Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

Inondations, Gattaz contre Martinez, Benzema contre la France

Ça déborde de partout !

 

 

La France n’avait pas connu ça depuis 50 ans selon les uns, 100 ans selon les autres. La Seine déborde à Paris (la ville la plus importante de France), le Rhône monte à Lyon, mais le Loiret est sous l’eau. Ceux qui hurlent au loup du « réchauffement climatique » seront déçus : les pluies de 2016 ont rempli les nappes phréatiques, faisant déborder les rivières, mais c’est l’urbanisation qui provoque l’inondation des villes.

Les communes ont imperméabilisé les sols, pour leur développement économique, mais n’ont pas pensé à entretenir le réseau hydraulique qui drainait les plaines. L’eau des villes, des parkings, des autoroutes, sont autant de surfaces en béton qui font s’écouler les eaux ailleurs. Les crues rappellent que l’urbanisation a une limite : la réponse naturelle. Dans le documentaire La France se noie, diffusé sur France 5 le 8 mars 2016, les spécialistes reviennent sur le danger de ces centres commerciaux périphériques, construits à l’extérieur des villes. Aujourd’hui, cette nappe bétonnée recouvre l’équivalent d’un département français, soit 20 000 km². Et continue à croître. Alors que du côté des Pays-Bas, ce modèle de croissance a été définitivement abandonné. Il faut dire que les Néerlandais vivent en partie sous le niveau de la mer…

 

 

On crée de la richesse d’un côté, mais les dommages collatéraux sont comme toujours à la charge des Français, les pouvoirs publics ne bougeant généralement pas pour changer cette situation. Pour compenser l’imperméabilisation des terrains, il faut théoriquement créer des bassins de contention, des barrages écréteurs de crues sur les rivières attenantes. Des mesures compensatoires prescrites mais pas appliquées. L’État profite d’un côté en vendant des terrains à construire en zone inondable, que ce soit à des particuliers ou à des sociétés, mais il ne compense pas ce profit, qui comporte un risque. Et le risque est statistiquement probable.

Heureusement, Nanard (Cazeneuve), notre ministre de l’Intérieur, a promis « des moyens financiers dans les meilleurs délais », pur langage technocratique et promesse de Gascon. Les pompiers, qui ont assuré 8 000 interventions, n’ont pas attendu, eux. Vive le service public, et aux chiottes ceux qui veulent le déplumer !

 

 

La seconde rivière qui a débordé aujourd’hui, c’est la colère de Martinez, la star de la CGT. Pierre Gattaz, le patron des patrons, le numéro un du Médef, en a sorti une violente sur la centrale communiste. Lundi 30 mai, Le Monde ouvre ses cui, pardon, ses colonnes :

« Le pays n’a pas besoin de cela. Ces blocages, qui sont la plupart du temps illégaux, vont créer du chômage. C’est pourquoi nous demandons le retour de l’État de droit… Faire respecter l’État de droit, c’est faire en sorte que les minorités qui se comportent un peu comme des voyous, comme des terroristes, ne bloquent pas tout le pays. […] Quand le syndicat du livre-CGT empêche la parution de quotidiens au motif que ceux-ci ont refusé de publier le tract de M. Martinez, il me semble que l’on est dans une dictature stalinienne. »

 

Crue de plaintes

Aiïe aïe aïe, qu’est-ce qu’il a pas dit là, le Pierrot ! Philippe, le Staline français, porte plainte pour « diffamation », et contre-attaque : « C’est un appel à l’insurrection contre la CGT, en tout cas à des violences contre la CGT. »

On assiste au retour de la vraie droite et de la vraie gauche. Pour le couple fausse gauche/fausse droite, on a Hidalgo-Baroin, qui se font des bisous sur le dos des Français en ouvrant leur cœur, qui est grand, aux migrants du monde entier. On espère que les Parisiennes ne vont pas subir ce que les Allemandes ont subi à Darmstadt hier soir, une espèce de revival de la soirée du Nouvel An. Les plaintes remontent par dizaines, déjà. Là aussi, c’est la crue.

 

« Karim Benzema n’aurait jamais dû entrer en équipe de France… Je pense que c’est quelqu’un qui, à de multiples reprises, a exprimé son mépris à l’égard de la France. Il a un comportement que les Français n’admettent plus de la part de gens qui gagnent des sommes faramineuses et qui se comportent comme des enfants gâtés. » (Marine Le Pen sur Europe 1, le 3 décembre 2015)

Le troisième qui a la moutarde qui lui monte au nez – ça doit être les astres, c’est pas possible autrement, cette généralisation de l’énervement – c’est Benzema, qu’on ne présente plus. Le néo-Lyonnais, devenu madrilène, vient à son tour de contre-attaquer en tirant sur la France, enfin, « la partie raciste » de notre patrie à tous. Cependant, le contentieux ne date pas d’aujourd’hui...

« Karim Benzema (…) a bien attendu la fin de l’hymne pour cracher sur la pelouse comme le font très souvent les footballeurs. Sur les images (à partir de 1’17’’), le Madrilène prend soin de regarder s’il est filmé sur les écrans géants du stade avant de se retourner discrètement. Dans la foulée, il jette à nouveau un regard sur les écrans. A-t-il déjà compris qu’il vient de commettre l’irréparable ? Son visage, qui se décompose (à 1’22’’), laisse supposer que oui. » (Le Figaro à propos du match Real/Barça du 21 novembre 2015)

Honnêtement, pour que Benzema revienne en équipe de France, après ce qu’il a dit au quotidien espagnol Marca – « Deschamps a cédé sous la pression d’une partie raciste de la France » – il faudrait un miracle (ou une catastrophe, tout dépend de quel côté on se place) : que tous les attaquants des Bleus se fassent piquer par le moustique Zika, qu’ils se fassent tous choper en train de braquer une boulangerie ou de choper une MST avec Zahia. C’est qui est peu probable.

Oui mais voilà, qui aurait parié, il y a seulement deux ans, que la France serait dans cette situation de foutoir total ? À ce point de tensions, il n’y a que deux issues : ou le bordel français rentre dans son lit, ou le bordel français évolue vers quelque chose de véritablement instable, de dangereux, de révolutionnaire. Ce qui ne veut pas dire la guerre civile, que beaucoup (et surtout Yvan Rioufol) invoquent, histoire de se rassurer, et de dire « j’l’avais dit ! ». Il y a du bordel, d’accord. Il y a des secousses, OK. Mais à nous de savoir si ces secousses sont toutes naturelles, ou si quelqu’un, une sorte de Diable antifrançais, balance en permanence de l’huile sur le feu. Tournesol ou olive ?

Pour calmer le jeu, Noël Le Graët, le président de la FFF (et grand pote socialiste de Hollande, le président, pas le pays inondable), a annoncé les primes des Bleus : 300 000 euros par tête de pipe pour la victoire finale, 250 000 pour la seconde place, et 210 000 pour les demi-finales. Autant dire qu’il ne prend pas beaucoup de risques, ah ah ah !

Voir aussi :

26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1478571

    J’habite une ville touchée par les intempéries mais constate qu’un très grand centre commercial a été construit sur une zone inondable entre un grand fleuve et des grands espaces marécageux.
    Ces centres commerciaux où je ne vais jamais ont complètement tué les magasins en ville. Quand j’étais enfant ma mère me racontait qu’il était impossible de construire sur ces terrains...aujourd’hui je constate que les maires des communes prennent des risques énormes ! De plus ces grandes surfaces commerciales sont laides...on se croirait aux USA !

     

    • #1478780
      le 02/06/2016 par lothare
      Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

      Il n’aurait pas la forme d’une vague ce centre commerciale immense ?

      Le pire c’est qu’ils continuent, les élus locaux doivent toucher des mallettes entre ça et les horribles (esthétique) logements Duflot en carton qui pullulent...


  • #1478596

    Tout le Val de Loire est en zone inondable (j’y vis). Conséquences des copinages municipaux, du mépris de la nature, de l’urbanisation outrancière... Il est vraiment temps de réapprendre à vivre au rythme des saisons, et en harmonie avec la nature. Je dois être atteint de complotisme aigu, mais j’ai pensé au projet HAARP suite aux intempéries et à leurs conséquences...
    Quant à Benzema, soit il est profondément bête (en fait c’est évident, il l’est), soit c’est une commande étatique. La bonne vieille stratégie de la montée des tensions communautaires à l’approche d’une période électorale majeure. Idem pour Cantona, qui a répondu à Deschamps, il cherche peut-être un rôle dans un navet et tente de séduire le milieu artistique en criant au racisme. Ceci dit, son propos n’est pas complètement incohérent, mais c’est le timing qui me fait tiquer. Il n’y a pas plus tribal qu’un oligarque...


  • #1478599

    C’est marrant que Sopo soit monté aux créneaux pour dénoncer l’imposture des allégations de racisme proférées par K.Benzema. S’agissant d’une même imposture mais revendiquée par une autre communauté, il cesse alors de la dénoncer pour au contraire en faire la promotion. Sinistre et ridicule tartuffe.


  • #1478625
    le 01/06/2016 par listener
    Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

    Selon Edouard Drumont, les crues de la Seine en 1910 avaient été provoquées par les Rothschild qui avaient fait abattre sauvagement une quantité de forêts dans les Alpes rachetées à vil prix à des bergers chrétiens. Bien vu. Cela s’est révélé exact.

    Maintenant, il faudra peut être se tourner du côté de la famille Darty (coreligionnaires des Rothschild et alliée aux "Sarkozy de machin Bokza" et de sa "Carla Bruni-Tedeschi" famille d’usuriers Milanais) qui multiplie les parkings et surfaces bitumées autour de leurs magasins de fripes. L’eau qui noie ainsi de pauvres populations laborieuses chrétiennes et musulmanes est mélangée à de la pisse d’Israël.

     

    • #1478829

      Le problème c’est que la Seine ne prend pas sa source dans les Alpes mais sur le plateau de Langres... Le bassin versant de la Seine n’a rien à voir avec celui de la Saône ou du Rhône .


    • #1478955
      le 02/06/2016 par listener
      Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

      A max : comment cela, "le problème" ? Les Rothschild étaient propriétaires du château de Ferrières, et y étalaient leur luxe de mauvais goût, en Seine et Marne, et y traitaient onctueusement ministres et hommes d’influences. Il ne faut pas faire du scientisme étroit, de la géographie étroite. "Quand on ne peut faire l’histoire, on fait de la géographie" (Napoléon). "Bassins versants" ! Rien à faire. Les Rothschild ne sont pas peut-être pas responsables des crues de la Seine de 1910 mais peut-être d’autres choses, et des choses pires encore. Alors. Foin des "bassins versants" !


  • #1478725
    le 02/06/2016 par anonyme
    Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

    Nouveau suicide chez Zurich Assurances...
    http://www.24heures.ch/economie/Mar...


  • #1478736
    le 02/06/2016 par jacquedechante
    Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

    Des joueurs de football présentés plus ou moins comme des cadets de Gascogne ! Pouarf ! Leurs petites chaussures à crampon et leurs longues chaussettes bien ajustées. Coupes de cheveux mesurées à la loupe ! Balon Balon Balon. Enchaine les jongles de carotte et vise les ortolans ! hop hop hop ! Pan ! Quel talent ! Quelles danseuses aussi ! Société de la pestilence ! Arrogant moi ! C’est rien de le dire vous plaisantez ? Lorsque le peuple criera famine moi, je mangerai des nèfles bien blettes ! Où est-il le marquis de Carabas ? Il a marxé ? Il y eeeeest !!!! Vlam ! Une page se tourne dans le lit conjugal et pète un coup, Prrlout ! Paris-Match titre" Rocard prend le bus avec son labrador" C’est beau. Beau comme un 14 juillet célébré le 16 : il pleuvait trop. Les fillettes se réjouissent, elles ne savent pas bien pourquoi. Centre de toutes les détentions, à Calais le maire voudrait faire payer l’entrée du camping : "Ce serait avant tout pour la sécurité" dit-il. Devant cette écrasante crualité les voyageurs de l’agence tous risques murmurent mutins... "C’est pas Calais ! Non, C’est la cale du bateau France qui prend l’eau oui ! Les rats sont déjà partis, enfin..".Les républicains, les partisans socialistes, ils hésitent encore sur le nom : les Samaritains, les Shamerim, les Observants ; ils hésitent mais faut que ça claque ! Du haut du pont du quai de la plateforme qu’ils ont érigés en hommage à leur hauteur de vue, ils semblent bien s’être tellement coupés de la terre saturée que même le vertige a préféré rester en bas d’argile pour taper la belote ! Ici, on n’aime pas le poker ! Ca fini toujours à coups de crosse ou à pets de bouteille dans la gueule ! Shlack !! On préfère les haricots pour compter la finesse ! Que voulez-vous ! Ici au moins quand les disettes chuchotent on stocke en jeux de sociétés ! Patés impérieux On fait notre Saw 6 comme on cale en bouillotte ! Stérilisés les conflits de connards, ici la faim à sa chaise et ferme son clapet ! Tiens ! Tais-toi et mange ! VLam !! Tu l’as pas volée celle-là ! Et ne réponds pas !Quelle torture ! La mort fait profil bas et refait ses lacets se disant :" mais ils sont tous cinglés ici ?.." Et oui madame on ne vous pas attendue pour nous gratter les couilles. Touche pas ! tiens ! Il crache ! Putain Robert tu fais chier ! Sale dégueulasse va ! Sert moi de la soupe plutôt ! Regarde moi ces cons ! Tu leur enlèves un pont et ils se plaignent de ne pas avoir de carême sol/air ! Non vraiment ! Rien n’a changé, rien ne changera !Parce-que rien ne l’arrête la flotte !


  • #1478835

    Si Deschamps est un "raciste", c’est un raciste anti-blanc : les 3/4 des membres de l’équipe de "France" sont composés de noirs et de maghrébins .

     

    • #1483296
      le 08/06/2016 par relativité
      Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

      lol Regardez vous seulement le football avant de dire ça. Ou bien est ce de l’exagération pour répondre a une autre exagération, qui est de dire que Deschamps est raciste ?

      Non parce que les blancs dans cette équipe de France ne sont pas les moins nombreux : LLoris, Costil, Koscielny, Digne, Jallet, Cabaye, Shneiderlin, Griezmann, Giroud, Gignac. Soit 10 blancs sur 23, bien plus d’un quart.

      Rami est le seul maghrébin.

      Payet est métisse réunionnais.

      Le reste sont des joueurs noirs, soit 11.

      Noirs : 11 ; Blanc : 10 ; Maghrébins : 1 ; Métisse : 1

      il est ou le racisme anti-blanc ?


  • #1479163

    Les inondations qui touchent le pays, ce temps pourri depuis qq semaines c’est le résultat de la désobéissance de la france, du moins sa difficulté à juguler les mouvements sociaux concernant ces lois ultra libérales voulues par bruxelles et donc par les usa. Les instigateurs de ce merdier sont les mêmes que ceux qui sont responsables de la tempête de 2004 si ma mémoire est bonne. Haarp. Usa. Comprendra qui voudra et conspirera qui voudra ;)


  • #1479282
    le 02/06/2016 par Chevalier Lefebvriste
    Un jour en France : mercredi 1er juin 2016

    Si détester Benzema, haïr Gattaz et vomir Martinez c’est être un raciste d’extrême droâte !
    Alors j’ai bien peur d’être un raciste d’extrême droâte !
    Si en plus on aime la France et que l’on se retrouve sur ce site ( E&R merde quand même !) a-t-on le droit de vivre monsieur les ministres Valls & Fabius ???
    Trop c’est trop non !!
    Il y a des choses à ne pas faire en raie-pute-blique talmudique démocratique occupé de Fronse ....

    (et cerise sur le gâteau je suis blanc, père de famille, marié à l’Eglise, Catholique pratiquant, non chômeur et hétérosexuel ....si ça c’est pas de la provoc’ gratuite ,alors merde punaise, de qui se moque-t-on ? pour moi c’est la prison ;le goulag, le camps, que je mérite non ?? )

    Il y a des personnes qui cherchent les ennuis ici-bas comme dirait un certain Baruch Goldstein !!!

    Taisez-vous , taisez-vous !!! (comme crierait un philosophe académicien.....)