Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un vent de faillites bancaires souffle en Europe

Nous parlions il y a deux semaines de la première application en Europe de la directive permettant la ponction des comptes bancaires, la "directive sur le redressement et la résolution des crises bancaires" (BRRD pour Bank Recovery and Resolution Directive).

L’Autriche l’a mise en application pour Hypo Alpe Adria : après l’avoir nationalisée en 2009 et renfloué de 5,5 milliards d’euros, Vienne a décidé d’arrêter les frais en mettant la banque en liquidation. Mais cela se traduit par une perte sèche de 7,6 milliards d’euros pour les créanciers et, déjà, l’un d’entre eux a fait faillite : la banque allemande Düsseldorfer Hypotherkenbank, connue sous le nom de Düsselhyp.

Cette petite banque était très active sur le marché des Pfandbriefe (des obligations sécurisées très répandues en Allemagne), qui pèse 400 milliards d’euros. Pour éviter tout risque de déstabilisation, l’Association des banques privées (BdB) a décidé de prendre le contrôle de l’établissement en difficulté, via son fonds de sécurité des dépôts. L’incendie semble éteint, au moins pour le moment, mais notons juste en passant que le fonds de sécurité des dépôts a été sollicité alors que cette banque ne détient pas de comptes de particuliers… Ca sent la panique !

Autre alerte dans le petit et discret pays d’Andorre : le Trésor américain a ouvert une enquête contre la Banque privée d’Andorre (BPA) accusée de blanchiment, avec la menace de ne plus pouvoir effectuer d’opérations aux Etats-Unis sous 60 jours. Aussitôt l’autorité régulatrice bancaire d’Andorre annonçait qu’elle prenait le contrôle de la BPA. Dans la foulée, on apprenait que sa filiale à 100%, la Banco Madrid, déposait son bilan ! Cette banque privée gère 6 milliards d’euros d’actifs et compte 15 000 clients en Espagne, privés et institutionnels, ayant au moins 500 000 euros sur leur compte… A priori tout est perdu pour eux, une catastrophe.

BPA a un bilan de 3,1 milliards d’euros, soit presque le PIB d’Andorre (3,5 milliards). Le secteur bancaire représente globalement 6 fois le PIB du petit pays des Pyrénées. Difficulté supplémentaire : Andorre utilise l’euro… mais ne fait pas partie de la zone euro et ne peut donc pas compter sur la BCE et ses facilités de financement. Seul le budget de l’Etat andorran peut secourir les banques, autrement dit la faillite bancaire et étatique menace, avec les répercussions qui vont avec. Mais gageons que François Hollande, coprince d’Andorre on le rappelle, saura trouver une solution.

Enfin les banques grecques, elles, font de la cavalerie au bord du précipice : l’État se finance à en émettant des bons du Trésor à court terme, que les banques rachètent (elles n’ont pas le choix), et elles sont pour cela financées par le "mécanisme de fourniture de liquidité d’urgence" (ELA pour Emergency liquidity assistance) de la BCE. La Banque centrale européenne a ainsi plus de 60 milliards d’euros d’engagements envers ces banques de facto insolvables. Les déposants retirent leurs économies à grande vitesse, ils anticipent, eux, clairement la faillite. La chute est peut être pour bientôt, à moins que l’Europe refasse un énième plan de sauvetage…

Notons le silence des grands médias sur ces faillites bancaires en Autriche, Allemagne, Andorre (avec à chaque fois un risque de contagion) et peut être en Grèce, mais c’est vrai, surtout n’effrayons pas l’épargnant européen !

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1147796
    le 24/03/2015 par Colère Bleu Blanc Noire
    Un vent de faillites bancaires souffle en Europe

    L’Hybris (la démesure), les précipitera les uns après les autres !
    Il ne faudra peut-être même plus pendre un bankster par mois, pour l’exemple.


  • #1147811

    Hummm ! Ça frétille ...mais ça prend l’eau ! Comme à pas mal de niveaux : ils vont colmater les brèches d’un côté , pendant que deux autres vont s’ouvrir autre part ! ...jusqu’à ce ne soit plus possible , à ce moment , ils tireront " l’échelle" , et comme dans les années trente en Allemagne , ( mais sur toute l’Europe ) on ira chercher une " livre de beurre " avec une brouette chargée de billets d’euros ! ( c’est une image ) , ou on en aura seulement quelques grammes , avec son porte feuille ! ...peut être qu’à ce moment là , le peuple fera massivement confiance aux " nationaux " ...mais un peu tard ! ( notons toutefois, que ça a réussi à l’Allemagne , à cette époque , cela laisse espérer ! ) .


  • #1147814

    Soyez prêt , au 1er janvier 2016 rentre en vigueur la loi qui autorise les banques en difficultés à braquer les avoirs bancaires des gens et ceci sur toute la zone euro , au 31.12.2016 assurez vous d’avoir changé en dollar ou en Or vos avoirs bancaires sinon vous ferez partis des victimes du braquage du siècle...

     

  • #1147819

    En réalité, la seule façon de faire le ménage est de laisser ces banques et assurances faire faillite ; sinon, elles auront la conviction que l’état ou la BCE se porteront garants ad vitam aeternam.

    ensuite seulement, nous y verront plus clair !

     

  • #1148259

    Et l’euros qui se casse la gueule à vitesse grand v, y a si peu il était à 1.45$ record la on est à 1.10$ en étant généreux. Pour un mondialiste c’est un paquet paumé.

    D’ailleurs je me demande si la parité 1$=1€ serait pas mal pour inaugurer une nouvelle monnaie fusion des deux ?? je dis ça comma ça.


  • #1148519

    voila aussi pourquoi on cherche à abandonner la monnaie physique (le cash) pour empêcher les citoyens de retirer leur argent des banques et pouvoir ponctionner à la source.
    (et comment acheter de l’or anonymement sans passer par du liquide ?)

     

    • #1148855
      le 25/03/2015 par delbarrebubure@yahoo.fr
      Un vent de faillites bancaires souffle en Europe

      malheureusement les jeux sont faits les economies en euros ont déjà perdu 25/100 vue le baisse de l’euro . la seule facon de sauver ses billes c’est d’acheter un appart , voiture cotee , de l’or massif dans les bijouteries de luxe , des terrains , etc.... bref des choses physiques qui pourront s’echanger quand les monaies ne redeviendront que papier et encre .... moi je m’en tappe car je n’ai laisse que des dettes a la bnp et prie pour qu’elle coule comme il est certainement prevu ... le cash ne sera bientôt plus autorisé et bonjour les echanges au black comme en grece . il faudra craindre des hordes de gens revoltés par cette situation de desaroi et dehors ce sera sauve qui peut ... la violence sera un moyen dissuasif pour acceder au minimum vu
      ital . les enervés feront des braquages uniquement pour un caddie de course ...