Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Virginie Joron (RN) – La Commission européenne signe un contrat avec McKinsey

Une intervention de Virginie Joron, député européen membre du Rassemblement national.

 

À voir également : la question de Virginie Joron à Thierry Breton sur le portefeuille européen d’identité numérique

La courageuse Virginie Joron, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • C’est dans la logique du capitalisme 2.0 ; les nations se diluent progressivement dans le mondialisme ainsi que les peuples. On a bien vu que les Français n’ont pas réagi au scandale Mc Kinsey, car habitués par le cinéma et la musique US à être dominés par les Américains…

     

    Répondre à ce message

  • Le génial Brrouno Le Maire ne connaît pas le nom du consultant McKinsey, en mission dans son somptueux bureau, qui a changé le logo client des 25 slides du rapport pptx par contre Brrrouno sait qu’en bloquant le code SWIFT, il va mettre l’économie russe à terre : poser la question à ces tartuffes c’est participer à cette imposture.

     

    Répondre à ce message

  • #2949313
    Le 26 avril à 14:04 par Boljemoï de boljemoï
    Virginie Joron (RN) – La Commission européenne signe un contrat avec (...)

    Les américains commencent vraiment à prendre leurs aises en Europe en s’essuyant les pieds sur nos nations multiseculaires !
    Quand verra t-on enfin un chef digne de ce nom pour nous mener au combat contre ces malades intoxiqués par l’argent ?

     

    Répondre à ce message

  • Et après nos mainstream, nous traitent de complotistes.
    Les serpillières des plateaux TV, ne se rendent même pas compte de ce qui nous attend.

    C’est quand même bien à cause d’eux que ce système a pu voir le jour.

    Bologne pour l’automne fera sa rentrée de Davos, avec l’arrivée de la goutte au nez, cela tombe bien pour tout réactiver, (masques, piqoûzes, gestes barrière, le code barre) et avec le nouveau volet du crédit social).

    Il y a Rome aussi qui teste ce système "smart citizen Vallet", citoyen vertueux, des bons points et une récompense en échange.
    Les idiots, pour la gratuité de certaines choses, en retour, vont trouver cela sympa. c’est transport gratuit et activités culturelles gratuites, dans cette ville.

    Il y avait bien des récompenses pour l’injection expérimentale !

     

    Répondre à ce message

  • #2949335

    Quand on abandonne sa souveraineté à des organisation supranationales, cela signifie que les politiques économiques qui sont décidées par ces organismes sont déléguées à des experts par domaine de compétence. Les cabinets de conseil ont déjà pignon sur rue en France depuis les années cinquante, suivant en cela l’exemple de leur mentor américain, qui a inventé le concept de la "révolution managériale" pendant les années du new Deal de FD Roosevelt, qui voient la montée en puissance des cadres d’entreprise mettant en oeuvre les recommandations élaborées par les experts. Depuis l’époque où ce sont les superstructures étatiques et économiques qui décident du destin des nations, les gouvernants ont pris l’habitude de s’adresser à des consultants extérieurs issus de think tanks et autres cabinets de conseil, afin de s’assurer que leurs politiques sont bien en adéquation avec les directives internationales et pour les mettre en oeuvre en fonction des "meilleures pratiques", qui sont élaborées conjointement entre les banques d’affaire et les ingénieurs conseil. Cela dure depuis plus d’un demi siècle et certains se réveillent soudainement en enfonçant des portes ouvertes, sous prétexte que la souveraineté nationale est redevenue un slogan porteur. Pourtant lors de la crise de 2008 et suivantes, les alertes n’ont pas manqué, à commencer par le discours inaugural de van Rompuy récemment élu président du Conseil européen, qui expliquait devant les députés du PE, que sortir de la crise n’était pas compliqué, car il suffisait d’appliquer "les bonnes pratiques", c’est-à-dire de suivre les recommandations de la FED et des banques d’affaire, comme Lazard & Co qui s’est occupée de la restructuration de la dette grecque. D’ailleurs ce fut un modèle du genre en matière de spoliation des investisseurs, mais les cabinets de conseil en "gestion du risque" n’ont rien remarqué, ni même les économistes de service à cette occasion. Tous les gouvernements de l’UE sont à la même enseigne, y compris la Russie qui a suivi fidèlement les recommandations de Price Waterhouse Cooper, dans sa réforme de l’enseignement basé sur les nouvelles technologies de communication. Idem chez les Russes, pour le développement durable où EDF joue le rôle de conseil, ou encore la mise en place de réseaux de caméras de surveillance dans les transports en commun ainsi que la mise en oeuvre de systèmes de paiement dématérialisés (cartes virtuelles) grâce aux sociétés américaines de téléphonie mobile.

     

    Répondre à ce message

  • C’est normal que le type ait les épaules plus étroites que la femme ? On dirait un clone de canal+.

     

    Répondre à ce message

  • #2949362

    Donc au RN, quoi qu’on en dise, il y a de jolies blondes qui bossent leurs dossiers…

     

    Répondre à ce message

  • Et le breton as t-il répondu à Madame Joron ? Peut-être est -il parti pendant la question avec son macro kinsey toujours pas qui doit bosser un peu plus sérieusement avant de prendre le pognon ?

     

    Répondre à ce message

  • #2949812

    Y a-t-il eu appel d’offres ??
    C’est ce que l’UE impose à tout organisme public en France.

     

    Répondre à ce message

  • Le jour où nous voudrons nous défendre contre ces voyous anglo saxons,nous n’aurons même pas le soutien de la Russie vu notre implication dans le conflit russo-ukrainien actuel.

     

    Répondre à ce message