Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vincent Lambert est mort, 9 jours après l’arrêt de ses traitements

L’affaire Vincent Lambert en 15 dates par France Bleu le 2 octobre 2017 :

 

C’est la fin d’un terrible feuilleton médical, judiciaire et politique, au cœur duquel une famille s’est déchirée. Vincent Lambert est mort ce jeudi matin, près de 11 ans après un dramatique accident de voiture. Ses traitements avaient été arrêtés il y a neuf jours. « Vincent est décédé à 8h24 ce matin » au CHU de Reims, a précisé son neveu François.

 

État pauci-relationnel

C’est en 2013 que l’opinion publique entend parler pour la première fois de cet infirmer psychiatrique originaire de Châteauroux, dans l’Indre, né en 1976. Il est alors dans le coma depuis le 29 septembre 2008, après avoir été victime d’un traumatisme crânien qui le rend tétraplégique.

Séances d’orthophonie, tests de perception de la douleur, tentatives de communication... De nombreuses procédures médicales sont tentées pour évaluer son niveau de conscience. Le diagnostic d’état pauci-relationnel, soit une conscience minimale, est posé à plusieurs reprises.

Vincent Lambert possède une perception émotionnelle, et peut vivre sans machine respiratoire. Mais ne pouvant pas déglutir, il est nourri artificiellement. Celui qui était décrit par ses parents comme « joyeux, vif et d’une sensibilité déjà bien marquée » ne peut plus communiquer verbalement et est contraint à l’alitement. Il n’a laissé aucune directive anticipée ou désigné de personne de confiance.

 

Une famille, deux clans

Le 10 avril 2013, son médecin au CHU de Reims Eric Kariger, devenu l’un des personnages centraux de « l’affaire Lambert », estime qu’il y a une « obstination déraisonnable » avec son patient. Appliquant la loi Leonetti sur les droits des malades et à la fin de vie qui déclare que « toute personne a le droit d’avoir une fin de vie digne et accompagnée du meilleur apaisement possible de la souffrance », il décide l’arrêt de l’alimentation artificielle et réduit son hydratation.

Ce choix est pris en accord avec la femme de Vincent Lambert, Rachel et une partie de ses proches. Mais la famille est divisée en deux clans. Celui de ses parents des catholiques très pratiquants avec un père, Pierre, gynécologue ouvertement opposé à la loi sur l’avortement, sa mère, Viviane, proche du mouvement intégriste de la Fraternité Saint-Pie-X, Anne sa sœur, et David l’un de ses demi-frères, farouchement opposés à l’arrêt des soins.

De l’autre, ses six autres frères et sœurs, sa femme Rachel, avec qui il a eu une fille peu de temps avant son accident, et son neveu qui militent pour l’arrêt des traitements.

« Vincent, avant l’accident, s’était déjà exprimé sur le handicap lourd, et il avait dit clairement qu’il ne souhaitait pas continuer à vivre s’il se retrouvait dans cet état », déclare une de ses soeurs, Marie, en 2013.

« Droit à la vie » contre « acharnement thérapeutique »

Les parents de Vincent Lambert saisissent alors le juge des référés-libertés au nom du « droit à la vie » de leurs fils. Le temps de rendre sa décision, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne ordonne la reprise des traitements.

En parallèle, le docteur Kariger, qui reconnaît être lui un opposant à l’acharnement thérapeutique, rencontre à deux reprises la famille. Durant ces réunions, l’interruption de son alimentation et de son hydratation artificielle sont validées par une majorité de la famille.

En janvier 2014, le tribunal rend finalement sa décision. Il juge que « la poursuite du traitement n’était ni inutile, ni disproportionnée et n’avait pas pour objectif le seul maintien artificiel de la vie et a donc suspendu la décision d’interrompre le traitement ».

 

Bataille juridique et débat politique

Cette décision signe le début d’une bataille juridique de cinq ans. Elle s’observe d’abord au niveau national, avec des recours de chaque partie au tribunal administratif, à la Cour d’appel de Reims puis au Conseil d’État qui se positionne en faveur de l’arrêt de l’alimentation. Ces recours « déraisonnables » ont raison d’Éric Kariger, qui jette l’éponge dès juillet 2014, après avoir suivi Vincent Lambert pendant six ans...

[...]

Alors que Rachel Lambert est nommée tutrice de son mari, le Parlement vote en janvier 2016 la suite de la loi Leonetti, avec un « droit à la sédation profonde et continue » jusqu’au décès pour les patients en toute fin de vie avec une souffrance insupportable.

Déjà très médiatique, le cas Vincent Lambert quitte définitivement la sphère médicale pour rejoindre celle de la politique et du débat de société. Pour autant, ni le président de l’époque François Hollande, ni l’actuel chef d’État Emmanuel Macron ne se positionneront, estimant qu’ils ne leur reviennent pas de commenter des décisions de justice.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

 

À ne pas manquer, sur E&R :

La polémique Vincent Lambert, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

222 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2236746

    Les économies permettront de payer les hôtels pour les migrants...

     

  • Si telle était la volonté du malade (on ne saura jamais) que dire ? En ce cas, même les parents étaient dans l’erreur.

    Mais si au contraire, la volonté consciente ou non de M. Lambert eut été de retrouver une vie, pour le moins acceptable, alors les chantres de sa mise à mort, comme leurs suppôts, auront à affronter leur conscience de "juges autoproclamés", selon la très détestable tendance, en cette triste époque. Personnellement, je ne voudrais jamais avoir à trancher un tel dilemme.

    Puisse le désormais défunt reposer en paix ! Au moins, ça !


  • #2236754

    Être conscient dans un corps qui n’a plus aucune fonction viable en dehors d’une machinerie me semble un enfer auquel nous avons le droit de mettre fin. Vincent Lambert c’était parait-il exprimé sur le sujet.

    .

     

    • Vincent n’était pas en fin de vie. Il n’était pas non plus branché pour être maintenu en vie artificiellement. Il avait juste une sonde pour l’alimentation. Aucune machinerie donc. Il s’endormait et se réveillait naturellement, il déglutissait, il clignait des yeux, il soutenait les regards. 1500 personnes environ en France sont dans un état pauci-relationnel proche de celui de Vincent. Par exemple vous pouvez voir le cas d’un grand handicapé DJ Pone de la Fonky Family sur You Tube. Vincent n’était pas dans un service adapté à son handicap. Il était dans un service de soins palliatifs pas du tout en relation avec son cas. Ne nous laissons pas leurrer par la déferlante médiatique. Tous les mots sont piégés.


    • Entre ce que l’on dit quand on est en parfaite santé et donc non concerné, et ce que l’on préfère choisir une fois que malheureusement la vie nous la brisée....

      Parait que l’on est jamais aussi attaché à la vie qu’au moment de la perdre, un peu comme les athées carabinés qui comme par hasard invoque dieu dans un moment particulièrement difficile à vivre...
      Extension de l’instant de survie au minimum sûrement...

      Combien d’handicapés suite à un accident ont du dire quand ils étaient valide "moi plutôt mourir que finir en chaise roulante !! sûr de sûr !!!" ?


    • C’est dingue tous ces gens qui répètent à longueur de journée que Vincent était branché et survivait de manière artificielle... Prenez au moins le temps de vous informer un minimum sur le sujet avant de donner votre opinion.


    • @ La rocjejaqquelein, :

      Il faut avoir vécu ce que vous dites pour savoir. Voici le témoignage d’une femme qui décrit ce qui se passe dans le coma pour l’avoir vécu et qui peut changer la façon de voir les choses :

      http://ekladata.com/DTlIV_MrGoWhivO...


    • #2236922

      Qu’est-ce que vous en savez ?
      Vous étiez à sa place ?
      Quelle mépris pour le corps, l’âme, et la sensibilité humaine !
      Le corps humain est fabuleux en plus d’être déroutant même avec quelques litres de sang vous pouvez survivre.
      Qui vous dit que Lambert n’était pas plus heureux que Soros ?


    • @Adelaïde

      J’ai lu le témoignage de la dame en diagonale, c’est plutôt terrifiant comme expérience. Je n’ai pas pu m’empêcher de me remémorer ce qui est écrit au dixième chapitre de Matthieu : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. Si l’âme d’une personne enfermé dans un corps inerte mais en vie, peut déjà éprouver de telles souffrances, qu’en est-il au moment ou l’âme péri à son tour ?
      A ceux qui disent : on a mis fin a ses souffrances, j’ai envie de leur répondre : En êtes vous vraiment sûr... ?


    • Quand bien même Vincent Lambert n’avait pas besoin de "machinerie" pour vivre, il était complètement dépendant, incapable de communiquer, de bouger. Je rejoins Houellebecq sur le "pourquoi lui ?". Après avoir vu la vidéo ou sa maman lui donne sa compote, c’est en effet un handicapé comme il y’en a beaucoup. Il faudrait aussi savoir de quand date la vidéo, et si son état s’est encore dégradé. Je vais surement choquer beaucoup de gens, mais je suis pour l’euthanasie des handicapés graves. Si un trisomique peut communiquer, rire, pleurer, se déplacer, un handicapé grave comme l’était devenu Vincent Lambert ne peut littéralement rien faire, sa vie est un enfer. D’ailleurs, sur la vidéo en question, la souffrance se lit sur son visage. Ca m’a fait beaucoup de peine.

      Je ne comprendrai jamais pourquoi les religieux qui croient en la notion d’âme et d’une "suite" après la mort du corps, ont si peur de mourir.
      Le coma sur des périodes longues n’existe pas à l’état naturel. C’est le fruit de le technologie. Le coma ou être à l’état de légume pendant des années, je le vois plutôt comme l’addition qu’on a à payer pour vouloir sans cesse combattre la mort.
      Je n’ai pas lu tout le témoignage de cette femme, mais passé un certain temps, entendre les gens sans pouvoir leur dire quoique ce soit, être dans le noir pendant des années, est-ce vraiment vivre ?



    • un handicapé grave comme l’était devenu Vincent Lambert ne peut littéralement rien faire, sa vie est un enfer.



      Qu’est-ce que vous savez de l’enfer ? Avez-vous déjà franchi les portes de la mort pour faire une telle affirmation ? Les gens « doué de bon sens » me font rire : Soulageons-les de leurs souffrances ! Comme s’ils avaient la moindre idée de ce qui peut arriver au-delà. Nul n’en est revenu, sinon le Christ pour témoigner de ce qu’il adviendra, mais vous ne recevez pas son témoignage. Vous préférez vous égarer dans des hypothèses hasardeuses au sujet de la mort.




      Je ne comprendrai jamais pourquoi les religieux qui croient en la notion d’âme et d’une "suite" après la mort du corps, ont si peur de mourir.



      Ce sont plutôt les incrédules qui sont terrifiés à l’idée de mourir. Celui qui croit ne doit pas craindre la mort, mais ce qu’il doit craindre, c’est le jugement qui est à venir, celui qui croit ainsi à la peur de Dieu en lui, et il fait bien. Croyez-moi, cela n’empêche pas de vivre sereinement et de connaître la joie, bien au contraire. Ce n’est que lorsque nous sommes conscient du pire que nous apprenons ce que c’est que l’humilité, le respect et l’amour du prochain. Aujourd’hui, les gens sont davantage effrayés par la loi des hommes que par la loi de Dieu, ça vaut pour tout ces catholiques « de vitrine. »

      Dans l’expectative : Tu ne tueras point, ce n’est pourtant pas très difficile à comprendre.

      Quant à ce Vincent Lambert, je le connais pas. La seule chose que je sais, c’est que si c’était un tueur d’enfant, les gens ne s’offusqueraient pas ainsi, et encore moins si c’était une pièce de théâtre.


    • Le “paraît-il” fait toute la différence....


  • Je pense à la Mère et au Père de Vincent.
    Ils auront tout fait pour sauver leur fils.
    Dieu est Témoin .

     

    • Faux ! Ils ont juste essayer de sauver leur égoïsme !! Laisse dieu tranquille ! Dieu est témoin, juge et bourreau... Il faut vraiment arrêter avec vos commentaires pathétiques ! Jésus a pardonné l humanité ?! Ça veut pas dire faites ce que vous voulez, Jésus vous pardonne !


    • @Mica Dieu bourreau ? Pauvre mouton. Et les vrais bourreaux autour de toi tu les vois pas, à commencer par ceux qui te dominent et veulent l’ordre par le chaos. Commence par faire ton introspection, quand tu pourras déclarer la main sur le coeur que tout ce que l’homme a fait ’fut, est, sera’ pour le bien de son prochain tu pourras distribuer tes bons et mauvais points. Cette vieille rengaine des intégriste athées pleins de bon sens, ’C’est Dieu le responsable’ pitoyable


    • Mica, peux tu développer "ils ont juste essayer de sauver leur égoïsme" car visiblement, les parents semblent dans des instincts d amour pour leur enfant, ayant pour conséquence la concervation de la vie au prix de dédier une grande partie de la leur à s occuper de leur fils ! Ce n est pas ma définition de l égoïsme. Définition que je pourrais plus facilement associer à ceux qui ont voulu provoquer la mort de Vincent pour en finir de vivre ces moments difficiles. Je ne les blâme pas, il faut les vivre ces moments pour sonder un peu de vérité mais, la seule personne avec le droit moral d une tel décision revenait exclusivement aux parents et peut être même à la mère. Ils ne demandaient rien de plus que de s occuper chez eux de leur enfant. Tu en conviendras, pas vraiment égoïste comme comportement.


    • Vous remarquerez ici qu’une personne ( "Mica" ) considère qu’il est "égoïste" pour des parents de vouloir sauver leur enfant condamné à mort par raison d’État. Cette personne considère aussi qu’il est "pathétique" de ressentir de la compassion pour des parents qui viennent de perdre leur enfant.

      Qu’en pensez-vous ?
      Est-ce que vous êtes d’accord ?


    • @Mica, ce qui est pathétique, comme vous dites, c’est de se croire malin quand on pond comme vous des commentaires aussi crétins (pour ce qu’ils sont compréhensibles, d’ailleurs !).


    • @ Mica

      Allez prendre une tisane et allez vous recoucher.


  • Sa propre femme voulait sa mort ! Elle était pas contre !

    Ô femme aimante, comme le couillon de mâle essaie de croire à ton amour !

     

    • Et elle a pas mis longtemps à se consoler avec un autre ! Dégueulasse !
      On voit maintenant en écoutant les merdias quel était le but de cet acharnement à vouloir la mort de ce pauvre homme à tout prix !
      Un jour la grande maîtresse de LGLF avait avoué à c’est dans l’air que la loi de l’euthanasie et de l’avortement sont nées dans les loges, ils ne s’en cachent même plus ces salopards..
      Que la colère de Dieu s’abatte sur ces maudites loges sataniques.


    • Vous êtes bien médisants pour des gens qui parlent de morale. Il fallait donc que cette jeune femme, qui venait déjà de subir un énorme drame, reste seule à vie, avec sa petite fille.
      Si on doit médire, les parents de Vincent Lambert en tiennent une bonne couche. D’après Wikipédia :
      " Il est le premier enfant du couple formé par Pierre et Viviane Lambert, fervents catholiques alors encore mariés chacun de leur côté, avec des enfants d’un premier lit. Pierre Lambert, responsable départemental d’une ligue anti-avortement opposée à la loi Veil, est gynécologue et père de deux enfants. Viviane Philippon est sa secrétaire, de 16 ans sa cadette, et a déjà trois enfants. C’est après la naissance de leur quatrième enfant qu’ils officialisent leur liaison et divorcent. Vincent Lambert est reconnu en 1982 par son père biologique Pierre."

      Le gynécologue, père de 2 enfants, qui se tape sa jeune secrétaire, mère de 3 enfants, tous deux étant mariés… c’est la fête chez les cathos. Que d’hypocrisie… S’il y’a une chose qui ne change pas, c’est que ceux qui donnent le plus de leçons de morale sont les plus tordus. Et ce sont ces gens qui ont lutté contre l’avortement lol… ils ont plus desservi la cause qu’autre chose à mon avis.


    • @ Elisa,
      En Effet ! Je ne savais pas pour les parents, je croyais qu’ils étaient veufs. C’est étonnant qu’ils aient été acceptés par les tradi, j’en fait parti et ils sont assez exigeant sur la ligne de conduite, c’est assez surprenant. Ceci dit, je comprends son combat de mère, j’ai un fils du même âge, c’est sûrement la pire des choses de perdre son enfant.


    • Entièrement d’accord avec vous Elisa.
      Le commentaire d’Alienor est particulièrement laid et mesquin par ce qu’il suggère.

      Que les grands donneurs de leçon commencent par balayer devant leur porte avant d’invoquer la colère divine pour punir les "péchés" des autres. Car ils pourraient bien être les premiers à en faire les frais.


  • Lire la tribune (superbe) de Houellebecq dans Le Monde. Du grand Michel

    https://www.lemonde.fr/sante/articl...

     

  • #2236775

    Dieu merci.

    Qu’il repose (enfin) en paix.

     

  • Si par intérêt économique, d’efficacité, on supprime ceux qui coûtent. Pourquoi garder un VGE ou un Chirac qui coûtent plus qu’ils n’apportent aujourd’hui ... Cette affaire est peut être une jurisprudence en puissance, le début de la mise en place dans les têtes de l’acceptation de l’euthanasie comme simplification du problème de rentabilité.

    Quoi qu’on dise, ce monsieur se nourrissait, et avait peut être une vie qui avait du sens même s’il nous échappe. Pourquoi pas faire pareil avec la trisomie, l’autisme profond, toutes les pathologies du genre ? Puisque ça n’apporte rien au capital, seul but considéré comme sensé.

    Supprimons les vieux, les sdf blancs, tout le service public, toute cohésion sociale gratuite ou naturelle, supprimons les parents et mettons les gosses en formation pré infantile au rendement capitalistique et a la déconnexion de tout lien cosmique naturelle à la mère et à la terre.

    Putain mais qu’est ce qu’on attend.. les temps ne sont pas murs ? Les esprits pas assez à bout ou trop hypnotisés ? Ou comme dit Cousin il faut aller au bout du bout pour que le Capital implose sous ses propres contradictions...

     

    • Cher Yann,

      Votre commentaire est un des plus sensés qu’il m’a été donné de lire. Merci à vous !

      Cependant, vous oubliez une chose : aujourd’hui, beaucoup de gens sont tellement dans un mal-être de vivre que la Mort est vue comme une délivrance car personne (laïcisme oblige) ne se donne la force de reconnaître le Dieu Créateur - Je suis même sûr que la porte va bientôt être ouverte, comme en Belgique, pour les gens victimes de viol, etc., et on peut imaginer même que le chômage longue durée sera un motif d’euthanasie active (ou du moins par les conséquences que la perte de revenue engendre : dépression, maladies, etc.).

      Enfin, vous parlez de "mett[re] les gosses en formation pré infantile au rendement capitalistique et a la déconnexion de tout lien cosmique naturelle à la mère et à la terre" : hélas, ce processus est en cours - Le travail de la Mère, l’absence du Père (et/ou sa castration) permettent à l’École maçonnique d’accomplir ce travail avec succès !

      Et je pense qu’il n’y a rien à attendre de la Société "civile" : les gens sont beaucoup trop individualisés, préférant le confort matériel à la Création et à la transcendance (c’est par confort matériel que V. LAMBERT a été sacrifié)... Il faut désormais s’entourer de gens partageant les mêmes valeurs et s’entraider sans rien attendre de ceux qui ne font pas partie de notre cercle ! Et je peux vous dire que beaucoup de gens de ma famille biologique, ne jurant que par le matériel, n’en font pas partie !


    • Très juste !

      Avant, dans l’ancien monde, c’était Liberté, Egalité, Fraternité.

      Avec le progrès du capitalisme über alles, la nouvelle devise de notre parking deviendra bientôt : Naître, Produire, Mourir.

      En clair : si tu arrives à naître, après une lutte à mort contre des millions de spermatozoïdes (facile) et le planning familial (dur dur), t’as intérêt à produire pour pouvoir te faire exploiter le plus longtemps possible, sinon tu mourras dans la dignité pour économiser un pognon de dingue puisque tu seras ’réformé’ comme les vaches à lait !

      La vie rectangulaire bien comprise.

      Ah oui, comme le dirait la ministre des solidarités et de la santé, il ne faudra pas oublier de remplir tes directives anticipées : soleil vert ou soleil rouge ?

      Impitoyablement orwellien, ce cauchemar éveillé.

      La question est : pourquoi cela ?

      La réponse est que les conditions de vie se durcissent et que les quelques parasites qui arrivent à se hisser sur la masse pour en profiter n’ont qu’une crainte : retomber au pied du tas !

      Il s’agit donc de s’assurer que ceux qui sont dans la merde à la base y restent.

      Et une solution est de leur donner du fil à retordre rien que pour se maintenir là où ils sont, afin qu’ils ne songent surtout pas à gravir le tas.

      D’où la mise hors service de l’ascenseur social, sauf pour quelques tocards "qui permettent de faire croire que" sans être un danger pour personne, et de plus en plus un tarissement des aides qui permettaient aux gens de respirer quelques jours par mois.

      Une fois ce système en place, la seule raison qui vous fera chuter c’est si vous vous faites dénoncer et apparaissez à la lumière. Vous représentez alors un risque pour les autres proches ou à votre niveau qui veulent rester dans l’ombre. Et c’est irrémédiablement à la trappe que vous finirez ! Enfin, un autre parasite promu viendra prestement occuper votre place libérée.


    • @ Yann
      Mais qu’est ce que tu racontes ? Qui supprime les vieux ,les handicapés et les malades ?
      La maladie la vieillesse et la mort sont des MARCHES comme les autres .
      Renseigne toi sur le prix de journée d’une place en Réanimation ,Long séjour ,Centre de soins intensifs , Maisons de retraite (3500 euros /mois dans le privé ,25OO dans le reste )Centre pour handicapés moteurs et autres Ephad .
      ALors que les vieux sont moins bien traités que des chiens à la SPA et sous alimentés bouffent pour 4 euros par jour,et sont gavés de médicaments tests (Parfois 32 pilules par jour pour le plus grand bénéfice de Bayer and co ) et restent dans leur caca 24h/24.
      LA longevité RAPPORTE des milliards à l’état .
      Et tu comprendras que Personne n’a intérèt à tuer qui que soit et surtout pas les poules aux œufs d’or
      La recherche et les Labos prospèrent allègrement sur le grand age ,la dépendance et la fin de vie .Au détriment des travailleurs ,payés au lance pierre pour faire un job que PERSONNE ne veut faire .
      Si tous ces gens étaient soignés par leurs familles au lieu d’étre relégués dans des mouroirs à improductifs, on verrait si celles ci supporteraient durant 11 ans un légume à laver et torcher quotidiennement au mépris de tout bon sens .
      Si le collège de médecins a convenu qu’il n’y avait plus d’espoir pour Lambert ,c’est qu’ils ont tout tenté avant .On ne supprime pas celui qui rapporte des millions d’euros et fait monter les states de l’hôpital (Puisque les Hôpitaux sont payés au rendement ou fermés )
      Demandons plutôt la réouverture des petits hôpitaux de province ,des maternités et des médecins de campagne ,avant de pleurnicher sur de l’inéluctable fin de vie , en un combat douteux .
      Lambert étant infirmier il avait signé pour qu’on laisse mourir en paix , et ce , en connaissance de cause . Laissez Dieu ,Jesus et Boudha ,là ou ils sont et n’en faite pas des idéologies dénuées de sens
      Jamais Jesus n’aurait dit "gardez en vie 11 fois 365 jours Lazarre en état végétatif "
      Si ce mort -vivant n’avait pas été alimenté de force ,il serait mort en quelques semaines .Il ne s’agit pas de TUER des Humains ,mais de laisser un peu de place au bon sens et à la Nature .
      Le combat contre l’avortement est primordial ainsi que celui contre la misère sociale et le meurtre de la nature

      Le sens de la vie est de se préparer à RESTER MORT ! Faulkner .


    • Hahaha, tu ne crois pas si bien dire... Il y a quelques minutes notre bonne Laurence Rossignol a dit, d’un ton calme et posé, qu’il fallait trouver un moyen de rendre obligatoire la déclaration anticipée des cotisants à la CPAM. Et que vu le coût social des dépenses vieillesse, à l’avenir il allait falloir réfléchir sérieusement à la fin de vie. Anticipée j’imagine... C’est du Jean-Michel Àpeuprès, j’ai écouté ça en étant occupé par ailleurs. C’était sur LCI il me semble, si vous voulez vérifier par vous-même, pour le cas où j’aurais eu un bug temporaire de comprenette


    • @Mazda # Ariman

      Merci de venir rappeler quelques réalités au sujet du fonctionnement de notre société, il est vrai que cette obsession à vouloir ignorer la mort, refuser de la regarder en face et tenter futilement de la fuir par tout les moyens est assez malsaine. On a l’impression que certains tombent des nu lorsqu’on leurs apprend qu’ils ne vont pas vivre éternellement.

      Cette volonté de vouloir aussi maintenir en vie à tout prix des personnes qui seraient déjà morte depuis longtemps dans la nature ou des handicapés qui ne pourraient vivre sans assistance médicale est vraiment déroutante. Sans même aborder du côté dysgénique de la chose on pourrait penser que notre société dans son ensemble se retrouve bloquée dans une course effrénée au suicide, on se trouve dans une société de vieux en fin de course, n’ayant plus aucune vitalité en elle et emportant les être bien portant avec elle dans sa lente décrépitude.

      Soral s’est exprimé à ce sujet dans une de ses émissions "Soral répond" récente, je suis d’ailleurs en parfait accord avec lui sur le sujet. La priorité serait de revenir aux lois naturelles, faire des enfants et surtout redonner de la vitalité à notre société mourante. La plupart des problèmes dans notre société pourrait être réglés de cette manière, jamais une société saine n’accepterait les délires LGBTesque, le féminisme ou la mort physique par remplacement démographique par exemple.


    • @ Mazda # Ariman : MERCI pour ce commentaire excellent. A tous ceux qui nous bassine avec la logique économique, rappelons qu’un certain business pharmaceutique n’a aucun intérêt à l’euthanasie de qui que ce soit.
      J’ai moi-même grandit avec mes grands-parents dont ma maman s’est occupé pendant 15ans, et si cela reste un beau geste, notre vie de famille a été énormément impacté. Ma santé psychologique aussi d’ailleurs. Le problème est complexe, il n’ya pas de solution idéale... mais quand les gens parlent de s’occuper des vieilles personnes et des handicapés, ils ne pensent pas non plus aux enfants. Pour un enfant, vivre sous le même toit qu’une personne en fin de vie, a des conséquences à vie.
      Une pensée aussi pour toutes les jeunes femmes qui travaillent dans les maisons de retraite ? pour un salaire de misère ? S’est-on déjà posé la question de leur santé morale ? Comme supporte-t’on à 20 ans, à 25 ans, même à 30 ans, de s’occuper quotidiennement de personnes en fin de vie ? La dépression doit guetter chaque jour.... donc déjà, tout ce qui ont un avis très tranché alors qu’ils n’ont jamais lavé une vielle personne ou un handicapé, jamais changé une couche, jamais passé une nuit blanche parce qu’ils ont décidé de se lever tout le temps.... me font doucement rire.
      Enfin, vous avez raison de rappeler à quel point beaucoup sont dans une idéologie qui les coupent du bon sens, avec des slogans bien démagogiques comme "le respect de la vie", "pour la VIE".... c’est un peu comme "la Haine" et "la tolérance", même niveau.


  • Je remets le commentaire que j’avais mis sur youtube : " On a oublié le juste milieu, celui qui faisait avant qu’on mourait dans son lit quand l’heure était venue, sns acharnement thérapeuthique, mais dans le respect de sa personne " !

     

  • j’ai bien l’impression que le droit-de-l’hommisme a fait ce qu’il pouvait faire de pire...
    il y a encore quelques semaines on nous bassinait que si on obtenait le RIC on allait demander le retour de la peine de mort, bah v’la que c’est fait et c’est eux meme qui l’ont fait et qui l’appliquent. Quand la justice ordonne la mort a un innocent on a deja tout perdu.
    Et surtout quid de l’avenir quand l’euthanasie passe par la privation de nourriture... certainement que ces ordures demain diront que quelqu’un qui est mort de faim s’est peut etre juste suicidé !!!!


  • Lorsque l’on cesse les soins et l’alimentation d’une personne, il lui faut bien 3 semaines-1 mois avant de mourir. C’est souvent le cas des cancéreux en phase terminale. Là, on a affaire à un homme qui n’était pas du tout mourant, mais handicapé, et qui est mort au bout de seulement 9 jours ?!!
    Les parents ont bien fait de porter plainte pour tentative d’assassinat, et j’espère qu’une autopsie aura lieu, car j’ai la sensation qu’il a été "aidé" à mourir plus vite.
    Je rappelle qu’en 2013, on avait arrêté "discrètement" de l’alimenter pendant 3 semaines-1 mois et qu’il avait survécu.

     

  • Toutes ses fonctions vitales étaient opérationnelles, ce que les merdias appellent soins c’est juste le fait de le nourrir et de l’hydrater. Donc l’arrêt des "soins" signifie en réalité "on te laisse crever de faim et de soif", tout ça dans le pays des droits de l’homme, des lumières et toutes les inepties qui s’en suivent.
    Sans doute de son vivant avait il exprimer le souhait de vouloir éviter cette situation, mais nous pouvons à minima noter, par sa résistance à plusieurs diètes forcées, qu’il ne voulait certainement pas en finir aussi vite. Sa famille réclamait de pouvoir s’occuper de lui en dehors de toute hospitalisation, mais cela n’a jamais été pris en compte.
    La vie dès son commencement et maintenant jusuqu’à sa fin naturelle n’est plus sacrée mais soumise à la loi du marché, de la volonté égoïste, de la consommation effrénée.
    Merci Attali et consor.


  • Quel est le nom de l’assassin ? Y en a-t-il plusieurs ? Qui fera justice ?

     

  • Quelle est la nature de la succession ? Combien ? Qui perçoit quoi ?

     

    • Trois questions intéressantes, en effet, dont les réponse aideraient peut-être à comprendre mieux pourquoi, si j’en crois Houellebecq, on n’a pas laissé les parents prendre soin de leur fils chez eux.



      Je ne sais rien de gai comme un enterrement !
      Le fossoyeur qui chante et sa pioche qui brille,
      La cloche, au loin, dans l’air, lançant son svelte trille,
      Le prêtre en blanc surplis, qui prie allègrement,

      L’enfant de chœur avec sa voix fraîche de fille,
      Et quand, au fond du trou, bien chaud, douillettement,
      S’installe le cercueil, le mol éboulement
      De la terre, édredon du défunt, heureux drille,

      Tout cela me paraît charmant, en vérité !
      Et puis, tout rondelets, sous leur frac écourté,
      Les croque-morts au nez rougi par les pourboires,

      Et puis les beaux discours concis, mais pleins de sens,
      Et puis, cœurs élargis, fronts où flotte une gloire,
      Les héritiers resplendissants ! »



      Paul Verlaine, Poèmes saturniens, « L’Enterrement »


  • Pourquoi continuer à parler d’arrêt de "traitements" ? Ils l’ont privé de nourriture et d’eau jusqu’à qu’il meurt. C’est un assassinat, homicide volontaire en bande organisée.
    L’hôpital a toujours refusé que Vincent Lambert soit transféré, un centre spécialisé italien avait proposé de l’accueillir. Même ses parents n’avaient pas le droit de le prendre chez eux.
    Il devait mourrir à l’hôpital, dans sa chambre prison tel un condamné à mort, en étant privé d’eau et de nourriture, devant un corps médical complètement déshumanisé qui obéit sans broncher à un médecin psychopathe.
    La France des presses boutons, l’infirmière qui retire la perf est finalement la même que le policier qui tire dans l’oeil . Ils obéissent, ils "font leur travail". Mais heureusement pour racheter leurs consciences ils pourront faire un don au téléthon. Ouf , on est sauvé !

     

    • Ils l’ont privé d’eau aussi ces ordures ? Justement je me demandais comment il se faisait qu’il ait tenu si peu de temps. En effet la dernière fois où ils ont tenté de l’assassiner Lambert avait tenu 29 jours sans nourriture. Donc cette fois ils ont du se dire qu’il fallait aussi le priver d’eau pour accélérer la survenue de sa mort et pas réitérer le même scénario surréaliste d’il y a quelques années où un prétendu mourant en fin de vie n’était toujours pas décédé après avoir été privé de nourriture pendant 29 jours ! Plutôt résilient pour un mourant !


    • Maintenant, sans meme mentir,pour une fois,les medias pouvaient parler d’arret des "traitements", car en 2016, la loi Leonetti a ete un peu modifiee, comme pour coller au cas de Vincent, et l’alimentation et l’hydratation sont devenus des soins, donc legalement maintenant manger et boire est un traitement. Allaiter un enfant, nourrir un vieux, c’est un traitement.


    • "Traitements", c’est pour faire croire qu’on lui administrait des médocs alors que c’est juste de la bouffe et de l’eau qu’on lui donnait... p..... de médias complices.


    • C’est horrible de laisser quelqu’un mourrir comme ça, mais voilà le genre d’absurdité qu’entraine l’interdiction de l’euthanasie. Par souci moral idéologique, on a laissé quelqu’un mourir de faim et de soif...


    • « C’est horrible de laisser quelqu’un mourrir comme ça, mais voilà le genre d’absurdité qu’entraine l’interdiction de l’euthanasie. »
      Ben ce n’est en rien l’interdiction de l’euthanasie qui entraîne cela puisque la preuve est apportée que ce soi-disant interdit est piétiné.
      « Par souci moral idéologique, on a laissé quelqu’un mourir de faim et de soif... »
      Mieux que ça, on l’a fait mourir.


  • Il l’ont assassiné. La dernière fois où ils avaient essayé de le tuer Lambert avait tenu 29 jours sans être alimenté, ce qui est une jolie performance pour quelqu’un que l’on désignait comme en fin de vie, or cette fois-ci il est mort en quelques jours seulement ! De ce fait je suspecte qu’il lui ont fait absorber le proverbial "bouillon de minuit" pour accélérer sa mort et en finir une bonne fois pour toute. Triste époque où l’on assassine les handicapés lourds...
    Entre parenthèses, le pauvre Lambert n’avait aucun traitement. Alimenter quelqu’un n’est pas un traitement médical mais un soin. Lambert respirait par lui même, il avait des cycles de veille et de sommeil comme tout le monde...La prochaine étape sera les vieux invalides et tout ceux atteint d’une maladie grave sur laquelle on ne peut pas capitaliser pour faire du fric. Par contre les gens atteint de mucoviscidose, d’Alzheimer, de Parkinson...on leur foutra la paix et ils pourront continuer à siphonner les fonds publics car une énorme machine à fric repose sur la recherche et les traitements de ces maladies...


  • JAMAIS,JAMAIS, nous n’oublierons Vincent Lambert ni Notre-Dame...Nous n’oublierons jamais tout le mal que les démons infâmes qui nous gouvernent,à commencer par l’ignoble Macron, ont infligé à Vincent et à Notre-Dame.Crimes imprescriptibles.Ni oubli ni pardon.Paix à ton âme,Vincent Lambert.Dieu t’accueille dans son royaume de paix et de lumière.Tu l’as bien mérité.



  • « Droit à la vie » contre « acharnement thérapeutique »



    Il n’y avait aucun acharnement thérapeutique puisqu’ils ne recevaient plus aucun traitement depuis des années ! Et en termes de soins il bénéficiait du minimum syndical. Lambert respirait par lui même !
    Quant au fait de nourrir quelqu’un ce n’est pas un traitement médical, c’est un soin vital. Un bébé qui est nourrit par sa mère...un accidenté que l’on fait mangé...ne reçoivent pas un traitement mais des soins. Autrement dit ne plus alimenter quelqu’un qui respire par lui même, qui a des cycles de veille et de sommeil (ce qui prouve une activité certaine du cerveau !)...c’est un assassinat. Point barre.

     

    • #2236875

      Ou bien une libération de sa vie atroce et sans aucun espoir d’amélioration.

      Quelqu’un qui veut vivre a tout prix le fait toujours savoir d’une manière ou d’une autre. Sa petite amie avait raison il voulait plus vivre comme ça. Il est mort en 5 jours ... C’est très court pour un simple jeûn cloué sur un lit. En se mettant à sa place, on ne peut qu’être content pour lui.

      A un moment il faut ouvrir son cœur à Dieu et à sa volonté. Sinon on reste dans la haine. Chacun ses choix.


    • @lynx dans la brousse,

      C’est bien gentil de préconiser l’euthanasie pour les autres mais qu’en est-il pour toi ? As-tu fais les démarches légales auprès d’un notaire pour éviter que tu te retrouves dans une situation similaire en cas de maladie grave ou d’un accident ? Parce que vous autres les pro-euthanasie vous me faîtes marrer ! Votre posture c’est toujours pour les autres, mais en ce qui vous concerne je n’ai encore jamais rencontré un pro-eutha qui est en cohérence avec sa position sur le sujet. Donc plutôt que d’asséner des trucs du genre "C’est pas une viiee !", "Moâ JE voudrais pas vivre comme çaaa !"...soyez cohérent et faîtes les démarches pour éviter que cela vous arrive et montrez l’exemple !

      En fait ce que vous ne comprenez pas en raison du syndrome du nombrilisme affectant les hommes modernes c’est que ce dilemme est au-delà du choix et ressenti des individus et même de la personne concernée. C’est un choix de dimension civilisationnelle au-delà du ressenti des individus. Selon le paradigme traditionnelle une personne dépressive mais qui par ailleurs est en bonne santé n’est pas en droit d’exiger à ce qu’on l’a tue ! Perso ce genre guignol je leur foutrais une paire de claque dans la gueule avec un séjour dans un goulag pour leur apprendre à apprécier la vie à sa juste valeur ! Mais dans la civilisation moderne avec son idéologie individualiste et réifiante "Mon corps, mon choix", on accepte l’assassinat d’une personne bien portante qui en fait la demande (au Pays-Bas il y a eu la première euthanasie d’une dépressive, en Suisse il y a une clinique où des vieux bien portant se font euthanasier volontairement...)

      Entre parenthèses, seul la société moderne tue ces vieux et handicapés alors qu’elle a les moyens d’en prendre soin. Dans les pays du tiers-monde par exemple les familles font tout ce qui est possible pour prendre soin d’un handicapé. Le fait que les grands malades et handicapés soient peu nombreux dans ces pays ce n’est pas parce que les gens n’en prennent pas soins et les laissent crever mais c’est en raison du manque de moyens médicaux faisant que même avec la meilleure volonté du monde on ne peut pas maintenir en vie certaines personnes gravement malades.
      Un exemple du dévouement et de l’amour que les gens pauvres avec des moyens dérisoires sont capables de prodiguer à une handicapée :
      https://youtu.be/AGizTkDfxuI


    • « Sa petite amie avait raison il voulait plus vivre comme ça. Il est mort en 5 jours ... C’est très court pour un simple jeûn cloué sur un lit. En se mettant à sa place, on ne peut qu’être content pour lui. »
      Vous êtes bien affirmatif je trouve. Par ailleurs, il faut lire les articles avec un minimum d’attention. Ce n’est pas cinq jours mais neuf.
      « A un moment il faut ouvrir son cœur à Dieu et à sa volonté. Sinon on reste dans la haine. Chacun ses choix. »
      Ah la haine ! Ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas convoquée celle-là, ça manquait ! Bienvenue dans la nuance. C’est bien s’ouvrir son cœur, mais on peut aussi fermer sa gueule au lieu de faire parler les autres à leur place. Je dis ça de manière générale.


    • Si on suit la règle des 3, mr Lambert avait une volonté hors norme :
      3 minutes sans oxygénation du cerveau -> Mort
      3 jours sans eau -> Mort
      3 semaines sans nourriture (Sous certaines conditions et en fonction des réserves de graisse de chacun, cela peut être plus) -> Mort

      Mr Lambert a résisté 29 jours sans nourriture... et a tenu 9 jours sans eau avant de mourir.

      Cette personne est très résiliente au regard de sa condition physique non ?


    • Pour @goypride : Moi je l’ai fait et ma femme egalement. On est me^me allé plus loin puisque nous avons souscrit une assurance "mort" en Suisse qui sera chergé de nous transferer dans une clinique - que ns avons visité - et qui s’occupera de nous faire la bonne injection si nous etions ds une etat similaire à celui de Vincent Lambert, tel que décris dans les médias. Notre fille de 27 ans est parfaitement informé et toutes les disposition legales ont été prises conformement à la legislation en vigueur. Bien sur je preferais mourir dans mon lit d’un arret cardiaqie ou d’un AVC foudroyant.
      Comme vous le voyez le suis en coherence avec moi même...

      Ceci expliqué je suis contre l’avortement - sauf circonstances excpetionnelles à definir - et ceci n est nullement en contradiction sauf à considerer que la naissance et la mort sont identique !!!!


    • #2237094

      Je prévois rien "au cas où" , car depuis le temps que je crève la gueule ouverte j’ai bien compris que le but de tout contrat signé aujoud’hui c’est pas d’apaiser nos souffrances futures ou celles de nos proches. Je préfère faire confiance en Dieu afin qu’il ne me laisse pas trop longtemps dans ce monde de merde, déjà avec toutes mes capacités.

      Par rapport à "la haine" , pour pas ressembler à nos élites démocratiquement élus entre elles, soit pour trouver l’amour de Dieu, il va falloir commencer à croire en la destinée, individuelle et collective. Et comme la destinée collective révèle surtout de notre situation générale "à tous" vis à vis de Dieu, j’ai aucun problème à être en porte à faux avec "tous" sur ce sujet ou sur un autre.
      Je ne suis pas pro- euthanasie, je suis pro-empathie, et en me mettant à la place de Vincent et en mettant ma mère à la place de la mère de Vincent, je serais content que l’Etat aussi pourri qu’il soit, comme humanité actuelle, vienne s’en mêler pour arrêter "la béquet" si ma mère avait agit comme la sienne. Comme personne ne sait de quoi demain est fait, que Dieu daigne nous faire l’immense grâce de reprendre notre âme dans la paix et l’unité familiale (celle que je ne vois plus nulle part au passage)


    • #2237116

      Et la seule chose vraiment triste, c’est que la famille ne soit pas soudée autour de cette décision, et qu’on ai "volé" la décision à sa maman. Mais comme je ne voit plus rien de bon sens dans les rapports familiaux d’aujourd’hui, encore une fois, ça n’a regarde que moi, mais j’ai décidé de voir la main Divine dans tout ce que je ne contrôle pas. Même les actions des diables , vu qu’ils sont à tout les postes décisionnaires aujourd’hui , car l’humain est plus du côté satanique qu’ Angélique, d’une manière générale aujourd’hui. Quelque soit ce qu’il montre extérieurement et dont "on" essaye de jouer pour nous amener au tous contre tous. On essaye de nous y amener aussi avec l’histoire de Vincent, comme si la foi chrétienne de ses parents était la cause. Alors si c’est vraiment la cause, que Dieu renforce leur foi et leur permette d’accepter ce qu’ils trouvent innacceptable.

      J’ai vécu la perte d’une tante qui souffrait de la maladie de Charcot, au dernier stade , alors qu’elle avait encore toute sa conscience, c’est son fils qui a prit la décision de débrancher sa mère. Personne n’a jamais rien trouvé à redire à sa décision. Mais ça c’était avant 2001. Avant le tous contre tous et l’inversion totale.


    • Être « pro-empathie » comme vous dites n’empêche pas de s’interdire certaines choses, à commencer pas celle qui consiste à croire que l’on peut se mettre à la place de gens qui sont dans de telles situations. Surtout que le genre « d’empathie » dont il est question ici, on peut s’en passer. Mais bon, tant qu’il y aura des ânes heureux que l’état s’en mêle !!! On remarquera que c’est exactement la même « logique » qui avait été mise en avant il y a quelque temps et qui proclamait par la voix de la dangereuse foldingue Laurence Rossignol que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents mais à l’Etat. De la vie à la mort, la boucle est bouclée.


    • #2237316

      Eric , vous qui n’êtes pas un âne , merci pour vos jugements de valeur. Si vous vouliez autant que Vincent continue de vivre dans cet état, pourquoi n’étiez vous pas à son chevet auprès de ses parents ?

      Vous ne bouclez que vos propres conclusions , il y a plein d’autres euthanasie en France plus ou moins contre l’avis d’une partie de la famille, tout les jours et qui ne sont pas médiatisées. Autre question : pourquoi restait t’il à l’hospital qui ne voulait plus de lui, on le sait tous à présent que ces endroits sont devenus des mouroirs accélérés dans lequel il ne fait pas bon venir s’y faire soigner pour quoi que ce soit. Vu qu’lls ne servent que l’industrie de la mort et ne sont pas au service du Vivant. Récupérez vos mourrant chez vous, rien ne vous en empêche, il fallait proposer à la famille de Vincent de changez ses couches et de venir lui donner la béquet chez toi, si eux n’avait pas la force de le faire chez eux à la place de l’Etat. Bref te démener pour sa vie avant. Rassure toi, il en reste encore plein que l’on bute à petit feu tout les jours en psychiatrie ou à l’hosto, plein de gens à sauver encore, sans bien sûr se mettre trop à leur place, cela va de soit. Pour ça il faut avoir vécu la mise à mort d’amis chers sans rien pouvoir y faire. Si l’Etat satanique ne veut plus soigner les croyants, est ce une si mauvaise chose pour eux ? Il veulent même les mettre à mort, c’est certain maintenant. Il faut que ça fasse jurisprudence pour ceux qui ne veulent pas se faire mettre à mort à l’hospital, qu’ils n’y mettent plus les pieds. Ça fera moins de surcharge de travail pour les infirmières. Et faites une lettre pour dire votre volonté en cas d’etat végétatif : " faites moi bouffer et changez mes couches jusqu’au bout du bout , pour faire plaisir à maman et faire bien chier les franc macs par la même occasion qui veulent nous euthanasier dans leurs geôles de mort".


    • « Eric , vous qui n’êtes pas un âne , merci pour vos jugements de valeur. Si vous vouliez autant que Vincent continue de vivre dans cet état, pourquoi n’étiez vous pas à son chevet auprès de ses parents ? »
      C’est une blague ???!!! Vous n’avez pas autre chose à faire que de vous enfoncer à raconter n’importe quoi ?
      Qu’il y ait, quotidiennement ou pas, d’autres ignominies qui ne sont pas médiatisées ne change rien au fond du problème et ne constitue en rien une justification. Pour le reste, je ne connais pas les « détails » et les raisons qui ont fait que l’hospitalisation a perduré (les parents ont-ils souhaité le transférer à domicile et en ont-ils été empêchés ? Je ne sais pas mais c’est de l’ordre du possible) et donc je m’éviterai les jugements à l’emporte-pièce que vous et tant d’autres s’autorisent à tout bout de champ. Pour le reste, je suis pour les rapprochements familiaux quand c’est évidemment possible et que toutes « les parties » le souhaitent. Je passe sur la suite et fin de votre commentaire, outrancière, absurde et sans grand intérêt. Désolé mais c’est un sujet qui mérite un peu plus de sérieux (il y a de la marge !). J’espère que ce déballage passablement foutraque vous aura au moins fait du bien à défaut d’autre chose.


  • une supercherie idéologique de plus orchestré par les sionistes !!
    tu veux changer le monde ? change toi, toi même abruti désespiritualisé !
    l’ équité ? l’ équité, c’ est l’ harmonisation des compétences (comme les petits oiseaux qui picorent les parasites sur le dos des éléphants), et en aucun cas un dénie des aptitudes individuelle.
    la grande dictature légaliste des minorités, avec les élus matérialistes à sa tête est en marche !!
    et ne croyez pas qu’ils sont désintéressés, car derrière cette bien-pensante pitrerie, c’ est votre blé et votre anéantissement qui sont convoités..
    vous pensiez ne rien avoir, être sans pouvoir ni richesses ? détrompez-vous ! vous êtes les heureux détenteurs..de la haiiiine, de l’ antisémitisme, du racisme, de l’ homophobie, du sexisme, de la grosso-phobie...bref, vous êtes légalement "une grosse merde" parce que l’ état de vos intentions est retors au progrès, à la soumisSION !


  • L`un des malheurs les plus affreux pour des parents c`est perdre un enfant de leur vivant . Que Dieu garde son ame a Vincent et qu`Il soutienne ses parents .


  • Ce fait divers aura connu un traitement médiatique disproportionné de A à Z.
    Peu importe que l’on soit pour ou contre "droit de la vie / acharnement thérapeutique", pour reprendre les mots de l’article, cette affaire a été montée en épingle afin d’occuper l’espace médiatique par l’émotionnel d’une part, et évoquer le sujet sensible de l’euthanasie d’autre part afin de sonder l’opinion publique.
    Paix à son âme, compassion envers la famille, et soulagement au final, la fin de vie de cet homme n’aurait jamais dû quitter la sphère privée et familiale. La judiciarisation des conflits familiaux est une erreur majeure, tendant à la déresponsabilisation strictement humaine et par extension à l’assistanat intellectuel et politique. En souhaitant aux membres de la famille de faire ce deuil sainement et de tourner cette page douloureuse.


  • Une mort plutôt suspecte de par sa rapidité. Les jeûneurs carburés (ceux qui ne mangent ni ne boivent pendant de longues durées) vous le confirmeront. Rappelons qu’il avait auparavant tenu un mois dans les mêmes conditions.
    Un meurtre précipité pour éviter un qu’un éventuel recours oblige l’hôpital à reprendre l’alimentation de Vincent ?

     

    • #2237256

      @ Sarkonnard :

      Je confirme.
      Je pratique le jeûne depuis de nombreuses années et il m’arrive régulièrement de faire un jeune de 15 jours (à l’eau) ou un jeûne "sec" (ni aliments ni boissons) pendant 7 ou 8 jours sans aucun problèmes, bien au contraire dirais-je.
      Et ce sont pendant ces périodes que je retrouve une connexion avec moi-même et que je me sens le plus vivant et le plus humain.


    • Sans meme etre aide, le fait d’avoir ete sedate des le debut de son jeune force a peut etre change la donne. Les jeuneurs ne se droguent pas pendant leur jeune en principe.
      Excusez -moi je n’ai pas d’accents sur mon clavier.


  • Puisse ton âme aller en paix vers ta dernière demeure, Vincent Lambert.


  • Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Tu ne tueras point ?

     

  • - Une famille scindée en deux clans ;
    - Des commentateurs scindés en deux clans...
    Je me tais (in memoriam). Juste une réflexion, comment faisait-on avant que la justice (de merde) ne se mêle de ces cas ? Et les autres dans son cas ?

     

  • #2236885

    Les franc-mac et leurs avenir mortifère pour nous ont encore gagné.
    Pays en bois...


  • Juste une question si l’accident avait eu lieu en pleine nature sans personne pour le secourir, combien de temps V Lambert serait il "resté en vie" ????

     

  • Tant mieux, il est désormais bien loin, en paix très certainement.
    Je trouvais cette triste affaire malsaine, elle servait d’instrumentalisation aux uns et aux autres....

     

  • L’était dans lequel il était, prisonnier de son propre corpss était bien pire que la mort.
    Il faut privilégier la vie mais, parfois, il faut aussi laisser les gens partir.

     

    • #2236933

      Vous n’en savez rien !


    • Lorsqu’on préfère adopter un comportement rationnel, il est inutile de donner son avis sur des choses que vous ne pouvez pas comprendre, l’homme n’est pas seulement fait de chair il est aussi esprit, car il est à l’image de Dieu, ce qui le différencie de l’animal. Seul Dieu est maître de la vie, l’homme n’a aucun pouvoir de décider de mettre fin à la vie pour se libérer d’une souffrance, car la souffrance est l’aboutissement d’une purification divine. Si cet âme refuse cette souffrance, il peut la subir plus durement au purgatoire, ce n’est pas les jolies paroles des hommes incrédules qui aiment dire repose en paix (valable seulement si les béatitudes de Dieu ont été accomplies, car l’insensé et l’incrédule se croient toujours maître de son destin) qui décidera du destin d’une personne à la mort. Les hommes ont pour mission de faire leur possible d’éviter l’enfer (la seconde mort quand Dieu dit il ne vous connaît pas). Mais pour éviter l’enfer à une âme non damnée, Dieu par amour accorde une seconde chance au purgatoire, mais les souffrances seront plus terribles pour la purification que la plus dure des souffrances sur terre.
      Le suicide, l’euthanasie, l’avortement, des pièges du diable pour faire croire que la souffrance est mauvaise et un individu doit chercher une situation de confort ou de plaisir, mais des attitudes qui ouvrent les portes de l’enfer. Le Seigneur Jésus Christ connaissait son sort sur terre, et il avait pouvoir pour mettre fin à tout, et pourtant il a accepté cette souffrance en adoptant notre nature humaine liée au péché par amour pour nous, et il a fait la volonté de Son Père et non la Sienne pour vaincre le diable qui l’aurait pousser à fuir cette souffrance. Ce n’est pas Dieu qui donne la souffrance, mais le péché originel et aussi les attaques des démons.


    • #2237175

      @Rajja : Il faut les laisser partir, pas les faire partir. Voilà ce qui distingue l’homme compatissant du surhomme qui se prend pour la mesure de toute chose.


    • @Sergei : votre commentaire montre clairement pourquoi les Eglises sont vides, et pourquoi les occidentaux sont beaucoup plus névrosés que les asiatiques par exemple. Les hommes ne veulent pas souffrir ? ils devraient tous accepter leur sort cruel sans rien faire, sinon le père fouettard les rattrapera au purgatoire ? Parce que Dieu est amour, évidemment. Je suis très attachée au message du Christ, et il n’a jamais dit que nous devons aimer "souffrir". Toute cette philosophie de culpabilisation, d’auto-flagellation, d’apologie de la souffrance a été inventé par l’Eglise Catholique et Saint-Paul si je ne m’abuse. Ca a donné des générations de névrosés, de familles disfonctionnels, et ça a préparé la déconstruction des valeurs de mai 68 et la décadence qu’on connait. Le message du christ est ce qu’il y’a de plus beau dans la religion catholique, mais ce Dieu qui punit, qui hait, qui est jaloux... je le laisse aux juifs.
      Si la l’adversité et la souffrance font partie de l’existence, il est humain de ne pas se complaire dedans. On sombrerait dans la maladie mentale.


  • j’espere au moins qu’là-haut,
    y’a beaucoup moins d’salops
    tu nous laisses avec les chiens
    avec les méchants, les crétins

    Vincent,
    Tu es probablement mieux maintenant !
    Si proche de la vérité, inondé d’amour.
    Repose en paix


  • Il n’y a pas autant de cinéma de la part des politiciens concernant Michael Schumacher qui est aussi dans le coma comme bien d’autres personnes d’ailleurs.
    Tout ce battage est fait d’ailleurs pour légaliser l’euthanasie en France.

     

    • Oui, l’euthanasie des "sans-dents", de "ceux qui ne sont rien"....
      si demain un neuveu d’Attali d’une quarantaine d’années est dans la même situation que feu Vincent Lambert, lui sera maintenu en vie jusqu’à ce que la médecine puisse résoudre la problème !
      Même si c’est pendant 60 ans !
      Mais bon, on ne compare pas la valeur de la vie d’un membre de la caste des maîtres, avec celle de la vie d’un gueux !

      Le gueux doit comprendre que dès que sa vie ne permet plus de produire et consommer, elle doit s’achever !

      Comment qu’ils disaient déjà, il y a 220 ans....abolition des privilèges, c’est ça.... ?

      Laissez-moi rire...jaune, évidemment !


    • @Adélaïde
      Je suis entièrement d’accord avec la conclusion de votre commentaire. Par contre, Michael Schumacher n’est pas le bon exemple de comparaison. Il est citoyen Allemand vivant en Suisse (peut-être bi-national), et en Suisse l’euthanasie est déjà légale pour autant que la personne ait fait les démarches administratives nécessaires pour officialiser son choix lorsqu’elle était encore en état de le faire. La politique et la justice n’ont dès lors aucun moyen de faire de la récupération malsaine, que ce soit avec MS ou un citoyen lambda.


  • Ça y est, "ils" ont gagné : L’assassinat de Vincent Lambert a "enfin" pu être commis, malgré le combat exemplaire mené par ses parents, ses brillants et courageux avocats et tous les innombrables bénévoles, qui ont aidé de toutes leurs forces pour essayer de le laisser vivre jusqu’à que les progrès de la médecine permettent d’améliorer sa situation, voire de le guérir …..
    Soyons surs que TOUS les coupables et les complices (épouse, médecin, juges et politiciens) de ce meurtre ignoble auront bientôt des comptes à rendre et qu’ils seront châtiés par la "Justice Immanente" !!!!!


  • Enfin son âme s’est envolée. Il est heureux, Vincent.
    Rappelons que sa fratrie, à l’exception d’une sœur, désiraient que son âme se libère, blanche colombe.
    La mort pour lui est une délivrance. Le paradis vaut mieux que la vie en chambre d’hôpital sans aucune communication verbale, sans aucun mouvement !
    Vivre dans un corps de pierre ? C’est l’enfer ! son regard en disait long, dans les derniers temps : malheureux comme les pierres, qu’il était Vincent ! Il est au ciel, enfin.
    Cela ne rend pas plus sympathique l’affreux docteur Sanchez, mais il faut des gens comme ça parfois, pour qu’un bien sorte d’un mal.


  • Je n’aimerais pas être à la place de TOUS les acteurs de ce meurtre !
    Ça va se payer au niveau du Karma !
    Médecins de la mort, juges, épouse, neveu......préparez-vous, le montant a payer va être exorbitant, car oui, vous êtes responsables d’un meurtre prémédité !

     

  • Repose en paix Vincent Lambert


  • Je considère que dès l’instant où une personne ne peut rester en vie sans l’assistance quotidienne d’autres personnes, c’est qu’il doit partir. C’est surement très dur à supporter pour ses proches et c’est malheureux qu’une famille se soit déchirée sur la date de départ pour l’au-delà d’une personne qu’ils chérissaient tous.

    Ils aimaient tous Vincent Lambert. Ils se sont déchirés pour lui, alors qu’ils auraient du s’étreindre dans la douleur du départ. C’est bien le résumé du triste monde dans lequel nous vivons.

     

    • #2236983

      Donc si on suit votre raisonnement à la con cela s’applique aussi pour les handicapés moteurs et mentaux ?

      Cela rejoint parfaitement le climat actuel de ce pays, la mort est devenu facile, tout le monde peut crever pour un rien, et la vie humaine n’a plus d’importance.
      Tout ça a commencé en partie à cause de l’inflitration du terrorisme sur le térritoire Français.
      Banalisation accrue de l’homicide et du décés.


    • Vous seriez mort sans les soins de vos parents lorsque vous étiez nourrisson. Auriez-vous du "partir" ?


    • Donc les personnes en maison de retraite, les enfants en bas âge, les autistes, les aveugles et j’en passe doivent être exécutés. Est-ce que vous vous rendez compte de la monstruosité de vos propos ?


    • "Vous considérez"... mais je m’en tartine le fion de votre avis ! Mais qui êtes vous pour nous dire qui doit mourir ou rester en vie ? tout a l’heure, doit venir une dame chez moi,, elle a 80 ans et elle est atteinte de la maladie d’alzeimer et comme ma fille elle ne peut se déplacer seule, elle ne peut pas manger seule, ni aller se coucher seule, ma fille, elle, a 18 mois... Quant au mot "partir" que vous utilisez, quel bel euphémisme ! Vincent Lambert n’est pas parti, il est mort et ne reviendra plus, il a été tué par des gens qui considèrent comme vous que sa vie ne valait plus un clou alors que ses propres parents souhaitaient s’en occuper. On l’a laissé crever de faim et de soif, parce qu’il était handicapé, toute personne normalement cortiquée devrait s’insurger contre ce meurtre.


    • Vraiment ? Un bébé doit donc mourir suivant cette logique. Lorsqu’on supprime toute compassion, on perd aussi notre nature humaine.


    • ..... ce qui est le cas des comateux, nouveaux-nés, entre autres ;
      Quelle place donne-t-on à la fin de vie et au handicap lourd dans nos sociétés ?
      Là est la question.
      V.Lambert n’avait par ailleurs donné aucune directive anticipée, ce qui pose un problème moral ;
      C’est sûr, si on va dans le sens d’un jean-luc romero, tout est affaire de "dossier à classer"...... Sauf qu voilà : nous sommes des êtres humains, avec la complexité qui va avec.


    • #2237038

      @Frédéric : T’as raison, mec. Les pouponnières des maternités regorgent de ces parasites incapables de changer leurs couches seuls, si bien que tout doit disparaitre, et fissa. Je ne vous parle pas non plus de mon assisté de chihuahua qui ne sait toujours pas se servir lui-même sa ration de croquettes, je recherche pour lui une solution finale en congruence avec votre postulat. #Aristote Offusqué#


    • « Je considère que dès l’instant où une personne ne peut rester en vie sans l’assistance quotidienne d’autres personnes, c’est qu’il doit partir. »
      Franchement, arrêtez de « considérer », ça vaudra mieux ! Heureusement que l’on ne tire pas les mêmes conclusions que vous concernant les personnes qui racontent n’importe quoi.


    • C’est affligeant ce raccourci entre ’infirmes’ et nouveaux-nés et je remarque que le premier commentaire de cette sorte est écrit par une femme ,
      Dans la nature les faibles , les malades , les vieux ne survivent pas c’est comme ça , les nouveaux nés eux bénéficient de l’instinct de protection de leurs parents , chez les humains aussi cet instinct est développé c’est dans notre nature de protéger notre descendance ( sauf cas psychiatrique exceptionnel) , bref c’est d’une logique implacable ,
      Marche ou crève.
      Par rapport à Vincent Lambert peu importe ce qu’il voulait pour sa vie , sa famille catholique pétrit de grande valeures devra vivre avec le fait d’avoir laissé mourir leur fils de faim et de soif sous les yeux du grand public , et devant vivre ainsi rongé par le regret .
      Triste sort pour des gens se voulant proche de dieu
      .


    • Les pro-euthanasie ont des arguments d’une bêtise affligeante... Tous les plus faibles, à savoir les handicapés, les vieillards mais aussi les bébés, nécessitent que d’autres s’occupent d’eux quotidiennement. Une société qui laisse mourir ou fait mourir les plus faibles (qui ne sont pas nécessairement au seuil de la mort) est une société barbare. L’avortement est barbare, l’euthanasie (qui plus est sans le consentement du concerné) l’est tout autant.

      Paix à Vincent Lambert, qui a montré par son endurance (29 jours sans alimentation, puis 9 jours sans eau avant de rendre l’âme) qu’il s’accrochait à sa vie, même si les pro-euthanasie la jugeaient sans valeur.


  • paix à ton âme Vincent, prière pour toi sera faite .


  • #2236962

    Paix à son âme.
    Il s’agit bien d’une euthanasie qui a été décidée par la Justice.
    Je comprends le combat des parents qui continuaient d’espérer.
    Décider de la mort d’un être est grave, on pourra toujours se poser la question de savoir "et si un jour il se réveillait".


  • Un meutre instrumentalisé par les médias, les masses débiles ne connaissant rien à l’affaire, si ce n’est la propagande à sens unique, étaient déjà acquises à l’idée de tuer Vincent Lambert, le système avance à petites touches sur les sujets sociétaux, là, il marque un grand coup..


  • 9 jours ! et on parle dans le cadre d’éléments de langages bien étudiés d’arret des soins, résumés par le verbe "débrancher"

    9 jours sans boire ni manger, voila ce a quoi se résumaient les soins apportés
    9 jours pour qu’enfin il crève, car c’est bien de cela dont il s’agit
    on a donc laisser crever V Lambert, sciemment pendant 9 jours en lui refusant toute alimentation, et toute hydratation

    il ne s’agit pas d’une euthanasie, elle lui a été refusée, mais d’une barbarie
    je laisse le corps médicale face a sa conscience

    épargnez moi l’association à un "légume" pour argumenter l’absence de souffrances,
    car en vérité nous en savons rien

    je souhaites un beau givre urémique terminale à l’ensemble des complices de cela

     

    • Bonjour, l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation ont été associé a une sédation profonde. De fait, il ne pouvait pas ressentir la faim ou la soif.
      Cordialement


    • « Bonjour, l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation ont été associé a une sédation profonde. De fait, il ne pouvait pas ressentir la faim ou la soif.« 
      Sympa ! Délicate attention, pas de doute on a vraiment affaire à des humanistes.


    • sédation profonde, ah oui ça, change tout .... hop on dort plus de douleurs, le terme semble "magique" mais pour ne pas se tromper, ce n’est pas une anesthésie

      La sédation minimale est donnée pour détendre seulement l’inquiétude, avec très peu d’effet sur la conscience patiente
      la sédation modérée diminue la conscience, mais laisse le patient capable de la réponse aux stimulus externes (tactile ou verbal). Dans la sédation profonde, le patient répond seulement aux stimulus douloureux ou répétés.
      https://www.news-medical.net/health...).aspx

      on se fout de notre gueule, et votre commentaire en est l’illustration


  • Quelqu’un demande la même chose pour Michael Schumacher, mourir dans la dignité des droits de l’homme tout ça... ?

    Ou on se limite à Vincent Lambert parce que ses parents sont d’odieux cathos intégristes ?

     

    • Avant de dire de la merde renseignez-vous. Schumacher n’a pas passé 10 ans à vegeter. Il était dans le coma et il en est sorti.


    • #2237082

      Daniel, restez courtois. Schumacher végète depuis 6 ans et vit prisonnier de son corps. Strictement aucune différence. Lambert n’était pas plus que lui dans le comas quand ils l’ont assassiné. Ici, la dialectique de la lutte des classes a encore opéré.


    • Peu importe qu’il soit sorti du coma, puisque Vincent Lambert n’y était pas non plus, ça n’a pas empêché qu’il a été décidé de le faire mourir de faim et de soif.
      Les parents de Vincent Lambert demandaient depuis longtemps des soins adaptés et non une place dans un mouroir (ou unité de soins palliatifs). On le leur a refusé.

      L’euthanasie est désormais autorisée, le cas Lambert faisant désormais jurisprudence.


  • Je lis ici et là qu’il faut se réjouir que l’on ait "laissé partir" Vincent Lambert.
    Or on ne l’a pas laissé partir. On l’a tué. On l’a tué à petit feu en l’affamant et en le privant d’eau.


  • Le cas fait parler, en tout cas... ce qui est déjà bon signe, disons ;

    Bien sûr, je ne nierai pas que des idéologues se planquent des 2 côtés (les grenouilles de bénitiers sont parfois autant caricaturaux que les ridicules pasionarias pro-euthanasie à la Roméro et consorts....)
    Remarquons toutefois une chose : les arguments des "tout-euthanasie" sont souvent stupides et confondants.... je m’explique :
    Depuis quand nourrir est un "traitement" ?.... les états pauci-relationnels, bien connus en milieu hospitalier, se rapprochent des grands handicapés, donc pourquoi "parquer" ces gens en soins palliatifs ?
    Son neveu parle de soulagement, mais en quoi ? Sa femme n’a fait que déclarer des propos rapportés, donc sans aucune valeur....

    Enfin, si les médecins sont les seuls arbitres du droit de vie et de mort, nous serons tous du gibier, et seul le rapport comptable prévaudra... l’enfer, en quelque sorte.


  • Bonjour,

    Ca y est, nous sommes entré dans le monde de l’euthanasie des vieux et des handicapés.


  • RIP monsieur Lambert

    Que de mensonges ont été déversé sur son compte. Un exemple parmi tant d’autres : on parle d’"acharnement thérapeutique", alors que les soins ont été suspendu depuis 2013...

    J’ose espérer que tous ceux qui ont voulu sa mort ont leur conscience pour eux. Quant à Rachel, son cas est compliqué, c’est clair.

    Et quant à nos ennemis, ils ont gagnés : il y a désormais un précédent pour tuer... euh éliminer "dans la dignité" les quelques 1700 personnes en France dans le même état que monsieur Lambert. Et après ca, on passe aux mecs en fauteuil roulant etc L’euthanasie en marche.

     

    • #2237144

      J’ai vu des légumes en EHPAD qui passent leur temps a pioncer dans leur fauteuil roulant. Moins vivant qu’une tomate fraichement cueillie ! Ils ne respirent pas la joie de vivre en tout cas ! Allongement de la vie qu’ils nous disent, mais dans quel état !


    • « J’ai vu des légumes en EHPAD qui passent leur temps a pioncer dans leur fauteuil roulant. Moins vivant qu’une tomate fraichement cueillie ! Ils ne respirent pas la joie de vivre en tout cas ! Allongement de la vie qu’ils nous disent, mais dans quel état ! »
      Si je raisonnais comme vous, je dirais que vous valez un légume. Et plutôt une patate pourrie qu’une tomate fraîchement cueillie ! Pour le reste, je m’arrêterai là.


    • @meilleurs vieux !

      C’est pourquoi il vaut mieux évoquer l’espérance de vie en bonne santé.


  • Article qui entretient la propagande étatique en confondant allègrement la notion de soins (alimentation, hydratation, hygiène...) et celle de traitements (médicaments...). Vincent Lambert (qu’il repose désormais en paix) est mort après neuf jours sans eau ni nourriture. A ce compte-là, tout le monde y passe, et peut-être même plus vite que ce garçon.

    Si vraiment le fait de nourrir et d’hydrater quelqu’un relève d’un acharnement thérapeutique insupportable, il est clair que nous sommes tous en danger. Car dans ces conditions, nous sommes déjà tous des Vincent Lambert.

     

    • Vous avez parfaitement raison, et aussi Vincent n’était plus productif.
      Si vous n’êtes pas productif vous n’existez pour ainsi dire pas ; c’est malheureux, mais c’est comme çà.
      La première chose qu’on vous demande pour faire connaissance c’est : vous travaillez ?- ou bien - vous faîtes quoi dans la vie ?
      L’existence d’un être se résume à çà, pour bien des gens.


  • chaque camp a raison, et leurs arguments sont légitimes selon leur point de vue qui est respectable, de part et d’autre, il faut le vivre pour le comprendre, ça évite de juger. En revanche, la seule personne qui a le dernier mot, c’est VL. Pas difficile à comprendre pourtant.

     

    • « chaque camp a raison, et leurs arguments sont légitimes selon leur point de vue qui est respectable, de part et d’autre ».
      Ça c’est une phrase toute faite pour qui voudrait passer pour un gentil à très peu de frais mais qui ne veut au minimum pas dire grand chose. Chaque camp n’a pas forcément raison et tout ne se vaut pas.
      « ... il faut le vivre pour le comprendre, ça évite de juger. »
      Ça aussi ça ne veut rien dire et c est contradictoire dans la mesure où a priori vous ne l’avez pas vécu !
      « En revanche, la seule personne qui a le dernier mot, c’est VL. Pas difficile à comprendre pourtant. »
      Et bien non car c’est même précisément l’inverse, à savoir qu’il n’a pas eu « le dernier mot » (sic), loin s’en faut. Et ça, ce n’est en effet pas difficile à comprendre.


    • " « ... il faut le vivre pour le comprendre, ça évite de juger. »
      Ça aussi ça ne veut rien dire et c est contradictoire dans la mesure où a priori vous ne l’avez pas vécu ! " SI JE L’AI VECU. C’est clair ?


  • #2237051

    Peut-être que Vincent Lambert n’était pas de gauche ?

     

  • #2237071

    Quitte a le tuer en ne lui donnant plus a boire et en ne l’alimentant plus , ils auraient du essayer ,je sais pas moi, un fer a souder, une ébarbeuse, un chalumeau, quand on torture un gars jusqu’à la mort, on fait pas les choses a moitié, ils auraient du violer le cadavre
    Cette république est bien l’ancêtre de Al Quaïda et de l’Etat Islamique , décapitation, meurtre , guillotine, viol, écartèlement, crucifixion, on reste dans l’ignoble
    La moindre des choses c’était une balle dans la tète , mais 9 jours de tortures
    On est au bout du bout de l’abject , l’horreur jusqu’au bout
    Pauvre Vincent toutes mes condoléances a la mère et au père
    J’aimerais pas être dans les bas résilles et le string de sa femme , c’est pas jolie jolie ça madame, j’espère que tu vas prendre de la caillasse au moins


  • Le 1er octobre 1939, Hitler signe un acte d’habilitation confidentiel stipulant que « le dirigeant du Reich Bouhler et le docteur Brandt sont chargés d’étendre les pouvoirs des médecins (…) à accorder une mort miséricordieuse aux malades qui, selon les critères humains, auront été déclarés incurables »
    http://www.libertepolitique.com/All...

     

  • A partir du moment où ses propres parents étaient prêts à s’en occuper et qu’on leur a refusé cette possibilité, je considère que c’est un crime. Point barre !

    Je connais des gens qui sont pour l’euthanasie assistée et qui ont de grandes idées sur la chose, qui voudraient que la loi existe,que pour eux disent-ils, etc... mais dès qu’ils ont un pet de travers se ruent chez le médecin et font tous les examens possibles. Tout ce qui vit ne veut pas mourir !

    Je suis contre cette loi même s’il y a quelques années j’aurais pu l’envisager. Connaissant les racailles qui nous gouvernent , il ne vaut mieux pas que cette loi existe. Le problème doit être traité au cas par cas en tenant compte de toutes les parties et de la volonté (pré-écrite ou extemporanée) du malade.

    Il faut absolument tout prévoir au cas où nous nous trouvions dans le cas Lambert. Mais même avec cela je crains les malversations des racailles qui sont à tous les niveaux.

    Prions mes amis pour Vincent...

    Que l’âme du pauvre Vincent soit accueillie dans le Saint Paradis, son purgatoire ou son enfer ayant été accompli sur terre...


  • #2237100

    Un crime d’état ! J’ai un peu de mal avec sa femme, si déterminée et prompte a tuer l’homme de sa vie, elle est pour moi une énigme. A t’elle reçu de l’argent pour ca ? Je me pose la question. Il y’a quelque chose de monstrueux dans cette attitude envers son époux. Les monstres ordinaires...

     

    • Ce n’était plus l’homme de sa vie, elle s’était remise en couple avec un autre homme depuis.

      Du coup, je vois pas trop en quoi on en avait quoi que ce soit à foutre de son avis sur le sort à réserver au premier. La mettre en avant était totalement indécent de la part des médias de style bfmtv. Mais bon venant d’eux on a l’habitude.


    • #2237367

      Merci Roger , j’ignorais ce détail . L’attitude de cette femme est d’autant plus incompréhensible ! Devait-elle toucher une assurance vie ?


  • "ils" ont commencé avec l’avortement, "ils" nous ont imposé ensuite l’aliénation généralisée par les dominants culturels, "ils" finissent par la sédation profonde et prolongée....La boucle et bouclée


  • Il était temps que ça s’arrête ce feuilleton !

     

  • Jill Bolte Taylor, témoigne de son expérience de Conscience témoin, suite à un AVC ; elle avait 37 ans. Elle est neuro-anatomiste. Elle était une scientifique convaincue... (Poche Edition j’ai lu) Il ne faut pas confondre le cerveau en tant qu’organe et La Conscience extra-neuronale. Mon époux est mort des suites d’un AVC il y a 19 ans ; il avait 44 ans. Il est resté 5 jours et demi en agonie dont 3 jours dans le coma... J’ai la certitude intérieure qu’il était conscient, dans le coma. Il y avait une telle douceur difficilement qualifiable qui émanait de lui... Il s’appelait Vincent et s’il avait sur-vécu handicapée, il serait revenu chez nous et j’aurais adapté son environnement à sa nouvelle situation. AIMER C’EST TOUT DONNER.
    Je prie pour l’âme de Vincent Lambert et pour ses parents si aimant et courageux... ils finiront par trouver la paix et le repos car ils l’ont accompagné jusqu’au bout et ont tout fait pour l’extraire de la folie des temps actuels ténébreux. Loué soit le Seigneur Jésus.

     

  • Étant médecin hospitalier, je peux vous dire que l euthanasie se pratique.
    Une personne en fin de vie on pousse la seringue sous prétexte que la personne ne souffre pas.
    Mais la pression de la famille est la, ne supportant l image d un proche mourant, donc on augmente les doses au delà de l effet thérapeutique pour éviter la souffrance qui n existe pas forcément.
    Et la sélection en fonction de l age est bien présente avecla génération actuelle de médecins qui n ont pas d état d’âme

     

    • Omerre. Merci pour votre commentaire. Je me demandais si un médecin hospitalier pouvait nous informer sur la réalité quotidienne de l’euthanasie à l’hôpital... voilà qui est fait ! Il n’y a plus aucun doute maintenant pour ce qui me concerne : l’hôpital n’est pas un lieu sûr, en particulier pour les fidèles d’une religion ou d’une spiritualité vivante.


  • Une petite fête organisée par De Rugy pour cette grande victoire oligarchique ?


  • Tué par sa femme qui ne voulait pas lui faire changer d’hôpital. D’où l’importance de choisir une femme qui respecte la vie, une femme catholique.

     

  • Que ce gars repose en paix . Ou qu’il soit !

     

  • Laeticia Avia : "un mâle blanc de moins"...

    Paix à toi Vincent.


  • On va se faire grand remplacer quand même du coup ou ?
    J’ai pas suivi l’affaire jusqu’au bout.


  • Que d’excitation et de débats autour de ce non événement ! Je suis bien plus choqué et révolté contre les avortements de masse légalisés,encouragés et remboursés ou par l’assassinat d’un jeune homme ou d’une gamine sous les coups de couteau d’une Chance pour la France !

     

  • #2237254

    Je suis médecin et je rappelle que c’est un meurtre. Un meurtre vous entendez bien et j’ose ce mot. C’est un véritable scandale, un calvaire pour Vincent, nous avons passé un cap avec ce gouvernement sans âme, l’argent est leur maître mot et la vie ne vaut absolument plus rien pour eux. Une affaire comme celle ci devrait soulever tout un peuple pour chasser ce gouvernement satanique, oui satanique vous entendez bien j’ose ce mot car l’affaire Vincent n’est que le début d’une barbarie qui ne s’arrêtera pas à un seul cas si nous ne réagissons pas avec force.

    Vincent était simplement handicapé il n’était pas en fin de vie, il ne faut pas croire les médias qui mentent. La fin de vie c’est tout autre chose et cela n’a rien à voir avec Vincent.
    Vincent ne pouvait plus déglutir, il avait donc besoin d’une sonde pour manger et boire, c’est tout. Vincent était parfaitement conscient des personnes qui l’entourent. Il faut savoir que Vincent aurait pu avoir une rééducation pour réapprendre à déglutir mais celle ci a été refusée par l’hôpital.

    Plus de 140 000 personnes ont signé une pétition pour soutenir Vincent dont 70 médecins mais rien absolument rien n’a été fait pour que les choses changent par ce gouvernement.

    Mr Macron et son gouvernement ont du sang sur les mains. Sa dictature aujourd’hui n’a plus aucune limite. Allons nous laisser faire ou réagir en humains dignes de ce nom ??!!!
    N’attendez pas que ce soit votre frère, un ami ou votre père à la place de Vincent pour enfiler un gilet jaune et vous battre, réagissez pendant qu’il est encore temps ! Le mal progresse uniquement parce que nous, citoyens français, le laissons faire, ne l’oubliez jamais. La solution pour chasser définitivement ces ordures qui nous gouvernent vous l’avez en vous, elle s’appelle LE COURAGE.

     

    • Il était conscient… super. Déjà que les personnes de plus de 90 ans souhaitent quasiment toutes mourir alors qu’elles peuvent encore se déplacer, se nourrir et se divertir un peu, je ne sais pas qui peut avoir envie de vivre en étant complètement dépendant, en ne pouvant pas communiquer, et en ayant perdu la majorité de ses capacités cognitives. Le fait que vous êtes médecin ne vous donne pas plus de légitimité sur le sujet au passage.


    • Sur un tout autre sujet, en votre qualité de médecin, si aucun de vos confrères ou même aucun citoyen ne l’a déjà fait, avez-vous saisi l’ordre national des médecins au sujet du salaud (médecin également) qui a voulu tuer Dieudonné ? Ou au moins, savez-vous si une procédure est en cours ?
      Quant à vos propos au sujet de feu Vincent LAMBERT, je suis entièrement d’accord avec vous.
      Vous remerciant par avance pour votre réponse,
      Aymeric


    • parlons d’un assassinat car tout a été planifiée et organisé


    • Merci pour votre commentaire. Les médecins qui sont vraiment des médecins selon Hyppocrate doivent s’affirmer comme vous le faites courageusement . nous sommes avec vous. J’ai raconté plus haut l’AVC de mon défunt époux il y a 19 ans… et ce que j’ai vécu autour de cette expérience ultime qui a définitivement confirmé ce que je sais depuis petite fille : nous sommes bien autre chose qu’un amas de cellules. Notre véritable conscience est au-delà de l’organe qu’est le cerveau dans la boîte crânienne ; extra-neuronale. Nous vivons alors ce que l’on nomme aussi "La Conscience Témoin." Merci de veiller comme vous le faites sur la santé des gens et de vous battre pour préserver la beauté de votre Science qui est aussi un Art. C’est vital que vous continuiez de prendre en compte, malgré toutes les pressions que vous subissez dans l’exercice de votre métier, notre intégrité physique, psychique et spirituelle. Cela donne du sens et de la profondeur à votre vie d’homme et de médecin... et nous, nous sommes rassurés de savoir qu’il y a encore de vrais médecins, dignes de ce nom. Le Bon Dieu vous garde.


    • @Elisa
      Mercredi je suis allée voir un cousin pour lui souhaiter son anniversaire (93 ans). Avec sa fille et une cousine, nous l’avons emmené au restaurant. C’était un pur bonheur pour lui, il vit seul depuis la mort de sa femme l’année dernière et ne parle pas de la mort, il bricole chez lui, fait son jardin. Les personnes âgées qui sont bien entourées et qui ne manquent pas d’amour, même elles ont souvent des soucis de santé, vivent très heureuses, je le vois dans mon entourage. Ceux qui demandent à mourir sont ceux qui sont isolés et sans amour.


    • @Aliénor : j’ai grandi avec mes grand-parents sous le même toit pendant plus de 15ans. Ils étaient entourés, aimés, et chouchoutés par ma mère qui m’a un peu délaissé moi et mon père d’ailleurs. Ma grand-mère, après 85 ans, a commencé à repéter assez souvent qu’elle voulait mourir (c’est ma maman qui me l’a dit plus tard, elle ne le disait bien sûre pas devant moi), qu’elle trouvait que sa vie n’avait plus de sens. Elle est morte à 87 ans. Mon grand-père lui, ne songeait même pas à la mort, était quelqu’un de très actif jusqu’à la fameuse canicule. Il est mort à 98 ans.
      Tout ça pour dire, il y’a beaucoup une question de personnalité aussi, au-delà d’être entouré ou pas. Quand une personne commence à être dépendante, Il faut pouvoir supporter d’être dépendant justement, de voir que notre enfant doit se sacrifier pour nous maintenir en vie. Avec la médecine d’aujourd’hui, une vieille personne peut vivre très longtemps. Fait-on des enfants pour qu’ils sacrifient 15 ans ou plus, à nous faire la popote et à changer nos couches ? Je sais que ça me pèserait. Ma mère a sacrifié sa vie de femme, de maman, notre vie de famille... ça a été dur pour moi psychologiquement de vivre sous le même toit que deux personnes en fin de vie.
      Mes grand-parents étaient adorables.... mais ce n’est pas le cas de tous les vieux. Passer du temps avec des vieilles personnes, c’est pas toujours comme dans les films... certains sont mauvais, radotent en permanence, ne sont que dans le monologue.
      Je lis et j’entends beaucoup qu’on devrait tous s’occuper des vieilles personnes, mais beaucoup ne l’ont pas vécu, et ne savent pas ce que c’est réellement.


  • je suis foncièrement écoeurée je n’ai pas de mot... Quelle horreur pour Vincent et pour ses parents MON DIEU. Je suis bouleversée, on ne soigne plus aujourd’hui on tue pour suivre le plan satanique de ce gouvernement qui veut nous mettre l’euthanasie pour tous.

    je crois que si j’avais Macron en face de moi je lui crache à la gueule c’est sûre. Quelle saloperie ce mec !


  • La mort de Vincent Lambert est un événement qui a une portée historique et mondiale bien plus importante qu’on ne le pense !

    Portée planétaire un marqueur temporel car :

    – La France, censée être la Fille aînée de l’Église, une autorité médicale, avec autorisation et complicité de l’État et de la Justice, a volontairement mis à mort, tué, assassiné une personne. Certes, c’est la république maçonnique luciférienne qui l’a fait, mais c’est en France que ça s’est passé.

    – Ils ont mis à mort un faible et un innocent, sans défense.

    – Vincent Lambert a été assassiné avec préméditation, et cette mort a été ritualisée.

    – Le 11 est un chiffre très apprécié par les maçonno-kabbalisto-mondialisto-lucifériens (cf. 11/09 et autres dates similaires).

    – 11/07/2019 donne 1+1+7+2+1+9 = 21 = 7 7 7.
    – 8h24 donne 8+2+4 = 14 = 5 (le chiffre de l’Homme et du pentacle).
    – Son accident a eu lieu le 29/09/2008, le même jour que la chute de Wall Street
    (-777,7), le jour de la fête des anges.
    – Il était dans cet état depuis 11 ans. Son calvaire a duré 11 ans.
    – Étant donné les souffrances qu’il a subies (mort par faim, soif et étouffement), selon certains médecins et scientifiques, Vincent Lambert a souffert un martyr et il a physiologiquement vécu un martyr équivalent à celui du Christ sur la Croix.
    – Ceux à la manœuvre ont voulu symboliquement renouveler le Calvaire et le Martyr du Christ ! (le Démon cherche toujours à singer le Christ pour tenter de prendre sa place).

    La mort de cet homme, Vincent Lambert, est une abomination sans nom, une abomination commise en France : ça va laisser des traces profondes !

    Évangile selon Saint Matthieu 25 !
    40 Et le Roi leur répondra : En vérité, je vous le dis, toutes les fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.
    41 S’adressant ensuite à ceux qui seront à sa gauche, il dira : Retirez-vous de moi, maudits, allez au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et ses anges.
    42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;


  • La fameuse citation de Sartre "l’existence précède l’essence" et maintenant devenue "l’existence abolit l’essence". Si vous n’êtes pas capable de manifester les signes extérieures de la vie comme c’est le cas pour un embryon ou un handicapé lourd alors vous n’êtes même plus un être humain, juste une viande encombrante et dont on doit disposer. C’est la double peine de mort.

     

    • Sartre,par cette maxime, s’est arrogé le droit de décider de ce qui existe et qui peut vivre...Vincent vivait et respirait,ne disait rien mais n’en pensait pas moins...Cela ne suffit pas pour ce philosophe et sa pléiade de suiveurs de pouvoir le considérer comme "existant"... !!!


  • Il y a en toile de fond de cette affaire un combat entre le catholicisme traditionaliste et la synagogue.
    Israël Nizan (qui n’appartient pas à la première catégorie) aujourd’hui sur FronceEnfer affirmant que ceux qui voulaient maintenir cet homme en vie étaient sous l’emprise d’une "idéologie" à combattre absolument. La journaliste ayant introduit le sujet précisant que Vincent était dans le coma ..
    Quand on en arrive là, tu te dis que les mots ne servent plus à rien..
    Au final la deuxième équipe a gagné. Sur ce coup.
    A suivre

     

    • Je ne connais pas cet homme et je n’ai pas très envie de le connaître… Je ne pense pas qu’il soit habilité, ni compétent pour porter des jugements d’une manière aussi péremptoire sur les orientations et les choix moraux des Chrétiens en France, face à l’ultime... Pour faire court, je dirais : qu’il s’occupe donc de ceux de sa communauté. Nous n’avons pas besoin de "sachant" d’une autre communauté. Nous avons tout ce qu’il nous faut chez nous, à travers les écrits et les enseignements de nos Saints. Nous ne lui demandons pas son avis ; de toutes façons, il n’a aucun intérêt pour un disciple de Jésus-Christ. Il faudra bien que tous ces gens "l’impriment" une bonne fois pour toute. Ici, nous sommes en France sur la Terre de nos Pères depuis plusieurs millénaires. Autrement dit : nous y sommes légitimes et nous entendons y vivre selon nos traditions et nos héritages ancestraux. Nous ne demandons pas à d’ autres le droit de vivre selon nos us et coutumes et manière d’ETRE ; selon notre cœur. De fait, nous savons par exemple que nos Rois chrétiens défendaient la veuve et l’orphelin ainsi que les petits et les êtres fragilisés… c’était un devoir dont s’acquittait particulièrement bien l’Eglise. De plus, c’est ainsi que l’on mesure la qualité d’évolution spirituelle et l’art de vivre d’un Peuple. Ne disait-on pas : "la douceur de vivre en France" ou "heureux comme un Pape en France ?!" Nous n’avons pas oublié nos fondamentaux ni nos racines légitimes, en dépit de l’idéologie totalitaire des loges et autres coteries annexes qui font écran depuis seulement 2 siècles… à la vraie vie. Nous en constatons les fruits amères et pourris. Nous ne pouvons pas oublier nos héritages immatériels et spirituels car il s’agit de nos racines, de nos traditions et art de vivre présents au plus profond de notre ETRE ; La France profonde et réelle, celle née du Baptême du Roi Clovis, en 476... n’est pas morte. Elle se réveille et nous le constatons à travers, par exemple, la révolte des Gilets Jaunes, etc. Notre Dame-de-France nous protège depuis 1635... Haut les Cœurs ! Notre jour viendra.


    • JE RECTIFIE : le Baptême du Roi Clovis en 496.


  • On peut se prendre pour Dieu de bien des manières : en voulant induire la mort chez quelqu’un, mais aussi en utilisant les moyens technologiques pour empêcher une personne de rejoindre Dieu alors qu’il l’appelle manifestement a lui. Ceux qui voulaient maintenir Vincent en vie coûte que coûte mettent en opposition la sacralité de la vie a une médecine moderne qui serait inhumaine, mais les techniques d’alimentation pour nourrir de force Vincent Lambert n’étaient-ils pas déjà une utilisation excessive et déraisonnable de la science ? A l’époque du Christ, la question ne se posait pas, les gens comme Vincent Lambert mourraient directement, pouvoir nous maintenir en vie pendant des années dans un tel état n’est ce pas le signe d’une société malade qui a perdu le sens de ce qu’était "la vie" ? N’est ce pas aller contre la nature, de refuser ainsi la mort et de lutter contre elle par la science de manière aussi obtus ? Ce n’est pas parce que la science peut, que la science doit...

     

    • Merci Mr pour ce commentaire...

      J’utilise notre bon Mr Soral comme "bouclier", j’avoue ce n’est pas des plus sportifs mais effectivement, Vincent Lambert était, excusez du terme, un légume qui ne tenait que grace aux avancées de la médecine.

      Qui ici aimerait vive ne serait-ce qu’un mois l’alitement et les conditions de vie de Mr Lambert ?

      Est-ce cela la vie ?

      La Mort de Mr Lambert n’est-elle pas une delivrance et un retour - je l’espère pour lui - à l’Eternel ?

      Se servir d’une personne dont le souffle de vie, dont l’âme est bloquée dans un corps ingrat et rafistolé par la médecine, se servir du "corps presque mort" de Vincent pour défendre la vie, drôle de notion de ce qu’est la vie.

      On peut être résolument contre les injonctions d’Attali pronant la fin de vie sans pour autant s’attacher au maintain en vie de "personnes-plantes" ; ne serait-ce avant tout pour elle.

      Petite rappel, Mr Lambert, c’est 365 × 11 jours de misère physique et relational le plus extreme, un homme prisonnier de son corps...

      Bien à vous


    • @Pepe @CharlesZ : je vous rejoins complètement. En lisant les commentaires, je me rends compte que le catholicisme extrême fonctionne comme le gauchisme : l’idéologie et la leçon de morale prennent le pas sur la véritable empathie et le bon sens.
      Je suis aussi croyante, et je pense effectivement que l’âme doit pouvoir quitter le corps pour continuer son chemin, sans que je sache exactement ou ce chemin mène :-)
      C’est très drôle de voir comment les extrêmes se rejoignent, comment le multiculturalisme et le progressisme exacerbent le communautarisme et donnent naissance à des mouvements suprémacistes ( féministes, gays, noirs…), et comment ici, la catholicisme fanatique finit par rejoindre la transhumanisme, la technologie combattant la mort naturelle envers et contre tout.
      Comble de l’ironie, on se retrouve à laisser un homme mourir de faim et de soif parce que l’euthanasie est interdite.
      Petite anecdote au passage : dans un reportage animalier, il y’avait une pauvre petite gazelle qui s’était faite attaquer par un lion. Un éléphant était venu la secourir. Le lion s’est barré, mais la gazelle était à terre, trop blessée pour se relever. L’éléphant l’observe un temps, et la tue, par compassion, pour qu’elle ne souffre pas des heures avant de mourir.
      Que vont me dires les catholiques extrêmes ? Que l’éléphant est un capitaliste satanique ?
      Chez les animaux, les mères tuent les petits qui n’ont que très peu de chances de survivre.
      Je comprends bien que nous ne sommes pas des animaux, mais donner la mort pas empathie existe dans la nature. Ce n’est pas forcément un acte maçonnique ou satanique et une victoire du grand Capital.


  • C’est quand même bien pratique cette sédation profonde et continue...

    Quand on sait que Vincent Lambert avait déjà été privé de soins d’hydratation et de nutrition durant 31 jours il y a quelques années.

    31 jours durant lesquels il avait lutté pour ne pas mourir.
    Preuve accablante qui prouvait son désir de vivre, qu’on assassine des gens qui ne veulent pas mourir.

     

  • Pour bien comprendre :
    Juridiquement il appartenait à sa femme.
    Le corps médical a suivi les vœux de sa femme, tout en essayant de ménager les parents.

    Pour rappel :
    - il est marié à Rachel, ce qui veut dire qu’en cas d’incapacités, sa femme prend toutes les décisions.
    - il a un accident et se retrouve handicapé lourd.
    - la femme de sa vie préfère qu’il meurt "en paix" une fois handicapé lourd pendant une si longue période. Elle a aussi sans doute pas "signée le mariage" pour s’occuper d’un légume pour des décennies.
    - la femme interdit le changement d’hôpital : sa décision prévaut juridiquement sur les souhaits des parents.
    - les parents proposent qu’au lieu de le laisser "crever" à l’hôpital, de s’occuper de lui chez eux. l’hôpital refuse : l’hôpital est propriétaire de la vie du handicapé lourd, puisque sa femme a donné son véto au souhait des parents.
    - il survit 29 jours à un "jeune à l’eau" imposé par l’hôpital quand une première fois, les médecins, avec l’accord de sa femme, avaient décidé de le laisser crever "naturellement".
    - il survit 11 jours à un "jeune sec", quand on ne l’a ni nourri, ni donné à boire, quand les médecins ont décidé de le laisser crever, avec l’accord de sa femme.
    - puis là, il ne tient pas 10 jours, "sous sédation".

    L’erreur des parents : ils auraient du faire des arrangements avec sa femme pour qu’elle divorce et le "lâche" juridiquement ou que juridiquement ce soient eux, les parents, qui soient prioritaires en terme de décisions juridiques.
    L’hôpital n’a fait que ce que légalement elle était autorisée à faire et oui, Vincent Lambert était tout d’abord "la propriété" de Mme Rachel Lambert. Mme Rachel Lambert a préféré que son mari "meurt en paix".

    Si la famille Lambert décide de faire chier assez longtemps Mme Rachel Lambert, à la façon "Ainés déshérités Halliday vs la Veuve", on risque d’en entendre des choses sur la nature des relations Rachel/Vincent et Parents/Vincent et Parents/Rachel.

    Philosophiquement : que peuvent faire les parents ou amis, si l’époux/épouse préfère que le mari/la femme meurt dans le milieux médical ?

     

    • Enfin un commentaire qui élève le niveau. Sa femme a déclaré qu’il avait évoqué le souhait de mourir s’il devait être un légume suite à un accident. Je la vois mal mentir sur quelque chose d’aussi important, et je pense que beaucoup de couples ont cette conversation, surtout quand l’un des deux est infirmier. Les parents sont des cathos purs et durs, ils se foutent de leur fils, ils sont dans un combat idéologique comme les gauchistes.


    • J’explique juste qu’étant marié, sa femme a le dernier mot dans toute décision de vie et de mort. Les gens cherchent à attaquer les médecins : la vérité est que les médecins doivent suivre les décisions des "responsabes juridiques", ici Mme Rachel Lambert, et non les parents.

      Elisa, personnellement je suis contre la décision d’avoir arrêter les soins de Vincent Lambert, car j’ai vu des personnes condamnées médicalement pendant 30 ans et maintenant sur pieds à l’étonnement général. Aussi, dans certains pays, on brule la veuve si la mort n’a pas eu lieu dans la vieillesse, dans d’autres, des parents sont autorisés à forcer la veuve à vivre un an avec le cadavre. Dans ce genre de culture, je doute que Mme Rachel Lambert aurait choisit de laisser son mari "mourir en paix", sans l’accord des parents. Donc, Elisa, personnellement, je suis encore plus contre la décision de Mme Rachel Lambert, qui est allée à l’encontre de celle des parents. Mme Rachel Lambert aurait du divorcer - beaucoup de femmes divorcent leur maris quand ceux-ci perdent un travail lucratif ou sont disagnostiqués cancer etc - et laisser toute décision aux parents.


    • Dans tous les cas, je trouvais que votre commentaire rappelait des faits importants. Après les pays non civilisés ou on pratique ce genre de choses ("bruler la veuve" ou la forcer à vivre avec un cadavre), je ne vois pas l’intérêt d’en parler. Ce genre de tradition primitives font barrage à la civilisation et à une humanité qui s’élève.
      Je ne pense pas que son épouse mentirait quand elle dit qu’il avait exprimé le voeux de mourir dans ce genre de situation.
      Quant aux très rares cas de réveil après 30 ans de coma, ou de rémission après un handicap lourd, ça ne justifie pas de laisser les autres, majoritaires, emprisonnés dans une vie de misère.
      Les parents dans cette histoire me font bien rire avec leurs leçons de morale. Le gynécologue, marié avec deux enfants, qui se tape sa jeune secrétaire, elle-même marié avec 3 enfants ??? et ces gens se prétendent cathos ??? Enfin bon, c’est hors-sujet, mais dépeindre la mère comme une sorte de Sainte et l’épouse comme une sorcière satanique, quand on connait leur passé, c’est plutôt drôle.


  • vincent sanchez , ph du chu de reims, qui est t-il ?
    j’aime mettre un visage sur un nom, c’est comme ça
    J ai donc cherché
    https://t1.llb.be/6twfzw6MPsrbagox5...

    soit dit en passant pas coton d’en trouver une, cet homme est, comment dire .... pas secret mais discret, voila c’est le mot, discret


  • Quand l’émotion et la sensiblerie cesseront d’être le moteur de nos sociétés décadentes, on se rendra compte que défendre la Vie, c’est defendre les enfants, promouvoir la natalité et protéger l’enfant à naître.

     

  • Un djihadiste tué ou plus exactement éliminé, dans les mêmes conditions, par un état, cela vaudrait à celui-ci, une comparution, devant le TPI pour tortures ayant entraîné la mort. Avis aux "progressistes" !!


  • Vincent Lambert voulait-il partir ?
    On ne le saura jamais,
    mais ce que je sais,
    c’est que les prières peuvent empêcher un être cher de partir, même s’il le souhaite...
    Si la mère avait été réellement généreuse, elle aurait lâcher-prise
    et donné à son fils la liberté de partir en demandant, dans ses prières, ce qu’il y avait de mieux pour lui.
    Enfin ce n’est que mon opinion...


  • C’est étrange, comme certaines personnes, croient dur comme fer, détenir l’assurance de ce qu’il y a lieu (ou aurait eu lieu) de faire, en pareille circonstances.

    Je me souviens d’un vrai malade, au sens propre comme au figuré, que l’on a maintenu en vie, jusqu’à pratiquement, sa liquéfaction, alors que lui, effectivement aurait pu entrer comme légume certifié (quoique impropre à la consommation) dans la chaîne de mise en boîte de Marie Thumas ou de Bonduelle.

    Ses amis l’appelaient affectueusement "Arik" plus connu sous le nom d’Ariel Sharon, dit : le boucher.

    Personne n’a jamais osé émettre un avis, dans un sens ou dans l’autre, sur l’acharnement thérapeutique et diabolique qu’il a reçu.

    Selon que vous serez une charogne ou un innocent, la médecine, avec la caution du pouvoir profond, se chargera d’administrer votre destin...

    Dormez tranquilles !


  • Malheureux Vincent, victime des Mondialistes, de l’ONU et de leur Agenda 21 prônant l’eugénisme et l’euthanasie

    Pauvres parents doublement victimes

    Pauvres médecins et pauvre épouse, victimes de fausses convictions qu’on leur a instillées et de l’idéologie qu’ils défendent sans même savoir qu’ils sont entre les mains de Satan

    Pauvres gouvernants, suppôts servils du Mâlin qui tressent la même corde qui va les pendre

    Pauvre de nous, impuissants, qui voyons le NOM se mettre en place et broyer nos libertés et nos vies

    Quand l’Homme comprendra t’il qu’une force obscure supérieure est entrain de le détruire, les Démiurges ?...


  • toutes mes condoléances à la famille, que Vincent repose en paix.
    Je voudrais par ailleurs dire qu’il se passe aussi des choses bizarres dans les maisons de retraite pour les vieux. Je connais une amie qui a mis son père en maison retraite car elle habitait très loin et elle ne pouvait pas être près de lui tous les jours. Ce monsieur était en parfaite santé, juste un peu sourd d’oreilles c’est tout.
    Au bout de 4 mois la maison de retraite appelle la fille pour lui dire votre père est décédé. De quoi ? pas de réponse. On finira par lui expliquer vaguement qu’il semblerait qu’il ait eu un peu chaud pendant l’été (avec la clim dans sa chambre cherchez l’erreur !). La fille avait été voir son père plusieurs fois auparavant et m’a confié qu’à chaque fois son papa était comme drogué et que cela n’était pas normal lui qui avait une parfaite santé d’habitude (l’a-t-on bourré de médicaments volontairement ?).
    Nous apprendrons par ailleurs que Macron a augmenté la part de l’état sur les droits de succession. (Hasard vous avez dit hasard...)


  • Lettre à la ministre, très argumentée, en faveur du maintien en vie :
    https://www.famillessanteprevention...

    Ça serait bien que les pro-mort de Vincent Lambert la lise.


  • Il aurait peut-être mérité un acharnement cybernétique. Pour réussir à communiquer avec l’« extérieur ». Un peu mieux que le sort que réserve les HP. Après je ne suis pas médecin...
    Mon père avait la parole quand il a émit de souhait d’en finir avec les soins paliatifs à outrance. Fatigué non pas de vivre, mais de subir le système médical français durant 14 années. Ca avait pris une 30aine de jours.
    Le Modèle médical est ingrat pour le patient. Y cohabitent les structures, les hierarchies, les systèmes, les individus, les travaileurs, les psychologies, les hystéries, les carences, les finances. Très peu d’Humanité donc.


  • Vincent est mort un 11 et sa « mise à mort » a duré 9 jours. (on retrouve le fameux 11/9 de la marque de la Bête comme « marqueur temporel » pour nous signifier peuples goyim, la légalisation de la mort programmée des indésirables décidée par ceux du peuple Initié à la Kabbale, détenteurs des Droits de l’Homme à eux seuls dévolus puisque race immanente héréditaire, celle du camp du Bien  !

    L’idéologie d’un Tribunal permanent de Nuremberg en place subvertissant toutes les institutions de notre pays dont la Justice.

    Quand une dystopie est devenue l’idéal par idéologies subversives programmées imposées subrepticement ! Nous y sommes. Tous les ingrédients de ce scénario se retrouvent dans cette fin de cycle ...

    « Soleil vert » (Soylent Green) film américain d’anticipation réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1973*** inspiré du roman « Make room » (1966) de H. Harrison.

    Librement inspirée du roman, cette dystopie combine à la fois genre policier et science-fiction : l’enquête sur le meurtre d’un riche homme d’affaires et un avenir dystopique où les océans sont mourants et la canicule est présente toute l’année en raison de l’effet de serre,***** résultant dans l’épuisement des ressources naturelles, la pollution, la pauvreté, la surpopulation et l’euthanasie volontaire.

    L’histoire se déroule en 2022* dans la ville de New York où, comme le reste du monde, la pollution et la surpopulation ont cours. Le manque de nourriture amène les autorités à créer des aliments artificiels et industriels conçus par la société Soylent. Le détective Thorn****, assisté par le vieux professeur « Sol » Roth**, véritable mémoire du temps passé, enquête sur le décès d’un certain Simonson, un riche privilégié proche des cercles dirigeants. Alors qu’il progresse dans son enquête, Thorn s’aperçoit que cette caste fait tout pour l’empêcher de découvrir la vérité.

    * 2022 : voir Agenda21
    ** Professeur Solomon "Sol" Roth : encore un Salomon ? Roth comme ...
    *** 1973 : Loi Rothchild/Pompidou + rapport du Club de Rome : « Les Limites à la croissance » 1972.
    **** Thorn : Digital Defenders of Children ,connue sous le nom de DNA Foundation,organisation internationale de lutte contre la traite des êtres humains qui s’attaque à l’exploitation sexuelle des enfants. Thorn lettre des anciens alphabets islandais, la généalogie mémorielle celtique détenue par les Roth
    ***** questions climatique& le SOL-eye :)

     

    • En ce qui concerne "Soleil Vert", ne pas oublier aussi de mentionner qu’il existe dans ce monde à l’agonie, une classe ultra-dominante et pirvilégiée, résidant dans de très luxueux appartements, gardés et protégés de la plèbe.

      Une classe, où les hommes ont des "meubles" un peu spéciaux...des jeunes femmes magnifiques, qui se doivent d’être sexuellement disponible à la demande, et qui n’ont pour autre occupation que de maintenir au "top", leurs attributs physiques.

      Cette classe ultra-dominante, est nourrie non pas de saloperies recyclées, mais de vrais aliments, car il existe encore des fermes top secrètes, gardées et dont la plèbe ignore l’existence, qui sont capables de fournir de la viande de qualité !

      La majorité de la plèbe dort dans les rues, à même les escaliers par exemple, pour cause de surpopulation, tandis que la classe dirigeante profite de luxueux et vastes appartements !

      La plèbe a accès à très peu de ressources ( scène où Sol pédale sur un générateur pour recharger une batterie, pour avoir UNE ampoule...), alors que la classe dirigeante a de l’énergie "no limit" !

      Cette opposition entre traitements des 0.1% et du reste, est particulièrement visionnaire pour un film ayant 46 ans d’âge !
      Une vraie dystopie de l’époque, vers laquelle s’achemine NOTRE réalité.

      A voir absolument pour les plus jeunes ! existe en DVD .


  • Vient on de laisser crever de faim et de soif un handicapé ??


  • Rachel va enfin pouvoir introduire sa demande d’indemnité de veuve. Elle doit pester d’avoir perdu 10 ans !


  • Cette femme Rachel Lambert est infirmière. Elle est compétente pour faire la différence entre une personne handicapée et une personne en fin de vie. C’est un fait. Pourquoi n’a-t-elle pas exigé le transfert de Vincent Lambert dans un établissement spécialisé depuis fin 2012 ? Nous ne sommes pas dupes ; il suffit de constater les faits et la chronologie. Rien que les faits.

     

Commentaires suivants