Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un paquet de Gauloises en colère !

La France est ruinée. Alors que l’austérité se met en place, que les taxes et impôts augmentent pour les plus modestes, la dette se creuse. Les gouvernements antinationaux qui se sont succédé depuis l’instauration de la loi du 3 Janvier 1973 par Pompidou, ancien directeur général de la banque Rothschild, ne font qu’appliquer une règle simple : augmenter la pression fiscale sur l’ensemble des Français (hormis les plus aisés, bien évidemment), et utiliser ces recettes pour rembourser les créanciers privés d’une dette illégitime [1].

Peu à peu, la part de cette dette et de ses intérêts a pris une place de plus en plus importante dans le budget de l’État [2]. Aujourd’hui, le « service de la dette » représente le premier poste budgétaire de la France, devant l’Éducation nationale ou la Défense [3]. Pas d’austérité pour les banquiers !

C’est une véritable féodalité bancaire qui s’est donc installée au niveau européen, parasitant l’économie réelle qui peu à peu se trouve asphyxiée par une pression fiscale toujours plus grande. Mais ça ne leur suffit pas : après avoir épuisé les acteurs de l’économie privée, l’oligarchie bancaire impose aux États des politiques austéritaires qui détruisent méthodiquement l’ensemble des administrations et des services publics.

L’armée française n’est pas épargnée : depuis des années déjà, ses moyens se réduisent et ses effectifs fondent. Fidèles à leur tradition, nos militaires se taisent et encaissent. Jusqu’ici. Depuis des mois, les troupes font les frais de la soumission de cette « république » à l’oligarchie bancaire. Et si un véritable gouvernement patriote privilégiera toujours son armée face à la finance apatride, un gouvernement antinational fera exactement l’inverse : l’armée, c’est avant tout un symbole, celui de la souveraineté et de l’indépendance.

C’est ainsi que les soldes n’arrivent plus. Invoquant un « problème d’ordre technique » auquel personne ne croit, l’État ne verse plus leurs soldes à des milliers de soldats qui ont juste le droit d’obéir et de se taire [4].

Mais c’était sans compter sur l’esprit de corps et la combativité de ces femmes de soldats qui se sont mobilisées dans un élan commun et remarquable pour faire entendre la voix de leurs conjoints servant le drapeau. Leur protestation silencieuse ne l’est plus, et s’affirme dorénavant dans le collectif des Gauloises en colère !

Nous leur adressons tous nos encouragements, et formulons le souhait que cette action marque le début d’un vaste élan populaire contre la dictature bancaire et mondialiste.

 

Vincent Vauclin, pour la Dissidence Française

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #250581
    le 30/10/2012 par almondo
    Un paquet de Gauloises en colère !

    comment dénoncer le manque de patriotisme du gouvernement et son alignement atlantiste/libérale et en même servir l’effort impérialiste de l’empire (Afghanistan, Libye, Syrie) ?

    Les élites ne veulent pas partager le gâteau avec le peuple (ici les fonctionnaire de l’armée), rien d’étonnant ; on envois les usurier chez les militaires revenu de la campagne "coloniale" comme on envois le GIGN chez le salafo-racaille qui à servir en campagne "humanitaire".

    Qu’est donc cette résistance qui apparait lorsque la collaboration n’est plus rentable ?

     

    • #250649

      Principe de réalité (famille à nourrir, respect des ordres) ou devoir moral de réserve ? Vaste sujet.

      En tout cas, autant de soldats mécontents qui s’y reprendraient à deux fois avant de tirer sur leurs compatriotes si jamais leurs unités devaient intervenir en banlieue et ailleurs pour juguler émeutes économiques, révoltes de la faim ou guerres ethnico-religieuses.


  • #250905
    le 30/10/2012 par HPLovecraft
    Un paquet de Gauloises en colère !

    Je crois qu’Etienne Chouard se trompe quand il parle de contre-révolution anti-1789 par les privilégiés de l’Ancien Régime. AS parfaitement rappelé que la révolution de 1789 est une prise du pouvoir de la bourgeoisie (le Tiers Etat dont la tête était bourgeoise) sur l’aristocratie et le clergé. Ce qu’on vit aujourd’hui est la fin des nations mais par ceux qui avaient déjà été les grands vainqueurs de la révolution française. Ca n’est donc en rien une revanche mais bien la continuation d’une politique qui se pervertit de jour en jour. (pervertit car perte progressive de l’universalisme français pour aller vers les valeurs d’empire anglo-saxonnes, le communautarisme, le libéralisme le plus sauvage)


  • #250911
    le 30/10/2012 par Matthieu
    Un paquet de Gauloises en colère !

    D’ailleurs lorsque l’on y réfléchis, on pourrait croiser la décadence des armées françaises avec le décadence des Présidents.

    Dans le passé, me semble-t-il les rois, chefs, ou tout autre dirigeant de nations, royaumes, pays, se devaient d’être aussi de grand guerrier et/ou stratège. Le militaire était compris dans la fonction à un haut degré. Aujourd’hui qui élirait un nain ou un patatouf comme chef des armées ? Une demi-daube rampante n’ayant comme arme que la fourberie de la parole et du mensonge ???


  • #250929
    le 30/10/2012 par shoattane
    Un paquet de Gauloises en colère !

    Que ce passerait’il si cela touchait plusieurs corporations étatique de notre pays ? Y aurait’il un soulèvement significatif du peuple français ?
    j’en doute malheureusement, les français ne réagissent plus à rien. Le prix de toute chose augmente, et très peu d’entre nous ce révolte. Faudra t il attendre que nous ne pussions plus nourrir nos enfant pour ouvrir les yeux ?

    Certain diront "mais comment faire ?" hélas le seul retournement possible serait un soulèvement collégiale ,mais au quotidien je vois bien que notre peuple et bien plus tracasser par le fait de garder son petit confort (pour combien de temps encore).


  • #251167
    le 31/10/2012 par alalalalla
    Un paquet de Gauloises en colère !

    que des très bonne nouvelles déja moins d’argent pour l’armé française c’est un peu moins de bombes en afrique.
    Et des soldats pas payé et méprisé c’est des mecs qui suivront pas des ordres abusifs ou en tout cas qui auront plus de raison de résister


  • #251544
    le 31/10/2012 par dédé75
    Un paquet de Gauloises en colère !

    ...et utiliser ces recettes pour rembourser les créanciers privés d’une dette illégitime



    Il faut aussi préciser que ces "créanciers privés" sont majoritairement les ménages français via les SICAV, FCP et Assurances Vie à hauteur de 30%.

    Et oui, les Bons du Trésors et autres obligations d’État sont in fine détenus par le peuple français et de plus en plus il est vrai, par les retraités et futurs retraités américains via leurs propres "Fonds de placements" notamment puisqu’aujourd’hui c’est près de 65% de la dette de l’État qui est détenue par des non-résidents.

    Les banques servent à placer et à gérer ces Bons et Obligations de l’État. Elles se rémunèrent en commissions et frais de gestion mais en détiennent peu elles-mêmes en propre.