Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 13 juin 2017

Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu

 

 

Il y aurait tellement à dire sur le massacre programmé de la culture française à travers l’école et les musées qu’on va retenir nos chevaux de colère et se concentrer sur le musée de l’Homme.

 

Le musée de l’Homme était, avant sa transformation profonde, un musée à l’ancienne, qui sentait la poussière et le temps. On y découvrait des pièces préhistoriques, celles qui ont permis à nos ancêtres les australopithèques et autres néandertaliens ou cro-magnons de survivre, d’évoluer, jusqu’à nous, jusqu’au Français de 2017, forme parfaite et définitive de l’Évolution.

Un jour, en mars 2009, nos sommités politiques ont décidé de foutre ce musée par terre, et d’en faire un musée non pas du passé, mais du futur. Sept ans de travaux et 96 millions d’euros plus tard, le musée, qui était il est vrai en perte de vitesse, rouvre au public. Nous sommes en octobre 2015 et les privilégiés découvrent le lifting.
Résultat : une merde sans nom. Une espèce de « récit » à la con truffé de petits pupitres vidéo merdiques, qui fonctionnent mal, et totalement dénués d’intérêt. Des salles entières vides, du vent, du volume, un gigantesque gag pas drôle du tout. On en sort honteux, honteux de s’être fait avoir, même les mômes, déportés là par milliers, se font chier comme des rats morts. Tout est oubliable. Dire que 150 chercheurs ont travaillé à cette réfection, qui au final pue le tourisme européiste de bas étage. Même dans les anciennes Halles pourraves de Paris on apprenait plus de choses sur l’Homme : on y découvrait le voleur dans son élément, les tribus de zoulettes, les bobos en chasse, les dealers organisés, les folles de conso, de la sociologie urbaine in vivo, quoi.

Au musée de l’Homme, on se prend en pleine gueule la matérialisation de la novlangue bien-pensante contemporaine, cette insulte à l’intelligence. Il ne reste plus rien des pièces d’antan, même plus une bestiole intéressante, genre un gros mammouth, deux ou trois squelettes. L’escroquerie de la culture ludique à la portée de tous. L’irruption de la nullité de l’art contemporain dans la connaissance historique.

 

 

En face, le musée des Confluences à Lyon fait le plein (un million de visiteurs par an, contre la moitié pour le musée de l’Homme), parce qu’il est bien agencé, équilibré et intéressant. Il y a un squelette de mosasaure au plafond, des scènes de ouf avec des nabots préhisto et un méchant gros mammouth. Les enfants en raffolent. Bravo aux conservateurs.

 

« Le musée de l’Homme s’engage dans une démarche citoyenne... »

Pour confirmer cette impression nauséabonde, la grande expo du moment au MDH, c’est sur... le racisme et les préjugés ! Bientôt, on sent qu’on va se taper un gros machin sur les transgenres, avec opération de changement de sexe sur écran géant projetée aux enfants des écoles. Ne rigolez pas, dans ce monde aux valeurs inversées, tout est malheureusement possible. Pourtant, malgré la propagande lourdingue, le journal Causeur a trouvé l’expo intéressante. C’est peut-être parce qu’on y évoque la racialisation de la société française, dans la droite ligne de SOS Racisme : « La France semble désormais bien engagée dans un processus de séparation ethnique et raciale, qui sert de substitut à la conscience de classe d’autrefois » [1]. »

 

« Nous et les autres. Des préjugés au racisme » : le titre de la première exposition temporaire du musée de l’Homme depuis sa réouverture en 2015 pouvait laisser craindre un engluement dans le politiquement correct. En réalité, les organisateurs se sont plutôt bien tirés de cet exercice de haute voltige. Pas de bien-pensance ni de moraline, sinon à travers quelques constats issus des études de l’Ined, démentis par l’expérience sensible de la plupart d’entre nous, une malheureuse intervention filmée de Rokhaya Diallo et une définition de l’« islamophobie », qui a failli coûter une syncope à Élisabeth Lévy. Des erreurs de parcours généreusement compensées par une nouvelle inattendue : la tolérance augmente en France et les actes racistes sont en baisse en 2016, d’après le sondage annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme.

Comme s’il fallait absolument croire que la France, ce pays décrété raciste par on ne sait qui (bon en fait on sait très bien), faisait des progrès grâce au politiquement correct et aux lois qui condamnent les opinions soi-disant racistes… Et s’il y a une ethnicisation des rapports sociaux en France, c’est bien qu’une certaine classe dirigeante y a eu intérêt et pour ça l’a créée et entretenue (SOS Racisme de Julien Dray soutenu à l’époque par Alain Finkielkraut, partenaire idéologique d’Élisabeth Lévy). Sinon on n’en serait pas là. Toujours cette trahison des élites…

À propos d’élites, on va rigoler un bon coup avec Fabienne Colboc, qui est devenue une star en un passage télé. On disait hier que Macron avait été élu par des indécis et des dépolitisés, entre autres flippés du (pseudo)fascisme. Avec Fabienne, on a une synthèse de cette théorie :

 

 

On rappelle que Fab, coach d’entreprise dans le civil, est en course pour le poste de député dans la 4e d’Indre-et-Loire, où elle a mis une branlée au 1er tour à Hervé Novelli (LR) : 34 contre 17% ! Tout est dit, n’est-ce pas. Merveilleux exemple de la sous-politisation des troupes de l’employé de Banque (Macron), de cette fausse irruption de la société civile dans le politique, qui reste la chasse gardée, au fond, bien au fond, du pouvoir profond.

 

 

Là on a juste une décapitation (il est vrai jouissive) des tronches qui ont écœuré les Français pendant des décennies… et qui les ont écœurés lors du 1er tour des législatives (50% d’abstention). Un coup de maître pour écarter gêneurs et fouineurs ! Heureusement, il reste des emmerdeurs en France pour jeter quelques poignées de sable dans les ingénieries les plus subtiles.

Fabienne a le mérite d’aller au charbon sans pioche. La croyante chargée à la foi macronique monte au front avec un fusil en bois, et en face, les nids de mitrailleuses l’attendent en rigolant. Mais il y a mieux, dans cette période de grand délire national, de fièvre politico-afteuse : le melon de Michel Onfray, le nouveau Soljenitsyne. Pas moins.

 

 

Les propos « melon » du Dieu Onfray commencent à 10’12 parce qu’avant c’est l’analyse que tout le monde a faite 50 fois sur la légitimité de la victoire attendue des macronistes :

 

L’homme qui peut avec de simples mots ébranler le Système, et qui fait en même temps la une du Point ou de L’Express 150 fois par an. Si Onfray était dangereux, croyez bien qu’on ne le verrait plus à la télé.
De faire des télés ne l’a pas empêché de créer sa propre télé, malheureusement payante. Ce qui est un peu ballot car les pauvres n’ont de la sorte pas accès à son Savoir Immense. L’université du peuple, c’est pas ça, c’est E&R ! Après, chez Kontre Kulture, on peut acheter des livres, avec des points de vue différents sur le monde, pas que les ouvrages du Dieu Onfray. On exagère, bien sûr, Onfray a souvent eu des mots justes sur le Système, mais on le soupçonne, nous qui sommes des parias absolus dévorés de jalousie, de toujours bien calculer son positionnement, afin de ne pas perdre son pied dans le Système. La satisfaction de la promo de masse via les médias dominants, plus la réputation de dissident.
Soit la dissidence sans risque.
Que demande le peuple ?

Voir aussi :

27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
19
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
16
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
24 mai
Un jour en France : mercredi 24 mai 2017
Godard par Hazanavicius, Rodin par Doillon, le fils Garrel et la fille Higelin
25
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20

Notes

[1] Citation de l’antrhopologue Jean-Loup Amselle tirée du catalogie de l’exposition.

La Science sans la propagande, le sens du vote Macron, et la vraie dissidence,
remettez les valeurs en place avec sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1745233
    Le 14 juin à 11:44 par Pamfli
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Fabienne Colboc la Team Ambiance à elle seule.

     

    Répondre à ce message

  • #1745255
    Le 14 juin à 12:38 par Patriote syndiqué
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Ils sont gentils les journalistes avec Fab. Imaginons un candidat non macronien avec un tel niveau d’incompétence... il aurait été dépecé froidement, méthodiquement.

     

    Répondre à ce message

  • #1745336
    Le 14 juin à 14:50 par Ifuckcharlie
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    On f’rait comment sans Michel pour mesurer la perte de la pensée ?

     

    Répondre à ce message

  • #1745343
    Le 14 juin à 14:58 par Ifuckcharlie
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Fabienne Colboc c’ est la France de demain ?

     

    Répondre à ce message

  • #1745354
    Le 14 juin à 15:15 par mouton mécréan
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Au moins fabienne comprend qu’on lui pose une question ! C’’est un très bon début !

     

    Répondre à ce message

  • #1745362
    Le 14 juin à 15:33 par Trabando26
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Je trouve que Mme. Colboc ferait bon ménage avec l’Imam du Crif Chalghoumi. Je vais de ce coup me mettre au désaprentissage du Français, ça peut payer on sait jamais.
    La Honte !

     

    Répondre à ce message

    • #1745478
      Le 14 juin à 19:26 par EnCharme
      Un jour en France : mardi 13 juin 2017

      Oui, c’est vrai, mais il faut tenir compte du contexte, de l’émotion... Comme quand l’autre gnome a dit "la justice à nous va passer" (A moins qu’il n’ait voulu dire "La justice à genoux va passer"), Elle est conne cette Dame et les vidéos ultérieures à celle-ci ne font que le confirmer. En même temps par rapport à Bayrou et autres Valls, le baratin en moins, elle a le profil.

       
  • #1745527
    Le 14 juin à 21:15 par VORONINE
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Vous avez aim" Fabienne...vous allez adorer ANISSA KHEDHER, candidate " EN MARCHE " également dans la circo de BRON( 69), ou elle fait 32% ...On la trouve sur YOUTUBE. Anissa , meme quand on ne l’interroge pas , elle patine dans la semoule et peine à relire la déclaration qu’on lui a écrite !
    Ces "élections " tournent vraiment au scandale !

     

    Répondre à ce message

  • #1745573
    Le 14 juin à 22:26 par MC
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Devant 5 cameras et cette équipe de vampires, je ne ferais pas mieux que Mme Colboc. Elle a juste une trouille énorme, elle oublie tout. Un peu d’empathie ! Et je suis certain que c’est la plus vertueuse du plateau.

     

    Répondre à ce message

    • #1745575
      Le 14 juin à 22:32 par Philippot, vite !
      Un jour en France : mardi 13 juin 2017

      Devant des journalistes acquis à Macron, complaisants et ultra-bienveillants avec les candidats d’En Marche, tu veux dire...
      Françoise Colboc se présente pour valider au Parlement la politique de destruction de la France du poulain de la Banque Rothschild et tu voudrais qu’on ait de l’empathie pour elle ?

       
  • #1745871
    Le 15 juin à 12:23 par Rémi O. Lobry
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    Il vont nous remplir l’assemblée de Fabienne qui vont faire passer tout plein de lois rigolotes.

    L’incompétence au pouvoir !

    J’aime bien l’air médusé des mecs qui écoutent poliment ce qu’elle n’arrive pas à dire.

    Guess what ?

    J’en ai trouvé une encore plus gratinée ! Attention ! Elle pique les yeux celle- là !

    https://youtu.be/F8iXtWtsSaQ

     

    Répondre à ce message

  • #1746982
    Le 16 juin à 16:17 par xmut001
    Un jour en France : mardi 13 juin 2017

    En arrière-plan, j’adore la chanson de Candy.
    PTDR !!
    Excellent !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents