Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Venezuela : victoire du camp de Nicolas Maduro aux élections législatives

 

 

La presse occidentale en général et française en particulier ne s’est pas tellement foulée pour propager la « mauvaise » nouvelle : le peuple vénézuélien, votant contre l’avis du journal Le Monde, fer de lance de l’opposition à la politique populaire anti-américaine, a remis en selle le parti de Nicolas Maduro, l’héritier de Chávez.

Un coup dur pour la propagande, qui avait tout misé sur une révolution colorée et une défaite à plate couture des chavistes.

Heureusement, il reste encore le concept de « fraude » électorale, que l’on ne connaît évidemment pas chez nous, le jeune Macron étant tout sauf un général Tapioca...

- La rédaction d’E&R -

 


 

Le camp du président Nicolas Maduro a remporté dimanche 17 des 23 États du Venezuela lors des élections régionales, a annoncé le Conseil national électoral (CNE). L’opposition a aussitôt contesté ces résultats.

 

L’opposition, pourtant donnée victorieuse dans les sondages, n’a gagné que cinq États, le dernier État restant encore indécis, selon la président du CNE Tibisay Lucena. La participation s’élève à 61,14%, a-t-elle précisé.

« C’est une nette victoire. Le chavisme s’est largement imposé dans les élections, avec 17 gouverneurs. L’opposition en a cinq », a déclaré dans la foulée Nicolas Maduro, entouré des principaux dirigeants vénézuéliens, assurant que son parti pourrait également s’imposer dans le dernier État encore indécis.

 

Fraude ?

Peu avant l’annonce officielle de l’autorité électorale, les adversaires du président Maduro avaient dénoncé des suspicions de fraude, prévenant qu’ils ne reconnaîtraient pas ces résultats qui sonnent comme une défaite pour eux. La coalition anti-Maduro perd notamment l’État de Miranda, considéré comme le « joyau de la couronne » vénézuélienne et comme un bastion de l’opposition.

Lire l’article entier sur europe1.fr

Comprendre la situation au Venezuela avec Kontre Kulture :

Le Venezuela sans la propagande occidentale, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Heureusement, il reste encore le concept de « fraude » électorale, que l’on ne connaît évidemment pas chez nous, le jeune Macron étant tout sauf un général Tapioca..."
    Et que dire de l’Autriche que l’on a fait revoter après que le vote des "autrichiens de l’étranger" ait fait peser comme par enchantement la balance électorale en faveur des européistes ?
    Et que dire de la victoire de Manu la tremblote aux dernière législatives ? Heureusement quand mème que chez nous c’est la démocratie pure et dure...
    Gageons que Nicolas Maduro n’a pas été élu grace au vote des vénézueliens d’Israel.


  • Elections législatives ou élection des gouverneurs des états . J’ai l’impression qu’une erreur s’est glissée quelque part .


  • Une bonne nouvelle de ce genre ça fait plaisir. Même c’est qu’une victoire temporaire et qu’elle n’a aucune répercussions sur nous...

     

  • Il manque le pas et heureusement pas celui de l’oie !
    La presse occidentale en général et française en particulier ne s’est (PAS) tellement foulée pour propager la « mauvaise » nouvelle : le peuple vénézuélien, votant contre l’avis du journal Le Monde, véritable fer de lance contre la politique populaire anti-américaine, a remis en selle le parti de Nicolas Maduro, l’héritier de Chavez.


  • La fraude électorale, c’est éculé !

    Un bon petit scandale de harcèlement sexuel à l’encontre de Maduro serait davantage dans l’air du temps ...