Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 25 avril 2017

Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo

J – 12 ! Après avoir bien explosé la gauche, voici que ces élections spéciales « truande oligarchique » explosent la droite. Mais elle était déjà un peu explosée avant, pour être honnêtes. Obligés de se positionner par rapport à la ligne de fracture mondialistes/patriotes, élite/peuple ou haut/bas, tout dépend de votre niveau de culture politique, les représentants des droites françaises montrent leur vrai visage. Il en est peu qui osent s’opposer au candidat de la clique mondialiste en France, le jeune Mac40 [1].

 

 

Parachuté de A à Z dans cette campagne, qu’il remporte au premier tour grâce à toutes les tricheries imaginables. Mais c’est comme ça : les clubs de foot européens qui se faisaient entuber par les Italiens dans les années 90 n’avaient que leurs yeux pour pleurer. Les arbitres étaient arrosés, les penalties généreusement distribués, les cartons rouges rares (pour les défenseurs italiens), c’est la loi du plus fort qui s’impose, point barre. C’est pour cela que Barcelone peut truander le PSG en Ligue des Champions, mais aussi que le PSG est protégé en Ligue 1. En politique, c’est pareil : le candidat du Système a le système médiatico-politique avec lui, logique.

Cependant, la recomposition de la droite ne se fait pas sans poignardages. Dans un petit article très dense, Valeurs actuelles dresse le portrait d’une droite décomposée :

Et voilà maintenant la droite Hara-Kiri. Celle qui dès 20h01 hier soir appelait à voter pour Emmanuel Macron tout d’un coup porté en « sauveur du système » alors qu’une semaine plus tôt il s’appelait encore « Emmanuel Hollande » pour tous les ténors de la droite. Et qui de surcroit appelait à faire barrage contre le Front National, comme si la République était en danger, comme si la peste brune était de retour et comme si la France allait basculer dans l’enfer et la damnation.

Effectivement, quand on lit ce qui suit, on peut se demander ce qu’il se passe dans leur tête. Panique dans les états-majors, perte de contact avec la base, soumission absolue au Système, trahison du peuple de droite ?

Mais faut-il avoir bien peu d’intelligence politique pour appeler à voter Emmanuel Macron tout en s’attelant à la préparation des législatives de manière à obtenir une majorité parlementaire contre le leader d’En Marche ! Quelle crédibilité vont avoir Messieurs Baroin, Estrosi, Woerth ou Madame Kosciusko-Morizet et consorts, pour appeler les électeurs de droite, dans leur circonscriptions respectives, à se rallier à leur panache un peu déplumé, alors qu’ils auront qualifié Emmanuel Macron de « sauveur de la Nation ».

Il en est un, malgré tout, qui n’appelle pas à voter Macron. Ce gars-là, c’est Fenech. Oui, le Fenech atlanto-sioniste, le lieutenant de Sarko qui voulait la peau de Fillon – et qui l’a obtenue –, celui aussi qui a refermé la boite de tous les secrets sur le terrible attentat du 15 novembre 2015... Fenech, le député LR du Rhône, qui va souvent chercher ses ordres en Israël, eh bien lui, il n’appelle peut-être pas à voter FN, mais il prévient avec lucidité ses collègues du risque qu’ils prennent :

 

 

La finale Macron/Marine a déstabilisé pas mal de gens, et pas seulement dans le landerneau politique. Chez les intellos, certains se sentent ragaillardis, d’autres flippent grave. C’est dans la zone grise entre les penseurs indépendants et les anti-système qu’on a pêché deux poissons et leurs réactions. D’abord, Michel Onfray. C’est Le Figaro qui ouvre ses colonnes au père de l’Université populaire, 15 ans d’âge (comme les gros scores du FN aux présidentielles). Michel attaque fort :

« Qu’est-ce qui explique cette étrange perversion qui consiste à nourrir le monstre qu’on prétend combattre ? »

Suit une longue série de remerciements ironiques à ceux qui ont fait le FN depuis 1981, que ce soit par leur calcul cynique ou leur ignorance des besoins du peuple : Mitterrand (le virage libéral de 1983), le PS, Mélenchon (Maastricht), le PCF, Serge July (le Libé du « oui » à Maastricht), Laurent Joffrin (le Libé de Rothschild), Terra Nova (le think tank libéral rose), Yves Montand (la gauche caviar), la gauche bobo LGBT anti-prolo, la droite cassoulet, BHL et les va-t-en guerre, l’Américain Kouchner, Pierre Bergé (GPA), Manuel Valls... Tiens, à propos de Valls, Onfray oublie de citer le CRIF et la LICRA.

 

JPEG - 437 ko
Michel est bipolaire : il est de gauche (à gauche) et de droite (à droite)

 

Ce que Michel reproche au Système, c’est d’avoir fabriqué Le Pen et sa fille pour se reproduire automatiquement avec un repoussoir de second tour. Un argument qui passe l’éponge sur le vrai ras-le-bol populaire et sur la nouvelle conscience politique des perdants du mondialisme. Heureusement, Onfray, cet ex-gauchiste, termine par une pointe anti-oligarchique assez piquante :

« Mais tout cela [le bruit de la campagne-spectacle] est une fable. L’essentiel est ailleurs. Le Capital met en scène ces diversions qui lui permettent de rester dans l’ombre et d’oeuvrer à sa tâche tranquillement. Le lundi, c’est jour de reprise ; et rien n’a changé. »

La gauche, elle, ramasse ses morts. Luc Rouban, prof à Sciences Po (les journalistes du Monde, issus généralement de cette école de cadres du régime, quand ils ont besoin d’une expertise, interrogent généralement des sciences-potards) annonce la couleur :

« Il faut tout d’abord souligner le poids désormais écrasant du populisme et du souverainisme. Parmi les quatre candidats principaux qui se sont détachés lors de la semaine précédant l’élection, deux, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, sont ouvertement populistes »

JPEG - 47 ko
La pensée à Sciences Po

 

Luc avance qu’un tiers (36%) des électeurs de Macron sont des indécis qui n’adhèrent même pas aux thèses de leur champion : « Emmanuel Macron a été le porteur le plus visible de ce vote désabusé ».
Mais nous, qui avons développé une intelligence de survie dans le genre parano-lucide, on se demande si, sachant cette masse mouvante d’électeurs, les grands calculateurs du Système n’ont justement pas préparé un candidat suffisamment évasif pour qu’on vote pour lui en étant indécis !

Le candidat de l’indécision, au programme flou et aux phrases faibles... le candidat du compromis total... Et bingo ! Cependant, n’oublions pas que derrière Mac40 se prépare une armée de tueurs de coûts et du travail. Alors méfiance. L’indécision n’est que de façade pour attraper un maximum de mouches crédules.

 

 

Et des mouches crédules, il n’y en a pas que chez les électeurs pas assez politisés pour piger les arnaques oligarchiques. Chez les profs d’histoire-géographie – cette matière noble qui a été hachée menue par Najat et ses maîtres penseurs de l’Éducation nationale trotskiste – on a la hantise non pas du FN, mais de Vichy et compagnie. Écoutez cette bande de branques sur un blog Mediapart :

« Nous y sommes, dans le scénario sordide que nous redoutions tant de voir se reproduire, le Front national au second tour de l’élection présidentielle. Voici le communiqué du collectif Aggiornamento-histoire-géographie. »

Scénario « sordide »... sordide comme le peuple ? Cet énième collectif de gauche post-68tarde tente de nous faire croire que le FN est anti-peuple et même anti-pauvres. Mais alors, qui sont les 7,7 millions de Français qui ont voté FN ? De riches nazis antisémites assoiffés de sang qui veulent gazer les profs de gauche dans les futurs camps de la mort que le FN construit en secret autour de ses 11 villes ? Ces donneurs de leçons oublient de quel côté sont les riches...

Le degré d’abrutissement de ces « intellectuels » autoproclamés dépasse l’entendement. Mais au milieu de cet étalage de bibelots BHLiens, il y a la peur, la peur insinuée par 50 ans d’intoxications, cette peur qui a transformé une partie des Français en anti-Français et en défenseurs d’un Système – bien fasciste pour le coup – qui les condamne à une pauvreté matérielle et spirituelle.
Regardez ces dominés (sous) payés à gaver nos enfants de propagande oligarchique défendre les « valeurs universelles » qui sont, on le rappelle, celles qui permettent aux États-Unis de bombarder qui ils veulent depuis 70 ans, et aux Israéliens de voler sa terre à tout un peuple martyrisé. Les valeurs de gauche sont une arnaque, qui ont permis à toute la partie crédule de la population de croire aux mensonges oligarchiques, parce que c’était plus confortable.
Le confort, voilà l’ennemi !

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24

Notes

[1] Clin dœil lourd au CAC40.

La vraie droite populaire, la responsabilité des intellos
et l’intoxication éducative,
tout s’explique sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1710772
    le 25/04/2017 par effai
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Le confort c’est ce qui empêche les gens de prendre des risques sauf que maintenant les risques que prennent les courageux ne sont plus payant et c’est là où le système a réussi à nous dominer matériellement et spirituellement !

     

    • #1711025
      le 26/04/2017 par réGénération
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      "ne sont plus payant" car les courageux se font rares... et ils ne seront peut-être pas assez nombreux pour voter Marine, à moins que les insoumis le soient vraiment, mais il est vrai que le confort ou paresse intellectuelle a gagné beaucoup de terrain : pas besoin de réfléchir devant Hanouna et les autres, ni devant un jeu vidéo, ajouté aux carences vitaminiques (bouffe industrielle, mcdo...) et à un travail automatisé par l’écran...


  • #1710819
    le 26/04/2017 par Souch39
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Finalement je pense que ce n’est pas une mauvaise chose que MLP ne soit arrivée que 2ème : 2ème, donc pas en tête (avec l’image d’une tête de gondole), donc pas spécialement plus "affichable" que d’habitude (1ère, Libé par exemple, aurait fait une Une bien anxiogène qui aurait sans doute battre le pavé dès jeudi), elle n’est donc pas plus diabolisable que d’habitude (d’autant plus que tout le monde la savait au second tour depuis les mois de sondages).
    Alors le fameux Front Républicain n’est pas si spontanément en ordre de marche, on met plus de temps à le former, on affiche plus de réticences, et même les électeurs anti-LP (les viscéraux, j’en connais, j’en devine) ne vont pas forcément croire au risque fasciste comme il y a 15 ans (a fortiori avec une femme blonde bientôt quinquagénaire versus un homme borgne de 74 ans).

    Je dis ça parce qu’en regardant et écoutant les "débats" entre lieutenants des deux qualifiés, et notamment Jean-Lin Lacapelle (qui a un nom qui pourrait être celui d’un héros de l’Histoire de France), j’ai bien l’impression que les Macronistes sont un peu bloqués : leurs reductio ad hitlerum, leurs caricatures face aux arguments rodés des Frontistes me paraissent faire "pffff", partir en volutes, volutes même plus forcément rattrapées par le journaliste...
    Aussi peut-être parce que surtout le bilan Hollande que le Front leur renvoie aux oreilles les perturbe : que dire, à part justement balbutier que le Front exclue, a la Haine de l’Autre, a des racines Jean-mariste, etc.

    Je garde espoir ce soir. Il faut espérer. Et écouter les débats des Philippot, Bardella et Lacapelle (le meilleur communicant selon moi ; le plus frais sans doute, le plus dynamique, le moins névrosé sans doute, le plus viril peut-être (le plus "management" en somme).
    Regarder le sourire de MLP à Rungis encore ce matin, la joie (joie toute lepéniste d’ailleurs, et toute Française sans doute, et toute catholique selon le catéchisme, soit dit en passant).
    Écouter son "Macron, c’est la France soumise" aussi, que les Mélenchonistes vont sans doute entendre et apprécier le bon mot.

    Et Jean-Marie, 89 ans, toujours là et toujours aussi lucide, limpide et joyeux : ses quelques entretiens depuis 24-48h sont de haut niveau.

    12 jours, croyons-y. Impossible n’est pas français, paraît-il. Et si la France est la fille aînée de l’Église, un miracle n’est pas exclu.

     

    • #1711115
      le 26/04/2017 par JEAN MARIE
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      Jean Lin Lacapelle, ancien vendeur chez Loréal devra apprendre à ne pas avaler la fin de ses phrases pour se rendre audible. Homme charmant par ailleurs avec de l’entregent.


    • #1711189
      le 26/04/2017 par Fabien
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      Croyons-y !
      Marine était donnée 1ère au 1er tour, elle fut 2éme...Macron est pronostiqué 1er au 2ème tour, il sera 2ème.
      Et si la France est la fille aînée de l’Église, un miracle n’est pas exclu.
      Ainsi les derniers seront les premiers..


    • #1711263
      le 26/04/2017 par Souch39
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      Effectivement JEAN MARIE, ses fins en "bien évidemment" me subjuguent ! Cela doit venir de sa formation chez LOREAL oui.


  • #1710831
    le 26/04/2017 par Souch39
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Comme au cyclisme, le duel au sprint de fin d’étape peut voir le deuxième, en embuscade, coiffer au poteau le sprinteur de tête... D’autant plus si le 1er a déjà lâché le guidon pour lever les bras avant la ligne (ça s’est déjà vu...).


  • #1710839
    le 26/04/2017 par Souch39
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    PS : en écoutant le reportage de VL chez les militants Macron, en effet l’indécision est aux portes du pouvoir ! Jeunesse névrosée, adolescence prolongée, indécision, mal-être, jeunisme, anti-lepénisme...suiveurs de Macron, prototype de la nouvelle génération aux dents longues, le nouveau loup de la finance, de la génération connectée, numérique et uberisée. Pauvre monde.
    « Le monde est détruit. Il s’agit de le versifier. »
    Ph.Muray, 4ème de couverture de ses poèmes Minimum Respect (Belles Lettres)

     

    • #1710988
      le 26/04/2017 par Geof’
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      bon-jouir, bonsoir,

      t’es un bon, toi...des commentaires subtils et surtout utiles !!!

      Marine doit cogner l’Allemagne, c’est ce pays qui doit devenir la cible du front patriote.

      chon-chon est un orgueilleux blessé : il envoie tout à vau l’eau puisqu’il est mis à la retraite. Un loueur de pédalos...

      Le peuple de gauche est néanmoins le faiseur de roy, il faut dés-inhiber son vote en faveur de Marine. Pour ce faire, elle doit parler d’un plan d’investissement pour l’Afrique, seule compensation (logique et humaniste) au blocage aux frontières des immigrés économiques (cfr Cheminade).

      Si les gens étaient intelligents, honnêtes et courageux, on n’en serait pas là....(cfr théorème d’Einstein à propos des allemands pendant la guerre : honnêtes, intelligents et nazis).

      Geoffrey, neo-communiste wallon


    • #1710991
      le 26/04/2017 par taz le dingo
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      j’avais de sérieux doute concernant la théorie des chemtrails, mais en écoutant le reportage aussi , je me suis dit Waouh ! ils doivent balancer du lourd à bord de leurs avions !


  • #1710858

    Bravo pour l’article même si vous ne m’avez pas convaincu car je le savais déjà.
    Maintenant la question, c’est on fait quoi, quand et comment ?
    Chacun sa gueule et c’est reparti pour un tour ?
    Faudrait quand même penser un peu à l’avenir de nos enfants sinon on est vraiment devenu un pays de cons.
    Paix à tous, et qui vivra verra.


  • #1710890
    le 26/04/2017 par vincesampras
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    En visionnant la vidéo des fans de Macron, on peut se remémorer la phrase du regretté Emmanuel Ratier : "Le centre : des gens sans conviction, ni idée." C’est incroyable de voir cette masse de zombies qui n’ont aucune culture politique : des vrais cerveaux lyophilisés.


  • #1710941
    le 26/04/2017 par bernard marie
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    dans le reportage de notre excellent Vincent Lapierre à 3’30, fabius apparaît bien déguisé !


  • #1710948
    le 26/04/2017 par shan èè
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Comme l’expression depuis le 13ième siècle existe et dit : "qui veut tuer son chien l’accuse de la rage"


  • #1710954
    le 26/04/2017 par awrassi
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Depuis Nuremberg, la France est sous l’emprise des sionistes. De Gaulle a lutté mais il n’est plus là ... Comment voulez-vous que les Français - même lobotomisés ! - oublient la "mémoire" ?!!!

     

    • #1711491
      le 26/04/2017 par ursus
      Un jour en France : mardi 25 avril 2017

      @awrassi
      En fait, cela remonte à l’affaire Dreyfuss.
      Je te conseille de lire "Scènes et doctrines du nationalisme" de Maurice Barrès (disponible chez KK) dans lequel une bonne analyse de l’affaire Dreyfuss est dressée et, déjà, la division de la France en deux !


  • #1710981
    le 26/04/2017 par paskl
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Très juste que l’électorat de Macron est probablement le moins informé de la politique et de ses enjeux. C’est bien la peur qui dirigent ces gens et leurs champions d’antan qui ont fait œuvre de ralliement les y encouragent. Ils s’y mettent presque tous.
    Ceux qui "pensent" au moins un peu ont voté Mélenchon, Le Pen, Dupont-Aignan, Asselineau mais aussi Fillon d’une autre façon, rarement Hamon (eux plutôt par fidélité).
    Ils représentent un nombre de voix non négligeable ceux qui sont souverainistes et pas pour autant fascistes et racistes contrairement à ce qu’on nous fait croire depuis tellement longtemps, une époque "que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître".
    Alors si ces personnes-là se mobilisent, un coup de semonce sera tiré qui avertira ceux qui nous gouvernent mais aussi le peuple français et tous les autres.


  • #1711064
    le 26/04/2017 par Roger
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Onfray qui confond Asselineau et Cheminade !! Ca prouve que ce pseudo philosophe pédant ne s’est pas vraiment intéressé aux petits candidats et ne sais même pas de quoi ils parlent !
    Non seulement il ne parle bien entendu pas du crif mais il trouve moyen de critiquer Melenchon a propos d’Ahmaninejab en resservant le couplet "Il voulait rayer Israel de la carte"
    Il me sort pas les trous de nez ce mec, même si il dit quelques vérités.


  • #1711099
    le 26/04/2017 par paramesh
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Ce que Michel reproche au Système, c’est d’avoir fabriqué Le Pen et sa fille pour se reproduire automatiquement avec un repoussoir de second tour. Un argument qui passe l’éponge sur le vrai ras-le-bol populaire et sur la nouvelle conscience politique des perdants du mondialisme.




    la première partie est vraie, mais la deuxième est fausse, on peut reprocher beaucoup de choses à Onfray (qui tournent toutes autour d’un matérialisme progressiste libertaire) mais c’est un véritable populiste, il adhère totalement à la pertinence du vote populaire sur le FN, il le voit comme un cri au secours salutaire car c’est une prise de conscience mais non comme une solution qui aurait de l’avenir . pour lui le FN est un parti politique comme les autres et il n’a aucune intention de casser le moule, donc il est un fruit du système et ce n’est donc pas la bonne solution (et qui peut prétendre le contraire tant qu’on n’aura pas vu le FN au pied du mur)

    Croire ou ne pas croire en la capacité (volonté) du FN à changer les choses ,c’est cela le sujet, il n’y croit pas donc il ne vote pas.
    c’est une opinion, et elle a des arguments recevables : on peut ne pas être d’accord, mais Onfray n’est pas stupide, il a juste encore un peu de chemin à faire sur certains sujets, mais pas sur celui là.
    https://www.youtube.com/watch?v=ifc...

    Désolé mais la "nouvelle conscience politique des perdants du mondialisme" ne peut se résumer à voter FN.
    le FN est d’autant plus un pis aller qu’il ne voit que l’aspect politique des choses en raisonnant sur des concepts plus que douteux : république, laïcité, croissance économique etc.. sans en critiquer au préalable le contenu idéologique. (capitalisme privé ou capitalisme d’état, cela reste du capitalisme)


  • #1711499
    le 26/04/2017 par ursus
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    J’ai convaincu deux électeurs de Mélanchon de voter MLP au second tour et mon principal argument était "Par soucis de cohérence, j’aurai voté pour Mélanchon au deuxième tour contre Macron"...


  • #1711622
    le 26/04/2017 par Chuchemimb
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Dans ma jeunesse, j’ai préparé un temps le CAPES et l’agreg d’histoire. J’ai vite arrêté tout ça en voyant le déplorable niveau général de mes petits camarades, majoritairement motivés uniquement par les congés et des élèves nuls de chez nuls. L’enseignement de l’histoire en collège et lycée est une catastrophe mais il était encore passionnant à la fac pour qui savait fouiller. C’est véritablement la bas que j’ai compris tout le mal que le secondaire et les medias nous avaient fait.


  • #1711783
    le 27/04/2017 par WIlliamItWaReallyNothing
    Un jour en France : mardi 25 avril 2017

    Le micro-trottoir de VL avec les fans de Macron est vraiment affligeant d’in-culture. Les voilà les idiots utiles du système ce sont eux. Les idées de Macron c’est quand même pas bien compliquer à définir, suffit de prendre la feuille de route annuelle de la commission européenne ou du think tank libéral Institut Montaigne, les gens sont idiots c’est tout, ils entendent nouveau avec changement et different ça va pas plus loin ils foncent ! Ca va être sport l’été sous Macron. Et la rentrée va être musclée s’il est élu président. Heureusement il y a encore les législatives pour le court-circuiter (et Baroin est bien encore le seul à s’imaginer que les R seront majoritaires à la nouvelle assemblée). Arriver à incarner le renouveau avec Minc, Attali, Bergé, où est Bhl ? on se le demande, c’est le seul qui manque à la collection (je crois qu’il ne va pas résister bien longtemps encore), Delanoê, et toutes les assoss socialos et droitasses qui sucent à qui mieux-mieux, c’est quand même la preuve que la majorité des gens sont complètement ignares !


Commentaires suivants