Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une tentative de "révolution colorée" au Venezuela ?

Il avait pourtant clairement annoncé la couleur. Le 9 avril, cinq jours avant l’élection présidentielle, Henrique Capriles déclarait : « Je ne suis pas le même que le 7 octobre, je défendrai les votes [1]. » Dès le lendemain, le président de l’Assemblée Nationale, Diosdado Cabello, présentait sur la chaine publique des preuves confirmant les intentions de la droite de contester les résultats électoraux afin de tenter un coup d´État coloré au Venezuela [2].

Au soir des élections, malgré une différence de 272 865 votes [3]en faveur du candidat socialiste Nicolas Maduro, le candidat de la droite refuse d´admettre sa défaite. Pourtant, tous les observateurs internationaux insisteront sur la transparence des élections vénézuéliennes. Vicente Diaz, un des recteurs du Centre national électoral (CNE), ouvertement lié aux partis d´opposition, affirmera n´avoir « aucun doute sur le résultat de l´élection [4] » donnant comme vainqueur l´héritier d´Hugo Chávez.

Voilà bien la seule promesse que le candidat de la droite aura tenu. Oubliée la rhétorique d´union, de paix et de sécurité qu´il vociférait encore une semaine auparavant. Il appelle ses partisans à se mobiliser afin d´obtenir un audit total des résultats. Curieuse manière démocratique de l´obtenir que d´envoyer les ultras de la droite prendre les rues du pays.

La loi électorale vénézuélienne est pourtant très claire. Elle oblige les candidats à remettre au CNE des preuves de fraude, et dans le cas où celui-ci les rejette, un appel est possible par le Tribunal Suprême de Justice. Aucune démarche administrative n´a été engagée. Il est vrai que ces accusations ne résistent pas au fait que les membres de l´opposition désignés pour superviser les bureaux de vote ont tous donné leur aval aux résultats dans leur centre électoral respectif [5]. Qu´importe, le but recherché n´est pas de renforcer la démocratie électorale mais bien de lancer un coup d´État soft dans le meilleur style des précédents en Serbie, Géorgie, Ukraine, Iran, etc. Les jeunes néofascistes qui, aujourd´hui, mettent le pays à feu et à sang ont pour la plupart été formés en Serbie par le groupe Otpor, et se revendiquent des techniques de l´Albert Einstein Institution, matrice idéologique des Révolutions colorées [6].

Dès l´annonce de Capriles, des groupuscules néofascistes déferlent dans les rues du pays. Des symboles du chavisme sont détruits, des militants attaqués et assassinés, des petits commerces sont saccagés et brulés. On dénombrera 7 morts et 61 blessés, par balles pour la plupart. Cinq sièges régionaux du Parti socialiste uni du Venezuela (Psuv) sont dévastés par les flammes, tout comme douze cliniques populaires où officient des médecins cubains.

Dans l´État du Lara, où le gouverneur Henri Falcon est aussi le chef de campagne de Capriles, la police régionale à ses ordres ne fait rien pour empêcher la déferlante de haine. Dans la nuit, une grand-mère m´appelle de Barquisimeto, la capitale régionale : « Je suis barricadée dans la buanderie avec ma sœur, des personnes sont en train d´essayer de défoncer la porte. » Par la petite lucarne qui la relie au monde extérieur, elle verra ses propres voisins, torches en main, aller brûler la clinique publique du quartier située en face de la maison. D´autres camarades nous témoigneront de scènes semblables qu´ils ont vécues, eux et leurs familles. Ils ne feront pas la une des journaux, et pourtant ils sont très nombreux à avoir été agressés de la sorte par les hordes fascistes.

Le président de la République bolivarienne du Venezuela, Nicolas Maduro, appellera ses partisans outragés au calme, à ne pas faire le jeu de la violence et à laisser la police et la garde nationale rétablir l´ordre. À Capriles, il lance : « Si tu ne me reconnais pas comme président, je ne te reconnais pas comme gouverneur de Miranda. » Ultimatum logique puisque les règles de l´élection de Capriles, en décembre dernier, furent exactement les mêmes que celles qui ont permis à Maduro d´être élu président.

Le bras de fer est engagé, et ne semble pas tourner en faveur de l´ancien candidat de la droite. La plupart des dirigeants mondiaux ont reconnu Maduro comme le nouveau président du Venezuela : les pays latino-américains dont les gouvernement de droite de Colombie, du Chili et du Mexique ; les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), plusieurs pays d´Afrique, ainsi que certains pays européens comme l´Espagne. Les États-Unis refusent toujours de reconnaitre la légitimité du processus démocratique vénézuélien.

L´armée vénézuélienne a reconnu Nicolas Maduro comme son nouveau « chef des armées », tâche qui incombe au président de la République, et a réitéré son engagement à préserver la paix et la sécurité. Par la voix de Wilmer Barrientos, chef du Commandement stratégique opérationnel, elle a invité les vénézuéliens à respecter les lois et les règles de la démocratie [7].

Même si la droite compte maintenir sa stratégie de tension en envoyant les mêmes groupes vêtus du rouge chaviste pour faire porter la responsabilité des violences au gouvernement, le spectre d´un coup d´État soft parait être écarté. Nicolas Maduro sortira renforcé de cette épreuve de force. En revanche, les messages de paix et d´union de Capriles ont volé en éclat. Des personnes ont été assassinées, blessées ou maltraitées pour avoir commis l´outrage de ne pas se reconnaitre dans le discours du responsable des violences actuelles au Venezuela. Les masques tombent et le fascisme a désormais un visage.

Romain Migus, Caracas, le 17 avril 2013

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Notes

[1] Capriles : Yo no soy el mismo del 7 de octubre, voy a defender los votos de toda Venezuela, Dailymotion, 09/04/13. http://www.dailymotion.com/video/xyvf8j_capriles-yo-no-soy-el-mismo-del-7-de-octubre-voy-a-defender-los-votos-de-toda-venezuela_news#.UW6a4EpArVU (source consultée le 17/04/13).

[2] Capriles Radonski prepara otro golpe, no va a reconocer los resultados de la victoria del Pueblo y Nicolás Maduro. Así lo denuncia Diosdado Cabello, Presidente de la Asamblea Nacional, Youtube, 10/04/13. http://www.youtube.com/watch?v=-6Lrameqo-I, (source consultée le 17/04/13).

[3] Voir les résultats officiels sur le site web du CNE, http://www.cne.gob.ve/resultado_presidencial_2013/r/1/reg_000000.html (source consultée le 17/04/13).

[4] “Rector Vicente Díaz : No tengo dudas del resultado arrojado por el sistema electoral”, Agencia Venezolana de Noticias, 15/04/13. http://www.avn.info.ve/contenido/rector-vicente-d%C3%ADaz-no-tengo-dudas-del-resultado-arrojado-sistema-electoral, (source consultée le 17/04/13). Le 12 février 2009, le recteur Diaz faisait un déjeuner politique avec le secrétaire général d´Acción Democratica. Voir : Pillao Ramos Allup con Vicente Diaz, Youtube, 12/09/09. http://www.youtube.com/watch?v=92ZVbTR0dHo (source consultée le 17/04/13).

[5] “Publicarán este miércoles actas de votación con las firmas de la oposición”, Sistema Bolivariano de comunicación e información, 16/04/13.http://www.sibci.gob.ve/2013/04/publicaran-este-miercoles-actas-de-votacion-con-las-firmas-de-la-oposicion/ (source consultée le 17/04/13)

[6] Voir sur le blog de l´organisation d´extrême droite Juventud Unidad de Venezuela : http://javunida.blogspot.com/2009/11/enlace-libro-de-la-dictadura-la.html et Eva Golinger, « Huelguistas en Venezuela “Made in USA” », Correo del Orinoco, 20/02/13, http://www.correodelorinoco.gob.ve/nacionales/huelguistas-venezuela-made-in-usa/

[7] “Wilmer Barrientos : FANB continuará en las calles garantizando la paz del pueblo”, Agencia Venezolana de Noticias, 16/04/13. http://www.avn.info.ve/contenido/barrientos-deplora-violencia-derecha-e-insta-aceptar-juego-democr%C3%A1tico (source consultée le 17/04/13).

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #385972
    le 18/04/2013 par garin le lorrain
    Une tentative de "révolution colorée" au Venezuela ?

    Comme Bachar ne vaut pas Hafez, Maduro, héritier moral de Chavez ne le vaut sans doute pas non plus, et les sionistes vont profiter du changement de Président pour faire le forcing et renverser la gauche Patriote au pouvoir . Les 2/3 des Juifs ont quitté le Vénézuéla sous Chavez, vous pensez bien que cette humiliation va s’expier dans le sang et il ne m’étonnerait pas que la vengeance juive ne fasse des milliers de morts .

     

    • #386005

      Bachar est en rien inférieur à son père ! Une grande finesse intellectuelle et plutôt bon stratège !
      Quant à Maduro, ce qui se passe actuellement n’a rien à voir avec ses qualités de chef d’Etat. Ce qui se produit actuellement est classique ! On profite de la disparition d’une figure charismatique pour essayer de déstabiliser le pays. Il est trop tôt pour tirer des conclusions sur Maduro. Ceci étant dit Hugo était unique il ne faut donc pas s’attendre à voir un clone de ce dernier en Maduro ! D’ailleurs ce qui risque d’être un défi pour Maduro d’être lui même, en effet en succédant à une figure aussi puissante que Chavez il pourrait être déstabiliser et tenter d’imiter ce dernier...il lui faudra trouver ses marques et s’assumer tel qu’il est.


    • Bachar résiste bien aux attaques de l’Empire en tout cas...
      Une démonstration de la subjugation des foules - ici vénézuéliennes - qui devrait se conclure hélas trois fois hélas par un rejet de la démocratie - et confirmer la déclaration d’Alain Soral, « je ne suis pas démocrate ».


    • Mais qu’est ce que vous racontez ??
      Bachar vaut mille fois hafez, vous ne savez absolument rien de ce que hafez a fait, il etait un collaborateur avec les sionistes comparé a bachar...Au liban nous avons vecu les années hafez, nous etions occupés par le ssyriens ET les israeliens. Les milices syriennes faisaient des barrages pour stopper les voitures regarder nos papiers. Nous n’avions aucune souveraineté a cause d’eux.
      C’est bien a cause de Hafez qu’aujourd’hui Bachar est appelé un dictateur, et si son pays est a feu et a sang c’set parcequ’il a essayé de faire les choses differemment que son pere, et d’apporter une certaine démocratie, un VRAI changement.
      Je suis un fervent leceur d’E&R mais les commentaires comme les vôtres, naifs, ignorants, il yen a trop sur ce site..Eduquez vous, faites des recherches arretez de dire absolument n’imoprte quoi.

      Idiot


    • #386264
      le 18/04/2013 par Grindsel Tirédunevi
      Une tentative de "révolution colorée" au Venezuela ?

      « Les 2/3 des Juifs ont quitté le Vénézuéla sous Chavez, vous pensez bien que cette humiliation va s’expier dans le sang et il ne m’étonnerait pas que la vengeance juive ne fasse des milliers de morts . »
      Nicolás Maduro est, du côté de son père chef syndicaliste, juif sépharade. Cette origine a permis à Chávez, qui le fit ministre des relations extérieures, de dissiper les tensions avec la communauté juive vénézuélienne. S’il y a pour Nicolás Maduro « une grande diversité de communautés religieuses dans le pays », lui-même fut élevé dans la religion catholique comme 92 % des vénézuéliens. Il a en outre rendu public son appartenance au mouvement de Sathya Sai Baba, gourou indien qui professait l’unité de toutes les religions.
      Source : wikipedia


    • Quoi qu’il en soit Bachar à la tâche rendue facile par ses adversaires, en effet comme il y a pas mal de djihadistes, Israël préfère que Bachar reste maintenant.


  • #386025
    le 18/04/2013 par matrix le gaulois
    Une tentative de "révolution colorée" au Venezuela ?

    Encore une fois, comme je l’ai dit précédemment dans un post sur la volonté à venir des euro-atlanto-sionistes de faire la guerre à l’Algérie : la seule parade viable face à l’ingérence impérialiste occidentale* est la cessation temporaire d’un lopin de terre ou d’un port à une ou plusieurs grandes puissances non-américaines voir anti-américaines (Russie & Chine en particulier). Ça marche en Syrie avec Tartous, il n’y a pas de raison que cela ne marche pas au Venezuela.

    Si un jour, Le Pen est élue en France et que l’arc républicain se met à jouer les victimes & prier pour un nouveau 6 juin 44 pour chasser démocratiquement par les armes les "phächycete" du pouvoir en France ; le seul moyen pour qu’un gouvernement patriote survive sera de céder temporairement Toulon aux Russes et/ou Marseille aux Chinois...

    * : phase 1 : déclencher une révolution colorée, phase 2 : larguer les bombes sur les femmes & les enfants au nom de la démocrassie, phase 3 : pillage en règle des ressources du pays afin de ralentir l’inéluctable chute de l’occident

     

    • #386416

      "Israël préfère que Bachar reste maintenant."

      Pas si sur au contraire les impérialistes-sionistes ont de tout temps priviligiés "les frères musulmans" que les Nationalistes arabes et ce depuis Nasser...

      En outre les sionistes préfèrent que les arabes se bouffent la gueule entre eux dans le cadre du "chaos constructif" que d’être unis, patriotes et nationalistes, donc ce qui se passe en Syrie est tout bénéf..pour eux !

      D’ailleurs l’ambassadeur sioniste israélien a déclaré il y a peu : "Vaut mieux Al-Qaida qu’el-Assad pour Israël"

      http://www.almanar.com.lb/french/ad...


    • #386534

      @Matrix le gaulois

      Je suis d’accord sur tout sauf sur le concept d’anti-amércanisme. Déjà, parce que la Russie n’est l’ennemie des Etats-Unis que parce que les Etats-Unis essayent de tout manger. Ce que je veux dire, c’est que les russes ne sont pas "contre" mais "pour" eux-mêmes. Donc il faudrait à mon avis éviter les liesses sur Poutine comme nous le faisons souvent. (Même si c’est vrai que c’est quand même plus la classe d’avoir un Poutine qu’un "Hollande")

      Enfin voilà, la Russie n’est pas notre ennemi tant qu’il y a un plus gros morceau en face. C’était tout le jeu de De Gaulle que de n’être ni russe ni américain, simplement Français. Et en tant que tel, j’estime non-nécessaire ces emportements trop positifs à l’égard de la grande Russie.

      Et pareil pour tout, je regarde dehors, je me dis qu’en Algérie c’est dégueulasse. Mais si vraiment tous les efforts que la "dissidence" puisse fournir échouent... Je partirai bien vivre en Indonésie.


  • C’est malheureusement les failles d’un vrai pays démocratique. Une preuve en plus pour les putes à la solde de l’empire. Si, Maduro était un dictateur, première il n’y aurait jamais eu d’élection, et surtout pas une élection avec un score aussi faible. Deuxièmement sous une dictature la petite merde d’usurié apatride de Radonski serait mort depuis très très longtemps ou serait en fuite dans le pays de l’oncle satan. Et ne pourrait surtout pas l’ouvrir comme il le fait. Mais en occidentaux on ose dire toujours du mal de feu Chavez et de Maduro. Ce qui me fou la rage, c’est de voir le nombre de traîtres, on peut voir qu’il y a près de la motié de la population qui veut retrouver le servage et offrir à nouveau les richesses du pays aux yankees. Normalement, selon les lois de la guerre, la sentence pour les traîtres, c’est une balle !
    Qu’attend El presidente pour faire appliquer la loi ?

     

    • "la motié de la population qui veut retrouver le servage et offrir à nouveau les richesses du pays aux yankees"

      Amusant que vous disiez ça, parce que Chavez vendait beaucoup de pétrole aux Etats-Unis.

      Et pour Capriles, je crois que vous faite une fixette car il est d’origine juive, et pour vous forcément ça discrédite, mais il ne faut pas oublier qu’il représente (entre autre) les catholiques, les vrais ; pas les chrétiens à la sauce marxiste ou évangélistes qui eux votent plutôt pour le PSUV.


    • #386427

      @Namann
      Mouais... entre "offrir" et "vendre", y a quand même une sacrée diff...


    • Justement il le vend et il l’offre pas ! Vous savez faire la différence entre "vendre" et "offrir" ? Je crois pas. Avant durant près de 90 ans le pétrole du pays était entre les mains des yankees, les revenus revenait qu’à eux et aux quelques pourritures du genre Radonski.
      Aujourd’hui il est totalement entre les mains de l’état vénézuélien et l’état le vend à qui il le veut. "Radonski qui représente les catholiques" ? Pauvre de toi ! Ce n’est qu’une pauvre merde d’usurpateur, comme savent très bien le faire sa caste d’apatride. Comme Sarkozy ce "brave chrétien" n’est-ce pas ? Le seul et unique représentant des vrais catholiques, c’était Chavez.


    • Mais oui, comme si Capriles allait donner gratos le pétrole, bien sûr.

      Et la marmotte...


  • #386106
    le 18/04/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Une tentative de "révolution colorée" au Venezuela ?

    Oui, ils veulent le Vénézuela qui constitue une menace, mais pas pour les raisons que vous évoquez tous...


  • manuel Gaz appelle, lui aussi, les manifestants anti-mariage pour tous de fascistes.
    Collon est atteint du syndrome de BHL pour appeler ses contradicteurs de fascistes ?

    Sans déconner, y’a 10 fois le mot fascisme dans l’article...

     

    • cessez de vous braquer sur le mots, c’est tellement pénible vos propos que je n’ai ni la force ni le désir d’en dire plus


    • Surtout que l’auteur de l’article n’est pas la personne que vous citez ;)


    • C’est juste que cet article -repris par Colon- fait penser aux écrits de BHL et de Fourest...
      Enfin, plus proche de chez nous :
      Il dit quoi Colon sur le FN ?
      Il dit quoi sur le changement de peuple ?

      C’est trop facile de fantasmer sur des choses qui se passe à des milliers de kilomètres...

      Et puis, sans déconner, 49% des Vénézuéliens sont des "fachos" ?


  • #386410

    Manifestement la CIA concocte une énième "révolution" colorée, mais cette fois-ci au Vénézuela comme il l’ont fait lors de la révolution Sandiniste au Nicaragua, ou encore au Chili...etc... pour placer une marionette qui serait plus malléable à souhait, un peu comme elle essaie de le faire en Syrie ou leurs terroristes sont appellé par les grands Merdias au pire "rebelles" ou au mieux "freedom fighters" heureusement que le peuple martyr syrien et l’Armée nationale syrienne résistent héroïquement contre les "contras" (terroristes-mercenaires-djihadistes) de la CIA et du reste des services secrets occidentaux qui eux font tout pour maintrenir leur doctrine démoniaque et criminnelle appelée le "chaos constructif"


  • Je déplore une chose, c’est très bien de parler du Venezuela, mais E&R délaisse un peu trop les sujets intérieur de la France à mon humble avis.

     

    • Juan, non 49 % des votants pour Capriles ne sont pas des fascistes, l immense majorite a ete choquee et desapprouve cette violence extreme . Et beaucoup de ceux la , qui ont votes pour le nouveau Capriles plus chaviste tu meures .... et qui ont vote pour Chavez le 7 octobre 2012, mais l insecurite, la corruption , la bureaucratie , l inefficacite economique bref les derives de la revolution .. ce sont les deçus de la revolution , pas des contre revolutionnaires, peut etre meme le contraire

      C est sur ces themes que Maduro va agir , il est honnete et il le fera , aucun doute. Et d autant plus que cette revolution socialiste ROUGE est tributaire de , et revocable par l election (pour le gogol tres catho qui absout les fascistes qui tirent dans le dos et brulent des maisons "chavistes" des familles pauvres qui ont la chance inouie de recevoir une maison que jamais il n aurait pu se payer , ces exclus executes par des fascistes neo liberaux des Perez... celui qui a execute 3000 citoyens de son pays en 1989 , ces maisons brulees ces jours, avec leurs occupants a l interieur qui ont pu sortir a temps .C est etre de "vrais" catholiques d agir ainsi ?

      le "tu ne tueras point ", premier commandement du premier commandant , c est universel et pas negociable ni interpretable , "ah mais un marxiste ce n est pas un humain .."

      Capriles ex falangiste , son catholicisme vaut celui de Franco , desole Juan , mais au Venezuela ou ailleurs faut appeler un chat un chat .. ces terroristes SONT fascistes , ne t en deplaise , comment minimiser des actes d une telle barbarie . Pas besoin d etre d accord, ou d accord sur tout , avec Chavez pour refuser categoriquement de telles actions.
      Juan tu connais aussi bien que moi l histoire de l Amerique Latine , ces democraties sont toutes jeunes , et tu connais ce qu ont fait les dictatures partout en Amerique centrale , sud et Caraibes. Les escadrons de la mort, les paramilitaires aux milliers de victimes decoupees a la tronçonneuse, fascistes formes dans des ecoles de tortures par des psychopates US et sionnistes , des "vrais" catholiques pour ceux qui veulent fermer les yeux. L Amerique Latine n a jamais fermee les yeux et maintenant elle s affirme comme une force revolutionnaire internationale et de paix
      Les terroristes seront juges , les victimes le reclament , pas fusilles non , un pays de droit n agit pas ainsi .. ça c est bon pour les revolutions violentes ou quand la revolution , le peuple est menace


  • #387116

    Autant j’apprécie Michel Collon, autant la on part dans le délire le plus total.

    Comme dit plus haut , 49 % des venezueliens serait des traitres (qui merite une balle entends - je ? vous êtes devenu fou ?) ou des "fascistes" ?

    Ce qui me fait rire , c’est quand un adversaire politique francais utilise le terme "fascistes" ,sur ce forum on crit au chantage, au point Godwin,a une volonté de décrédibilisé un mouvement.. (au choix,Dieudonné , Alain Soral ,Asselineau , les opposants au mariage gay..)
    Par contre la, ca passe tout seul.

    Bref , je suis pas pro - Capriles mais force est de constater qu’il y a une deception populaire avec une inflation incontrolé,une insecurité invivable , un manque de produit de premiere necessité , et une corruption des élites chavistes qui conduit a ce tres bon score de l’opposition.

    Un peu de mise en perspective ne ferait pas de mal.


  • #387123

    Réponse à Ducoin : Hafez s’est emparé du pouvoir en Syrie et l’a gardé 30 ans : preuve s’il en fut que ce devait etre un sacré caid . Voila seulement ce que je voulait dire ; combien de temps Bachar durera-t-il ?