Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une nouvelle fois attaqués à Nice, les pompiers n’en peuvent plus

"Les gens sont perdus, ils n’ont plus de repères"

Le 21 février, six pompiers qui se rendaient sur le site d’un feu de caméra à Nice ont été accueillis à coup de pierres. Ils n’ont pu faire leur devoir que sous protection policière. Sur RMC, un soldat du feu a témoigné de son ras-le-bol.

Il est environ 21h le 21 février quand un feu de caméra se déclare au niveau du 8 boulevard Henri Sappia à Nice. Un camion de pompiers se rend alors sur place. Mais avant de pouvoir sortir leurs équipements, les six soldats du feu sont accueillis par des caillassages. Ils sont même visés par des projectiles venant des immeubles voisins selon Nice Matin.

Ce ne sont pas moins de trois véhicules de police municipale et trois autres de la police nationale qui ont été nécessaires pour assurer la sécurité des pompiers. Si à 22h30, l’intervention a pu s’achever sans blessés, les pompiers ont décidé de porter plainte.

Car la violence, ils la subissent au quotidien. C’est en tout cas le sens du témoignage qu’a donné à la radio RMC Jérôme, pompier depuis 19 ans. Celui qui officie aujourd’hui dans le sud de la France a commencé comme volontaire à l’âge de 16 ans. « J’ai déjà été agressé, pris à partie, insulté. « Sur les réseaux sociaux aussi, on nous menace de mort. Maintenant on ne meurt plus à cause du feu, mais on est blessé par les gens. Nous, en zone semi-rurale, on arrive souvent avant la police, donc on est en première ligne », a-t-il notamment regretté.

Il souligne notamment la différence entre centres urbains et zones rurales : « Moi j’ai commencé à travailler dans un petit village, on a dû avoir une incivilité pendant 5-6 ans. Mais là, c’est régulier. On se fait prendre à parti. Il n’y a pas de respect. »

 

 

Il se souvient notamment du jour de l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 ; une soirée cauchemardesque pour Jérôme. « On s’est aussi fait caillasser le soir des attentats contre Charlie Hebdo, des individus avaient mis le feu à un appartement. On est passé sous des boucliers pour aller éteindre un feu. C’était une guérilla urbaine. Les gens sont perdus, ils n’ont plus de repères. Nous on ne représente plus rien, on fait seulement rêver au 14-Juillet » a-t-il raconté.

Il se montre très pessimiste quant à l’avenir de sa profession : « Le métier de pompier, ça faisait rêver ! Mais là, la société est devenue tellement violente... On sent les gens dans la détresse, on sent qu’il y a un ras-le-bol général. On en arrive à avoir une démotivation, à se demander ce qu’il va encore nous arriver quand on part au travail. Mais on aime ce métier, et il y a des gens qui ont besoin de nous. Aujourd’hui dans n’importe quelle ville, on peut se faire insulter. »

Comment a-t-on pu en arriver là ? Des pistes, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne vois pas Fr.Hollande dans la chambre d hopital .....

     

  • "Les gens sont perdus, ils n’ont plus de repères"

    Tout à fait , à cause de ses infectes larbins lâches et serviles qui préfèrent agresser les citoyens à coup de matraque dans le cul , plutôt que de faire leur boulot ( c’est à dire mettre les traîtres , les escrocs , les fauteurs de guerres illégales en taule ) ...
    Tant que cela ne changera pas , vous n’avez pas fini de vous prendre des pavasses sur la gueule !!!

     

    • @jungle
      Confusion entre justice et forces de l’ordre !
      Les uns sont les donneurs d’ordre (enfin, en théorie) et les autres les exécutants.
      Il est indispensable de hiérarchiser les responsabilités... et ne pas être dans le ressentiment stérile !


    • Je ne crois toujours pas à cette histoire de matraque anale désolé !

      Pour le manque de repères, c’est un ensemble, rien à voir avec nos Forces de l’ordre.

      Quand l’État est absent c’est le bordel. Je ne dis pas qu’il faut un État, mais nous y sommes habitués, l’effondrement a été trop brutal : les gens sont déboussolés.


    • Cher Monsieur "jungle", j’avoue que je ne comprends pas bien votre logique, tant que tous les méchants d’en haut ne seront pas en prison, les pompiers n’ont pas fini d’être caillassés.
      C’est donc la loi de la jungle Monsieur "jungle" ! et là vous êtes parfaitement logique avec vous-même.
      Seulement, le jour où vous aurez un accident, j’espère pour vous, que les pompiers ne seront pas caillassés, retardés ou empêchés pour venir vous secourir.


    • #1672570

      Vous savez fort bien que ça dure depuis plus d’une décennie comme ça, que les agressions sur les flics et les pompiers sont de plus en plus violente grâce à l’absence systématique de sanctions sérieuses et que ça n’a rien à voir avec un jeune théo qui aurait pris une matraque dans le cul il y a 15 jours.
      Les pompiers sont agressés parce qu’ils portent des uniformes symbolisant leur appartenance à l’état français. Les jeunes allogènes le prennent pour cible pour ça et uniquement pour ça. Rien à voir avec les sodomites gerbants qui dirigent l’état français ou des gros colons perforés.
      Seuls des sanctions dissuasives types déchéances de nationalité et retour au bled mettront fin à ce type de pratique. Ensuite on verra si les flics continuent à nous violer à coup de matraque quand il n’y aura plus que des gens polis avec eux chez nous.


  • #1672291

    Je vois deux grands axes d’avenir :
    1. Soit on continue de parlementer, blablater, psychologiser ces personnes délirantes pour tenter de les remettre sur une vie cohérente ;
    2. Soit on sort la hache et on les fait disparaître !

    Dans le premier cas, on va en chier car avant d’arriver à un équilibre un peu meilleur, il va falloir que des mentalités détraquées puissent redevenir équilibré (et là c’est pas gagné) ;
    Et dans le deuxième, bon et bien oui c’est mal, on ne fait pas ça, c’est pas humain, blablabla, et vous avez raison, mais le bon sens voudrait que l’on puisse vivre dans un contexte normal et non délirant. On a déjà assez de problème autour de sois, sans que des pauvres détraqués viennent pourrir encore plus la situation.

     

    • La guerre civile en fait...... Sortir les hâches, arbalètes etc ..... Quand elle aura commencé, vous prierez pour qu’elle arrête, mais il sera trop tard et on devra israeliser la France, Check point etc etc etc. Programme Ronce mon cul, même contre 50000 sauvageons n’ayant plus rien à perdre on aura un bordel monstre, sans compter les énnemis extérieurs qui se frottent déjà les mains. Malheureusement la France est devenue un hôtel, et les hôteliers n’en n’ont pas grand chose à foutre de cet hôtel, ils en ont d’autres. Alors continuez avec ces solutions simplistes du genre : "sortons les hâches et les fusils et butons les tous !!!!" C’est comme ça qu’on va sortir par le haut ....


    • #1672537

      @Gracchus,

      Pardonnez moi, je n’ai pas précisé que je ne parlais non pas des victimes qui agissent par manipulation, mais plutôt des marionnettistes. Après relecture, je comprend bien que ce n’était pas clair étant donné le sujet de l’article.

      Alors certes, vous avez raison, la violence, c’est pas ce qui tire vers le haut.
      Qu’on soit bien d’accord, j’admire E&R pour le travail de réinformation afin d’aider le plus grand nombre à agir dans le meilleur sens possible, mais cela prends des années, des décennies, avant d’atteindre une situation que l’on pourra qualifier de normal et seine.

      Pour ma part, je parlais en terme d’efficacité ayant des résultats rapides, de l’optimisation en quelque sorte.
      D’un certain point de vue, il pourrait être bénéfique une telle action pour servir d’exemple et ainsi dissuader quiconque voudra tricher avec le système pour s’en mettre plein les fouilles afin qu’il puisse revenir à la raison et au partage entre humain pour vivre de manière relativement harmonieuses.

      Peut être est ce un idéal ?!
      Quoi qu’il en soit, je tends vers cela dans mes actes et répugne par conséquent les obstructeurs de vie saine.


    • Et alors @Gracchus, on fait quoi ?? Les pompiers se font caillasser, and so what ???


    • #1672574

      Aller une suggestion pour en sortir par le haut et éviter d’en arriver à des extrémités : vous frappez un pompier pour rigoler, 2 ans de TIG à servir de pompier volontaire contraint + un RSA. Vous commettez un nouveau crime ou délit pendant la période, votre travail ne donne pas satisfaction aux cadres, vous merdez : déchéance de nationalité et retour au bled, ou peine de prison ferme sans RSA.


    • Je suis tout à fait d’accord avec vous, ce n’est plus acceptable de voir ou d’entendre que des pompiers (que j’admire, parce qu’ils font un métier d’honneur et de bravoure) se sont fait caillasser par des raclures, mais des fois dans ces raclures il n’y a que des gamins qu’une bonne fessé pourrait remettre sur le droit chemin. La solution.......... pas facile, c’est pourquoi je salue l’énorme travail d’E&R. Du TIG, suspension du RSA, prison sans PlayStation... ? Je ne sais pas


  • C’est quoi un feu de caméra ?

     

  • Cet article est à pleurer. Les pompiers sont souvent les plus dévoués, ceux qu’on appelle pour les "basses besognes" et ce sont eux qui se font caillasser...c’est désespérant. Bientôt, les ambulanciers se feront caillasser. Et ce, dans l’indifférence générale de nos élus. Pauvre France qui se barre en lambeaux...


  • D’apres les medias 50% des policiers, gendarmes et pompiers votent FN.
    Et les autres 50% ils attendent quoi ?

     

  • A bas l’Etat de droit et donnons plus de moyens à notre police...dans un pays doté encore de bon sens la police aurait le droit de faire feu sur des individus qui tentent de blesser voire tuer une personne d’autorité publique !
    M. de Lesquen en parle très bien dans une de ses dernières vidéos où ils dénoncent la dictature des juges...


  • Et oui, la presse se tait. Pour ne pas faire le "jeu" du FN aux élections qui vont venir.
    Alors il nous faut être "gentils, patients, accueillants de l’étranger", etc. Ce sont nos dirigeants - vivants eux dans des quartiers sécurisés - qui nous le disent. On est c.. quand même de ne pas être capable d’entendre leur "message de paix" !


  • Les pompiers souffrent, la police sous tension peut déraper, la violence, dans sa forme la plus mineure, la casse, se banalise chez les antifas, les étudiants et dans les banlieues.

    Pendant ce temps, Mélenchon veut interdire la BAC, l’affaire Théo est ultra manipulée et l’affaire Meklat embarrasse tellement les médias, qu’elle est sous exposée, car le plus important pour eux, ce sont les ralliements de Bayrou à Macron et de savoir si Mélenchon va de nouveau parler avec Hamon, sans même évoquer la candidature de Paris 2022...

    La justice, elle, après avoir torpillé Fillon, tente de torpiller Marine, alors que l’OPAC de l’Oise se voit moralement obligé d’exfiltrer ses locataires face à la toute puissance des dealers, terrible aveu de défaillance et de soumission des pouvoirs publics locaux.

    Tout est en place pour la fragmentation de la société en communautés, la laïcité psalmodiée par nos zélites n’est plus qu’un slogan politique, sur le terrain et factuellement, la libanisation de la France et à terme de l’Europe, est en marche (cf Birmingham sous tension communautaires) comme est en marche la victoire de Macron, afin de prolonger la destruction de la nation par un européisme forcé et dans la logique de l’ultra libéralisme.


  • Pas de fumée sans feu ?.... la dedans aussi les fraternelles sont BIEN présentes.. enfin.. j’me comprend.

     

  • Ou est notre sinistre de l’intérieur ? ,notre président ? Ils ont désertés ?ou est notre champion de moto Niçois ?? Estrosi ? .Tout ce petit monde est plus vindicatif pour interdire une salle à Mr Dieudonné afin de faire rire son publique ,qui soit disant répandrait la haine et le désordre . Peut-être nos sinistres , préfèrent -ils le cocktails Molotov ,c’est plus tendance ,et plus festif ??

     

  • Hahaha, dans le futur un de ces petits connards (ou quelqu’un de sa famille) fera un malaise et les secours seront empêchés d’arriver à temps pour le sauver. Par ses propres potes du quartier... Faudra pas venir pleurer !


  • Je ne regrette pas que des caméras brulent. A la base cet acte semble plutôt intelligent. (Ras le cul de ces caméras, radars, péages etc partout).

    Par contre, s’en prendre aux pompiers c’est très con et cela prouve que notre société atteint un déséquilibre grandissant.

    On dirait un acte réalisé par des antifas ou ce genre de secte, une partie de leur cerveau fonctionne encore (anti-caméra), mais une partie a disjoncté (anti-pompiers). Finalement c’est peut être positif, dans le sens qu’ils ne sont peut être pas totalement atteints...


  • Je ne connais qu’un seul pays où les pompiers sont pris à parti quotidiennement...
    Ailleurs, ils sont vénérés, appréciés et célébrés...
    Résultat de 40 ans de bienpensance...


  • Un état normal,ayant a cœur la sécurité de la population, débusquerai ces racailles afin d’en faire un exemple.

    vous savez, comme Poutine. Heille, des pompiers, merde !


  • Il faudrait peut-être arrêter d’envoyer une camion de pompiers pour éteindre une caméra...
    La laisser flamber et que le lendemain les flics aillent interroger les habitants.
    Éventuellement remettre une caméra, peut-être la placer hors du champ de manoeuvre des petites frappes...
    En tout cas arrêter d’envoyer des pompiers au cassepipe sauver une caméra. Ce qu’ils souhaitent c’est sauver des gens, et parfois même des chats. C’est dire si c’est des gens bien.


  • La solution existe et elle est simple :
    Donner le pouvoir à ceux qui aiment ce pays, ils feront appliqué strictement les lois existantes éditeront d’autres telles que :
    - la suppression de la double nationalité,
    - la suppression du droit du sol,
    - la réintroduction de la double peine
    - Prison ET déchéance de nationalité pour les condamnés pour agression et violence en réunion, puis extradition au pays d’origine en cas de récidive.

    On verra les résultats au bout de 5 ans. Mais Mais bons que cela ne suffira pas à endiguer tous les problèmes, il faut en parallèle mettre hors d’état de nuire des gens comme BHL et tous les fouteurs de guerres et créateurs de chaos à l’étranger engendrant des déferlantes migratoire sur l’Europe. On peut pas humainement détruire la vie des gens en créant la guerre chez eux et par la suite les bloquer les aux frontières de l’Europe.


  • Je me rappelle. Il y a quelques années à Nice, les pompiers avaient "fait grève" (pour d’autres raisons que la sécurité peut-être), c’est à dire qu’ils avaient mis sur leurs camions des banderoles "Pompiers en grève" mais qu’ils continuaient à intervenir normalement. Alors, tout le monde s’en foutait...

     

    • Bonté et bienveillance se trouvent chez des individus bons et bienveillants.

      Se mettre au niveau de la bassesse pour faire entendre de saines revendications demande de l’entraînement. C’est d’ordinaire une spécialité de pleurnicheurs, d’imposteurs, de blablateurs et beaux parleurs.

      Les pompiers n’ont pas cette vocation précise. Dans l’implicite, ils font ce qu’ils ont à faire... Ce pour quoi ils sont missionnés. S’ils croyaient au Père Noël, ils démissionneraient.

      Peut-être, en outre, sont-ils motivés par des épouses aimées qui prennent soin des enfants, pas des working-radasses qui recrutent pour l’attache ménagère et des gosses achetés légalement à l’étranger pour statufier le foyer.

      Qui souhaite un monde pire qu’existant déjà, pour soi-même et ses enfants !

      L’intérêt de la bassesse de la méchanceté, c’est que tout le monde s’en fout pas puisque la méchanceté ça fait chier le monde.


Commentaires suivants