Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un collectif anti-évasion fiscale fait fermer une banque à Lyon

Elle rouvrira normalement mardi

« On a réussi à fermer l’agence, on est extrêmement contents ». Sylvine Bouffaron, du mouvement Action non-violente Cop 21, ne contient pas sa satisfaction. Ce matin dès 10h, alors que la place Jean-Macé accueillait son marché, une cinquantaine de militants ont occupé les lieux de la banque BNP Paribas.

 

L’établissement avait préalablement fermé son accès aux guichets aux clients. Certains militants, déguisés en « fraudeurs », avec champagne et liesses de faux billets se sont adonnés à une « cocktail party pour célébrer les paradis fiscaux ». Les autres demandaient quant à eux à l’État « de mettre fin à ce système d’évasion fiscale ».

Ce n’est pas la première fois que la BNP de Jean-Macé est visée par les Faucheurs de chaises. L’année dernière, ils étaient moins nombreux pour dénoncer le manque à gagner financier que représente l’évasion fiscale pour les politiques de développement durable.

 

 

Cette manifestation intervient dans le cadre d’une mobilisation nationale de deux jours, partout en France. En tout, une cinquantaine d’actions sont prévues, pour fermer tour à tour les banques BNP. Le mouvement se centralise sur les réseaux sociaux, à travers les hashtags #FaucheursDeChaises et #occupyBNP. Des photos et vidéos de banques occupées à Paris, Toulouse, Lille, Angers et même l’île de la Réunion se sont ainsi propagées. « Nous avons réussi à mobiliser plus de 1 000 citoyens ce week-end, c’est vraiment hallucinant », se réjouit Sylvine Bouffaron.

Lire la suite de l’article sur lyoncapitale.fr

Cahuzac, banques et extorsion des États sur Kontre Kulture :

L’évasion fiscale ou la privation publique fait partie du système libéral,
voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.