Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un harcèlement peut en cacher un autre

Draguer une féministe peut s’avérer dangereux...

 

 

Apaiser les rapports homme-femme avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

141 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1832171
    Le 2 novembre à 23:52 par Petula
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    @trodomir. Je dis que c’est ce genre de drague qui est dépassée mais la drague est naturelle, et même plutôt agréable pour une femme quand il y a un minimum d’attirance. Ce qui est très penible pour une femme c’est le type qui t’aborde alors que toi, tu n’en l’avais même pas vu, comme ici. J’appelle cela la drague égoïste, la fille me plait, seul mon désir de mec compte. Souvent, le mec arrive par derrière, comment pourrais tu le désirer au premier coup d’œil. Il faut plutôt se fier au feeling, au moins un minimum, faire un sourire par exemple, et si la fille répond, c’est bon. Il faut qu’il y ait au moins un petit signe de la fille et la rue n’est pas le meilleur endroit. Le mieux, ce sont les bars, les parcs, salles de sports, le boulot, les supermarchers. Et surtout ne jamais laisse entrevoir que vous avez faim, jouez la carte de l’assurance. Personne n’aime les mendiants de l’amour.

     

    Répondre à ce message

  • #1832217
    Le 3 novembre à 01:58 par Laura
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    Je ne peux pas lire la video , cela me dit qu’elle n’est pas disponible.

    Mais je souhaite rebondir sur le sujet en lisant vos nombreux commentaires sur quelques articles y traitant.

    Vous voyez ce sujet comme une propagande feministe et manipulation.
    Mais vous etes a coté.

    Ecoutez vous les femmes ? Entendez vous les femmes ?
    Ce n est pas de drague courtoise que l’on parle mais de se faire objectiser.
    J’avais 15 ans la premiere fois que cela m est arrivé. Moi, jeune fille introvertie et timide, j étais dans mon village et je promenais mon chien. Un homme passe en voiture, s’arrete a mon niveau et me sors : "Tu suces salope ?"

    C’est normal ?
    Je n’ai rien dit, j’étais choquée.
    Malheureusement ce n’était que le début.

    Quand j’ai emmenagé en centre ville a Toulouse, je marchais de chez moi a mon école, et quand j’apercevais un homme sur le meme trottoir, et si bronzé de plus, et bien j’avais peur. Pourquoi ? Pour avoir été suivie, pour de nombreux "et t es bonne" "je te parle salope" etc etc . Et le pire, ce sont les regards de ces hommes : pour eux nous sommes des morceaux de chairs a consommer.
    Qu’il y a t il de pire que d’etre déshumanisé ?
    Cela était le lot quotidien des autres filles de mon entourage quand elles se deplacaient en ville.
    Mais le silence était roi, c’était comme ca.

    Je suis très heureuse aujourd’hui que les langues se délient et que l’on s’affirment. Non ce n’est pas normal d’etre traité de la sorte dans la rue. La rue appartient a tout le monde.

    Mais mettez vous à la place de ces personnes, se faire commenter systématiquement, arreter systematiquement , c est pas de la drague, c est du non respect.
    Et c’est épuisant. Naturel que l’on réagisse !
    Et meme si la majorité continuent leur route l angoisse au ventre.

    Les hommes et les femmes ont envie de se rencontrer, et continuent de se rencontrer. Mais pas ça. Non.

    J’ai lu plus haut : "si tu veux pas que ta femme soit emmerdée, tu n’as cas l’accompagner !"
    Rendez-vous compte du sens de ces propos ? Autrement dit, les femmes doivent vivre dans la peur pour laisser l’impunité à ces messieurs ?
    C’est quelque chose que j’ai toujours refusé. J’ai toujours continué à me déplacer quand je le devais.
    Nous sommes dans un pays libre, alors défendons cette liberté.

    Si vous ne pouvez pas avoir d’empathie
    Pour toutes ces femmes
    Ayez en moins pour vos (futures) filles
    Qu’elles ne s’entendent pas dire à 15 ans "tu suces salope ?!

     

    Répondre à ce message

    • #1832391
      Le 3 novembre à 11:51 par Borderline
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      T’es encore plus lourde qu’une féministe, parce-que tu l’es pas, mais tu fait amalgame de tout quand même, comme elles.

      Bonne journée et bon pavés.

       
    • #1832480
      Le 3 novembre à 13:34 par LE goy
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Bonjour Laura,

      Ce que vous décrivez n’est pas un problème de drague car en tant que mâle blanc, on se fait aussi harceler comme ça, même si on ne nous demande pas si on suce. Il y a tout simplement une vague de la population qui est mal élevée et qui cherche à imposer sa culture étrangère dans notre pays. Dire qu’il s’agit d’un problème homm/femme, c’est de la malhonnêteté intellectuelle.

       
    • #1832492
      Le 3 novembre à 13:44 par CommonSense
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Laura,

      Votre point de vue est intéressant et mérite d’être entendu. Personnellement je préfère une femme qui a du répondant qu’une femme qui baisse les yeux. Chacun sa façon de voir les choses. Dans mon second pays, la Tunisie, beaucoup de femmes - surtout les non voilées - subissent régulièrement des remarques outrageuses et outrancières, y compris parfois de la part de policiers. Face à cela, je peux vous affirmer que la plupart des femmes (surtout dans la région de Tunis) tiennent tête aux hommes et finissent parfois par obtenir des excuses, parce qu’elles refusent l’irrespect.

      Se soumettre c’est revenir à l’idée que la femme ne doit pas sortir de la maison et ne pas évoluer dans l’espace public, ou alors le faire en étant complètement voilée, comme en Arabie saoudite par exemple. Personnellement, je refuse de vivre dans une telle société. Tout féminisme n’est pas à proscrire, et c’est trop facile de traiter péjorativement quelqu’un de féministe parce qu’il estime que les femmes ont le droit de se défendre. C’est aussi caricatural que de traiter quelqu’un de complotiste à la moindre remise en question de faits établis.

      Nota bene : Pourvu que ma réponse soit publiée.

      Bien à vous.

       
    • #1832615
      Le 3 novembre à 16:06 par Killxs
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Bonjour, moi je vous comprends tout à fait.

      Je suis blanc, et ça a dû m’arriver 2 fois, pas plus, de subir remarque désobligeante sous prextexte que je suis blanc. A un moment si ça arrive aussi souvent qu’une femme se fait importuner (c’est le terme correct) quand on est un mec, faut se poser des questions.
      Quand bien même, ca n’a strictement rien de comparable avec un "Tu suc... salope ?".
      Après, il faut comprendre que ce n’est pas de la drague, mais de la violence pure, ce en quoi je rejoins tout de même le commentaire au dessus du mien.
      Mais si ça n’est effectivement pas un problème de "drague", ça n’en reste pas moins un pb.

      Pour le reste, j estime qu’un mec a le droit de tenter une approche qui ne serait pas lourdingue (la plupart des nanas sont contentes de savoir qu’elles plaisent, et pour certaines, ne pas s’être faite aborder au moins une fois dans la journée est une blessure d’ego - je le sais elles me l’ont dit, à condition d’éviter le tutoiement, de faire preuve d’un minimum de distinction, etc.), mais que la nana a le droit de le rembarrer tout aussi sèchement, parce-que, soyons honnêtes, elle n’est pas là pour ça, et la plupart de ceux qui l’abordent de cette façon ne sont effectivement pas non plus en mode "coup de foudre".

       
    • #1832623
      Le 3 novembre à 16:19 par Laura
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Commensense, je vous remercie de votre reponse et d’avoir reellement lu mon message.
      Je voyage seule a l autre bout du monde a vélo, et souvent, les gens que je rencontre me font part
      de leur inquietude de voir une jeune femme seule traverser des deserts, et autres lieux recules a camper au milieu de rien souvent... mais je ne veux pas que la peur du risque m empeche de vivre. Surtout en temps que femme, nous avons integré cette peur viscerale de l agression sexuelle.
      Alors j agis de la facon que j aimerai voir le monde de demain pour toutes les generations de filles a venir.
      J’aimerai qu elles n aient plus peur. Qu elles ne se limitent plus.
      Qu elles ne soient plus sexualisees sans cesse et ramené a leur genre.
      Y a quelques semaines, un homme m a dit "une femme ne devrait pas voyager seule..." je l ai interrompu... Je suis un etre humain, une personne. Née de sexe feminin, c est accessoire et ne definit pas qui je suis.

      Borderline, pourquoi faire une reponse si vide ? Vous ne savez pas de quel sujet on parle ? Ben lisez, alors..

      Legoy, pareil il semblerait que vous ne m ayez pas lu. Deconnectez votre ego masculin deux secondes et relisez, merci.

      Pour vous lire depuis quelques annees maintenant, je trouve que beaucoup d hommes sur ce site vomissent de misogynie et de frustration... pire que ce qu ils denoncent.. a cote de la plaque si je puis dire .

       
    • #1832765
      Le 3 novembre à 20:16 par Andjetyr
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Bonjour Laura,
      Je me permets de réagir à ton dernier post et notamment à ce passage.
      "Née de sexe feminin, c est accessoire et ne definit pas qui je suis." Ok c’est un très beau slogan mais le pb est que dans le monde réel, et j’en suis le premier désolé, ton genre definit de manière primordiale ton interaction avec ton environnement et c’est fondamental. Exemple, Je suis une femme qui voyage seule et pédale tranquillement dans les rues du Caire, et bien ici ton genre t’oblige à pédaler bcp plus vite qu’un homme. Je te rappelle qu’ en cas d’agression, même perpetrée par un seul freluquet mâle, 99% des femmes n’ont aucune chance en terme de ripostes et de défense physique. Donc à l’arrivée il peut y avoir de très gros dégâts. C’est malheureusement la dure réalité biologique et si tu n’es pas d’accord avec ça je t’invite à porter réclamation auprès du Grand Architecte. Alors tu vas me répondre, j’ai appris à vivre avec cette peur et bien soit, mais crois tu que les femmes qui prennent en considération cette réalité et évitent de prendre ces risques sont moins heureuses ?

       
    • #1832908
      Le 4 novembre à 01:12 par Laura
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Bonjour Andjetyr,

      Oui je le pense. Meme si cela est non-conscient du a un haut niveau d’intégration, elles doivent se limiter, ce qu elles vivent comme une injustice en tant que personne meme si elles font avec.

      Etre né de sexe féminin ou masculin a plus d importance par ce que renvoie les autres que ce qu elle en a reellement pour moi en tant qu’individu.

      Ce qu’il faut aussi réaliser, c est que le risque est partout et est minime. Bien sur, je ne vais pas aller dans des pays en guerre ou des pays agressifs ne voulant pas évoluer. Pas pour le moment. Mais il y a aussi beaucoup a faire dans nos cultures profondemment patriarcales (meme si vicieusement, le pire)
      Et c est en faisant que je montre a d’autres que oui, c est possible. Et je peux vous dire qu’apres deux ans sur les routes, ca a fait écho à beaucoup de personnes... c’est d’ailleurs par cela que j’ai compris que je touchais le coeur d’ un problème.

       
    • #1833855
      Le 5 novembre à 15:49 par Soralien
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      "et t es bonne" "je te parle salope" etc etc ;"Tu suces salope ?"
      j’ai du mal a concevoir que l’on puisse parler comme ça à une femme .
      Mésdames lorsque cela vous arrive , il n’y a qu’une chose a répondre :
      " Mon pauvre , il faut te faire accompagner , tu as besoin de soins , montre moi ta main droite ...Eh oui ca devient urgent.."
      Si le gars se sent pas con , là il faut envisager un sprint .

       
  • #1832300
    Le 3 novembre à 09:15 par noel
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    Dans la plupart des commentaires que je lis sur ces questions de l’identité sexuelle, des « dérives » et frasques de ces élites corrompues, est rarement voire jamais exprimé le lien entre sexualité, spiritualité, et Sacré !

    Chacun tombe dans le piège de l’événementiel comme si l’Homme contemporain que nous sommes chacun, schizé de sa Réalité profonde, avait subi une amnésie ! (lavage de cerveau ?)

    Nos ancêtres lointains en savaient bien plus que nous. Leurs rapports exprimaient la dimension spirituelle et Sacrée de la sexualité laquelle n’était pas un domaine particulier mais intégrée à la Nature humaine, son expression de l’ÊTRE entier.

    Oublier voire nier la métaphysique de l’érotisme sacré, c’est se maintenir au niveau horizontal et en oublier la transcendance à savoir la verticalisation à laquelle nous convie Jésus que Thomas est le seul à comprendre et à révéler.

    Donc, pas s’étonner de ses dérives et misère affective-sexuelle que nous vivons dont les marchands du Temple exploitent à souhait (site de rencontres, pornographie, art contemporain, publicité, ).

    Pas étonnant, les dépressions, névroses, les comportements addictifs liés à la nostalgie de la perte du Sacré compensée par la mise sur le marché de substituts culturels, gadgets et autres accessoires de l’illusion névrotique.

    « Le Père » en chacun et en tous évacué de la sphère privée et publique nous laisse avec notre libre-arbitre jouer dans la cour de récréation. Il intervient discrètement sans faire de bruit. Les conséquences néfastes et destructrices à terme des choix effectués ne sont pas ses Châtiments.

    En effet, séparer, fendre (= schizer) la sexualité du reste de la personne, de la personnalité, de son Unité intérieure-extérieure, c’est occire (étym. d’Occident ....) l’ÊTRE, le Soi, son Enfant intérieur.

    On comprend mieux pourquoi dès lors les prédateurs sexuel dont les pédomanes s’attaquent aux enfants biologiques puisqu’ils n’auront JAMAIS accès à leur Enfant intérieur qu’ils ont tué !

    « Le Père » en chacun veille ! Jésus, son Fils est venu. Son enseignement le plus secret est révélé à qui veut bien dépasser ses conditionnements psychiques que seuls les gnostiques accueillent, recueillent dans le R e s p i r du Vivant !

    La féminisation est une caricature, un sous-produit des apparences du FÉMININ de l’ÊTRE : beaucoup trop de femmes et d’homosexuels sont sur ce même registre horizontal sans direction à la dérive rongés par l’entropie.

     

    Répondre à ce message

    • #1832367
      Le 3 novembre à 11:24 par Caverne de platon
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Dificile texte mais pourquoi pas.

      En revanche Mélanger "Femme "et "Homosexuels" comme un amas de pensée unique est une aberration aliénataire dans ce que l’on nomme l’individu.

      Bien des femmes penses de bien des manières et bien des homosexuels autant , mais vous vouliez sûrement dire "féministes" et "lobby gays"...

       
    • #1832618
      Le 3 novembre à 16:11 par Killxs
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      C’est un discours de femme.
      La vérité c’est que le sexe ne détient aucune espèce de vérité profonde sur quoique ce soit, et encore moins sur ce que nous sommes.
      Un mirroir aux alouettes qui nous éloigne de la vraie transcendance.
      Je vous laisse à votre "soixante-huitardise"et à votre féminin sacré tantrique et autres c... (celà dit, ca marche bien pour draguer et faire accepter n’importe quelle pratique à des femmes manquant de tempérament... c’est d’ailleurs le baratin que servent tous les gourous).

       
    • #1832952
      Le 4 novembre à 05:21 par Sedetiam
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      @noel,

      D’un point de vue transcendental, vous avez un tantinet raison.
      Pour ce qui est de Jésus, il est seul à s’être trouvé fixé de la condition de l’humanité et à part l’annonce de la sortie de la dernière xBox, tout le monde semble s’en cogner et avoir fait une croix dessus.
      C’est ainsi que vous prêtez à vos contemporains des concepts inaccessibles parce que la temporalité est à la matière (et au matérialisme), dans le même temps que la rue n’est pas le lieu approprié pour s’élever, méditer et contempler si vous êtes en mouvement au sein de la foule effervescente.
      Et par delà le contexte, combien sont au fait des écrits de Vatsyayana ou autres apôtres ?
      Et puis admettez qu’il existe des baiseurs au sens sportif du terme qui ne cherchent pas à atteindre le Nirvana avec leur conquête du moment : laquelle n’est pas une Quête...
      Et qu’il est de plus en plus, à ma grande surprise, de filles orientées (le terme serait presque mal choisi pour l’occidentale qui se cache en son sein) vers cet aspect ludique, quand bien même la vindicte populaire actuelle nous laisse entendre le contraire.

       
  • #1832346
    Le 3 novembre à 10:54 par Rita
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    C’est pas le fait d’être abordée ou draguée dans la rue ou ailleurs qui est un problème, c’est la façon dont s’est fait. Je suis pratiquement sure qu’avec un peu plus respect dans le ton et un vouvoiement de rigueur face à une personne que l’on ne connait pas, les choses se seraient mieux passées. Le fait d’aborder une femme dans la rue, sauf cas d’absolue nécessité, contrevien déjà aux règles du savoir vivre mais si la forme est correcte, ça peut être bien reçu. A une époque j’étais contrainte d’aller chercher une personne dans une citée. J’y allais la boule au ventre parce que je savais que j’allais devoir faire face(et c’était vrai chaque fois) à des jeunes hommes qui allaient jusqu’à se coller à ma voiture, pour me demander si j’étais mariée etc..C’était
    flatteur, donc sur le fond, ça aurait pu être plaisant, mais la forme était si intrusive, dépourvue de respect, que j’étais vraiment super mal à l’aise et grandement soulagée quand ma mission dans le quartier s’est achevée. Le bon, dragueur, selon moi, est celui qui est à la fois audacieux et plein d’égards, voir un peu timide. C’est rassurant. Un copain en quête de l’âme soeur m’avait envoyé la vidéo d’un youtubeur "spécialiste de la drague" (Nicolas Dolto)Il le suivait, bien sûr, pour apprendre à aborder les femmes. Après le visonnages de quelques vidéos du garçon, j’ai pensé que son succès tenait moins à sa "technique" qu’à son physique et sa timidité qui, même si elle est maîtrisée transparait dans ses postures, voix et mimiques .Pour finir, une citation :"La vraie politesse est une qualité bien excellente et bien propre à concilier les cœurs. Son empire est si doux et si puissant, qu’elle gagne les ennemis mêmes, et les désarme quelquefois."
    Citation de Jean-Baptiste Blanchard ; L’école des mœurs (1772)
    Bonne journée à tous.

     

    Répondre à ce message

  • #1832427
    Le 3 novembre à 12:51 par noel
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    @ caverne de Platon #1832367

    oui, exact je visais les féministes et le lobby gay en priorité sachant toutefois que la plupart des femmes sont sous influence féministe, notamment la presse féminine.

    Quant aux homosexuels, hormis ceux ayant pris leur distance avec la culture gay et les LBGT, ils sont aussi une cible autant des féministes que des LBGT : se faire toujours passer pour d’éternel(les) victimes alors qu’ils agissent de manière sournoise, souterraine, sectaire tels les innommables  :)

    Sur le plan civilisationnel, nous vivons une mutation ! L’étymologie de ce terme se retrouve dans mythe, muet, mystère et mystique et donc mort symbolique & Nouvelle naissance symbolique. Le symbole est ce qui réunit. Le diabole, dvise et détruit.

    Les forces destructrices et constructrices sont à l’oeuvre. Les uns construisent, là où d’autres détruisent.

    Rien ne sera jamais plus comme avant, même si cela peut parfois y ressembler.

    Le Message essentiel de Jésus vise à nous rendre notre souveraineté personnelle , individuelle (= inséparable, incessible, insaisissable) et une autonomie spirituelle non par force, ni l’emprise de tous les systèmes de pensées avec libre-arbitre .

    Ce que nous vivons sur le plan de nos existences personnelles est un mouvement de l’ÊTRE, du Père pour une Nouvelle Naissance pour accueillir, recueillir le Fils de l’Homme dont il serait trop ambitieux ici d’expliquer la signification.

    Le «  pourquoi pas » que vous exprimez, semble indiquer qu’il s’agirait d’un complément culturel que l’on s’accorde : il ne s’agit pas du tout de ça.

    Entrez dans le Royaume (= retrouvez votre vraie nature souveraine qui est le Soi en chacun qui ne se confond pas avec l’égo de la personne) et le reste vous sera donné de surcroît !

    Le Sacré annihile, absorbe et transcende toutes les questions de la sexualité telle que conçue actuellement. Elle ne la supprime pas mais la réintègre dans une dimension spirituelle (= une respiration consciente pour nous dire c’est le Père qui fait en nous, grâce à nous et qu’il est tout le temps présent quoi qu’on fasse !

    L’égo meurt s’il ne se reconnaît pas dans le Fils de l’Homme car le mental au travers de l’égo de la personne prélève ce qui ne lui revient pas ; elle meurt ainsi dans les eaux matricielles sécurisantes, séductrices et illusoires du système.

    Les ouvrages d’Annick de Souzenelle reviennent sur ces questions fondatrices.

     

    Répondre à ce message

    • #1832508
      Le 3 novembre à 13:59 par Caverne de Platon
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Merci pour cette effort dialectique dénué de jugements hâtifs , et plein de spiritualité, qui laisse à méditer.

      J’ai du relire plusieurs fois, et j’ en retire l’ égo qu’il faut reconnaitre en un être pur et non "satan" donc qui divise... Ainsi l’on tend vers le meilleur de nous même et non la division, car il s’agit aussi selon moi , et ma version du christ d’un combat interieur pour ne pas dire une recherche...

      Seul ceux qui comprennent l’importance de cette recherche n’ iront jamais se corrompre dans des agressions quelles qu’elles soient, et agiront de la plus belle manière , même lorsqu’il s’agit de la drague pour les plus sûr d’eux même... Dans le sujet présent mais dans tout les domaines aussi...

      Mais la société tant à tout l’inverse comme dit justement par vous. C’est comme cela que l’on arrive à des exemples de filles harcelés et névrosés, et des homos gendrifiés et presque "mécanisés" dans leur postures... Loin des Jean Marré pour être plus clair. Ou autres même que je connais mais rares sont ceux effectivement qui plus jeunes aujourd’hui ne se laissent point envahir par une manière d’être confusément aliéné par une posture mercentile sans le savoir...

      Comme dénoncé par les Soral et Avant lui Clouscard.. Puis les causes on les connait un peu même si tout cela est un amas de forces qui s’opposent , on les connait un peu sur ER...

      Pour conclure ce fut un plaisir d’échanger.

      Que la paix du Christ nous délivre , encore faut il connaitre spirituellement ce que cela signifie , à vous lire vous voyez ce dont il s’agit. (La paix intérieure. Celle de l’âme qui tend vers la pureté. Et l’ élévation... De sois même , pour autrui en un second temps... Car on ne peut donner ce que l’on a pas.)

      Bien a vous.

       
  • #1832462
    Le 3 novembre à 13:20 par Mayo13
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    Quel était l’intérêt de cet article ?
    On a tous des jugements par rapport aux comportements des gens (surtout vis à vis des inconnus). Même moi si un inconnu vient me poser une question débile de ce type, ça me paraîtrait anormal.
    La réaction de cette femme est tout à fait normal pour plusieurs raisons :
    _C’est un inconnu (donc on se méfie)
    _Poser une question de ce type est inhabituel (ce type peut passer pour un taré, un mec qui a un peu trop bu...donc méfiance)
    _Poser une question à une inconnue sur la drague peut sembler être une technique de drague (plutôt débile !) et si ce n’était pas le cas, à moins de faire un microtrottoir et de le dire, ce n’est pas en questionnant des inconnus qu’on acquiert la connaissance (les passants ont pas que ça à faire de répondre à des questions d’inconnus)
    _Il la tutoie sans même la connaître (c’est impoli, intrusif et donne une impression que le mec à trop confiance en lui)
    _Enfin, la femme n’a aucune obligation de lui répondre et a elle aussi le droit de lui dire ce qu’elle ressent suite à sa question inutile.

    Vous vouliez qu’elle réagisse comment ? Vous préfériez qu’elle lui saute au cou ? Chacun a sa propre histoire personnelle et chacun a des niveaux de méfiance différents. Si ça se trouve cette femme a déjà dû avoir une mauvaise expérience avec un autre mec dans le passé.

    Par ailleurs, le mec doit aussi assumer les conséquences de ses actes car c’est lui qui vient l’interpeller, autrement la femme ne lui aurait rien fait. Dans l’histoire, c’est lui le "chercheur de merde", qu’il fasse pas l’étonné après avoir déranger une passante.

     

    Répondre à ce message

  • #1832567
    Le 3 novembre à 15:07 par N.Fabre
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    il est le parasite (baiseur oisif) du parasite(humain:loi de Briffault) du parasite sociale (haut prolétariat)
    cette phrase résume ce que Alain Soral explique dans son livre sociologie du dragueur.
    si je me souviens bien.
    l’humanité ?
    une pomme qui est tombé bien loin de son potentiel.

     

    Répondre à ce message

  • #1832742
    Le 3 novembre à 19:27 par Rusty James
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    Le sujet et la video ne m’interesse pas beaucoup mais il a le merite de susciter des commentaires feminins. J’espere qu’on on verra de plus en plus et sur d’autres sujets.

     

    Répondre à ce message

    • #1832912
      Le 4 novembre à 01:21 par Laura
      Un harcèlement peut en cacher un autre

      Bonjour Rusty,

      Je suis peut-etre un des commentaires féminins dont tu parles (ou pas !)

      Le problème est que beaucoup de commentaires sur ce site sont très primaires, d’un ton très arrogant et auto-suffisant quand il s’agit d’un sujet concernant les femmes ou d’un post écrit par une femme.

      Ce qui ne donne plus envie de participer meme si le sujet interesse. Et y en a peut être beaucoup qui écrivent sous un pseudo masculin pour être réellement "lu" (ce que j’ai déjà fait, j’avoue !) Un peu triste non ?

      Voilà peut etre le début d’une explication, en espérant voir les participants du site se dénouer un peu du "zibolo" et accepter un vrai dialogue.

       
  • #1832893
    Le 4 novembre à 00:15 par planchette
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    La 3eme femme a raison quand elle reproche au jeune homme de l’avoir tutoyé. C’est cavalier de ne pas vouvoyer une femme qu’on aborde dans la rue.

     

    Répondre à ce message

  • #1833543
    Le 4 novembre à 23:27 par Laveritesijemens
    Un harcèlement peut en cacher un autre

    N’est pas Soral qui veut ! Ce mec est ringard, sans charisme, sans classe et sans argument. DU pain beni pour les féministes.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents