Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des chercheurs du MIT parviennent à re-créer le son environnant certains objets à partir de vidéos

Mais jusqu’où s’arrêteront les chercheurs du MIT, dont les inventions récentes nous rapprochent tout droit des fantasmes de S.F les plus inimaginables ?

Après l’eau qui coule vers le haut, voilà le son re-créé à partir de l’image. Le principe théorique de cette dernière avancée est pourtant connu. Le son généré autour de nous créé des vibrations minuscules sur les objets environnants. Le son étant lui-même une onde, cela n’a du reste rien d’étonnant. Là où les chercheurs du MIT ont fait cette fois très fort (mais vraiment très fort) c’est qu’ils ont été capables d’inventer un algorithme qui analyse les vibrations à la surface d’un objet pour littéralement recréer le fond sonore qui a généré ces vibrations.

Des vidéos d’objets (sac de chips, écouteurs, plante) sont ainsi réalisées en slow motion par le biais de caméras capable de filmer en plusieurs milliers d’images/secondes (ou « frames »). L’algorithme analyse ensuite les infimes mouvements détectés (de l’ordre de 0,1 mm) et retire de l’étude de ces vibrations l’intégralité du spectre sonore présent au moment de l’enregistrement du film. Et le plus incroyable, c’est que cela marche, au delà même de ce que l’on pourrait imaginer. Un passage d’une musique à succès est retrouvé est re-généré avec tellement de justesse que le logiciel Shazam est à nouveau capable d’en déterminer la provenance, le discours d’un homme politique est récupéré à partir de la vidéo d’un simple paquet de chips, etc, etc…

Cette invention redoutable laisse bien évidemment imaginer à la fois le meilleur…mais aussi le pire puisque l’on peut maintenant être sûr que les services de renseignement américain auront très bientôt les moyens d’écouter ce qui se dit dans une pièce…en pointant simplement une caméra sur le pot de bégonias placé dans cette même pièce. Cela ressemble à de la science-fiction improbable, mais la vidéo publiée par le MIT ne laisse aucun doute sur le niveau de la prouesse scientifique de ce qui vient d’être réalisé.

Et certains d’imaginer que si l’on sait récupérer le son à partir de l’analyse des vibrations, peut-être saura t-on un jour re-créer du son à partir des effets de ces vibrations sur les objets : cela pourrait concerner tous ces objets en terre cuite fabriqués à la main à l’époque de l’antiquité (ou même avant cette période), et qui possèdent sans doute à la surface – à un niveau nano-microscopique – les traces encore visibles de l’environnement sonore de l’époque (et peut-être même des voix). La découverte du MIT ouvre la voie à (presque) tous les possibles…

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bientôt ils pourront lire dans nos pensées sans aucun problème...

     

  • C’est du n’importe quoi et croirent que certains vont y croire tout comme ils croient que les hommes ont marchés sur la lune. Pathétique .......

     

  • On regrette tous les jours de ne pas etre un "scientifique"...


  • Je doute fort que l’on puisse jamais entendre la voix de Thémistocle en faisant parler un tesson de poterie...

     

    • Ah ben quand même quelqu’un qui s’interroge sur les côté intéressants de cette découverte !!

      J’ai pas honte de le dire, cet article m’a fait pensé à une vieille histoire dans un picsou magazine (ou truc du genre) ou Geo Trouvetou avait inventé un machine qui permettait de lire sur des anciennes poteries les discutions qu’il y avait eu dans une pièce.

      C’était y’a + de 20 ans.

      Ca serait juste énorme, on apprendrait tellement de chose sur notre histoire ... réelle !

      Mais bon, on utilise pas une technologie aussi chère pour quelque chose de pas rentable. Monde de merde.



    • Je doute fort que l’on puisse jamais entendre la voix de Thémistocle en faisant parler un tesson de poterie...



      Cette histoire est un gaga. Par contre lire le son depuis l’image ca date des années 50 (laser).


  • N’étant pas scientifique pour un sou, je remercie par avance votre clémence face à la naïveté de mes questions.

    On retrace donc ce qui a pu se dire grâce aux impacts des vibrations passées.
    Cependant, si d’autres vibrations ( générées par des discussions ) s’additionnent à des vibrations antérieures, tracer la première vibration ( discussion ) quand une seconde a eu lieu par dessus n’est il pas impossible en principe ?
    Le cas contraire, cela signifierait qu’on pourrait remonter très loin au niveau des vibrations, ce qui serait formidable pour les historiens, mais là je pense que c’est de la science fiction, je doute qu’on puisse remonter à plus d’un an en arrière à partir d’une seule source de vibration ( mais encore une fois je ne suis pas scientifique, et j’espère avoir tord ).

    Mais comme pour l’auteur de l’article, la première chose qui m’a effleuré l’esprit c’est l’usage à des fins d’espionnage, il ne reste plus qu’une machine à lire les pensées et nous serons tous parfaitement cernés pour l’ordre mondial totalitaire à pensée unique qui prendra bientôt place.

     

    • Non non, ce n’est pas aussi merveilleux que ça. Si je planque une caméra dans le bureau de Obama, mais que je n’ai que l’image et pas le son. J’espère qu’il se tourne vers la caméra pour tenter de lire sur ses lèvres, mais le malotru est dos à la caméra ! Et bien l’astuce est de zoomer sur la plante verte de son bureau, d’analyser les micro vibrations qu’elle subit, dues au bruit environnant (cad la conversation d’Obama), car le son est une vibration de l’air, ni plus ni moins, et grâce à un algorithme on peut recréer la source de ces vibrations, donc la conversation.
      Bref, la même mécanique que ce bon vieux combiné téléphonique (en parlant dedans, on fait vibrer une membrane, vibration convertie en signal électrique, balancé au combiné de l’interlocuteur, qui fait vibrer la membrane de son écouteur, qui émule le son de votre voix) mais poussé à son paroxysme.


    • Oui tu as tout à fait raison il est impossible de pouvoir retracer des conversations qui ont eu lieu des centaines d’années avant nous puisque tout simplement cette technologie repose sur des images numériques prises par une caméra, il aurait donc fallu que la poterie ait été prise en vidéo lors d’une discussion.

      En gros le mec visionne la vidéo de l’objet filmé pendant une conversation qu’il ne peut pas entendre étant à l’extérieur de la pièce. En ne ciblant qu’un pixel de cet objet, au visionnage en slow motion on distingue que des ondes sonores avec des longueurs d’ondes différentes ont crée un infime remous sur la partie pixelisé (quand nous parlons, des ondes émanent de notre bouche et vont s’entrechoquer sur ce qui nous entoure et le tympan du voisin très sensible à ces ondes, à l’oeil nu nous ne pouvons pas voir l’infime mouvement de l’objet qui reçoit l’onde mais sur d’infimes parcelles de l’objet qui reçoivent bien les ondes et en slow motion si), chaque remous donc longueur d’onde sonore est détectée par un enregistreur très performant, sensible aux infimes variations et en additionnant toutes ces longueurs d’ondes nous obtenons la conversation dans sa totalité plus les bruits parasites puisque les ondes du son se dégradent au fil de leur propagation donc crée un son impur (ces impuretés pouvant être filtrées sans problème). Je vois bien ça utilisé dans l’espionnage aussi.

      J’espère avoir pu aidé certains d’entre vous à comprendre un peu mieux le principe.


  • Si ça peut permettre d’écouter ce qui se dit aux réunions du Bilderberg... :-)


  • J’ai des des doutes quant à la retrancription du discours d’un homme politique à partir des informations données par un paquet de chips. Je comprends le mécanisme mais est-vraiment aussi performant ? Il faut savoir qu’il y a une énorme propagande "scientiste" venant des USA voulant convaincre le reste du monde qu’ils ont une avance technologique extraordinaire par rapport au reste du monde. Par ce moyen ils cherchent à intimider leurs adversaires. Les informations fournies par cette propagande ne sont pas forcément totalement imaginaires, bien souvent reposent effectivement sur des faits mais qui sont exagérés...à cela s’ajoute la propagande hollywoodienne avec ces éternels fantasmes du robot doté d’une conscience et supérieur à l’homme, de transhumanisme...or dans les faits on ne voit toujours rien arriver sur le terrain ! Toujours pas de rayons lazer destructeurs sur les champs de bataille, pas de rayons électromagnétiques destructeurs de vie, pas de légions de robots soldats, pas de fausses invasions extraterrestres...les mecs cela fait 50 ans qu’ils nous bassinent avec leurs super technologies sans que rien à part quelques drones et machins électroniques n’apparaissent concrètement sur le terrain... ! Si des trucs existent bien dans les labos on est encore loin de leur application sur le terrain ! Entre le gadget fonctionnel en environnement contrôlé d’un labo et son usage sur le terrain il y a un monde !

     

    • Pour les robots soldats c’est chez Boston Dynamics que ça se passe.


    • #928109

      @ goy pride

      Vous avez raison de douter mais je puis vous dire que le niveau de connaissance scientifique réelle est très loin de celui qui est officiel, c’est même de là que l’Empire tire tout son avantage concurrentiel qui lui permet de faire face au nombre.
      En revanche, ce qui nous est décrit ici est complètement inutile car nous ne connaissons rien, par cet article, des conditions expérimentales qui auraient permis le résultat prétendu.
      - on nous parle d’une caméra capable de produire des milliers d’images à la seconde, rien de nouveau ici.
      - rien n’est indiqué quant à la résolution de cette caméra et la distance à laquelle elle est placée par rapport à l’objet.
      - s’il s’agit logiquement d’une vue en gros plan, comment est assurée la stabilité de la caméra sachant que d’infimes vibrations de celle-ci rendraient l’expérience caduque ?
      - pour assurer la propagation du son, l’expérience ne peut-être réalisée dans le vide d’où la question : comment isoler un paquet de chips de l’influence des mouvements d’air qui ne sont pas liés au fond sonore mais à la circulation naturelle et aléatoire des gaz ?
      Bref, intox ou réalité, ce type d’article ne permet pas de se faire un avis même s’il est envisageable de parvenir à ce qui est annoncé !


    • Bien dit goy pride, propagande quand tu nous tiens !
      Cela nous rappelle les émissions scientifiques/docufictions historiques d Arte ou autres Phoenix (chaines allemandes encore plus intoxiquées) dans lesquelles la parole "savante" est donnée presque exclusivement à des chercheurs/historiens anglophones. Le pékin doit penser que la Connaissance et le Savoir ne peuvent venir que de ce modèle anglo-américain, le reste du monde étant évidemment un trou d’obscurantisme. Et comme chacun sait, ( et surtout les Belges) savoir c est pouvoir, LE pouvoir ...il faut que cela soit indiscutable.


  • Et quand est-ce que le MIT compte rendre publique la fusion froide ? Au lieu de tout faire pour que ça ne soit pas connus.

    C’est sur qu’une source d’énergie qui crée plus d’énergie qu’elle n’en consomme en utilisant simplement de l’eau, y’a pas mal de gens que ça n’arrange pas.


  • Pure S.F. !
    Le problème est que la vibration crée par une onde sonore est moins intense à partir du moment oú l´objet est plus éloigné. De plus, il faut que l´objet en plus d´être léger (disons comme un duvet de plumage) soit non soumis à des facteurs comme le vent.
    Ils ont une démo ?
    Je ne crois que ce que je vois...


  • Ouah quelle révolution technologique pourrie...

    J’ai l’impression d’assister aux communiqués de presse de Microsoft du temps où ils avaient "inventé" la "Surface", cette table dotée d’un écran tactile et de deux trois bricoles WiFi et Bluetooth pour faire mouiller les geeks à deux ronds : en bref, un écran de PC tactile posé à plat, muni de 4 pieds, et vendu 20.000$.

    Quant à l’extrapolation, elle est hallucinante... Bientôt le service publicité du MIT dira que leurs chercheurs sont enfin parvenus à voyager dans le présent, et que DONC, QUI SAIT, bientôt ils voyageront dans le futur.


  • Votre dernier parapgraphe est d’un ridicule.
    Vous comparez l’obtention d’un son par un film,
    cad un période temporelle représentative du dis son émis,
    avec un pot " vestige témoin ’ sité dans le présent 2.000 ans + tard, et qui si cela vous à échappé, à continué et continue de subir les vibrations sonores de tout ordre.

    De plus, quand on ne sait pas ce que l’on écoute,
    qqch me dis que les algorythmes de reconstitution sont nettement plus " chaud " à coder.


  • débile, ils ont juste réinventé le haut parleur


  • S’ils arrivent à retrouver l’environnement sonore d’objets antiques, je ne comprend pas bien car cet environnement est un flux. C’est fascinant tout ça. En attendant on va éviter les chips et les bégonias, c’est plus prudent.

     


  • L’algorithme analyse ensuite les infimes mouvements détectés (de l’ordre de 0,1 mm)



    La vibration du paquet de chips est plutot de l’ordre de 0.0000001 mm et seule un laser peut le faire.


  • La fin de l’article c’est n’importe quoi.

    Dans cette expérience, c’est l’analyse des micro-mouvements d’un objet sur vidéo qui permet de reconstituer le son. A partir de l’image filmée, on trouve une fréquence et donc un son. La chose qui a permis la réussite de l’expérience est l’invention de caméras digitales ultra-rapides pour filmer la scène. Ca n’a rien à voir avec la nanotechnologie ou l’analyse moléculaire !

    Pour écouter les sons du passé avec cette technique, il faudrait des vidéos prises au moment ou le son à reconstituer a été émis. Et qui plus est, ces vidéos doivent être haute fréquence (milliers de frames/sec).

    Vous pouvez toujours courir pour trouver des vidéos du passé répondant à ces critères.

    Si il existe une technique permettant de "lire le passé sonore", elle n’aura forcément rien à voir avec la technique présentée ici. Parler de ceci est donc déplacé et montre le manque de rigueur scientifique de l’auteur, qui confond ses rêves et la réalité.

    C’est énervant ces articles qui immédiatement se raccrochent au fantasme en disant "si on peut faire cela alors on pourra bientôt faire ceci", mais qui au final mettent ensemble deux problèmes radicalement différents.

    Pour oublier ce papier et revenir à l’invention en elle même, elle est comme tout ce qui sort du MIT : impressionnante, mais au final on sait à quoi elle va servir : à renforcer la domination US à travers le monde. Youpi...

     


    • Vous pouvez toujours courir pour trouver des vidéos du passé répondant à ces critères.




      Là tu te goures complètement Hyakkidouran. Lorsque l’invention sera officiellement déclarée opérationnelle mais l’exploitation réservée exclusivement à une caste ... Ce jour là ils n’auront qu’à fabriquer les bandes son dans des studios avec des comédiens et on pourra enfin prouver que ce que disait le rabin Dynovitsz était vrai : Hitler était bien un palestinien.
      Et puis on rase Gaza directement, on extermine tout le monde. Le chantier du grand israel a pris beaucoup de retard.


  • #928024

    Très vieille habitude communautaire que celle qui consiste à donner du son (aux ânes aussi) !
    Il paraît que cela remonte au Temple, c’est dire la maîtrise que nos bienfaiteurs possèdent dans ce domaine !



  • L’algorithme analyse ensuite les infimes mouvements détectés (de l’ordre de 0,1 mm)



    Ca n’a aucun sens, c’est vraiment stupide.

    Mais combien de lecteur ont la notion de ce que représente un dixième de millimètre ?
    Imaginez un monde, ou tous les objets bougeaient autant qu’un dixième simplement en parlant...
    Un paquet de chips qui vibre au 1/10eme, ils nous prennent pour des jambons.

    Ils auraient parlé en microns, à la limite..


  • Ça fait plus de 30 ans que les techniciens peuvent reconstituer les conversations dans une pièce en utilisant la résonance des vitrages (sauf si un char ou un camion poubelles passe en dessous...)

    Maintenant ceux qui arriveront à lire dans les pensées de normal 1er vont au-devant d’une surprise...


  • Les murs d’Auschwitz ont des choses à dire... "algorythmes" c’est surement antisémite...Quand même


  • Au fait, à quand une interview de Jean-Pierre Petit sur E&R ?

    Ce scientifique a eu droit, dans son domaine, à la technique de l’étouffement, sauf qu’il n’y a pas vraiment survécu. Il s’est même fait à moitié arnaquer par ce brave Jean Robin. Il est ostracisé, rejeté par une communauté scientifique composée de plus en plus d’imbéciles qui se co-optent et qui compensent la baisse de leur niveau d’intelligence par une violence toujours croissante dans l’élimination de leurs contradicteurs.

    Bref, hors polémique ; JPP est un excellent vulgarisateur et un chercheur à la pointe de son domaine, qui propose une réflexion tellement vaste qu’il serait vain de l’aborder dans ce message.

    En tout cas, sa présence sur E&R (et Kontre Kulture !) permettrait sans doute de mettre un peu en lumière ses travaux, passionnants. Si KK l’édite, j’achète en triple pour financer le processus !

    Ses derniers papiers :
    http://french.ruvr.ru/2013_10_23/Un...
    http://french.ruvr.ru/2013_11_01/Vo...
    http://french.ruvr.ru/2014_06_30/Le...
    http://french.ruvr.ru/2014_06_30/Le...

    JPP SUR E&R, SVP !!

     

    • Ah, Jean-Pierre PETIT ! Tout un personnage !
      Un Soral avant l’heure, pour moi.

      Je l’ai découvert vers 2003, en creusant l’histoire du 11 septembre. Il relayait les propos de MEYSSAN.
      Il proposait ses analyses, en bon scientifique qu’il est.
      Lui aussi s’est fait traité de guru, dès 2004 !!!

      Il s’intéresse aussi aux Black Projects militaires américains, notamment en aéronautique.
      La politique et la géo-stratégie ne sont pas ses seules préoccupations : il y’a également l’économie et bien sûr la recherche scientifique "alternative".

      Il à l’air plutôt patriote.

      Il est des notres ! E&R et Kontre Kulture devraient sérieusement s’intérésser à lui.


  • Que ces types travaillent déjà sur la retranscription d’un fichier audio en texte de façon parfaite, on verra si on peux récupérer les derniers mots des dinosaureq plus tard...


  • Bon, je ne vais pas vous faire la liste complète, mais j’ai d’éxcéllentes connaissances en acoustique, entre autres.

    Le son est une vibration, un aller et retour autour d’une position de repos.
    Donc une fois le silence revenu, la membrane d’un haut-parleur, la pression sonore, la membrane d’un micro, ou le tympan, sont tous revenus à leur position de repos, ou position centrale.
    Idem pour n’importe-quel autre objet ou fluide.

    Donc le point numéro 2 de ce papier, à savoir que les sons pourraient être stockés sur un objet est faux, à moins que cet objet soit un système complexe prévu pour l’enregistrement sonore : ex : graver un sillon sur le pot. Sinon, aucune chance de lire les sons passés.

    Après, pour le premier point, je ne vois pas d’impossibilité, mais des contraintes :

    1- comme précisé, il faudrait au moins 10 000 images/seconde, permettant de capter les fréquences situées jusqu’à 5000 Hz (théorème de Nyquist).
    Avec une caméra à 25 images/secondes, vous ne captez même pas la fréquence la plus basse pouvant être émise par la vois humaine.

    2- il faut un volume sonore élevé. Ou une résolution (nombre de pixels) très grande pour capter les sons moins forts.
    Ces deux points dépendent de la souplesse de l’objet, et de la corélation entre ses fréquences de résonance et les fréquences à capter.

    3- l’angle, l’éclairage, etc. Et évidemment un bon algorythme (je ne vois pas de problème insurmontable : c’est un capteur de mouvement, en quelque sorte).

    Donc, pour résumer, impossible pour eux d’utiliser la webcam de Dupont pour l’enregistrer à son inssu. Mais utiliser directement son micro devrait faciliter l’opération ! ;-)


  • Adendum de mon précédant post :

    avec les nouvelles caméras grand public, celles bien pouraves qui font ressembler les hélices d’helicoptère à du caoutchouc, il est possible de multiplier par environ 10, la fréquence max captée.

    Leur vidéo est plutôt convaincante (au sens réaliste).

    Donc d’une manière générale, si vous voulez ëtre pénard, débranchez les webcams, micros et téléphones fixes et entourez vos téléphones portables de cages de faradet... :-D


  • On pourra donner raison au célèbre révisionniste français quand on aura la preuve par le son qu’aucun gémissement n’eut lieu dans les dépositoires que les extermina-sionistes voyaient comme des chambres noires pour avoir omis d’allumer la lumière ou de retirer le bandeau noir qui les aveugle.


  • Sur le plan théorique c’est intéressant. Sur le plan plus technique, quelle idée aurait-on de placer une caméra aussi précise et donc aussi chère dans une pièce pour récupérer du son alors qu’un microphone coûte quelques euros ?


  • Attention au niveau nano-microscopique, c’est du lourd.


  • #929833

    EH BIEN ! MOI je suis sur que cela existe depuis un moment, ce n’est pas une nouveauté, cette technologie du diable n’est pas nouvelle, les murs ont des oreilles, mais aussi des yeux, il y a la version vidéo aussi. L’intimité n’est plus qu’un souvenir mesdames messieurs.


Afficher les commentaires suivants