Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un révisionniste acquitté en Russie se voit accorder une indemnité par le tribunal

L’État a reconnu ses torts face à un négationniste de l’Holocauste et lui versera une compensation financière pour son préjudice moral. Le 21 janvier 2020, le tribunal du district Leninsky de Perm a décidé de verser 50 000 roubles à un historien de Perm, le Dr Roman Iouchkov, sous la forme d’une compensation financière pour le préjudice moral résultant des persécutions liées à ses procès pour négation de l’Holocauste.

 

Dans sa décision, la juge Irina Chikulayeva a confirmé l’illégalité des poursuites pénales qui avaient été engagées sous la forme d’une inculpation en vertu de l’article « Réhabilitation du nazisme » (article 354.1 du code pénal de la Fédération de Russie), avec en prime des perquisitions, interrogatoires, saisies de matériel de bureau, écoutes téléphoniques, procédures judiciaires, etc.

Le ministère des Finances de la Fédération de Russie avait fait opposition à la demande d’indemnisation présentée par le Dr Roman Ioukov, mais le tribunal a fait appel à une commission d’enquête chargée d’examiner le bien-fondé de cette requête, avec l¹accord du bureau du procureur. Lors de l’audience, le représentant de la commission d’enquête a déclaré irrecevable la requête du Dr Roman Iouchkov parce que les enquêteurs qui ont mené les poursuites à son encontre n’avaient fait qu’obéir aux instructions officielles et à la loi.

Rappelons qu’une procédure pénale avait été engagée contre le Dr Roman Iouchkov en 2017 pour avoir repris sur les réseaux sociaux l’article de l’écrivain de Mourmansk Anton Blagin publié sous le titre « Juifs ! Rendez l’argent aux Allemands pour l’imposture de l’Holocauste et des six millions de victimes juives ! », article que le Dr Roman Iouchkov avait commenté de manière favorable. En septembre 2018, le jury du tribunal régional de Perm n’a pas suivi la logique du bureau du procureur en acquittant Roman Iouchkov, à la suite de quoi il a reçu le droit à la réhabilitation et à des réparations.

En conséquence, le bureau du procureur a tenté de faire appel de cette décision, mais la Cour suprême de la Fédération de Russie ne l’a pas suivi.

« Je tiens à féliciter Roman pour sa victoire », déclare Konstantin Okunev, un homme politique de Perm qui a assisté à la séance d’hier. Selon lui,

« l’événement est significatif, tout comme la décision du jury en septembre 2018. J’ai assisté à ces séances du tribunal régional et j’ai vu à quel point les gens du bureau du procureur et le juge Akhmatov étaient contrariés. Ce n’est que grâce à la lucidité et au courage du jury, qui a compris l¹enjeu, qu’il a été possible malgré tout de défendre le droit d’une personne à présenter sa vision personnelle et politique de l’Histoire. »

Sur le sujet :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants