Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

« Le berger sera frappé, et les brebis seront dispersées »

Un pouvoir soumis aux lobbies, des actions terroristes venues et à venir, un Euro de foot menacé par des bombes dans les foules, le niveau de violence sociale qui augmente dangereusement, la France est dans de sales draps. Avec le recul que nous donnent les informations non trafiquées, on doit admettre que depuis 2015, la France subit un triple choc : terroriste avec les attentats, migratoire avec l’invasion, et social avec le chaos. Où est le lien ?

 

 

Si chaque événement pris à part est plus que probable puisqu’il a déjà existé historiquement (les attentats dans les années 90, l’immigration continue et massive depuis le regroupement familial des années 70, et le bordel social quasi-permanent depuis 1945, entretenu par des syndicats devenant plus agressifs au fur et à mesure qu’ils devenaient minoritaires chez les travaileurs), la conjonction des trois l’est moins. Il n’y a pas de rapport direct ou de cause à effet entre la Jungle de Calais, les tueries de janvier et novembre 2015, et enfin la flambée sociale que l’on connaît depuis deux mois. On n’est d’ailleurs plus dans la flambée, mais dans un début d’incendie. Si les pompiers que sont nos politiques mettent autant de temps à l’éteindre que celui de Fort McMurray, ça promet.

 

JPEG - 177.7 ko
Incendie géant au Canada

 

Si aucun lien horizontal de cause à effet ne vient lier ces trois macro-événements, il s’agit peut-être d’un lien vertical, d’un méta-lien. Sinon c’est le hasard total, et le pouvoir navigue à vue, au milieu des vagues géantes. Le pouvoir l’a perdu. La troisième et dernière possibilité est l’argument oligarchique, qui permet de trouver un semblant de sens dans cette triple conjonction. Les No Border pour dissoudre les frontières de notre pays – et un pays qui n’a plus de frontières n’est plus un pays, dixit Donald Trump –, la terreur « islamiste » pour mettre au pas un pays qui n’est pas assez islamophobe selon l’axe américano-israélien, qui permet en outre à un gouvernement aux ordres de renforcer sa répression sur une population de plus en plus critique (sinon ça ne tiendrait pas), et une réponse sociale réelle, noyée sous la violence, manipulée de tous côtés, qui cherche à se faire entendre pour ne pas perdre les acquis du même nom.

 

La voiture de police incendiée à Paris

 

On l’aura compris, dans ce bordel au cube, si elle n’est pas à l’origine de tout le bordel du monde en général et de la France en particulier, l’oligarchie a tout à gagner. Le gouvernement unique LRPS aussi, puisqu’il s’y trouve conforté (alors qu’un nombre grandissant d’électeurs le rejetait) ; seul le peuple français a tout à perdre. Il y a deux manières de réagir à cette strangulation qui paralyse la pensée et l’action : les manifestations comme signe de révolte, et la contre-information, pour que ceux qui ont perdu toute orientation retrouvent un semblant de lucidité. Tout est fait pour que les antennes des gens soient brouillées. Les chocs successifs qui s’empilent provoquent, on le sait, l’expression est à la mode, un effet de sidération qui aplatit tout jugement. Après une bombe dans un métro, devant les migrants de la Jungle qui menacent l’ordre et la paix (un laboratoire pas innocent pour deux shekels), face aux images des activistes qui mettent à sac les centres-villes « bourgeois » (Rennes et Paris villes-tests), les Français ne pensent plus. Ils sur-réagissent.

 

JPEG - 109.9 ko
Le centre-ville de Rennes voit sa température augmenter

 

Ils en appellent à l’ordre, à la sécurité, à la fin du bordel. C’est là où l’oligarchie nous propose opportunément sa tendance dure, déjà prête en magasin : Valls le répressif, qui rime avec le CRIF, et Macron le libéral, qui détricote au profit des banques et des grandes entreprises les lois sociales, lois qui ont permis à des millions de citoyens de vivre décemment jusque-là. Pas de doute, la France est « under attack », mais pas seulement sous les balles des « islamistes », qui sont là pour faire, c’est le cas de le dire, contre-feu. S’il y a plan, il est bien huilé, et les Français bien piégés. Battu durement, le troupeau rentre en meuglant dans les enclos prévus à cet effet.

 

On fait quoi maintenant ?

Déjà, chercher une vision d’ensemble, et éviter les pièges oligarchiques, avec des chemins de fuite curieusement pré-balisés pour un peuple en panique ; ne pas accuser ceux que le pouvoir profond ou visible nous désigne comme coupables tout trouvés ; comprendre que le chaos permet de faire passer en force toutes les lois antisociales (Khomry) ou antimorales possibles (GPA), et rester droits dans la tempête. Car c’en est une.

Nous vivons bien une révolution, mais une révolution d’un nouveau genre : une révolution fomentée d’en haut ! C’est une révolution oligarchique, et le vice, c’est qu’elle tente de prendre la forme d’une révolution populaire. Le mélange des deux expliquant le bruit (au sens de deux informations ou deux musiques contradictoires), et la difficulté de voir clair à travers la situation actuelle. Il va en falloir, des kilos de lucidité, pour traverser cette obscurité. Il va falloir réinventer le feu.

 

La guerre du feu

Voir aussi :

23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
17
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1469335
    le 19/05/2016 par gelindo
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    " Battu durement, le troupeau rentre en meuglant dans les enclos prévus à cet effet."

    Bon Dieu quelle phrase ! Vos articles deviennent de mieux en mieux. J’éprouve un vrai plaisir à vous lire. Grâce à vous je me suis reconnecté avec la langue française. Ce serait chouette que vous mettiez le nom de l’auteur sous chaque article.


  • #1469374
    le 19/05/2016 par oileb
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Bonjour,
    Dans votre analyse à vision globale de la situation, je dénote beaucoup de " si ".
    Vous avez en outre parfaitement raison et il s’agit, je pense où plutot j’en deduis, d’un formidable et titanesque complot vieux de centaines, voir de milliers d’années fomenté par une catégorie d’humains (?) aussi peu nombreuses que puissantes, pour mettre l’humanité toujours plus en esclavage. Toutes les civilisations que nous connaissons ont fonctionné de cette manière, l’évolution notable que l’on peut constater consiste à la globalisation planétaire de la soumission humaine à cette "oligarchie "qui paraît indéfinissable et hors de portée finalement.
    Il n’y a plus de questions ou de supputations à émettre. Les faits sont là et nous les connaissons tous. Il s’agit maintenant de trouver et de viser les bonnes cibles ...
    C’est triste mais c’est malheureux ...


  • #1469389
    le 19/05/2016 par ursus
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    A propos de l’islamophobie supposée (je pense qu’en réalité, elle n’existe pas vraiment au-delà d’une réaction épidermique par rapport à des cas précis, délinquance, attentat,...) : l’urgence est de désolidariser les français musulmans patriotes (ou simplement respectueux du pays) des "islamo-racailles" et pour cela il faut, contrairement à la mode actuelle, stigmatiser ces derniers...
    Dans le cas contraire, tout le monde sera perdant (musulmans ou pas, de souche ou exogènes, gens de valeur ou malfaisants...) !


  • #1469424
    le 19/05/2016 par Godefroi de Javron
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Jésus à dit il y a 2000 ans qu’à la fin des temps : "Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines, des tremblements de terre (record de tremblements de terre depuis 2015), il y aura des phénomènes terribles (terrorismes entre autres). Tout cela ne sera que le commencement des douleurs."

     

    • #1469699
      le 20/05/2016 par franck
      Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

      Calmez-vous ami, "ce que dit jésus" debout, n’importe qui peut le dire assis ; car il s’agit de l’état permanent du ’monde des hommes’ depuis ses origines. C’est le jour qui verra naître un ’prophète’ qui ne servira pas une névrose skyzoparanoïde qu’il faudra s’étonner, genre :" les nations finiront par s’entendrent ; tout le mode mangera à sa faim, on ne construira plus que selon la réglementation antisismique ; il y aura des ’phénomènes’ plus funs les uns que les autres"...vous me suivez où faut-il vous faire un dessin ?


    • #1469823
      le 20/05/2016 par Godefroi de Javron
      Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

      Je ne sait pas de quoi vous me parlé, je vous parle des prophéties qui s’accomplissent sous nos yeux et de la Parole de Dieu ..le reste pour moi c’est de la boue ! Vous me suivez ?


    • #1470002
      le 20/05/2016 par matador
      Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

      A Franck...schizoparanoide... :)


  • #1469439
    le 19/05/2016 par Pseud
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Il va en falloir, des kilos de lucidité, pour traverser cette obscurité. Il va falloir réinventer le feu.



    Tout est dit. Il devient difficile de lire entre les lignes. Cela se complique. Vivement dimanche !


  • #1469559
    le 20/05/2016 par Plok
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Le propos de cet article suppose qu’il y aurait une maîtrise.
    C’est audacieux. Ou bien, c’est celle du laisser aller du chaos.
    Mais le seul parti qui irait en profiter c’est le FN.
    Alors qu’il a été étrillé par l’ensemble de ses adversaires aux régionales, avec succès.
    Bref, je ne vois pas de cohérence. Quant à l’action de tiers étrangers, elle me parait relative. Je crois plutôt que nous avons une bande de funambules pervers et incompétents aux manettes, motivés par des technocrates autistes (Bercy, Bruxelles), si bien que la somme des deux produit la situation actuelle.
    Alors oui, le FN peut bien passer, à la faveur d’une dégradation avancée.
    Et ce à quoi il faut s’attendre, c’est alors une attaque en règle contre la France depuis l’értranger, sauf Trump triomphe, une autre paire de manches.


  • #1469695
    le 20/05/2016 par nouvelle du ciel
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Qui serait désireux d’être détourné de toutes les routes du monde, à moins qu’il n’en comprenne la réelle futilité ? N’est-il pas nécessaire qu’il commence par là, pour chercher plutôt une autre voie ? Car tant qu’il voit un choix où il n’y en a pas, quel pouvoir de décision peut-il utiliser ? La grande libération de pouvoir doit commencer en apprenant où il peut réellement être utilisé. Or quelle décision a du pouvoir si elle est appliquée à des situations qui n’offrent rien ? Apprendre que le monde peut offrir un seul choix, quelle que soit la forme qu’il prend, c’est commencer à accepter qu’il y a une réelle alternative. Lutter contre cette étape, c’est aller à l’encontre du but que tu as ici. Tu n’es pas venu pour apprendre à trouver une route que le monde ne contient pas. La quête de chemins différents dans le monde, n’est que la quête de différentes formes de vérité. Et cela empêcherait la vérité d’être atteinte. Ne pense pas que le bonheur se puisse jamais trouver en suivant une route qui s’en éloigne. Cela n’a aucun sens, et ce ne peut pas être la bonne voie. A toi qui semble trouver ces mots trop difficiles à apprendre, laisse moi répéter que pour atteindre un but tu dois aller en sa direction et non en t’en éloignant. Et chaque route qui mène dans l’autre sens ne fait pas avancer dans la découverte du but. Si cela est difficile à comprendre, alors ces mots sont impossibles à apprendre. Mais alors seulement. Car autrement, c’est le simple enseignement de l’évidence. Il y a un choix que tu as le pouvoir de faire quand tu as vu les alternatives réelles. Jusqu’à ce que ce point soit atteint, tu n’as pas le choix, et tu ne peux que décider comment tu pourrais faire le meilleur choix pour te tromper toi-même à nouveau. Pardonne-toi ta folie, et oublie tous les voyages insensés et tous les buts sans but. Ils n’ont pas de signification. Tu ne peux pas échapper de ce que tu es. Car Dieu est miséricordieux, et Il n’a pas laissé Son Fils L’abandonner. Sois reconnaissant de ce qu’Il est, car en cela est ton évasion hors de la folie et de la mort. Tu ne peux être trouvé nulle part ailleurs que là où Il est. Il n’y a pas de chemin qui ne mène à Lui.


  • #1469812
    le 20/05/2016 par Marde
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Réinventer le feu "sacré" !


  • #1469989
    le 20/05/2016 par anonyme
    Un jour en France : jeudi 19 mai 2016

    Merci pour cette analyse... qui n’est pas du tout rassurante... et qui ouvre des perspectives tellement peu cadrées que c’en est parfois démotivant... Entre un Dieudo qui nous dit : "N’allez pas voter...", une fausse révolte, et un train qui file à toute allure vers une mondialisation oligarchique, on se sent un peu encerclé et du coup immobilisé.
    Pourquoi, par exemple le parti dont nous avions entendu parler il y a un certain temps (Rec Nat) semble -t-il toujours au point mort ?
    Le travail de réinformation et d’analyse est bien sûr de première importance et je dis un grand Merci à l’ Initiateur Courageux qui ose braver le MainStream avec son crowl titanesque, traçant derrière lui ce sillage où nous sommes de plus en plus nombreux à nous essayer à une petite brasse très convaincue... Malgré tout, comme il est dit ici, c’est la tempête et on boit la tasse de temps en temps, alors construire son petit engin flottant (Rec Nat) ça aiderait à ne pas faire la planche trop longtemps...