Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vincent Facta présente Sparte et les Sudistes de Maurice Bardèche

« Je crois à d’autres hiérarchies que celles de l’argent. »

Vincent Facta présente l’édition Kontre Kulture de Sparte et les Sudistes de Maurice Bardèche :

 

 

Procurez-vous le fondamental Sparte et les Sudistes
de Maurice Bardèche :

 

Ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2315436

    De 2:56 à 3:03 entendre 20 ans et non 30 ans.

     

    Répondre à ce message

  • #2315485

    "« Je crois à d’autres hiérarchies que celles de l’argent. » Idem, mais quand ? Il en va de la survie de l’humanité.

     

    Répondre à ce message

  • #2315555

    Sparte a commis l’impardonnable : elle a été quémander de l’or aux Perses pour vaincre Athènes (guerre du Péloponèse) . Grâce aux pièces d’or perses, les "dariques", elle a pu construire une grande flotte de guerre qui finira par détruire la flotte d’Athènes à Aigos Potamos (404) . Elle a mis fin à la splendeur d’Athènes, dont elle était jalouse . Elle a trahi ignoblement l’Hellénisme . Ne me parlez pas de cette cité de soudards totalement dépourvue d’art et de culture, qui n’a rien apporté à notre civilisation, à part quelques lois mémorables .

     

    Répondre à ce message

    • #2315619
      Le 6 novembre à 16:36 par Réjean DeGaules
      Vincent Facta présente Sparte et les Sudistes de Maurice Bardèche

      Athènes était probablement décadente au moment de la guerre du Péloponèse. On n’a qu’à lire la pièce de théâtre lysistrata d’Aristophane, écrite durant la guerre du Péloponèse pour comprendre que la splendeur d’Athène avait été touché à son talon d’Achile...

       
    • #2315743

      Sparte contre Athènes ou nationalisme contre libéralisme.
      Il n’y avait pas de roi à Athènes, il y en avait deux à Spartes, c’est ça le fond sujet...
      La république française est plutôt athénienne de ce point de vue comme tous les pays occidentaux, même les pseudo-monarchies.

      Martin, au delà des belles idées les hommes sont toujours corruptible et faillible, même les spartiates... même le roi de France.
      Il est temps que le peuple se gouverne lui même au lieu de suivre (subir ?) aveuglément des idéologies absconse, c’est peut être ça la solution.

       
    • #2315843
      Le 6 novembre à 20:45 par Bernard Lapotre
      Vincent Facta présente Sparte et les Sudistes de Maurice Bardèche

      Maurice Bardèche ne fait pas la promotion de Sparte en tant que cité belliqueuse, il défend un certain idéal de Sparte qui est celui du moine-soldat : fidèle, humble, courageux, dévoué à la défense de sa patrie et non pas de sa petite personne, n’ayant pas peur de la mort car lié à un destin collectif qui le dépasse. L’auteur fait mouche en faisant remarquer que ce sont des qualités mises en exergue lorsqu’il s’agit de commémorer les "héros de la Résistance" de la 2ème guerre mondiale.
      Mais Bardèche précise bien que cet idéal est en réalité facilement entaché (corruption, copinages, paresse...) et qu’il ne se suffit pas à lui-même sans les valeurs sudistes de bienveillance mêlée de droiture morale.

      Sparte et les sudistes est en définitive un très bon manuel d’anti-libéralisme radical (mais certainement pas anti-capitaliste, ce qui peut donner lieu à débats et objections), en proposant une troisième voie au-delà des embrigadements de la démocratie marchande (dont Athènes est précurseur) et du socialisme soviétique.

       
  • #2315932

    Cette "conception de l’homme" est aussi issue d’une idéologie.
    On aura remarqué dans cette parodie de credo où l’on affirme croire en toutes les formes de pourrissement de la société qu’il manque tout simplement la foi en Dieu.
    Et si l’ Occident ne peut être "sauvé" que par la double restauration de l’Etat et de la morale, il est encore permis de croire que cela ne sera possible que si l’on retourne à la religion qui l’a construit, à savoir celle de l’Eglise catholique et romaine.

     

    Répondre à ce message

  • #2316469

    Un très bon livre, comme tous ceux de Maurice Bardèche...
    Après avoir défini les attributs (qualités et défauts) de chaque "camp", Sparte d’un côté, les Sudistes de l’autre, il propose une synthèse capable de sublimer les qualités des uns et des autres et d’en atténuer les défauts...
    Combien des commentateurs ont "réellement" lu le livre ?

     

    Répondre à ce message

  • #2316617

    J’ai bien noté que le Crédo doit se réciter ici à la sauce républicaine et laïque.
    Y a plus qu’à dire vive la France.

     

    Répondre à ce message

    • #2316831

      @sertorius
      Je viens de finir le livre de Jacques Bainville sur l’Histoire de France...
      Ce qu’il en ressort, d’après mon analyse, c’est que le régime royal a été rempli de vicissitudes en fonction des capacités du Roi et de son entourage. La royauté finissante a participé à la déconsidération du Royalisme et de l’Eglise... elle a fait le lit de la "putain" république...
      Donc, in fine, c’est la France qui m’intéresse et le régime qui me convient est le national socialisme expurgé de son racialisme...