Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Valls et le renoncement

Le nouveau gouvernement « Valls-2 » inquiète, et pour plusieurs raisons. La première est que, loin de mettre fin à la crise politique rampante qui dure depuis plusieurs mois, il va, au contraire l’exacerber.

Ce n’est pas en changeant des ministres que l’on résout les problèmes de l’heure. La « Valls-e » des ministères, si elle permet – peut être – une meilleure cohérence politique, réduit l’assise de ce gouvernement à une tête d’épingle. Certes, c’est cohérent, une tête d’épingle, mais comme assise politique on fait mieux… À moins que Valls n’espère des ralliements sur sa droite. Il risque fort, sur ce point, d’être déçu. A moins de trois ans des prochaines échéances électorales, on ne voit pas pourquoi des députés UMP ou UDI prendrait le risque de s’allier à un gouvernement nécessairement impopulaire, même si certains peuvent en apprécier les politiques.

De plus, cette hypothétique alliance validerait les discours qui disent qu’il n’y a plus de différence entre PS et UMP. En fait, le choix était simple : changer de politique ou retourner aux urnes, afin d’obtenir un mandat populaire clair sur les orientations du gouvernement qui, à l’évidence, ne sont plus celles de 2012. Le Président et son Premier-Ministre n’ont voulu faire ni l’un ni l’autre. Et l’on appelle cela une décision, et l’on veut voire dans ce gouvernement un exemple de courage politique ? On imagine que Clémenceau, auquel Manuel Valls aime bien se comparer, s’est retourné dans sa tombe.

Car, derrière les postures et les coups de mâchoire de Manuel Valls, c’est en réalité et comme toujours, la volonté d’allier la chèvre et le chou. Sauf que l’on sait bien qui mangera l’autre. En fait, c’est une politique profondément anti-démocratique qui est mise en œuvre aujourd’hui. C’est cette politique que Manuel Valls est allé faire applaudir à l’Université d’été du MEDEF ce mercredi 27 août. Les Français le ressentent ; on peut s’attendre à ce qu’ils ne la tolèrent pas. Ce gouvernement risque donc de s’enferrer dans des batailles parlementaires continuelles, qui pourraient rendre inévitable une dissolution à la fin de l’hiver. À ce compte, mieux aurait valu une clarification immédiate. Les déclarations faites mardi à 20h dans le journal de France 2 par Manuel Valls sont un autre motif d’inquiétude. Visiblement, ce monsieur n’a qu’une connaissance limitée de l’économie, et une connaissance encore plus courte de la politique étrangère.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #947360
    le 28/08/2014 par jean d’Artois
    Valls et le renoncement

    Au moins , LUI , a signé son arrêt de "banissement" !!!
    Après avoir quand même fait pas mal de dégâts ( intérieur) , le poste de 1er ministre va lui être fatal !! .... Au revoir , enfin Adieu !!

     

    • #947742
      le 28/08/2014 par plu
      Valls et le renoncement

      Le renégat et sa clique se contrefiche des dégâts qu’ils font. Ils ont pour la plupart la possibilité de retourner dans les pays d’où ils viennent, se sont des ’français administratifs’ ou des bi-nationaux.


    • #947794
      le 28/08/2014 par captainauvergne
      Valls et le renoncement

      Si cela pouvait en être ainsi... Malheureusement, les exemples de trous du cul avérés bien avant l’élection, devenus néanmoins grands vizirs, pullulent. De Giscard à Hollande, en passant par Miteux, Chirac et Sarko, la liste s’allonge. Nul doute que si un DSK se présentait aujourd’hui, les Français l’éliraient, casseroles maçonniques, juives et sexuelles ou pas. Ils seraient même capables de réélire Sarko. C’est te dire que Valls, aussi psychopathe et crétin soit-il, conserve toutes ses chances.


    • #948544
      le 29/08/2014 par VS
      Valls et le renoncement

      @captainauvergne,
      En effet, il semble que la pourriture et le nombre de casseroles soient devenues des critères de popularité, de charisme et de leadership incontournables. Lorsqu’il y a la crise, les gens ont tendance à se tourner vers des figures autoritaires, comme les dictateurs ou les systèmes répressifs. On dirait que le régime Nazi et ses conséquences n’ont toujours pas servi de leçon et que si Hitler revenait aujourd’hui sous les traits d’un Valls, les gens voteraient encore pour lui.
      Un monde hélas peuplé de poissons rouges...


  • #947464
    le 28/08/2014 par kel
    Valls et le renoncement

    La situation démontre qu’on ne peut évidemment pas laisser n’importe qui faire n’importe quoi. Diriger une Nation est une des choses les plus importantes et difficiles que des hommes puissent faire et très paradoxalement on voit apparaître à ces postes de responsabilité des individus ayant des niveaux de compétence qui sont dramatiquement très en-deçà de leurs prétentions. Quand en plus de ces lacunes mortifères, ces médiocres s’inscrivent dans la compromission et la trahison de l’intérêt général pour servir des intérêts particuliers et/ou étrangers, le résultat pour la population ne peut être que catastrophique, et c’est le cas. Cette clique au pouvoir de pervers névrotiques nous fait toucher le fond. A quand les audits de compétence réelle et les obligations de résultats pour ceux qui s’imaginent et prétendent être capables d’assumer de tels niveaux de pouvoir ? A quand l’éviction automatique pour ceux et celles qui ne sont pas à la hauteur de ce dont ils se chargent ? A quand les bilans éliminatoires pour les incapables ? A quand les consultations électorales anticipées en cas de mise en minorité ? A quand une véritable démocratie ?


  • #947658
    le 28/08/2014 par Garodi
    Valls et le renoncement

    Grattez donc un peu sous le vernis de ce gouvernement ! Combien de frères de la Veuve ? Combien de fils de Moïse (ou apparentés) ?...et jetez un œil dans les cabinets ministériels, vous serez surpris !! Puis posez-vous la question élémentaire suivante ; est-ce que sont bien ces Pieds-Nickelés de la politique qui donnent le tempo de l’action gouvernementale, dû moins sur les sujets importants ????

    il faut bien admettre que le (vrai) job de nos gouvernements est de tenter de nous faire croire que les actions menées le sont pour le bien de la patrie, alors qu’ils œuvrent dans l’ombre pour maintenir en survie un système qui s’effondre mais qui a été crée pour progresser vers l’établissement d’une autorité mondiale messianique devant assurer à une minorité organisée des privilèges effrayants.

    Le gouvernement précédent était donc parfaitement cohérent, et tout à fait dans son sujet !!!...Tout comme l’est celui d’aujourd’hui !!!!!

    Extrait de texte maçonnique prononcé à l’ouverture du Conseil Suprême (33ème degre) :

    « …la devise que vous voyez briller sur le texte de votre patente de Souverain Grand Inspecteur Général :

    "ORDO AB CHAO"

    "C’est du chao qui s’est emparé de l’Univers que nous voulons faire sortir l’ORDRE, en réalisant le grand œuvre de la rédemption Sociale par la destruction…et par la grande Lumière Maçonnique. Et voilà le but unique qui, en tant qu’Orateur, doit toujours être présent à votre esprit et devenir le foyer puissant de vos irradiations maçonniques....... »

    Source : L’Organisation secrète de la Franc-maçonnerie. Auteur : MARQUES-RIVIERE (ancien FM de haut rang .1935)

    Autre citation :

    « Le monde est mené par de tous autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses »

    Auteur : Benjamin DISRAELI, FM et Premier Ministre de la reine VICTORIA


     

    • #948440
      le 29/08/2014 par yananas
      Valls et le renoncement

      tres bonne analyse camarade
      si tout le monde pouvait voir que gerard jugnot aurait tres bien pu remplacer holland...


    • #948557
      le 29/08/2014 par VS
      Valls et le renoncement

      « Ordo ab chaos » ou « Problematis, reactionem solutio »


    • #948909
      le 29/08/2014 par Jean d’Artois
      Valls et le renoncement

      Et la république , en temps que système politique ainsi que la pseudo philosophie qui va avec , est issue du même sérail ! ...Donc soyons , au moins responsable ! 225 ans de règne maçonnique sous couvert de " leur " république ont assez dévasté le pays ( pour ne parler que de celui là) , il est temps de se rassembler autour du projet qui leur donne de la fièvre et des boutons , des qu’on aborde le sujet : le retour de la Monarchie catholique : c’est précisément cela qu’ils n’ont cessé de combattre et finalement terrasser sur deux siècles d’omniprésence !


  • #947684
    le 28/08/2014 par GrosBill
    Valls et le renoncement

    On considère habituellement que le 1er ministre est le « fusible » qui protège le président. Dans le cas présent, ce sera plutôt le « détonateur » qui fera tout sauter : présidence, gouvernement, assemblée, sénat... Wait and see.


  • #948178
    le 28/08/2014 par Sukhoi
    Valls et le renoncement

    En ce moment, la France a surtout un problème avec l’ibérisme, représenté par notre ami Valls.
    Petit jeu de mots débile, mais puisque faut rigoler...

     

  • #948532
    le 29/08/2014 par Francois Desvignes
    Valls et le renoncement

    La carrière professionnelle de Valls :

    - Valls
    - Valse
    - Vaseline
    - Valise


  • #949510
    le 30/08/2014 par Laurent Franssen
    Valls et le renoncement

    Les politiques prennent des " mesures ",
    que signifie " mesurer " ?
    Sur chantier, une fois les mesures terminées, le batiments est-il construit ?
    Je vous invite à internaliser et poursuivre cette réflexion,
    pour ceux qui souhaitent retrouver le sens de leur language ...

     

    • #949766
      le 30/08/2014 par GrosBill
      Valls et le renoncement

      La manie de « prendre des mesures » ne date pas d’hier pour les politiques ; exemple :
      « Je suis pour l’égalité des sexes, et en tant que ministre, je prendrai toutes les mesures qui s’imposent. » Yvette Roudy, ministre du Droit de la femme dans les gouvernements Mauroy et Fabius de 1981 à 1986.

      PS : Je l’ai déjà sortie celle-là, mais je l’avais attribuée par erreur à Huguette Bouchardeau, secrétaire d’Etat, puis ministre de l’Environnement dans les mêmes gouvernement. Je corrige ici cette erreur.


  • #949782
    le 30/08/2014 par Erdoval
    Valls et le renoncement

    Mais non il n’y a pas renoncement. Il y a simplement la mise en évidence de la donne de départ : une étiquette de gauche pour mieux tromper les électeurs et leur faire avaler la destruction du pays par tous les bouts. Il est temps que l’on retourne aux urnes et que l’on balance ces traitres et tous les collabos de l’oligarchie mondialisée. Si le gouvernement persiste à vouloir légiférer par ordonnances pour mieux achever la destruction du pays il faudra descendre dans la rue de façon déterminée.


  • #950304
    le 31/08/2014 par beth
    Valls et le renoncement

    Manuel valls , inscrit en licence d’histoire à la Sorbonne et... Premier Ministre de la France... une honte ! Vivement qu’il parte !