Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un basketteur défend la liberté d’expression mais n’est pas Charlie : licencié !

Le pivot nigérian de Rouen Akin Akingbala a été licencié pour faute grave par son club après avoir partagé sur son compte Twitter un message évoquant l’attentat de Charlie Hebdo, a-t-on appris mercredi 25 février auprès de sources concordantes.

« Je ne suis pas Charlie, je suis Ahmed, le policier mort. Charlie a ridiculisé ma foi et je suis mort en défendant son droit de le faire » : le basketteur avait retweeté en anglais ce message de Dyab Abou Jahjah, activiste belge fondateur de la Ligue arabe européenne, publié le 9 janvier, au surlendemain de la tuerie dans les locaux du journal satirique.

 

 

C’est ce message qui a valu au basketteur de 31 ans d’être renvoyé du SPO Rouen, actuel quatorzième de la ProA, l’élite du basket français. « Le club estime qu’il a porté atteinte à son image en partageant ce tweet », explique l’avocat d’Akingbala, Romuald Palao, qui a porté l’affaire devant le conseil des prud’hommes de Rouen.

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

Voir aussi, sur E&R :

Sur la censure en France, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hélas, ceci est absolument vrai, la laïcité est une oxymore philosophique du fait qu’elle veut se placer au-dessus en englobant les religions, l’Islam se refusant d’avoir un ascendant, c’qui est totalement compréhensible, de toute façon, ce petit jeu ambigu est nourri et voulu, la vieille technique du conflit triangulé que les Romains appliquaient pour monter les tribus gauloises les unes contre les autres, j’affirme une spiritualité déiste sans religions ni sociétés secrètes.


  • Je suis Charlie = Je me contente d’être payé pour jouer au basket et je la ferme


  • La traque aux "pas-Charlie" a remplacé la traque aux quenelliers, il faut être "judéo-compatible" ou disparaître .


  • OK, continuez comme ça messieurs les ’rouennais’, engagez des sportifs nigériens plutôt que français, c’est mieux...de toute façon, la facture est toujours pour concon le françois. Il est là pour ça, pas pour jouer au volley. Encore bravo, pourvu que ça dure.


  • au plus l’on dit des vrais choses au + c’est pénalisé en ce momment..

     

    • Bien sûr puisque la vérité est antisémite. Critiquer le pouvoir atlantiste est complotiste et antisémite, critiquer les faucons évangélo-sionistes l’est aussi. Il y a aussi la critique de Wall Street qui est antisémite et celle d’Hollywood. Quand au cartel bancaire, c’est l’antisémitisme même. On peut ajouter la critique des fous furieux du Likoud.

      Pourtant ce qu’a dit ce monsieur est l’une des choses les plus censée que j’ai pu lire sur les attentats de Paris. Quel hallucinant paradoxe que le destin de ce policier musulman.


    • @jvidepi

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est l’une des meilleures répliques que j’ai pu lire sur cette affaire. Et pourtant ! Et c’est vrai qu’avec ce que tu dis, tout devient limpide. Si la vérité est antisémite, alors tant qu’on la défendra on sera taxé d’antisémite.
      Licencié pour cette phrase si sensée c’est terrible ! terrible pour lui, mais encore plus pour celui qui a décidé ça ! C’est alarmant même ! tu me diras, ça l’est depuis longtemps. Que faire ?! C’est désespérant...
      Cdlt.


  • Je ne comprends pas l’intérêt des étoiles servant à "noter" un article.

    Selon moi, ces étoiles devraient donner une note en rapport avec la pertinence de l’article, la qualité de l’information qu’il apporte, quelle que soit cette information.

    SI l’article parle d’un crime terrible avec un innocent qui finit en prison mais que l’information apportée permet de mieux comprendre le monde, alors l’article mérite un 20/20.

    Si l’article parle d’une bonne action d’une personne X ou Y, mais que l’ensemble relève du fait divers sans intérêt ou sans pertinence, alors l’article mérite un 1/20 (car lire l’article = temps perdu et vision du monde non-améliorée).

    Ici par contre, dans le cas de ce basketteur viré de manière injuste, j’ai l’impression que l’article est mal noté car le type ne "méritait" pas ce renvoi et que les lecteurs veulent dire ’oh c’est pas cool ce qui lui arrive..."

    Pourtant, l’information est pertinente car elle renforce toute l’analyse d’E&R sur le mouvement Charlie : 20/20 donc !

    Bref, à quoi sert cette notation si ce n’est à imiter les stupides "J’aime" de Faceplook ?

     

  • Et les français tous cons qui ne disent rien. Il suffirait juste que tous les Rouannais n’aillent plus voir AUCUN match de ce club minable pour ce qu’il vient de faire, pour qu’ils fassent vite machine arrière. Et ceci quelque soit l’affaire "je ne suis pas Charlie" en France.

    On a ici un type qui dit qu’il est Ahmed, le policier mort, c’est très bien je trouve. Et il dit que bien que Charlie a ridiculisé sa foi, il est mort pour que ce dernier puisse le faire. Il critique Charlie sur ses dessins caricaturaux mais il dit dans le même temps qu’il a le droit de le faire et que des gens meurent également pour qu’il ait le droit de le faire.

    Bref un nôble message, qui mériterait à mon sens d’être applaudi. Ah bah non, il est licencié.

    Juste comme ça, pourrait-on nous dire qui sont les gens qui l’ont licencié ? De quelles obédiences appartiennent-ils ?

     

  • Il gagnera aux prud’hommes, il a été assez politiquement correct dans ton tweet pour avoir une défense qui tienne la route. "Je n’aime pas Charlie Hebdo mais je suis contre ce qui leur est arrive" voilà ce qu’il dira.

     

  • Soit tu la fermes et tu te soumets, soit t’es viré et au chômage.
    Une attitude qui se répand de plus en plus dans ce pays de cons qui prône la liberté, non pas d’expression mais surtout celle de fermer sa gueule.
    Quand Dieudo parle de "bons esclaves", il a raison à 400%. Le jour où tu deviens un mauvais esclave, t’as intérêt à avoir les reins solides (financièrement parlant) parce qu’on tentera de t’écraser par tous les moyens.


  • Ils se séparent d’Akinator en étant relégables ? Tant pis pour eux !
    Super joueur et bon mec.


  • c’est très bien, les dirigeants soumis de ce club vont devoir raquer devant les prudhommes.


  • bonjour, bonsoir,
    là, c’est un degré au-dessus dans la dictature de la pensée unique : "je suis charlie", c’est un slogan OR se considérer comme Ahmed, et par là même prendre le contre-pied du slogan que l’on sait/subit, ça devient une...faute morale (? ??!!) ; la pensée originale ne peut plus s’exprimer ?! - quelle est l’étape suivante ? heureusement, les moutons ne sont forts qu’en nombre, et les gars d’E&R sont de plus en plus nombreux...
    Geoffrey le communiste belge (parfois censuré sur ce même site...)


  • Charlie a le dos large. Un prétexte pour régler des comptes quand on est un piètre manager et que sur le plan humain on est un nain et pas uniquement parce que le joueur qu’on veut éliminer est plutôt dans la catégorie des géants. J’espère qu’il gagnera en justice et même au delà de ce qu’il demande car il y a manifestement licenciement abusif. Non seulement le motif invoqué n’est qu’un prétexte fallacieux et d’autre part il est sans rapport avec le contrat du joueur. Quand on veut noyer son chien on l’accuse de la rage !


  • Je trouve le message qu’il a retweeté très pertinent.

    Bonne chance à ce courageux sportif professionel.


  • " Il faut juivre ou mourir " (Bagatelles) .


  • Le club porte atteinte à sa propre image avec cette affaire médiatisée.


  • Ils sont vraiment devenus fous ! Mais, c’est le message le plus beau, le plus intelligent et le plus sincère, jamais encore entendu depuis ce drame, bon Dieu. Le gars dit qu’il n’était pas Charlie, il était plutôt Ahmed, le policier assassiné dont Charlie avait ridiculisé la foi et la culture, mais qui est mort pour que Charlie ait le droit à cet exercice sacré qu’est la liberté d’expression. Quoi de plus noble et plus touchant comme message à la famille de ce policier et à tous ces compatriotes en uniforme qui meurent en risquant leur vie pour assurer notre sécurité ? Que va penser la famille de notre vaillant et regretté policier Ahmed en voyant un si poignant message d’hommage leur destiné, se trouver profané par de si bas et cyniques desseins ? O tempora, o mores !


Afficher les commentaires suivants