ce qui s’est passé la semaine dernière et dont la presse française ne parlera jamais :

- À Kiev, 11 notaires ont été attaqués par les « héros de la révolution » (HR) (Svoboda/Pravy Sektor).
- Un restaurant turc à Bessarabka (centre de Kiev), qui venait d’ouvrir, a été réduit en cendres pour avoir refusé de payer l’impôt révolutionnaire mensuel.
- Un chauffeur de taxi a été tué et un autre a disparu, après avoir repoussé une attaque avec un pistolet d’alarme. Les HR ont immédiatement convoqué les patrons des sociétés de taxis de Kiev, exigeant que le chauffeur soit livré au « tribunal révolutionnaire ». En cas de refus, les HR entreraient en guerre contre les chauffeurs de taxi.
- Deux HR, qui avaient été arrêtés pour extorsion dans le quartier de la gare centrale de Kiev, ont été immédiatement relâchés par Paruby, le néo-nazi à la tête du comité de sécurité ukrainien.
- Deux étudiantes ont été violées sur le Maïdan. L’une d’entre elle est morte de ses blessures, une autre, dans un état de prostration total, est hospitalisée.
- Le magasin de luxe Helen Marlen a dû fermer pour ne pas avoir à payer la taxe révolutionnaire. Le magasin de parfum « Bonjour » a également fermé pour la même raison.
- À suivre : le comité anti-corruption dirigé par Mlle Chernovol serait en fait une structure d’expropriation et de racket, qui s’attaqueraient aux appartements et maisons cossus de la banlieue de Kiev.

Svoboda a créé une garde nationale pour tenter d’éloigner les racailles du centre de Kiev, et de se doter de forces armées autonomes, dévouées aux ministres néo-nazis du gouvernement putschiste. Jusqu’à présent l’essentiel de l’armée ukrainienne, basée à l’est, était contrôlée majoritairement par les russophones. En Crimée, 90 % des troupes ont d’ailleurs rejoint l’armée russe. Au vu des premières images de l’entrainement de cette nouvelle garde nationale, elle ne sera pas d’une grande utilité contre l’armée russe. En revanche, elle pourra sécuriser sans problème la prochaine « Gay Pride » à Kiev : tôt ou tard, l’Union européenne fera subir à la capitale ukrainienne le même destin post-fasciste que Zagreb.

« Pravy Sektor » a refusé de déposer les armes et de rejoindre la garde nationale, ce qui en dit long sur le déroulement « démocratique » des prochaines élections. La mort d’Alexandre Muzytchko, l’un des piliers de « Pravy Sektor » est sans doute un signal pour le début des règlements de comptes entre groupes néo-nazis. Ce dernier avait récemment déclaré que les dirigeants de Svoboda avaient l’intention de le tuer. C’est la police de Svoboda qui s’en est effectivement chargée. Si cela s’était produit sous Ianoukovitch, la presse française aurait dénoncé un crime monstrueux contre la démocratie.

Le département d’État américain, pris totalement au dépourvu par la réunification de la Crimée, cherche à reprendre la main en provoquant un bain de sang entre les armées russe et ukrainienne. Devant le peu d’entrain de cette dernière de vouloir s’engager contre un peuple frère, les conseillers militaires américains ont donné l’ordre à Svoboda de prendre progressivement le contrôle des troupes régulières, en augmentant la proportion de militants néo-nazis dans ses rangs. Dans le même temps, Svoboda envoie progressivement des véhicules blindés à la frontière russe, en essayant de mettre au sein des unités l’équivalent des commissaires politiques. Nombres de ces mouvements ont été bloqués par les populations de Donetsk, de Lougansk et de Kharkov.

Le gouvernement et le parlement sont sous le contrôle des activistes, dont la nature anti-démocratique est si évidente que même la télévision pro-Maïdan le montre (ici les Afghaniets). Les leaders pro-russes dans l’est sont enlevés les uns après les autres par Svoboda, qui, rappelons-le, contrôle toutes les structures de force. La présence de mercenaires étrangers a été confirmée par la presse russe pro-américaine, leur mission étant de réprimer les mouvements fédéralistes dans le sud-ouest de l’Ukraine. Les oligarques Kolomoïski et Taruta avaient été les premiers à y faire appel.

Faute d’avoir les compétences et le courage pour diriger le pays, le gouvernement putschiste enchaîne les mesures anti-russes pour camoufler sa nullité. Dernière mesure en date, Svoboda a exigé l’instauration d’un régime de visa avec la Russie. Arseni Iatsenouk s’est aussitôt opposé à cette décision stupide et a obtenu gain de cause. Vladimir Poutine avait, de toute manière, sagement décidé de ne pas appliquer de réciprocité. Plus de deux millions d’Ukrainiens de l’est travaillent en Russie.

Les Européens ont agité un peu de verroterie devant l’insignifiant Premier ministre, Iatsenouk, en lui faisant signer un accord d’association vide de tout contenu économique, le fameux volet politique (le prix de l’analyse la plus fumeuse va à Ulysse Gosset sur BFMTV). L’aide est pour l’instant distribuée sous forme de promesses, et le processus ressemble de plus en plus au « Téléthon ». Il semble que les instances internationales hésitent à prêter à un gouvernement qui aura peut-être disparu dans deux mois.

Les sanctions

Comme nous l’avions annoncé, les sanctions ont surtout été l’occasion d’une franche rigolade à Moscou. Les dirigeants russes n’ont même pas eu la politesse de faire semblant d’être inquiets. Le problème des Occidentaux est, une nouvelle fois, de croire les mensonges qu’ils lisent dans les journaux, après les avoir dit eux-mêmes aux journalistes. Répétons-le : il n’y a plus d’oligarques en Russie. La richesse n’y fait plus le pouvoir, au contraire de l’Ukraine, où ils sont désormais gouverneurs ou ministre de l’Intérieur. Les hauts fonctionnaires russes n’ont pas le droit d’avoir des comptes en banque et des actifs (hors immobilier déclaré) à l’étranger. Rien ne ferait plus plaisir à Vladimir Poutine que les biens des contrevenants y soient saisis. Un premier effet vertueux est d’ailleurs apparu, dès les premières menaces de sanctions, sous la forme de rapatriements de fonds en Russie.

Les interdictions de visa

Pas vraiment de surprise sur les listes noires américaine et européenne, sauf en ce qui concerne la présence d’Elena Mizulina, le député de Russie juste, qui est chargé des lois sur la famille, et qui s’était fait connaître en Europe pour son militantisme en faveur de la famille traditionnelle.

Nos lecteurs s’imaginent bien que cette gentille dame n’a pas grand-chose à voir dans la réunification de la Crimée. De plus, elle n’appartient pas au parti du président Poutine, mais à « Russie juste », lui-même membre de l’internationale socialiste, tout comme le Parti socialiste français. La rage l’a sans doute emporté chez le lobby LGBT, à l’idée que la « Gay Pride » à Sébastopol sera bannie pour 100 ans. Plus sérieusement, cela démontre que l’OTAN mène une guerre totale contre l’Europe, où le combat civilisationnel reste central.

Le gaz

Les journalistes n’ont désormais plus que ce mot à la bouche, alors que la Russie n’a jamais brandi l’ombre d’une menace et qu’elle continue de financer la dette gazière ukrainienne. Cette dette va s’accroître considérablement, puisqu’en plus de la fin du discount de décembre 2013, s’ajoute la fin de celui qui avait été accordé lors de la reconduction du bail de Sébastopol en 2010.

L’Europe ne peut remplacer ni à court terme ni à moyen terme sa dépendance au gaz russe et elle serait bien stupide de le faire. L’exploration du gaz de schiste ukrainien aboutira aux mêmes déceptions qu’en Pologne. La rentabilité n’y sera pas, comme aux États-Unis où cette bulle explosera tôt ou tard. En attendant, les États-Unis ne feront pas profiter les Européens d’une énergie subventionnée, qui leur a permis de relancer une partie de leur industrie, notamment la chimie lourde. Cela reviendrait à subventionner ses propres concurrents. Si par miracle, les recherches aboutissaient en Ukraine, l’exploitation profiterait en premier lieu à l’est de l’Ukraine, puisque les deux champs se trouvent près de Kharkov et de Donetsk. Quant à l’exploration en mer Noire, c’est désormais avec la Russie qu’il faudra négocier.

Enfin, c’est la Chine qui devrait faire, grâce aux pressions occidentales, une bonne affaire, en signant prochainement un contrat très favorable sur la livraison de gaz russe (plus de détails à venir).

Les Mistral

L’intérêt supérieur de la France est préservé car c’est l’option chevénementiste qui l’emporte. La bonne nouvelle est venue du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian : « Pas de décision avant octobre 2014. » Sept mois pour oublier la Crimée seront plus que suffisants. Les matelots russes vont donc arriver bientôt en France pour y être formés. Peu importe qu’il ait fallu, pour calmer les Polonais hystériques et les Américains revanchards, annuler quelques manœuvres franco-russes et envoyer quelques Rafale pour soutenir les vieux mono-réacteurs F-16 de l’US Air Force (l’heure de vol du F-22 est hors de prix et le F-35 s’obstine à ne pas vouloir voler correctement). Soulignons au passage la méconnaissance totale de l’état réel des chantiers navals russes par les rédacteurs du Réseau Voltaire. La Russie n’est pas en état de produire un navire comme le Mistral, elle devra pour cela reconstruire ses chantiers navals, laissés en déshérence pendant l’ère Eltsine. La France pourrait l’y aider d’ailleurs…

Le G8

Le meilleur pour la fin. Cette proposition d’exclure la Russie avait été proposée en 2008, par John McCain, et avait plutôt suscité la moquerie. Devant le choix limité de sanctions, nos malheureux Occidentaux ont dû ressortir cette « punition », de la boite à malices du vieux sénateur. Soyons clairs, Vladimir Poutine s’en moque plus que de sa première Vodka, d’autant qu’avec 14 % (de son PIB) d’endettement, la Russie n’a plus vraiment sa place entre le Japon et les États-Unis, qui battent tous les records. Le G7 n’est qu’un club de puissances endettées sur le déclin. Washington n’a toujours pas compris, ou ne veut toujours pas admettre, que le monde a changé, et qu’il est temps d’écouter Ron Paul et Patrick Buchanan plutôt que ces anciens trotskistes devenus néo-conservateurs. La Russie est à l’heure du G20, et les puissances européennes devraient s’y mettre au lieu de s’enferrer dans un combat d’arrière-garde, pris au piège entre l’UE et les États-Unis.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #767525
    le 25/03/2014 par marlon branleux
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    Voila a quoi échappe la Syrie grâce à Bachar.

     

  • #767600

    Le nazi sans l’aimer : Journal d’un crétin au coeur des égouts ukrainien.


  • "Par La Voix de la Russie | Les mouvements contestataires dans les régions de l’Est de l’Ukraine seront désormais étouffées par la société militaire privée Greystone Limited, a annoncé le Service national de sécurité (SBU).
    Les mercenaires américains vont « remplir les fonctions de police politique et assurer la sécurité nationale ». En même temps, Alexandre Mouzytchko (Sachko Blanc) du Praviy Sektor (Secteur droit) a été tué au cours d’une opération spéciale, a annoncé le ministère ukrainien de l’Intérieur.
    Les militaires occidentaux aideront les autorités autoproclamées ukrainiennes à imposer aux régions de l’Est du pays leur vision de la démocratie et des valeurs européennes. Apparemment, le Service national de sécurité a compris qu’il était incapable de maîtriser la vague de mécontentement dans ces régions, et a décidé d’en charger la société militaire privée Greystone Limited. C’est la filiale de la compagne Blackwater, dont la réputation scandaleuse acquise par la tuerie des civils et la contrebande des armes, a plusieurs fois obligé ses propriétaires à changer son nom. Nous vous proposons d’écouter Alexandre Makhaïlenko, professeur de l’Académie russe de l’économie nationale.
    « Il y a eu une information que cette compagnie qui auparavant portait le titre Blackwater avait déjà agi en Ukraine. En principe, ces compagnies sont prêtes à ce genre d’actions. Elles se composent principalement d’anciens militaires ou de membres d’unités spéciales et sont prêtes à mener des actions militaires et à y participer. »
    Maintenant, les mercenaires américains qui ont pris part aux troubles sur le Maïdan à titre de « forces de l’autodéfense », remplaceront officiellement les organisations des nationalistes ukrainiens comme le Praviy Sektor qui a mené le coup d’Etat. Apparemment, l’ancienne
    Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2014_03_25/Le..."

    Voilà où en sont arrivés les putschistes ukrainiens qui combattent leurs opposants en faisant donner des organisations mercenaires américaines. Du jamais vu. Le seul sort que mérite un mercenaire étranger rétribué pour s’en prendre aux opposants d’un pouvoir aux mains de putschistes est le même que celui des putschistes eux-mêmes : la mort. Chaque Ukrainien confronté à ces mercenaires n’a qu’un seul devoir, tirer dessus.

     

    • Aux Russes de les aider a se défendre des mercenaires américains et israéliens payés par les putschistes qui leur font violence. La Russie va armer les opposants pour une guerre juste.


    • #768115
      le 25/03/2014 par Tonton Christobal
      Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

      Si c’est de Blackwater qu’il s’agit ça va craindre un max pour les ukrainiens pro-russe,cette compagnie paramilitaire privée dont beaucoup de cadres ont déjà été condamnés par la justice pour trafics d’armes,extorsions,coups et blessures,tortures et meurtres sur civils est ce qu’il se fait de pire en matière de maintien de l’ordre:une société multinationale américaine qui embauche du mercenaire bourrin et sadique au service de l’impérialisme judéo-maçonique américain !!!
      C’est d’ailleurs pour cela que malgré tous ses déboires et ses malversations elle existe toujours,même sous un autre nom !!!
      Parmi les actionnaires principaux de cette multinationale qui dégage chaque année un bénéfice supérieur à celui de Total on trouve du (très) lourd:Warren Buffet,Bill Gates,Dick Cheney,Georges Bush Jr,des membres de la famille Rockfeller,etc...


  • #767634

    « Бог спаси Україну » , « Que Dieu sauve l’Ukraine »,a l’avance mes excuses pour les éventuelles fautes d’orthographe aux locuteurs de cette belle langue ukrainienne si proche du Russe et qui s’en distingue par son originalité...

    Rien pour l’instant n’incite a l’optimisme,en tout cas pas les propos tenus par la « Pasionaria Orange » Yuliya Timoshenko que les « politiciens démocrates occidentaux épris de libertés » s’obstinent a soutenir...

    Lien : http://rt.com/news/tymoshenko-calls-destroy-russia-917/


  • #767639

    Voilà, suffit de rajouter le mot "révolutionnaire" et hop on fait tout passer.


  • #767725
    le 25/03/2014 par Louis Delga
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    C’est beau la démocratie, j’en ai la larme à l’oeil...

     

    • #768546
      le 26/03/2014 par vladimir poutine
      Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

      ce ne sont que des mots .

      les peuples occidentaux n’ont jamais été aussi prisonniers psychologiquement,moralement, et dans leur intimité la plus profonde .
      les sociétés sont névrosés ,les individus sont vus comme des valeurs boursières ,tout est réglementé ,bientôt il faudra une loi pour avoir l’autorisations de sortir 3 heure de suite sans rentré chez soi .

      c’était y’a quelque années de cela rappelez vous ils ont imposé le couvre feu bref en Afrique ou en Asie je pense qu’ont est très loin de cette prison .


  • #767764

    il est étonnant que les milices ukrainiennes (les vrais) composées notamment de natios n’aient pas encore tiré sur ces mercenaires du privé.

    Ce serait simple et prouverait que des éléments étrangers au pays sont là pour faire imploser le pays. C’est la guerre civile qui est recherchée et s’ils s’attaquent aux pro-russes, les choses vont vite dégénérer...

    Là, ce sont les membres du pseudo-gouvernement élu par personne qui en porteront toute la responsabilité.


  • #767784

    LE NOUVEL ORDRE MONDIAL que veut créer ce gang d ânes avec comme petit chien la france,aaahhh mon pauvre pays vas tu te réveiller.


  • #767820

    Finalement, qu’y a-t-il d’étonnant à tout ce chaos ? L’union européenne est tellement mal aimée par ses membres que la seule façon de faire entrer de nouveaux pays est de les réduire d’abord à la misère pour qu’ils aient bien faim d’euros et de leur faire craindre la russie avant de les intégrer dans l’UE. Les pays de l’est ont adhérés à l’union non pas par amour des européens mais par crainte des russes. La réalité c’est que ces pays de l’est ne nous aiment pas. Prenez les polonais : la réalité c’est que ces gens sont comme les russes, souvent pire même. Chaque fois que les gens en vacances se plaignent des touristes russes, en réalité ce sont des polonais. Cracovie, ville européenne symbole de la convivialité polonaise. Ah oui !? T’as déjà été voir ? Ils n’en n’ont rien à foutre de notre gueule. Pire, c’est rempli de groupuscules néo-nazis qui en veulent à la terre entière. La Pologne n’est assurément pas européenne au sens où on l’entend, ils aiment juste l’euro fort qui leur permet en étant hors du système euro de faire du blé sur notre dos. Quant aux polonaises, elles ne s’intéressent absolument pas aux hommes occidentaux ; elles viennent en occident uniquement pour l’argent. La question qui tue : est-ce que les occidentaux n’ont pas favorisé l’émergence de mouvement néo-nazis en hongrie, pologne et ukraine pour les exiter contre les russes, puis en faire de bons petits soldats de l’OTAN à la place des soldats actuels pas très motivés apparemment, s’il faut en croire leur manque de motivation à aller se battre en Syrie. A moins que cela soit un plan pour pousser les derniers juifs d’Europe à l’immigration vers Israël. En tout cas, chaos il y aura et il doit bien profiter à quelqu’un.

     

    • #768091

      Ayant longtemps vécu à Cracovie, et notamment non loin du quartier traditionnel juif, je m’inscris totalement en faux vis-à-vis de ce commentaire, écrit sans aucune connaissance véritable de la région, ni des populations locales.
      Par trop atlantistes, j’en conviens, du fait de leur russophobie viscérale.


    • #768280

      Pas mal de vérité dans vos propos, @le belge...à nuancer , mais le fond est vrai . Les polonais ont toujours en travers le partage de leur pays, l’abandon dans lequel les a laissé l’"occident" en 39, la survie sous le régime communiste . Quant au rapport avec les israelites , très nombreux jusqu’à la seconde guerre mondiale, ces gens ont été autorisés à s’installet au XVII /XVIIIème siècle pour relever un pays génocidé par les suédois ..et autres pendant la guerre de 30 ans...Ils en étaient arrivés à tout posséder , de l’épicerie du village au commerce international, et aux terres . Ils exploitaient les polonais catholiques .Un vieux polonais m’a dit un jour :" les juifs , vous les regrettez en France parcequ’il n’y en avait pas beaucoup ".
      Quant au retour en ISRAEL , c’est une politique qu’ils mènent meme en France en fantasmant un antisémitisme inexistant ...Ilsuffit de voir qui finance MAIDAN : SOROS ? on a tout compris .


    • #768446

      Quant aux polonaises, elles ne s’intéressent absolument pas aux hommes occidentaux




      J’en connais un qui a dû se prendre un râteau… et qui l’a pas digéré :-)


  • #767827

    Il me semble que la Marine russe est en train de vivre un programme de rénovation de ses navires. lorsqu’on est capable de construire des brise-glaces nucléaires, on peut fabriquer des navires de guerre. reste la partie électronique l’exemple de leur aviation militaire montre qu’ils n’ont pas tout perdu.


  • #767978

    Article des plus intéressant grâce auquel on constate que le passage de la secte NWO amerloque laissera une nouvelle fois là encore une trainée de sang et de désolation. Pleinement et entièrement triste….


  • #768111

    N importe quoi cette article !
    Quasiment tout faux. C est pas beau de mentir par pure propagande.

     

    • #768276

      C’est vrai Rachid, toit t’as tout vu, tu devrais nous faire part de ton témoignage, après tout ce n’est pas comme si Xavier Moreau a déjà fait ses preuves en tant qu’analyste géopolitique par le passé.
      Que tu fustiges, pas de problème, mais dans ce cas offre des arguments agrémentés de faits pour justifier ta réaction.


    • #784725

      A Rachid : Tu vis en Ukraine et peux donc prouver le contraire avec des faits et des preuves ?

      Si ce n’est pas le cas, garde tes commentaires pour toi car je pense que le type qui fait cette analyse est beaucoup mieux informe que toi !!


  • #768117
    le 25/03/2014 par Tonton Christobal
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    Aujourd’hui l’Ukraine et d’ici cinq à huit ans la France !!
    Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets et le pire pour nous est à venir...
    Seul le FN pourrait nous éviter cela ou au pire nous donner un sursis supplémentaire.
    Quand vous verrez nos oligarques,nos maîtres franc-maçons et les leaders de "la communauté organisée" se casser du pays les uns après les autres alors vous pourrez comprendre que l’heure de la guerre civile est venue...


  • Le peuple Ukrainien pro-européen s’en souviendra de "l’Europe" !

    Le problème c’est que ça n’a rien à voir avec l’Europe, mais avec des banksters détraqués mafieux qui appâtent les peuples fragilisés par la dictature soviétique, avec le leurre alléchant de la fausse démocratie capitaliste.
    C’est vraiment l’image du géant américain, ce grand méchant loup déguisé en mère-grand bienveillante ("l’Europe"), qui veut dévorer le géant russe...


  • #768352
    le 26/03/2014 par vladimir poutine
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    excellent article qui schématise parfaitement la situations actuelle en Ukraine ,a balancé dans la tronche du figaro,libération,monde,bfm et toute la clique .


  • #768416

    Allô, allô y’a quelqu’un ?
    Et Southream est fini depuis peu, plus du tout de problèmes avec l’Ukraine et autres intermédiaires pour le gaz d’Europe de l’Ouest puisque c’est un gazoduc direct entre Russie et Allemagne !!! (par la baltique).

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nord_Stream

     

  • #768429
    le 26/03/2014 par L’histoire véritable
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    Pour certains hommes d’affaires ukrainiens, Kiev ressemble désormais à Chicago, et c’est la radio anti-Poutine « Écho de Moscou » qui le dit. Le banditisme y est devenu incontrôlable. L’idéologie de « Pravy Sektor » a fait place à du racket pur et simple. Voici ce qui s’est passé la semaine dernière et dont la presse française ne parlera jamais :

    - À Kiev, 11 notaires ont été attaqués par les « héros de la révolution » (HR) (Svoboda/Pravy Sektor).
    - Un restaurant turc à Bessarabka (centre de Kiev), qui venait d’ouvrir, a été réduit en cendres pour avoir refusé de payer l’impôt révolutionnaire mensuel.
    - Un chauffeur de taxi a été tué et un autre a disparu, après avoir repoussé une attaque avec un pistolet d’alarme. Les HR ont immédiatement convoqué les patrons des sociétés de taxis de Kiev, exigeant que le chauffeur soit livré au « tribunal révolutionnaire ». En cas de refus, les HR entreraient en guerre contre les chauffeurs de taxi.
    - Deux HR, qui avaient été arrêtés pour extorsion dans le quartier de la gare centrale de Kiev, ont été immédiatement relâchés par Paruby, le néo-nazi à la tête du comité de sécurité ukrainien.
    - Deux étudiantes ont été violées sur le Maïdan. L’une d’entre elle est morte de ses blessures, une autre, dans un état de prostration total, est hospitalisée.
    - Le magasin de luxe Helen Marlen a dû fermer pour ne pas avoir à payer la taxe révolutionnaire. Le magasin de parfum « Bonjour » a également fermé pour la même raison.
    - À suivre : le comité anti-corruption dirigé par Mlle Chernovol serait en fait une structure d’expropriation et de racket, qui s’attaqueraient aux appartements et maisons cossus de la banlieue de Kiev.



    Cela ressemble fort au comportement des Résistônts après la libération de la Frônce tout ça.
    Il ne manque plus que la tonte des femmes.


  • #777755
    le 03/04/2014 par redsnipper06
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    Le peuple Ukrainien peut dire maintenant : Merci BHL, merci Fabius !!!....... merci le chaos !!!.....


  • #777759
    le 03/04/2014 par redsnipper06
    Ukraine : vol au-dessus d’un nid de cinglés

    Vol au-dessus d’un nid de cocus !!!.......


  • #784591

    L’Ukraine,en 2014,ressemble furieusement à la Hongrie de 1918/1919... !!!
    Les milices de Bela Kun (les Leninfuk) sont les mêmes que celles de Pravy Sektor...le pillage et "l’impôt révolutionnaire" était la règle...le tout sous la bienveillance,encore,des grandes puissances de l’entente comme aujourd’hui l’OTAN... !!!

    Ce sont les troupes roumaines qui ont sifflés la fin du cauchemar...et ce sera celles de Poutine qui feront de même....cela arrivera forcement...patience !


  • #787052

    J’ai vraiment beaucoup aimé votre article ! Merci à vous pour vos éclaircissements sur la situation actuelle, et les enjeux à venir ! :D

     

    • #787781

      Je suis très inquiète au sujet de l’Ukraine. Je me suis posée plusieurs fois la question : "À quand la paix ?". Si l’Ukraine adhère dans l’Union Douanière, ce serait la fin du cauchemar !


  • Afficher les commentaires suivants