Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

Un article du Monde paru le 23 juin et repris un peu partout sur la toile [1] nous explique sans trembler que le traumatisme de la Shoah se perpétuerait chez les descendants de rescapés. Et ceci non pas seulement via les « récits des parents », c’est-à-dire par le vécu, mais bien par l’inné, via une « empreinte biologique ».

L’affirmation se base sur une étude du Dr Rachel Yehuda (photo ci-dessus), professeur en neurosciences à l’école de médecine du Mont Sinaï, parue dans l’American Journal of Psychatry. Voici l’idée générale : suite au traumatisme, les rescapés verraient leur niveau d’hormone du stress (cortisol) amoindri. Cette carence se transmettrait à leur progéniture, qui présenterait à son tour les mêmes prédispositions à la dépression et au syndrome de stress post-traumatique (SSPT) que les aïeux.

L’article, pour donner une ampleur moins spécifique aux rescapés de la Shoah (et pour donner le change ?), précise que ces recherches ont « prouvé » le même phénomène chez des femmes enceintes ayant vécu de près le 11 Septembre. Le Monde évoque aussi les populations palestiniennes et les Cambodgiens rescapés du génocide des Khmers rouges…

Cette étude n’est cependant en rien unique ; elle s’inscrit dans un domaine large de recherche, la transmission intergénérationnelle des traumatismes. Ces études s’appuient sur l’ « épigénétique », sans manquer de provoquer des débats au sein de la communauté scientifique.

Nous nous contenterons pour notre part d’interroger le désintéressement de certaines d’entre elles. L’une des scientifiques notables du milieu, Yael Danieli, avait elle aussi mené des études relatives à la transmission du traumatisme de la Shoah aux descendants, en s’aidant d’une bourse de 50 000 dollars débloquée grâce au soutien de la Conference on Jewish Material Claims Against Germany et de l’ADL (Anti-Defamation League) [2].

Reste à savoir si nos organisations communautaires nationales auront l’audace de se servir des travaux de Rachel Yehuda pour réclamer des compensations de toutes sortes. Après tout, pourquoi pas : quand on a usé jusqu’à l’absurde la ficelle d’une prétendue transmissibilité de la culpabilité, on n’est plus à ça près.

Voir aussi, sur E&R :

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • STRICTEMENT impossible

    Ce qui se transmet au niveau génétique c’est l’adn

    Et il est impossible de faire muter l’adn sur une seule génération sur une population entière en même temps

     

    • Il n’est pas question de mutations de l’adn, mais de phénomènes épigénétiques, c’est-à-dire de caractères non génétiques qui se transmettraient à la descendance. On en a observé chez les petits-enfants de victimes de famines, notamment en Ukraine. L’épigénétique permet d’expliquer pourquoi toutes les cellules ont le même adn, tout en étant spécialisées, ainsi que la petite taille du génome (30000 gènes seulement).
      Cela dit, l’épigénétique n’a aucune incidence ici, puisque l’immense majorité des victimes ethniques des événements de la dernière guerre sont morts sans descendance. Cette théorie, même Lyssenko ne l’aurait jamais formulée tellement elle est ridicule.


    • Si c’est possible ... tu vas voir...
      Le 11 sept c’est les arabes ... ils ont une dette a vie envers les americains... Step by step cf. méthode Fabian.


    • Impossible n’est pas israélite. C’est un dogme que vous êtes priés d’avaler au risque de vous faire traiter d’antisémite sévère et récalcitrant.
      C’est du même tonneau que leur monothéisme : leur dieu est unique et seulement pour eux, le reste du monde c’est de la merde et vous n’êtes pas des élus comme nous, vous cracheront-ils éternellement à la figure.


    • Regarde les nouvelles recherches en épigénétique, L’adn se structure en fonction de son environnement : il s’enroule en tourbillon par endroit, et cela conduit à une inhibition des gènes contenus dans cette portion d’adn qui est bien là, mais non "active". Ce processus, peut se passer dans un sens ou dans l’autre en fonction de l’environnement (activer/désactiver une portion d’adn et donc les caractéristiques qu’apportent les gènes concernés) Et récemment on a prouvé que ces dispositions de l’adn se transmettent aux autres générations.


    • et même la mutation est toujours dans un sens de perte. Pour qu’il y ait mutation positive, il faut un nouvel apport génétique. Pour le reste, la nature corrige les erreurs et mute en nouvelles variétés si adaptation à son milieu il y a (qui n’est pas une mutation positive mais une variété de même espèce).
      M’enfin si c’est Rachel qui le dit...


    • Si, c’est tout à fait possible, à Tchernobyl ou Fukushima... mais ça n’a rien à voir avec la Shoah !


    • D’accord avec toi,c’est un miracle qu’ils aient pu se reproduire,vue l état dans le qu elle on les a retrouvé


  • En poussant cette "théorie scientifique" jusqu’à ... l’absurde nous pouvons donc établir que quasiment toute l’humanité est soumise au syndrome post-traumatique et à la dépression puisque rare sont les peuples du monde à ne pas avoir subit la guerre, les meurtres de masse, les viols, l’esclavagisme et autres fléaux que l’humanité, si souvent guidée par le mal, inflige à son prochain !
    Ce qui pourrait expliquer la répétition ad vitam eternam de tant d’horreurs !?
    L’atavisme !

     

    • Mais voyons, vous savez bien qu’il y a des traumatisme plus grand (plus important) que d’autre... Oui comme le dit cette dame les juifs sont de grands perturbés mentaux... c’est dans leurs gènes qu’elle dit. Bon sang, heureusement pour elle qu’elle est juive, sinon, elle serait au trou et pourchassée par la LDJ depuis longtemps !
      Avez vous remarquer que si c’est un goy qui le dit, c’est de l’antisémitisme et si c’est un juif, cela devient un propos très pertinent ? Cela me rappelle l’affaire entre Renaut Camus et Elie Semmoun sur le plateau d’un certain Thierry Ardisson. Les deux avaient remarqué qu’il y avait beaucoup de juifs sur les plateau télé, mais dans la bouche de Semmoun c’était parfaitement respectable et même pertinent, mais dans celle de Camus, c’était de l’antisémitisme ignoble !!!


  • Donc l’antisémitisme ne serait que la transmission intergénérationnelle du traumatisme que les juifs nous ont fait subir ont crucifiant le Christ !

     

    • Tiens, y’a une piste à explorer...

      Allez Moshé, Abraham, Salomon !! On rend l’argent !!!


    • @ thihen42
      Amusante ta remarque, j’aime bien ton ironie :-)
      Dans la même veine : "Et si le retour du christ se faisait une seringue à la main avec l’antidote pour effacer tous ces traumatismes génétiquement acquis et ramener la concorde entre les êtres humains ?"

      Le concept de l’article reste interessant (on sait que l’eau a de la mémoire) mais un traumatisme génétiquement transmissible ? je suis dubitatif.
      En plus, l’exemple de traumatisés du 11 septembre est un événement récent, et les résultats sérieux d’études médicales de cet ordre se font en général sur une plus longue période de temps qu’une dizaine d’années.


    • "L’antisémitisme est une réaction de défense à l’antigoyisme" Henri Ford dans le "juif international" !


  • ♪♫ Il ne faut pas oublier ♪♫, ♪♫ Y a moyen de faire un petit billet♪♫....


  • Descendant de Nantais ayant trepassés sous le fil de la Veuve lors de la période révolutionnaire, je comprends à présent ma phobie des objets tranchants. L’héritage génétique... l’héritage...tout court


  • Et curieusement ce mal étrange, qui ressemble à celui décrit par La Fontaine :-" tous n’en mourraient pas, mais tous étaient atteints "...Ne s’attaque qu’aux descendants des shoahmann. Les autres peuples , les polonais, ukrainiens, russes , roms, les japonais d’Hiroshima et Nagasaki etc....Qui ont pourtant été pas mal éprouvés , eux sont immunisés ! Ce brave doc.Yehuda aurait mieux fait de porter ses recherches sur l’immunité que sur le traumatisme ,qui sait ça peut etre utile , on ne sait jamais quand reviendront les HLPSDNH.


  • Pas vraiment besoin de "justification scientifique", la loi Fabius-Gayssot et le Talmud se sont montrés largement suffisants pour permettre aux Juifs de CONFISQUER le pouvoir en France : 1° Interdiction de contester la Shoah 2° La France ayant COLLABORE, elle est COMPLICE du crime 3° cette complicité criminelle , elle est HEREDITAIRE et COLLECTIVE pour le Talmud 4° les Français, éternellement COUPABLES, ont perdu le droit d’exercer le pouvoir : ce sont les descendants de leurs victimes, les Juifs, qui ont hérité de ce droit .


  • Bon si c’est comme ça, 400 ans d’esclavage, mes ancêtres Africains ont beaucoup souffert, j’ai pas de boulot mais j’aimerais bien un coupé sport, je veux mon blé. Bah oui, moi aussi je veux marchander l’histoire, pourquoi pas ! C’est n’importe quoi...

     

    • Ah non, pour toi c’est pas pareil mon gars : on te l’a dit, le crime est trop important, le traumatisme trop grand pour qu’on puisse ne serait-ce que l’évaluer. Alors l’indemniser, faut pas y compter, désolé...


  • Je ne sais pas si Freud est passé par là, mais si c’est le cas, tout s’explique…


  • Si ils croient (ce qu’il se plairont à faire) à cette thèse débile il n’auront qu’à cesser leur racialisme et leur endogamique reproduction et se diluer parmi l’humanité, comme ils le veulent pour tout les goys de la planète ; cela ferait cesser leur "maux".
    Ce qui n’est pas encore dit mais ça viendra, c’est que ce genre de raisonnement les mèneront à dire que les goys sont génétiquement antisémite de génération en génération. Si on déroule le fil de cette "étude" jusqu’au bout, cela débouchera forcément, de leur point de vue biensûr sur ce genre de déduction. Le goys l’ennemi du juif ad vitam eternam.


  • Ils corrompent absoluement tout dans tous les domaines, c’est tout simplement ahurissant d’avoir un niveau de pourriture morale et intellectuel aussi développé :-)

    Plus ils ont du pouvoir, plus ils sont capables de te réinventer l’Histoire, la science, l’Humanité en 30 secondes...

    Bon, comme nous sommes de bons Samaritains qui eux sont des vrais juifs, et que pour être valide scientifiquenet une expérience doit pouvoir être reproductible, je suis volontaire pour l’organisation d’une autre fournée...

    L’organisation de la mise en place de la reproduction de l’expérirence dans un but scientifique je voulais dire...

    Ah ! Et au fait ? Pour les Vendéens ça fonctionne aussi ?


  • Mon arrière grand père marin a sauté sur une mine allemande, ce qui a laissé mon grand père orphelin, ce qui l’a sûrement traumatisé, et donc marqué génétiquement toute ma famille.
    Je réclame une pension à vie !!!

     

  • S’agit-il d’une théorie scientifique réservée à certains traumastismes ou pas ?
    Non, je demande parce que s’ils comptent nous inventer une nouvelle loi de la physique pour l’occasion, que ce soit clair.
    Ces recherches pourraient peut-être guérir certaines déviances très à la mode en ce moment...


  • #875997
    le 28/06/2014 par L’apocalypse c’est maintenant
    Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

    Le jour où on va s’énerver...


  • Finalement des fois les gènes auraient une influence sur notre personnalité, nos attitudes et réaction ? Dnc l’idée que les sentiments, les idées sont transmisent génétiquement est redevenu une hypothèse scientifiquement valide !
    Rappelons qu’à la base, c’est cela le racisme, LE VRAI. C’est à dire, une idéologie pseudo-scientifique (s’appuyant sur la science) qui cherchait à démontrer que les vices, les vertus, les idées, les émotions, les attitudes d’une personne sont déterminés par ses gênes.
    On peut encore excuser ce genre d’idée chez les gens de la fin du XIXème pour qui les découvertes sur la génétiques balbutiante et tout le côté nouveauté darwinien pouvait en faire fantasmer plus d’un. Mais voir précisément cela même qui nous ont toujours demandé de vomir toute idée d’inné chez l’Homme se transformer en apôtre de l’eugénisme pour des questions de gros sous, là je crois que plus rien ne pourra me surprendre chez ces gens...

    Est-ce que la même chercheurse à étudier si la malhonnêteté et la volonté de domination se transmettait aussi par les gênes ? ...RACISME ! ANTISEMITISME !!! Tiens donc je me disais aussi.


  • "l’école de médecine du Mont Sinaï" ... J’ai tellement ris !

    L’absurde ne s’invente pas


  • Le peuple qui souffre va donc souffrir éternellement...


  • Si je suis sa théorie, la connerie profonde devrait se propager sur les générations futur, tout comme le stress...

    Et elle en serait donc l’effigie !

    Cette personne n’est pas une scientifique mais scientiste.


  • #876034

    Concernant les goys, il a été prouvé scientifiquement que la culpabilité se transmettra génétiquement au fil des générations.
    Shkliiing ! (Bruit d’une caisse enregistreuse).

     

  • #876040
    le 28/06/2014 par Veritas Liberabit Vos
    Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

    Crétinerie de premier ordre par une crétine de scientifique !
    Dans ce cas il faudra aussi admettre la supériorité de la race arienne,
    et pourquoi pas remettre à l’honneur l’apartheid
    et toutes les autre saloperies racialistes...
    Le changement génétique aigu, ne se fait de manière immédiate et négative qu’en cassant la double chaîne d’ADN, soit par un rayonnement ionisant soit par une toxicité chimique directe ou par manipulation biomoléculaire, tous les autres changements mettent des millénaires.
    Ce qui est vrai, c’est qu’il existe un certaine transmission psycho-émotionelle d’une génération à l’autre dans l’histoire d’une famille.
    Tout le reste n’est que fadaise !
    Ces scientifiques d’origine juive essayent de démontrer ce par quoi ils ont été persécutés, il faut être sacrément con pour en arriver là, ou masochiste.


  • Ca peut durer combien de générations ce traumatisme ? Moi je vous dis cela parce que il y a des nuits je vois des mecs type "latino" qui mettent le feu à mon village , les mecs parlent l’Italien me semble , faut vous dire que je fais très gaulois , un de souche , aussi je demande avec ce que dis la grande spécialiste Rachel Yahudah si je suis pas atteint du traumatisme shoatique , enfin de l’extermination quoi !
    Ca remonte mais sait on jamais ? Inscrit dans les gènes le truc !
    Ou est ce que je m’adresse pour les réparations ?


  • Et le sens de l’arnaque de elie wizel, ca passe aussi aux generations suivantes ?


  • Ça veut dire que c’est gens sont malades ? Il ne sont dont pas objectifs et ne peuvent en aucun cas imposer leurs vues ? Mais ça ont le savait !


  • #876080

    Ah merde.
    Ou est-ce que j’envoie mon chèque alors ?


  • Au contraire, c’est tout a fait possible : nous savons désormais que l’expression de l’ADN d’un individu est non seulement impactée par son milieu (épigenetique) , mais également que certaines de ces modifications (c’est ça la nouveauté en génétique) peuvent être transmises à ses descendants. Dit autrement : une souris dont le patrimoine génétique ne l’avait pas spécialement prédisposé au stress, si elle subit un stress intense, va devenir plus sensible au stress en développant certaines prédispositions à cela..On pensait que ces prédispositions ne seraient pas transmises à la génération suivante mais certaines expériences prouvent le contraire ...ces expériences révolutionnaires sont assez récentes et ont une arrière gout de revanche des thèses de Kammerer (J’avais pris connaissance de ces travaux dans le livre "juste assez de biologie pour briller en société" livre excellent de vulgarisation de la génétique -et non pas de biologie- au titre français racoleur- trahissant l’auteur anglais, mias c’est une spécialité des éditeurs français...)

    ceci dit, on ne justifie pas les orientations sur les questions sociétales par des découvertes scientifiques : seule l’Éthique et la Morale le peuvent...


  • Le phénomène épigénétique est avéré et connu : il s’agit d’une transmission d’une caractéristique sur quelques générations (notamment par la méthylation des bases azotées de l’ADN). Les études épigénétiques ont révolutionné la vision simpliste précédente de l’hérédité génétique (par exemple celle de crick et watson, les deux prix nobel de médecine découvreurs de la structure de l’ADN sur la base des travaux de rosalind franklin, prétendaient avec orgueil avoir « découvert le secret de la vie »). Le lien entre famine et obésité (des descendants) a notamment été étudié. Pour le reste, je ne sais pas trop, mes connaissances n’ont pas été actualisées.
    La biologie moléculaire est extrêmement complexe. A chaque fois qu’on découvre un mécanisme, il y a en a d’autres en parallèle. C’est un peu comme des poupées russes. D’ailleurs, c’est comme ça dans bien d’autres domaines.

    Il s’agit ici d’une instrumentalisation. Qui ne sera probablement pas généralisée pour les raisons évoquées par d’autres commentaires.
    Les populations juives transmettent énormément à leurs descendants. La mythologie grand-parentale (le pépé transformé en abat-jour) suffit à expliquer l’aliénation shoatique actuelle. La justification pseudo-scientifique leur sert à se dédouaner de leurs propos et du libre-arbitre (la possibilité d’oublier et de pardonner, dans ce cas).

    Ils arrivent toujours à nous surprendre dans le domaine de la sournoiserie.


  • J’ai quand même un peu de peine pour les Juifs qui assistent impuissants aux délires de leur communauté...

     

  • bien sûre selon leurs études ce truc biologique marche parfaitement pour les juifs mais aucunement pour les amérindiens ou noirs exemple.. jusqu’où l’absurdité va t-elle aller !
    Et Dr Rachel Yehuda va avoir le prix nobel de la science surement !

     

  • Du scientisme, du sophisme mais ils sont où les vrais scientifiques là ?
    Galilée, ou es-tu ?

     

  • #876156
    le 29/06/2014 par Ezio Auditore Da Créteil
    Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

    Après tout, c’est le postulat de départ de la saga d’Assassin’s creed. "Rien n’est vrai, tout est permis"


  • Mais attention ! Cela n’affecte que les descendants de victimes juives, ceux ci doivent donc être les seuls indemnisés !


  • Ce serait le même gène qui serait impliqué dans la connerie

     

  • Hégémonie usurière et génomique spéculative, sans oublier le génotype génocidaire, la science de la génétique juive est véritablement le génotypage de la cellule israélienne.


  • Ne prenez pas en considération cet article,l’étude soit disant scientifique est une étude de mérde.Le SSPT par contre c’est du sérieux,à une éxcéption prés qui est de taille !,remplacez le Post. par le Pré.et allez y gaiment lire l’article* de G.Atzmon à ce sujet ou il parlait de la création en toutes pièces du sydrome Pré.Traumatique ou pour illustrer son propos il citait le film de Spielberg en l’occurence la liste de schindler .
    Ps :*Le penseur radical.G.Atzmon e&r
    Bonne lecture.


  • Ça se dit scientifique mais ça lance des recherches basés sur des postulats qui oriente la recherche. Alors que s’ils n’avaient pas été si avare, les premières compensation perçu (depuis un demi siècle) aurait servi à chercher un remède pour les générations future.

    Voici donc le résultat de mon étude à zéro Francs.
    a) Déjà s’il arrêtait d’envoyer leur gamin en pèlerinage à Auschwitz ça pourrait aider à en guérir quelques un.
    b) Commencer à pratiquer le pardon (pour les talmudistes c’est une contradiction)
    c1) Arrêt de la circoncision qui perturbe le système endocrinien tel que démontré par Roger Dommergue.
    c2) Prescrire une formation de Jazz à tout ceux qui auraient été circoncis sans en avoir donné leur consentement éclairé. héhé !!!


  • La connerie aussi est héréditaire ?

     

    • OUI OUI, le trauma du fils se reporte sur les fils et de fils en fils... c’est même pire au fur et à mesure avec les générations et on le constate.... Effectivement les voleurs volent toujours plus haut !!!

      Bref, une vue très Freud, encore un homme impartiale et très scientifique !


  • #876291
    le 29/06/2014 par Aiguiseur de guillotines
    Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

    Putain, Qu’est ce qu’il faut pas lire... ^.^
    Au d’ssus c’est l’soleil.

     

  • C’est vrai que des chiens ne font pas des chats et des ânes des chevaux de courses !!!...........


  • #876361
    le 29/06/2014 par Jean Mineur balzac 00.01
    Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

    Rien de nouveau dans la procédure : Plus c’est gros , plus çà passe ! ...approfondi par des ( pseudo ) professionnels , relayé et martelé par les merdias ,encadré au final par une loi ( une de plus ) ,dans un an , on met le couvert : et à table ....re - mange !
    Ceci me semble l’aboutissement d’un schèma directeur , avec un point de départ emblématique qu’est la loi gayssot ( qui n’est pas tombée du ciel dans la tête de ce larbin toute seule non plus ) ...après, la porte ouverte , le fatras de textes s’est ensuivi pour restreindre toute liberté de pensée et imposer l’unique !
    Comme d’habitude , des années de labeur dans les loges , permettent de mâcher le boulot ,
    une fois l’idée de base bien définie , les sbires font le taf ! Le système fonctionne de cette manière , j’allais dire ( au grand jour ) ...depuis la révolution française et couvre toute la vie politique et societale .
    Quand ça " passe " pas , ils remettent les sujets dans les cartons , et les refourguent quand le peuple est " prêt" à entendre leurs élucubrations ! A force là aussi de " préparation" mentale des masses par tous les moyens dont ils disposent ( éducation , médias , mœurs , ... )
    il n’existe qu’une paranthèse historique où ils l’ont mis en " veilleuse " ( 40/45) , pour mieux repartir et peaufiner leurs funestes desseins , après cette " pause " .
    heu ! ... J’voudrais pas m’avancer , mais c’est pas en claquant dans les mains que les rats vont quitter l’navire ! Y a trop à becter !


  • On sentait bien qu’il y avait quelque chose de ’biologique’ là-dedans et le ’traumatisme’ peut bien faire parti de l’ensemble. Le problème (pour ’eux’) c’est que ce qui est à l’origine de ce qui leur est arrivé, est aussi intégré biologiquement. Ils sont effectivement programmés pour ’ça’, le subir, s’en lamenter, s’en prévaloir ; le subir, s’en lamenter, s’en prévaloir, ad libitum, un cercle vicieux. Et ceci basé sur une logique à trois pauvres maillons, mais incrustée dans la viande. Ils ont raison par certains côtés, mais là où ils se trompent, c’est quand ils croient que c’était la dernière fois...Il font d’ailleurs tout ce qu’il faut pour que ça recommence. Et personne ne peut rien pour eux...puisqu’ils le disent eux-mêmes, C’EST BIOLOGIQUE

     

    • Mais du coup, ça doit être biologique poru les africains aussi ?
      Et même pour les français qui se font traiter d’antisémites et de collabos depuis 45. Ya forcément une conséquence traumatique d’ordre biologique liée à ce harcèlement oppressant pratiqué par des gens biologiquement atteint par la Shoah.
      Sortez vox calculettes, les gars : c’est à nous qu’on doit des sous.
      Qu’on m’amène Gluckman, on va commencer par lui.


    • Malheureusement, ton commentaire est sûrement plein de bon sens, lui, Contrairement à d’autres "études scientifiques". !


  • Si chacun avait emmagasiné la souffrance, le stress, etc... de ses aïeuls, alors je n’ose imaginer dans quel état nous serions tous aujourd’hui.


  • #876411

    C’est en lisant ce genre d’articles, à coté de ceux prônant en encourageant le jeu aux apprentis sorciers des scientifiques modernes que je regrette et remets profondément en question mon choix de carrière orienté vers la recherche et la science, je pense sérieusement à me reconvertir vers autre chose tellement je ne veux plus avoir le moindre rapport avec la science et particulièrement la biologie moderne.

    Études menées par une juive sous sponsoring juif et surement publiées par des médias juifs pour justifier le racket juif : On est bien dans le Cartésianisme pur.

    En bonus, la relation triangulaire chère à cette communauté, comme s’éternise à le démontrer Soral dans ses nombreuses entrevues. Il n’y a pas de doute, c’est un travail d’une qualité irréprochable, c’est signé. Le nier relève tout simplement de l’antisémitisme.

     

    • Je ne connais pas ton cursus et tu fais bien ce que tu veux, mais c’est au contraire parce qu’ils existent que nous devons exister aussi. C’est comme pour les maths : il faut des vrais mathématiciens pour ne pas laisser les maths seulement entre les mains des financiers. Les forces des ténèbres orientent aussi la sélection des domaines d’intérêt et la recherche.

      De plus, comme tu dois le savoir, la biologie est très loin d’être unifiée : tous les domaines ne sont pas corrompus au même niveau. D’ailleurs, pour moi, la biologie moléculaire n’est de la biologie qu’elle traite du vivant, pas dans ses principes ni dans ses méthodes. C’est une réification de la vie et des êtres vivants, et dans ce sens, ce n’est pas de la biologie. Bien que cette tendance existe au moins depuis le 18e siècle, selon moi il y a une aporie fondamentale.
      Cependant, tu as raison : si l’on ne souscrit pas aux dogmes anthropocentristes et mercantilistes de la biologie actuelle, il est très difficile d’avancer dans ce domaine.

      Si j’avais compris tout cela plus tôt, j’aurais moi aussi fait des choix différents. Toutefois, il y a tout de même des possibilités - rares - de retomber plus ou moins sur ses pieds.


  • Ouais, ben ils n’auront pas un raids de ma part. Je suis tout stressé a cause du bordel qu’ils ont foutu au Moyen-Orient (suis né au Liban en 82), donc là c’est eux qui me doivent du fric.


  • pourquoi pas !! au point ou on en est , il sont victime par attrapage de Shoah !, dans le même ordre d’idée nos politiques et les journalistes en général sont également victime d’un mal étrange , l’attrapage de connerie et cela se propage de décennie en décennie comme la Shoah !!

     

  • Toute la population est affectée d’une façon ou d’une autre par la complaisance dans le ressassement. Les gosses à l’école bouffent de la seconde guerre mondiale et de la shoah à longueur d’année. Et heureusement que Simone Weil a mis le holà pour que les enfants ne parrainent pas un enfant juif mort en déportation parce que Sarkozy l’avait proposé.

    Aucune idée sur la possibilité d’une transmission biologique mais pour ce qui est de la transmission de parents à enfants et de grands-parents à petits-enfants, j’en suis intimement convaincue : tout dépend de la relation qui se noue et de la sensibilité des individus mais c’est pour moi une évidence.

    Comment se souviendrait-on du déluge, de la captivité des juifs à Babylone si ce genre de traumatisme n’affectait pas très durablement les esprits ? Les récits écrits n’ont fait que coucher sur papier une tradition orale très ancienne. Qu’on en fasse une construction mythologique est vieux comme le monde, ce qui a disparu, c’est la notion de châtiment divin, omniprésente dans l’ancien testament et qui impliquait le devoir urgent de s’amender... Dans notre version moderne, est restée la dimension victimaire, la culpabilité s’est évanouie. C’est vrai pour toute la société, complètement malade de ses dysfonctionnements toutefois personne ou presque ne se risque à interroger sa tâche et son degré de collaboration au système, trop vertigineux !

     

    • #877176
      le 29/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

      @ Mariana

      Simone Weil ! Là, ce n’est même plus biologique, c’est métaphysique ! Pas encore né que le nabot dégénéré était sous l’influence communautaire d’une Simone déjà morte !
      Blague à part, faites attention, quand même ! Simone Weil fut peut-être la seule femme philosophe du XX ème Siècle... et elle fut particulièrement judéo-critique d’ailleurs.


    • Heureux qui, comme Ulysse...
      Je faisais allusion à Simone Veil, autant pour moi !


    • #877876
      le 30/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Vers une justification scientifique de la dette éternelle ?

      @ Mariana

      Je ne vous ferai pas l’affront d’avoir cru le contraire, c’était seulement une bonne opportunité de renvoyer les curieux à de saines lectures !


  • J’ai pas vu la démonstration scientifique du rapport entre le pseudo-stress biologique et le versement obligatoire de sous.
    .
    Moi, je déclare que les banquiers internationaux me stress biologiquement à mort donc j’attends mes sous. Logique.
    .
    Tschuspa !!!
    .
    PS : à trop tirer sur la corde ils vont récolter le versement unique et définitif du capital et des intérêts de ce qu’ils méritent. Et ce sera pas la peine de taper à ma porte.


  • A quand une étude concernant la population française sur le traumatisme du post-colonialisme, du post-collaborationnisme, du post-occupationnisme, du post-antisémitisme, du post-racisme...
    Les nombreuses guerres intra-européennes n’auraient-elles pas une influence sur la vision qu’on a les uns des autres ?
    Notre méfiance à l’égard des enfants d’Israël ne viendrait-elle pas de l’attitude de Judas vis-à-vis de Jésus ?
    Leur entrisme n’a vraiment aucunes limites !


  • C’est clair : ces gens ont besoin de soins psychologiques.


  • Belle photo d’illuminée avec les yeux dans l’désordre comme G.Bush !

    Occulocentrisme !!!!


  • Scincerement d’un point de vue purement scientifique c’est de plus en plus reconu que des carcteres d’ordre psychologique peuvent se transmettre hereditairement. L’expression de l’adn est régulé par de nombreux facteurs loins d’etre totalement connus... Je parle en tant que chercheur dans le domaine de la genomique.

    De la a appliquer ca aux survivants de la shoa...


  • En lisant ce genre d’article, je ne peux m’empêcher de penser aux paroles de Gilad Atzmon :



    "Historiquement, le pogrom est le moment ou après avoir subi pendant des années voir des décennies, le goy se réveille enfin pour dire "Trop, c’est trop !" "



    Nous nous rapprochons de ce moment cyclique. Zemmour, Jacob Cohen et Gilad Atzmon sont les bienvenus chez moi si ca pète, les autres vont devoir faire leurs preuves.


  • cela se transmettrait : comme une tare alors !, une de plus pour ces gens


  • " Des chercheurs de l’hôpital Douglas, à Montréal, ont découvert que trop, ou pas assez, de cortisol provoque des troubles de mémoire chez les personnes âgées et des difficultés d’apprentissage chez les jeunes adultes."

    CQFD !!


  • Il y a bien transmission inconsciente des blessures du passé au niveau individuel, familial et plus collectif, sociétal etc. Mais comment celle-ci s’opère reste parfois très mystérieux. S’en libérer est toujours possible mais réclame un vrail travail que la plupart des personnes ne veulentt pas faire. Cela demande courage et volonté de sortir des schémas qui ont pouvoir sur nous et nous dirigent au quotidien. Sortir du troupeau même allant vers le précipe n’est pas gratuit et pas confortable, même si c’est la seule façon d’oser être enfin soi-même.


  • Ces braves gens vont donc devoir un bon paquet de fric aux palestiniens( entr’autre)..


  • Après le mythique "gène homo", voici le non moins mythique "gène de la shoah". LOL. On aura vraimen tout vu dans l’abjection victimaire...


  • palala mais n’importe quoi...et moi en tant que chretien je sens encore les clous ca me gratte...mais n’importe quoi je viens de lire un jeu de mot pas mal L’holocauste low cost

    apres l’histoire de femmes enceinte qui stressent pourquoi pas et encore

    mais pas a posteriori ca va pas les mecs


Afficher les commentaires suivants