Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une commission d’enquête sur la mort des soldats qui auraient tué Ben Laden

La Sous-commission de surveillance du gouvernement à la Chambre des représentants devrait constituer une commission d’enquête sur la mort de l’équipe des Navy Seals qui aurait tué Oussama Ben Laden, à Abbotabbad (Pakistan), le 1er mai 2011, a annoncé son président Jason Chaffetz.

Le 6 août 2011, en Afghanistan, une roquette détruisit un hélicoptère en vol tuant 38 personnes : 7 soldats de l’Armée nationale afghane et des soldats US, dont 15 membres de l’équipe des Navy Seals n°6.

Plusieurs afghans qui devaient prendre place dans l’hélicoptère refusèrent de monter au dernier moment, sans explication. Les familles des victimes pensent qu’ils savaient que l’aéronef serait abattu. Le commandement militaire a fait procéder à la crémation des corps sans en informer les familles des victimes. Pour celles-ci, les Talibans se sont vengés de la mort d’Oussama Ben Laden.

En 2001, Oussama ben Laden était extrêmement malade et ne survivait qu’avec une assistance rénale. Il serait mort en décembre 2001 et les services britanniques ont attesté avoir surveillé son enterrement. Pourtant, des cassettes audio et vidéo de lui ont été diffusées pendant des années par Al-Jazeera. Elles ont été authentifiées par les autorités US ou des sociétés israéliennes, mais ont toutes été invalidées par le Dalle Molle Institute qui est la référence mondiale en matière d’expertise judiciaire.

Les autorités US ont fait disparaître le corps de la personne tuée à Abbotabbad, lors de l’Opération Trident de Neptune, afin qu’il ne fasse pas l’objet d’un culte.

En violation de son statut, la CIA a facilité secrètement la réalisation de deux films holywoodiens sur l’exécution d’Oussama ben Laden établissant un éloge de la torture comme source de renseignement.

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants