Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Validation du national-sionisme par le Sanhédrin : un rabbin défend Zemmour contre l’UEJF

Dans une lettre ouverte à la présidente de l’UEJF, le rabbin-Dr. Alain Michel, historien et auteur de Vichy et la Shoah, dénonce le procès intenté par l’organisation à Éric Zemmour, qui affirmait fin octobre sur CNews que le maréchal Pétain avait sauvé les juifs français.

 

C’est bien sûr en tant qu’ancien membre de l’UEJF dans les années 1970, ainsi qu’ancien proche du Rabbin Léon Askenazi, Manitou, président de l’UEJF au début des années cinquante, et dont j’ai dirigé le centre d’études à Jérusalem pendant 4 ans, que je vous écris. Mais c’est surtout en tant qu’historien, spécialiste de la Shoah, ainsi qu’amoureux de la vérité et de la liberté.

Je viens d’apprendre que vous avez attaqué en justice le journaliste Eric Zemmour pour avoir affirmé que le gouvernement du Maréchal Pétain avait sauvé les juifs français. Cette décision de l’UEJF est doublement scandaleuse.

D’abord, même si les propos d’Eric Zemour étaient erronés, ce qu’ils ne sont pas, en quoi cette affirmation est-elle une négation de la Shoah ? Eric Zemmour a-t-il dit que des Juifs qui habitaient en France n’avaient pas été déportés et n’avaient pas été gazés à Auschwitz ? Pas du tout. J’ai attentivement écouté l’émission de CNews, et il a même parlé de « l’extermination et des camps nazis », ce qui paraît étrange pour qui est accusé de négation de crime contre l’humanité par l’UEJF.

En réalité, l’UEJF a une attitude liberticide qui consiste, en détournant une loi anti-négationniste, à interdire tout débat historique et à imposer une vérité historique concernant une question importante, l’attitude de Vichy vis-à-vis des juifs, mais question qui n’a rien à voir avec la réalité de l’existence de la Shoah.

Lorsque dans les années 1970, l’historien israélien Yéhuda Bauer a affirmé que le nombre de victimes au camp d’Auschwitz-Birkenau était beaucoup moins important que les 4 millions qui étaient affirmés à l’époque, de nombreux historiens ou encore porteurs de mémoire, notamment au Mémorial de la Shoah à Paris, se sont levés pour dénoncer les propos de Bauer qui réduisaient soi-disant l’importance de la Shoah.

(...)

Avec tout le respect que j’ai pour les tribunaux, français ou autres, les palais de justice ne sont pas les lieux où l’on peut trancher de la vérité historique et de sa complexité. Les magistrats ne sont pas formés pour cela, et ils n’en ont pas la compétence professionnelle. Le jour où l’Union des Etudiants juifs de France le comprendra, elle pourra peut-être commencer à admettre qu’on ne peut à la fois combattre pour la démocratie et la liberté, et en même temps refuser le débat sur l’histoire et la mémoire.

Lire l’intégralité de l’article sur valeursactuelles.com

Comprendre Zemmour, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants