Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"

 

La primaire vu de la mer

Pendant que la métropole se passionnait (OK on exagère mais c’est pour la tension dramatique) pour le premier tour de la primaire de gauche, dans les territoires d’Outre-mer, les bureaux de vote étaient aussi vides que le cerveau de Nabilla. Nos concitoyens ultramarins ne s’intéresseraient-ils pas au match historique entre Hamon et Valls, ces deux géants, dont le gagnant a une chance de conduire le pays dans 114 jours (le 7 mai 2017) ?

 

Un petit tour en Martinique :

 

On s’envole jusqu’en Guadeloupe et ses 62 bureaux de vote :

 

Et enfin La Réunion, où il y a plus de monde au marché :

 

Il est vrai que nos compatriotes îliens ont plus l’œil rivé sur leur niveau de vie que sur les pénibles escarmouches de la grande famille socialiste, déchirée depuis 1983, date à laquelle l’encore-socialisme français s’est soumis au libéralisme économique. Une des conséquences de la paupérisation, c’est que les gens maigrissent. Mais c’est une image fausse. En réalité, à quelques exceptions près, moins on a de revenus, plus on mange mal, c’est-à-dire gras et sucré. Le syndrome du tiers-monde, sans faire dans le néocolonialisme méprisant. Grossir, voilà un truc qui ne risque pas d’arriver à nos amies mannequins. Ces jeunes filles, nourries à la feuille de salade, au yaourt et au kleenex (eh oui, ces fibres mettent longtemps à être digérées dans les estomacs humains, c’est donc un coupe-faim) ne pèsent pas lourd sur la balance.

C’est pourquoi Marisol Touraine, il y a un an tout rond, a pondu une loi qui en gros devait leur éviter de frôler le ravensbrückisme. Hélas, un an plus tard, nous voilà en pleine fashion week, qui ouvre aujourd’hui à Paris, et rien n’a changé. Il s’agissait de lutter contre l’anorexie, qui frappe dans ce métier, et contre l’image bidon des filles archi-retouchées qui influe négativement sur les bataillons d’adolescentes qui veulent aussi devenir mannequin, parce que quoi merde c’est trop cool. Bon, les décrets ne sont toujours pas publiés, du coup le monde de la mode s’assoit sur la loi dite « mannequins ».

 

 

Les amateur de (bonne) chair repasseront. C’est pas demain la veille qu’on verra de vraies femmes défiler, comme celles-ci (nous précisons que cet article est à but informationnel et non de rinçage d’œil, merci) :

 

 

Le show-biz ne plaisante pas, et se torche avec la loi. C’est normal, les gens qui y évoluent sont des demi-dieux. Des dieux coupés en deux que le public, qui lui obéit à la Loi, vénère.

Un peu en dessous du monde de la mode, il y a le monde de la politique et de la télé. Cyrille Eldin y est comme un poisson dans l’eau, c’est lui qui poursuit les hommes politiques de ses questions gênantes, mais qui restent dans la correction.

C’est pas lui qui va demander à Valls pourquoi il bosse pour le CRIF et pas pour les Français, par exemple, il y a des limites bien comprises, en télé. Les questions sont plutôt de l’ordre du « poil à gratter », ce qu’on peut lire dans le Canard enchaîné chaque semaine : Machin a dit une vacherie sur Bidule, Trucmuche veut un poste mais Krouki il veut pas pasqu’il est jaloux et qu’il doit des sous à Toutouille, etc., ça reste bon enfant et ça alimente les conversations des francs-macs qui croient entrer dans le secret des dieux.

Eldin a mis une claque au Canard en allant provoquer lui-même les « petites phrases », mais pour ça, il faut du culot et un certain mépris, car même les hommes politiques sont des hommes. Le culot (ou si vous préférez la chutzpah), il l’a, le mépris aussi, surtout pour ses confrères.
La scène est d’une très grande violence, veuillez écarter les enfants (qui matent Ovidie sur France Inter) :

Eldin : « La prochaine fois, c’est un coup de coude, mais violent ! »
Un homme lui demande de « dégager ».
Eldin : : « Quoi dégage ! Me chauffe pas merdeux ! »

 

Voilà, c’était une journée en France, avec de la politique, du média et du show-biz. Que demande le peuple ?

Voir aussi :

22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
43
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
10
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40
15 septembre
Un jour en France : vendredi 15 septembre 2017
La pleurniche de Stéphane Guillon, Ardisson sodomisé, Dupontel à la rue
23
14 septembre
Un jour en France : jeudi 14 septembre 2017
Spécial "santé" avec le Glyphosate, le Lévothyrox et le couple PMA-GPA
19
13 septembre
Un jour en France : mercredi 13 septembre 2017
Macron 1er à Saint-Martin, "journalisme" à Europe 1, poissons des grands fonds
13
12 septembre
Un jour en France : mardi 12 septembre 2017
Philippot avec Campion, on ne vole pas un Sri-Lankais, 1€ Le Monde
27
11 septembre
Un jour en France : lundi 11 septembre 2017
Le 11 Septembre de Causeur, cheminots remboursez !, Griveaux le fainéant
10
8 septembre
Un jour en France : vendredi 8 septembre 2017
Plenel contre la Corée du Nord, Ménard contre Philippot, Sotto satisfaction
11
7 septembre
Un jour en France : jeudi 7 septembre 2017
Naturel, politique ou médiatique, le climat se barre en couille
6
6 septembre
Un jour en France : mercredi 6 septembre 2017
Aubry flingue Macron, pénurie de beurre, drones français armés
9
5 septembre
Un jour en France : mardi 5 septembre 2017
Goncourt communautaire, Marcel Campion résiste, Chronopost le dimanche
15
4 septembre
Un jour en France : lundi 4 septembre 2017
Plaidoyer pour Ruquier, Macron contre Philippot, le FN contre Montel
37
30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24

La primaire anti-Valls, le jeûne intelligent, et la société du spectacle,
sont à lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1649474

    Je me demande quel monde est le plus pourri jusqu’au trognon : la mode ou le journalisme ? En regardant les vidéos ci-dessus (mention spéciale à l’AFP et son sectarisme...), il me paraît difficile de trancher...


  • #1649480

    Alors dans nos territoires ultramarins de gauche il y a eu pour voter 2 pelés et 3 tondus alors qu’en métropole, entre disons 18 heures et la fermeture, des milliers de cons se seraient déplacés ? Étonnant.
    Autrement, l’autre avec son coup de coude violent, m’a fait rire. J’ai fait le lien avec Faurisson et la lucarne. Ça gaze, c’est marrant...


  • #1649490
    le 23/01/2017 par PsTrouDuc
    Un jour en France : lundi 23 janvier 217

    Alors le taux de participation en territoires ultramarins était trop faible parce qu’il faisait trop beau alors que chez nous c’est parce qu’il faisait trop froid ! C’est gauche comme analyse !


  • #1649655
    le 24/01/2017 par mik ezdanitoff
    Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

    "Les rondes", qui sont mannequins, n’ont en général pas grand-chose en commun avec celles du quotidien. Juste des bonnes paires de loches. Ajoutons que depuis le phénomène Kardashian, les "gros culs" sont omniprésents dans la rue, avec toute l’exhibition vulgaire qui va avec. Pour finir, toutes les "rondes", même quand elles sont "fières de l’être" (paraît-il), rêvent en secret de perdre, qu’on arrête de nous prendre pour des cons...

     

    • #1650068
      le 24/01/2017 par jacques
      Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

      100% d’accord souvenez vous ou regardez sur le net les ancienne émissions avec Sonia Dubois qui revendiquait "la gloires des rondeurs (elle n’était pas ronde mais Obése et une fois qu’elle avait perdu des dizaines de kilos , oui oui des dizaines " elle pérorait en disant "il ne faut pas se laisser allez ,perdez vos kilos en trop


  • #1649694
    le 24/01/2017 par Raoul C
    Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

    Il y a pire :
    « En #Guyane : Valls, 175 voix (54 %) ; Hamon 76 voix (23%) ; Montebourg 34 voix (10,6%). Participation très faible 0,3 % des inscrits. »


  • #1649713

    C’est con , quand on ne veut pas dire la vérité ,ce qu’ils peuvent inventer comme prétextes .Quand on est honnête, on dirait ", tout le monde s’en tape", mais pour faire chic ,on dit qu’il fait trop beau d’un côté et de l’autre un engouement incroyable ,à croire que sur le continent, ils sont très niais ,en se jetant sur les urnes .Mais non Mme la Marquise ,le continent est le roi du bourrage ,et çà cela demande du savoir-faire et du doigté ,de toute façon cela fait 40 ans qu’on les embrouille ,et apparemment ça marche encore.
    Pour ce qui est du journalisme ,pour peu qu’il en reste ,autrement dit plus rien ,E&R à de beaux jours devant lui ,quand on voit les reportages ,interviews,conférences ,et j’en passe et des meilleurs sans oublier la qualité des infos ,on se dit, le journaleux menstrue est rendu bien bas ,comme dans le domaine politique et du showbiz .


  • #1649916
    le 24/01/2017 par ReunionnaisPatriote
    Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

    Les quelques lignes sur les conditions de vie des ultra-marins sont (comme toujours) très pertinentes.Les pauvres ne maigrissent pas (sauf quand la pauvreté est couplée avec de l’alcoolisme), bien au contraire ! Pour preuve, la Réunion, où le niveau de vie est bien inférieur à la métropole, possède un taux d’obésité supérieur à celui des États-Unis. Les causes sont multiples : Implantation des enseignes de fast-food (Bien qu’un menu y soit deux fois plus cher qu’en métropole, ces enseignes ne desemplissent pas), nourriture trop sucrée (Un coca light a la reunion equivaut a un coca normal en métropole au niveau de la teneur en sucre) ! Bah oui, il faut bien le reffourguer a quelqu’un tout ce sucre de canne que nos chers agriculteurs locaux bourrés de subventions Européennes produisent ! Et tant pis si le taux de diabète de la population explose ! Sur le plan social c’est 150 000 bénéficiaires du RSA et un taux de chômage de 33% sur une population de 800 000 habitants ! Ajoutez a cela des politiques incompétents et copains avec tous les industriels locaux qui se gavent de leur statut de monopole (Insulalrité oblige...) ! Comme le résume bien l’article, le tiers-mondisme sans le colonialisme.


  • #1650183
    le 24/01/2017 par Ifuckcharlie
    Un jour en France : lundi 23 janvier 2017

    Si j’ ai bien compris la dame expliquant pourquoi ils prennent des gamines sans forme je leur suggère " des cintres " , ça coute moins cher et ça évitera de déglinguer les gamines mais ça risque de mettre Karl en " fuhrer "