Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un char de carnaval "pour déporter les francophones" fait scandale en Belgique

Un faux wagon nazi destiné à "déporter les francophones" devant participer ce week-end au plus grand défilé du carnaval de Flandre a suscité l’indignation jeudi parmi les francophones et dans la communauté juive de Belgique.

Pour l’édition 2013, qui débute dimanche, du carnaval d’Alost, une ville située à 30 km de Bruxelles, une association folklorique a eu l’idée d’épingler le patron des indépendantistes flamands, Bart De Wever, et son parti, la Nouvelle alliance flamande (N-VA).

Défendre le "caractère flamand" de cette cité

Cette association a donc construit un faux wagon de marchandises semblable à ceux utilisés par les nazis pendant la Seconde guerre mondiale pour envoyer leurs victimes, surtout les juifs et les tziganes, dans les camps de la mort. Même les fils barbelés y sont, selon des images diffusées jeudi sur les télévisions flamandes. Comme il s’agit, a expliqué l’un des responsables de l’association, de se moquer de la politique "d’une autre époque" du nouveau maire N-VA d’Alost, qui entend défendre à tous crins le "caractère flamand" de cette cité, l’inscription "pour la déportation des francophones" a été apposée sur le wagon.

Le Premier ministre, Elio Di Rupo, revêtu d’un t-shirt aux couleurs de l’arc-en-ciel

A l’intérieur du véhicule d’allure sinistre, qui diffusera en principe de la "musique allemande" au cours des trois jours de festivités, devrait se trouver une marionnette à l’effigie du Premier ministre, le socialiste francophone Elio Di Rupo, revêtue d’un t-shirt aux couleurs de l’arc-en-ciel. Tous les Belges auront compris l’allusion à l’homosexualité du chef du gouvernement, un opposant à la N-VA, et la référence à l’actualité récente, puisque Bart De Wever vient d’interdire aux fonctionnaires d’Anvers, la ville qu’il dirige, de porter ce symbole de la culture gay, au nom de la "neutralité".

Le maire de la ville en officier nazi

Une dizaine de membres de la société carnavalesque défileront à côté du char, en uniforme de SS sur lequel on peut voir le sigle de la N-VA remplacé par "SS-VA", ont-ils expliqué tout sourire. L’affiche du groupe, un photo-montage, montre quant à elle Bart De Wever en officier nazi. Bien que directement visés, les dirigeants de la N-VA, qui récusent tout lien avec l’extrême droite, ne se sont pas offusqués outre mesure. "L’esprit du carnaval, c’est d’exagérer. Mais ici, c’est de mauvais goût", a simplement réagi Bart De Wever.

Un autre responsable flamand, non membre de la N-VA, le vice-Premier ministre libéral Alexander De Croo, a estimé qu’il fallait "aller au carnaval d’Alost" pour comprendre que, si "ce n’est pas toujours de bon goût", cela se passe "dans un contexte où on a l’habitude de se moquer de tout et de tout le monde". "On ne fait pas de la politique quand on qualifie les francophones de manière aussi méprisante, comme des déportés, et qu’on fait allusion de manière scandaleuse à un drame de notre histoire. Il y a des choses dont on ne rit pas", a pourtant affirmé le chef du gouvernement régional wallon, Rudy Demotte.

"Il ne faut jamais banaliser la Shoah et la déportation", a, quant à elle, estimé la ministre de l’Intérieur, la centriste francophone Joëlle Milquet.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et je parie que la présentatrice est pas Wallon de souche hein !

     

  • pour surrr quenelle ouagonnesque une fois

     

    • Et oui, nous savons respecter la langue et prononcer correctement le W ;-) . Nous sommes ’ouallons’ et pas ’vallons’... .

      Tout comme nous sommes logiques en négligeant les immondes 60-10 et 80-10... ;-)

      Pas encore autant que les Suisses qui utilisent le huitante en plus, ça c’est sûûûûr...

      Bonne journée !


  • << Chasses le naturel, il revient en Wouagon !>>


  • - En tant que Bruxellois, je suis fier de la liberté d’expression en Belgique Flamande, il y a même un humoriste qui a été beaucoup plus Loin que Dieudonné ( sur la chaine publique Flamande)...
    et le lendemain il n’y a eu que de timides protestations de la part des associations de la pleurniche.....
    En France, il aurait été condamné gravement !

    http://www.youtube.com/watch?v=Udmi...
    2 minutes d’insolence... à Voir ABSOLUMENT

     

    • Pour combien de temps ?

      Quelques secondes d’insolence.

      Retroviridae.


    • Geubels ! Ca ne s’invente pas !

      Le gars a un peu le phrasé (en flamand) et la nonchalance de Gaspard Proust, qui est pour moi l’héritier de Desproges.


    • Je vois pas trop le rapport avec Dieudonné, il est évident qu’ici , il s’agit de racistes à peine"déguisés"( peu importe anti-quoi) et que ces derniers ont toujours été dans l’histoire du monde des éléments propres à attiser les conflits, les guerres et donc les souffrances.
      Ce n’est pas parce que des gros C..s s’en prennent à d’autres gros C..s que je vais m’extasier.

      De plus , la référence aux victimes déportées rappelle encore une fois qu’on s’en prenait aux petites gens, les plus faibles, alors que les vrais puissants (instigateurs pourtant des plus gros problèmes) qu’il aurait été judicieux de combattre restaient bien évidemment tranquilles.

      Ceci montre que quand une situation pourrit, comme en ce cas en Belgique (en France aussi bien sûr), les extrémismes prennent place et mènent aux conflits aggravés.

      Tout ça pour répéter les mêmes co...ries (les horreurs de la guerre, donc) dont l’histoire nous a démontré maintes fois les conséquences désastreuses sur les populations.

      J’espère qu’ils font preuve d’autant d’audace quand il s’agit de dénoncer la pédophilie satanique :

      - Heu, attendez je réfléchis une seconde pour trouver la réponse qui est ... : Non.

      J’avoue, quelle noblesse et quel courage dans le choix de leurs priorités, c’est évident :
      la francophonie nuit à la démocratie et au bonheur ; les pédophiles satanistes, ça par contre on touche pas, c’est sacré.


    • Bof, niveau comique, il y a mieux.


    • Oui, j’ai réagi un peu vite avant de réaliser qu’il s’agissait d’une parodie plutôt que d’un message proche du premier degré...
      Dans ce cas, je trouve la critique judicieuse (en espérant qu’il n’y ait pas trop de personnes qui telles que moi s’y seront trompées ).

      Je réitère cependant le fait que j’aimerais voir presque autant d’aplomb de la part des élus vis-à-vis de sujets qui me semblent plus graves encore.


  • Quenelle flamande


  • Heureusement qu’il y a le carnaval pour nous rendre le sourire en ces temps moroses.
    J’aimerais voir le même char à Bruxelles, mais ça, personne n’aurait le courage de le faire.
    Joëlle Milquet, c’est une ponte du CDH, ex-PSC (C pour Chrétien) qui à changé de nom pour parachevé la prise de pouvoir par les Franc-Maçon (déjà implanté largement implanté au PS depuis le début), je commence même à croire que le changement de nom de PRL à MR est issue des mêmes loges (si pas, ce sont quand même de belles ordures). Dans les partit majoritaire francophone, les seul qui ne sont qu’à moitié à jeter à la poubelle, c’est le partit Ecolo qui n’est pas encore totalement corrompu, il n’y a peut-être que 50% de Franc-Maçon et 50% de lâche qui la ferment par électoralisme une fois qu’ils ont eu des bonnes idées à mettre dans le programmes, bonnes idées qui ne seront de toute façon jamais appliquée. Seul le PC Belge en valait la peine, il y a moins de 10 ans, ils était encore aussi droit dans leur botte que l’était le PCF du temps de Georges Marchet, maintenant, ils sont tellement bas qu’ils s’accoquine des trotskiste du PTB+, remarque, quand on voit l’extrême droite Belge (et je ne parles pas de Nation qui ne présente pas de listes sur tout le territoire Belge), il n’y a vraiment rien de bon dans le paysage politique Belge.
    Eliot Di Rupo, il y a plusieurs rumeur selon lesquels ils serait pédophile, ça ne m’étonnerait pas, mais je n’en suis quand même pas persuadé. Mais, même si c’est pas vrai, c’est carnaval, alors, il aurait fallu lui mettre un T-shirt de la nambla (le lobby pro-pédophile américain) ou un truc du genre, c’est une saloperie de toute façon.

     

    • Salut,
      je suis belge et liègeois, à propos des rumeurs, clarification : Elio Di Rupo n’est pas pédophile faut quand-même pas délirer mais on sait qu’il a eu des histoires avec des jeunes garçons (16, 17, 18 ans) donc on peut le qualifier de pédéraste. Phantasme assez répandu chez les homosexuels. Je connais personnellement des jeunes qui fréquentent les boites homosexuelles de Bruxelles et qui se sont fait accoster par Elio Di Rupo dans ces boites pour homo. Donc vraiment c’est pas des rumeurs en fait, c’est un secret pour personne. Mais on ne peut pas parler de pédophilie, plutot de "pédérastie" ou de détournement de mineur.


    • Ouai juste des gamins , et michel nioul c’était juste un homme d’affaire


  • Quenelle de 200 !! jolie !


  • comme quoi la n-va est plus cool que le PS, ils n’ont pas fait de scandale, alors que le PS l’aurait fait.

    belle quenelle flamande :D


  • Assez ridicules ces uniformes SS avec des médailles russes... Ils auraient pu prendre des uniformes plus claquants et impeccable quitte à jouer la provoque jusqu’au bout !


  • Une fois encore vous vous laisser emporter trop facilement , il s’agit surtout d’une quenelle en direction de la NV-A que l’on compare à des "nazis"
    Que les compagnons de la pleurniche s’emparent du sujet ne change pas la donne


  • Si j’ai bien compris, l’association veut se moquer de la politique pro-flamande du maire ?


  • C’est bien c’est ce que veulent les mondialiste


  • J’adore la gueule pincée de la journalope au début lorsqu’elle parle du sujet, décidément, les Belges ont, comme nous, des journaleux bien pourris.

     

    • juste pour info la chaine ici présente appartient au groupe clt-ufa ( ufa étant à l’origine la chaine de propagande nazi ) et rachetée en son temps par le groupe bertelsmann (imprimerie au départ) qui possède aussi une fondation oeuvrante dans la trilatérale ainsi que dans le groupe bildenberg et au niveau européen apportant ses bons conseils au parlement ... autrement dit ... les mêmes mondialistes habituels


  • La bête immonde est encore féconde !


  • Aller y a moyen d’un petit billet, je suis curieux de la suite !


  • En matière de politiquement correct les politiciens francophones belges sont encore plus risibles que leurs homologues français.La moindre petite allusion humoristique à la 2 eme guerre mondiale est condamnée avec la plus grande sévérité.


  • Faux scandale assez minable et déjà vu : tant que le rôle donné aux "nazis" est négatif, que la Swastika est prohibée, et si en plus il est fait référence à la sainte Shoah, alors c’est parfait !
    Propagande habituelle de l’oligarchie, rien ne manque.


  • Je comprend jovanovic et d’autres lorsqu’ils disent qu’en France il y a une chape de plomb. Vous vous imaginez vous un patelin qui fait un ouagon pour déporter ses voisins et le voisin qui répond que c’est de l’humour ?
    En France le mec il aurait déjà glissé dans les escaliers pendant son sommeil.

    Bravo les belges, belle leçon d’humour !


  • le principe des régionalistes tel que le parti flamand est une politique dans la lignée mondialiste (diviser à l’intérieur des nations).En fait, cette parodie est une vérité montrée sous le prétexte du carnaval mais on pourrait vraiment voir ce parti comme un parti nazi c’est à dire mondialiste !
    alors quand les asso juives s’offusquent de cette quenelle, c’est qu’il ya là une vérité ouvertement affichée !


  • Autant pour moi : il s’agit effectivement d’une dérision...
    J’ai mal lu : mes excuses.


  • Qu’est-ce que c’est con un nationaliste flamand. Stupide, bête et lâche.

    Leur pays se fait envahir par le tiers-monde mais la priorité c’est de renvoyer les wallons.

    Bande de crétins.

    Courage de pacotille.

     

  • c’est depuis l’affaire dieudonné !!!
    :o ..mais ou est le crif qui n’aime pas rigoler avec ces trucs là .. une fois.


  • c’est curieux quand c’est pour leurs provocations habituelles Anti famille anti prophète ou anti papale ils préfèrent l’excès de caricature à l’excès de censure ,touchez le dieu Ananas et voilà qu’ils poussent des cries d’orfraies !


  • Bonsoir,

    Sans vouloir juger bien sûr, je trouve quand même ce char un peu limite mauvais gout. Je pense à toutes les personnes agées qui ont vécu la guerre : quelle va être leur réaction face à ce char ?

     

  • Au risque de provoquer des réactions épidermiques, je soutiens totalement les flamands et la défense de leur identité. Ce que font les québécquois en Amérique du nord n’est pas très différent. Allez les Wallons rejoignez la France. Nous nous vous accepterons comme des frères. La Belgique est un artifice, une création anglo-saxonne pour affaiblir la France et lui interdire l’accès au Rhin. Une fois intégrer à la France nous pourrons réclamer à la petite Flandres de restituer Bruxelles à l’ex-Wallonie...

     

    • Qu’il y ai des Français favorable au rattachisme, c’est pénible, mais pas étonnant. Être aussi inculte par contre...
      Alors, reprenons point par point :
      « Au risque de provoquer des réactions épidermiques je soutiens totalement les flamands et la défense de leur identité. »
      Jusque là, aucune réaction épidermique, que du contraire puisque je suis séparatiste Wallon, mais c’est vrai que vous allez peut-être choquer du Bruxellois (des flamands donc, mais j’y reviendrai...).
      « Allez les Wallons rejoignez la France. »
      Je ne peux que réagir de façon épidermique, mais laissons mes sentiments personnel pour un constat évident : s’il y a effectivement quelques hurluberlus qui essayes de faire de la politique en étant pour le rattachement à la France, une très large majorité de Wallon y est absolument opposé.
      « Nous nous vous accepterons comme des frères. »
      C’est bien gentil, mais on s’en fout. Nous ne sommes pas frères, au mieux cousins éloignés, nos concitoyens (qui d’après moi ne devrait plus l’être) Flamands sont bien plus proche de nous culturellement que vous, la grosse différence est la langue.
      « La Belgique est un artifice, une création anglo-saxonne pour affaiblir la France et lui interdire l’accès au Rhin. »
      Vrai, la ces saloperies d’anglo-saxon ont empêché l’hégémonie Française dans notre contré et celle Hollandaise en pays Flamand, on ne va pas leur dire merci (ils ne le méritent pas), mais on ne s’en porte pas plus mal, même si le prix à payer (la cohabitation avec les Flamands) est rude, l’envahissement Français eut été pire.
      « Une fois intégrer à la France nous pourrons réclamer à la petite Flandres de restituer Bruxelles à l’ex-Wallonie... »
      C’est là que vous démontrez votre formidable ignorance de l’histoire des territoires regroupé actuellement sous le nom Belgique (outre le fait que vous ignorez certainement que la principauté de Liège n’a jamais fait partie de la France), en effet, Bruxelles n’a jamais été Wallon et ne saurait l’être, c’est juste la seul ville Flamande qui à eu la faiblesse d’être francisée. Oui, la faiblesse ! Faiblesse que nous autres, Wallons avons tous eu, honte à nous à ce niveau, notre belle langue se meurt à cause de nous. "Nos estons fîr d’es Wallon" et pourtant, nous avons lâchement abandonner notre langue (ce qui contribue à faire croire au français qu’on pourrait faire partie de leur pays, ils sont fout ces rom... heu, ces français).


    • @Gloups :

      Les Wallons ne souhaitent pas rejoindre la France parce qu’il n’y a aucun mouvement identitaire wallon, aucun véritable projet pour la Wallonie. La Wallonie industrielle a une longue tradition de gauchisme. Or, le gauchisme et l’identité sont deux choses qui vont mal ensemble.

      D’autre part, la société wallonne est plus communautarisée qu’en Flandre. En Flandre, la politique d’immigration (Inburgering) est beaucoup plus restrictive. En Wallonie, l’immigration massive à partir des années 50 a détruit toute la cohésion du peuple originel. Le terme Wallon est devenu tellement péjoratif que les politiques et les médias disent plutôt "francophones de Belgique." C’est surtout une manière de nier l’existence des Wallons de souche, qui sont véritablement un peuple en voie d’extinction.

      Or, si les habitants de Wallonie sont belgifiés (c’est-à-dire qu’ils se sentent plus belges, ou plus italiens, ou plus maghrébins que Wallons), chez les Flamands, c’est tout le contraire. Flamands avant tout, belges éventuellement. Pour compliquer le tout, vous avez aussi Bruxelles qui est une région francophone enclavée en Flandre. Bruxelles est non seulement le coeur de l’identité belge, mais aussi la capitale de l’Europe. Sans cette pomme de discorde bruxelloise, la Belgique n’existerait plus depuis longtemps.


    • En somme, la francophonie empêche la Belgique de se séparer.
      Tout les Wallon devrait faire un petit séjour à Bruxelles, 2/3 semaines, le temps de se rendre compte que les francophone de Bruxelles ne se sentent absolument pas solidaire des Wallons, au contraire, ils les méprisent.
      Bien sûr, les médias et les politiciens nous manipule avec cette notion de communauté française, c’est n’importe quoi.
      Le fait d’être de gauche ne devrait pas être un obstacle à la fierté wallonne, le problème, c’est que que trop de gens croient bêtement au PS et se font manipulé par eux et leurs discours belgicistes, sans compté l’anti-racisme qui a entraîné la diabolisation du nationalisme et par la même de la fierté d’être wallon.
      Par ailleurs, beaucoup de wallons critique la royauté qui ne sert à rien, mais se sentent quand même belge (ce qui est assez incohérent).
      Ceci-dis, vous n’insistez pas assez sur le fait que même s’il y avait un mouvement séparatiste solide, les wallons dans leur large majorité ne voudrait de toute façon pas faire partie de la France, historiquement, ceux qui en ont vaguement fait partie ont tout fait pour s’en départir et les autres n’ont jamais voulu en faire partie et ne le voudront jamais.
      Par contre, l’idée d’une "Grande Wallonie" ou "Pays des Langues d’Oïl", ça, c’est tout à fait envisageable, à condition que nos amis du nord de la France qui partage une langue historique proche du wallon se séparent de la France pour former un Pays avec nous. C’est dès plus hypothétique, mais au moins, ça formerait un pays cohérent.


    • @ Rex : quelle est donc votre vision de l’identité de la Wallonie ? C’est profondément une terre de culture française. Raison pour laquelle les flamands ont un complexe d’infériorité par rapport aux wallons. Le wallon est une langue d’oil. Historiquement, les liégeois (dont je fais partie) ont tjs été les alliés de la France. Le congrès wallon de 1945 avait voté l’annexion à la France avant de se raviser.
      Vous avez raison quand vous dites que les Wallons sont totalement belgifiés et n’accepteraient pas, a priori, un rattachement à la France. Mais le regard des wallons est sans cesse tourné vers la France (ou l’Italie :p). Lorsque la Flandres nous lâchera, le choix sera vite fait (si on nous demande notre avis). Objectivement, le rattachement à la France est le meilleur choix pour la Wallonie, à tous les niveaux. Aussi, la création de régions "indépendantes" ferait le jeu de l’UE. Le véritable pied de nez serait d’intégrer la (ex-) France, notre véritable Nation. De plus, nous donnerions plus de poids à la voix de la France. Enfin, (je rêve), comme les nouveaux convertis, les wallons seraient les plus nationalistes des français et nous donnerions l’élan du redressement du pays tout entier !


    • Il est faut de dire que la Wallonie à une culture française, elle a une culture wallonne, maintenant, c’est vrai que question chaîne de télé, les wallons regardent assez bien la télé française et pas la télé wallonne, mais si la culture c’est ça, alors, nous sommes tous américanisé (halte à la francisation de notre américanisation, ;-)).
      Je connais bien Liège (sans trop donner de détails sur d’où je viens) et, c’est vrai qu’il y a la "république libre d’Outremeuse" (pour ceux qui ne connaissent pas, ça n’a aucune réalité politique, c’est un folklore de quartier) fort inspiré par la révolution française, mais intéressez-vous à l’histoire de la province de Liège sur sa longueur qui a toujours été indépendant (d’ailleurs, à priori, je ne serait pas contre un retour à la principauté des évêques, mais ça ferait grincer trop de dents) et jamais Français. Cette attirance pour le modèle français est une attirance pour ce qu’il y a de pire en France, à savoir le modèle jacobin, ce sont des Franc-Maçons qui ont imposé ça à Liège-ville (et pas ailleurs, et encore, en dehors d’Outremeuse, ça n’a pas été bien loin), quand on habite dans une grande ville, on a toujours une vision déformé par les élites, la réalité de cette attirance pour le modèle français n’est pas encré chez la majorité des wallons, c’est très urbain.
      Oui, si les flamands nous lâchent, les Franc-Maçons voudrons nous rattacher à la France, mais les wallons ne l’accepterons pas, c’est certains et si on nous l’imposer, il y aura peut-être un retour de bâton (malheureusement, ça n’est pas sûr). C’est pour ça que j’appelle de mes vœux la création un mouvement séparatiste wallon non rattachiste à la France (et avec un programme politique sérieux) pour anticiper et ainsi évité que cette séparation se passe mal.
      S’il ne faut pas sombrer dans l’européisme comme le fait la N-VA, il ne faut pas croire que la Wallonie n’a pas d’atout, elle peut se redresser et son indépendance serait le "coup de fouet" dont elle a besoin pour ça. De toute façon, la france fait partie de l’Union Européenne, donc ça ne changerait rien à ce niveau là d’être rattacher à la France. Et puis, ouvrez les yeux, la France à déjà du mal à géré son pays à cause de sa taille, si sont territoire s’agrandit, ça ne sera pas mieux et quoi qu’il arrive nous souffrirons de leur jacobinisme. Bref, non, le rattachement à la France n’est pas la meilleurs solution, au contraire.
      La France, "notre véritable nation" ? ça tient (en effet) du délire.


  • Arf on est pas au niveau flamingants ...

    Comme dirait Dieudo :
    "je comprends que l’Allemand/(ici le flamand) peut être moins patient, il a vite fait de bricoler ... une chambre à gaz/un ouagon"

    Et cette journaliste avec son ton de pleureuse avec la loumière dans les yeux :)

    En prenant un peu de recul, je me dis que l’oligarchie mondialiste laisserai bien :
    * l’humour déjanté aux petites communautés rebelles du Nord
    * comme elle laissera un Islam sociétal en Orient
    du moment que l’essentiel n’est pas touché


  • La polémique autour de ce Carnaval flamand est incompréhensible si on ne tient pas compte des faits suivants.

    Si les Flamands sont décomplexés sur la Seconde Guerre Mondiale, c’est parce que l’Occupation n’a pas été ressentie comme un drame chez eux. Renseignez-vous sur la Flamenpolitik d’Hitler. L’occupant allemand a favorisé les Flamands au détriment des Wallons, tout simplement parce que les Allemands se sentaient plus proches des Flamands que des Wallons. Comme quoi ceux qui prétendent que les Wallons sont plus proches des Germains que des Français se trompent lourdement.

    De même, ceux qui prétendent que le séparatisme flamand est une stratégie de l’empire (pour faire imploser les Etats européens) feignent d’ignorer que sous l’Occupation allemande (peu suspecte de sionisme ou d’américanisme) la collaboration flamande et wallonne obéissaient à des buts radicalement opposés. La Flandre voulait l’indépendance et les collaborateurs francophones voulaient l’unité de la Belgique.

    La Belgique est un pays très compliqué. C’est pour cela que certains belges francophones (les belgicains) racontent des "blagues belges" : pour éviter d’aborder cette complexité et tout réduire à des rires gras.

     

    • Les Wallons ne sont pas plus proche des Germains que des Français (d’ailleurs, ces dernier tire leur nom d’une peuplade germaine), mais ils sont plus proches des Flamands que des Français (quoi qu’ils soit proche des Français du nord de la France par les patois très proches) car notre histoire commune à fait que nous avons tissez des liens qui ont créé une culture commune entre wallons et flamands.
      Pour ce qui est de la complexité, le fait qu’une partie du Luxembourg soit belge (la province du Luxembourg) et surtout qu’on a eu la très mauvaise idée de prendre (voler) quelques villes à l’Allemagne après la première guerre mondial (ont les aime bien, c’est pas ça, mais ils font quoi eux en cas de séparation de la Belgique ?).
      Quand à l’empire, il faut tout simplement feu de tout bois et la N-VA en profite (d’où la déclaration de Bart de Wever que Pierre Hillard ne manque pas de rappeler sur la Belgique qui s’évaporerait entre les régions et l’Europe).


  • On parle jamais du Carnaval d’Aushwitz...

     

    • @Rex :

      Si les Wallons (la population de Wallonie) sont si proches que cela des Flamands, comment expliquez-vous qu’ils soient si peu bilingues et qu’ils ne connaissent à peu près rien de ce qui se passe en Flandre ? Vous-même, parlez-vous le néerlandais ou un dialecte flamand ? En Wallonie, la plupart des gens regardent plus volontiers les chaînes françaises que flamandes ou hollandaises. Le taux de mariages entre Wallons et Flamands est ridiculement bas, tout comme le nombre de communications téléphoniques inter-communautaires. Alors, parler d’une culture commune... cela étonne un peu.

      Cela étant, je vous rejoins sur le fait que les francophones bruxellois détestent les Wallons... tout comme ils méprisent les Flamands. Mais paradoxalement, si la Belgique tient encore, c’est à cause de Bruxelles, cette ville-région étant à la fois le coeur de l’Europe et le coeur de l’idéologie pro-belge. En revanche, votre idée d’une Grande Wallonie ne tient pas la route, pas plus que l’idée d’une Wallonie indépendante. Qui dirigerait votre Wallonie indépendante ? Ceux-là mêmes qui l’ont coulée ? Bon amusement pour la redresser...

      Malheureusement, la solution au problème belge ne se trouve pas du côté Wallon, car il n’y a plus de peuple wallon depuis belle lurette. Ce sont les Flamands qui ont la main et la France ne s’immiscera pas dans ce guêpier. Seul l’avenir nous dira la suite, mais elle ne sera certainement pas jolie à voir pour les derniers Wallons de souche.

      Cordialement,


    • le carnaval d’Auschwitz c’est toute l’année. C’est très festif : des équipes de foot, des membres du clergé, de tout En plus on peut y aller en famille, il n’y a jamais de bagarre. C’est cool :)


    • C’est vrai que peu de Wallons parlent le Flamand (pour ma part, je parle un peu le Néerlandais scolaire que je suis à nouveau en train d’apprendre), ceci étant, j’ai souvent des contacts avec des Flamand, que ça soit (malheureusement) en français ou en anglais.
      La culture commune s’est faite par la force des choses et malgré la différences linguistique, regarder la BD, si elle est plus développée en Wallonie, elle existe aussi en Flandre (Bob et Bobette font partie de notre imaginaire collectif non ? Même si, niveau qualité du dessins, c’est pas terrible, mais c’est un autre débat), il y aussi des flamands et des wallons qui travaillent ensemble sur certaine BD, par exemple Raoul Cauvin et Arthur Berckmans. La bière Belge fait aussi partie de cette culture commune, même s’il y a plus de bonnes bières flamandes, il y en a de très bonnes qui viennent de Wallonie et il n’y a pas de différence notable entre l’une et l’autre, à vrai dire, chaque bière à ces propre caractéristique unique tout en étant Belge, goûtez une bière française, vous verrez la différence. La musique traditionnel (à l’accordéon) est très proches aussi.
      Maintenant, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis, il y a des différences et la Belgique est un pays trop artificiel qui devrait cesser d’exister le plus tôt possible, ce que je dis, c’est que, culturellement, nous sommes plus proche des flamands que des français et qu’un rattachement à la France serait absurde.
      Vous me poser la question de qui dirigerait la Wallonie, c’est sûr qu’avec les élus actuels, ça continuerait à ce dégrader, néanmoins, regardez l’exemple de la séparation de la Tchécoslovaquie, le plus pauvre des deux (je ne sais plus lequel) s’est naturellement redressé une fois indépendant et je pense qu’un effet de se type se produira et ce, même avec des dirigeants aussi mauvais que les dirigeants actuels.
      Par ailleurs, les dirigeants actuels sont pro-Belge, dès lors, soit la Flandre fait sécession auquel cas on sera dans la merde avec nos dirigeants wallons actuel, soit des séparatistes arrive au pouvoir en Wallonie, ce qui entraînerait la séparation de la Belgique (puisqu’ils formerait une majorité avec les séparatiste flamands) avec d’autres dirigeant pour la Wallonie. Ce dernier scénario n’est pas crédible à l’heure actuel, mais il pourrait le devenir à l’avenir...
      Personnellement, je suis royaliste, donc, je serait pour une Royaume de Wallonie, mais bon, si déjà on arrive à être indépendant, ça serait déjà bien.


  • Franchement cela ne me choque pas, les flamands ont le droit et même le devoir de défendre leur identité

    Il faut avoir le sens de l’humour, même si celui ci n est pas celui que je préfère...

    Soutien a ces farceurs, moi aussi j’aime bien provoquer et entendre avec délectation les pleurnicheries pitoyables de ces pleurnichards proffessionels du prétendu "anti rascisme" !

    les racistes c’est eux qui les fabriquent !


  • Etant à moitié Belge par ma mère (Flamande), il faut savoir que les Flamands détestent les Wallon et inversement. C’est la querelle de clocher typique.

    Cependant les Flamand aiment la France tout en détestant les Wallons qui eux sont francophone, les Flamands détestent encore plus les Hollandais qui pourtant parlent la même langue qu’eux. Comme quoi c’est compliqué, cela tient plus du passionnel qu’autre chose. Maintenant on ne peut pas reprocher au Flamand d’être nationaliste alors que nous ici nous le sommes quand même pas mal.

    Quand à cette histoire de wagon, cela reste une vision personnel de l’organisateur de la manif. On est d’accord ou pas, pas de quoi s’énerver du moment que tous les points de vue peuvent s’exprimer à armes égales.

     

    • C’est un peu court de dire que les wallons et les flamands se détestent, il y a des querelles, c’est un fait, la Belgique ne devrait pas exister, c’est un fait, mais on ne se déteste pas, on a des rapports difficile, c’est tout, il y a plus de flamands qui n’ont rien contre les wallons et inversement que de wallons qui détestent les flamands et inversement.
      Ceci-dis, quand on va en Flandre, mieux veut commencé à parler flamand, parce que c’est mal vu de se croire tout permit en parlant directement en français (après, ils préfère parler français que d’entendre notre flamand très approximatif). C’est ce genre de petites choses qu’il faut savoir pour qu’il n’y ai pas de mésentente, mais globalement, ça ne se passe pas si mal que ce que les médias veulent bien le dire.


  • Afficher les commentaires suivants