Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Virginie Vota – Le système éducatif pénalise les garçons au nom de l’égalité

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Virginia Vota égale à elle même : belle et intelligente.


  • A part le fait que le système éducatif sert désormais à pourrir les jeunes, il y a la nuisance de la mixité scolaire. A l’adolescence, les garçons s’intéressent aux filles, et la présence de celles-ci dans les classes, les détourne de l’enseignement.

    Ce n’est peut-être pas un mal, puisque ce protocole des timbrés de Sion fait que les garçons ne sont pas formatés. S’ils sont intelligents, ils comprendront plus tard la folie de ce monde de timbrés.


  • La féminisation du système scolaire a également entraîné la baisse du niveau dans les sciences DURES : Maths, Physique, Chimie, SVT, Philosophie (qui n’est pas enseignée dans les lycées, mais plutôt l’histoire de la philosophie)...

     

    • Tout à fait d’accord concernant l’enseignement de la philosophie, qui n’est aujourd’hui que l’enseignement de son histoire.
      Concernant la baisse du niveau dans les sciences dites dures corrélée à l’impact de la féminisation croissante de son public estudiantin, je préfère vous laisser vous débrouiller seul avec ces jeunes femmes, je suis sûr que vous vous en sortirez très bien..


  • Quand l’esprit est dominé par une idéologie, le Monde est binaire (ceux qui pensent bien et ceux qui pensent mal).
    Virginie Vota aurait besoin de temps en temps de faire de la maïeutique : penser l’impensable, c’est à dire faire une thèse à l’opposé de son idéologie.
    Ce serait probablement, sain, pour acquérir un état d’esprit universel.

     

    • Cher Lovyves,

      En sciences, tout est binaire, c’est d’ailleurs comme cela que le cerveau animal fonctionne. En somme, comme un arbre avec des branches logiques oui-non.
      Logiquement, s’il l’on s’en tient aux faits, on devraient tous arriver aux mêmes conclusions. C’est cela, la recherche de la vérité.

      Moi, je dirais que c’est plutôt votre idéologie qui est contrariée parce que Virginie ne conclut pas dans votre sens. Pour parler franc, vous auriez accouché de quoi, vous, finalement ? D’un garçon augmenté en chien ou en dragon à l’aide d’un de vos chirurgiens mondialistes ?


    • Bah non tout n’est pas binaire en science, ex la physique quantique. Ce sont nos approximations qui les rendent binaires, puisqu’on ne sait pas faire autrement avec notre cerveau qui n’est capable que de binaire. Vous prenez le problème à l’envers.


    • Cher @ I am not home ,

      Ce qui provoque des problèmes dans le monde binaire, c’est d’opposer les pôles plutôt que de les trouver complémentaires.


  • Tant que je pourrai mettre des claques à ma femme, rien ne changera. Ma fin viendra avec mon acceptation de mon machisme. Elle n’arrivera jamais car ma femme refuse que je l’appelle autrement et que je devienne une tapette : elle m’a dit clairement dit qu’elle me quitterait si je le devenais. Est-elle "normale" la meuf, je me le demande ? En tout cas, nous aimons et ne formons qu’un !

     

  • Merci, vous venez de me révéler la clef de compréhension de "l’ambiance pourâve " scolaire mise en place par des générations de gauchistes au paradigme pervers.
    La discrimination positive est un drame pour l’Humanité !


  • Bien vu ...

    Elle a bien compris ce que " Ordo ab chao " veut dire ...


  • Allumez France Info. Les "spécialistes" de l’émission du matin ne sont QUE des femmes.

    Il y a un véritable forcing pour nous faire bouffer de la bonne femme forte, cultivée et intelligente sur toutes les ondes.

    Leurs petites chroniques enrobées de leur enthousiasme imbécile me sort par tous les trous.

    Quand vous allumez votre radio, 4 fois sur 5, c’est une voix de femme que vous entendez.

    C’est plus possible....

     

  • Régner sur des individus déshumanisés : des hommes faibles, féminisés et des femmes idéalisées, hystérisées, est la stratégie de division et de suggestion de la dictature du Nouveau Désordre Mondial, l’interNAZIonisme

     

  • #2641097

    Les jeunes filles d’aujourd’hui (18/25 ans) sont complètement déglinguées (mis à part Virginie Votta , évidemment), non pas à cause de chromosomes spécifiques mais parce que c’est une construction sociale (ah ! ah !) via l’école entre autres. Les moins touchées sont les Youtubeuses et instagrammeuses qui gagnent 8000 euros par mois en montrant leur collection de maillots de bain. Au moins celles là ont compris qu’une femme a tout son capital à 20 ans alors que pour les hommes c’est plutôt 40, et que pour une femme se mettre à poil après 40 ans c’est indécent.
    Donc, mis à part cette catégorie de femmes honnêtes on a :
    — Toutes celles qui se lancent dans les concours de prof des écoles (y compris crèches et autres éducatrices) … et qui vont ensuite pleurer parce qu’elles se feront toucher les fesses par 70 nationalités différentes …ou insulter par les parents de ces même nationalités

    — Toutes celles qui croient avoir 2 neurones de plus et qui vont, pendant plusieurs années consécutives, chercher ou télécharger de la doc à la fac afin d’obtenir un Bac ++ . Cela concerne les étudiantes en master de droit animalier, de neurosciences, etc. Une bonne partie ce celles-ci ne trouvera pas de boulot et se reconvertira dans la catégorie précitée. Le reste (celles ayant un master en droit des étrangers) va défendre au tribunal les 70 nationalités précédemment évoquée.

    — Toutes celles qui ont 3 neurones de plus et qui font l’ENA, sciences po ou magistrature et qui à 30 ans auront le même revenu qu’une instagrammeuse mais avec un job beaucoup moins « fun » par exemple comme directrice de communication auprès de la préfète pour rédiger un arrêté sur la façon de porter son masque quand on se fait vacciner.

    — Toutes celles que la nature n’a pas gâté car leur fessier fait éclater les bikinis sponsorisés du début et qui vont prendre leur pied, dans des chaussures de sécurité très élégantes gracieusement fourni par la police ou l’armée, afin de botter le cul de ceux qui ne respectent pas l’arrêté pris par leurs consœurs de la catégorie précédente, et ce, en toute impunité puisque l’affaire sera jugée par la magistrate à 8000 euros vue au paragraphe précédent.

     

  • #2641129

    l’école, combien d’années de perdues ?

    je n’ai rien appris d’autre que l’ennui, à l’école
    j’ai appris dans la rue

     

  • Les vidéos de Virginie sont toujours assez complètes, et nuancées. Par exemple, - comme l’a noté Virginie - que les garçons soient incités à aller vers les filières techniques même courtes n’est peut-être pas un problème au contraire. Pour schématiser, les filles vont s’empiler vers les filières amenant aux "bullshit jobs" (tertiaire / emplois de bureau...) tandis que les garçons auront des métiers plus concrets, rémunérateurs, et gratifiants (sens de la valeur travail).
    A la première période de chaos, ou la première récession économique, les choses vont reprendre leur place d’elles-mêmes...
    Lire sur le sujet des bullshits jobs et de nos nouvelles sociétés du tertiaire et de "cols blancs" l’excellent "Eloge du carburateur" de Matthew B.Crawford...


  • Pénalisons les noirs au 100m sprint au nom de l’égalité.


  • J’ajoute à l’intervention de Virginie que les formations professionnelles sont réservées en priorité aux femmes, y compris les formations pole emploi.

     

    • Je confirme ça, ils ne s’en cachent même pas car dans le groupe dont j’avais fait parti il y a quelques années, on nous avait annoncé d’office que les femmes étaient prioritaires. Et effectivement il y avait 10 places pour la formation, 5 femmes dans le groupe initial (il devait y avoir entre 40 et 50 personnes en tout) et les 5 ont été sélectionnées. (Et je vais être franc, pour moi 4 ont volé la place d’une autre personne et n’avaient rien à faire là)


  • L’école est le lieu du déploiement du Nouveau Désordre Mondial. Ruiner l’école publique pour favoriser les écoles dites créatives, les cours privés et la formation à distance. Tous nourris à l’idéologie new-age, où les goyims, pervers et coupables d’entraîner les élus, sont brisés et formatés comme un seul peuple pour réparer le monde. Le youtubing sert à déformer les esprits en ce sens. L’hypnose créant un univers concentrationnaire de sous-doués américanisés délirants.


  • J’adore la conclusion sur les deux sexes qui ne sont pas faits pour s’opposer, sont complémentaires etc. : très beau chant de sirène pour attirer le mâle béta dans sa caverne :D

     

    • Exactement. Et au vu des commentaires, ça a l’air de marcher plutôt bien.

      Un vrai homme n’a nul besoin de cette jeune femme pour savoir ce qu’implique d’être un homme. Personnellement, ça fait un bail que je n’écoute plus ses vidéos. Au début, ça fait plaisir, on se dit : "ah, voilà une femme différente et authentique, ça nous change des féministes"... Mais en grattant un peu le vernis, on se rend compte que les "femmes de droite" ne diffèrent en rien de leurs consoeurs de gauche : outre les discours caricaturaux (d’un côté comme de l’autre), elles sont absolument pareilles dans leur mode de vie, dans leurs centres d’intérêt, dans leurs actes et dans leur vie sentimentale ou professionnelle. Toutes mues par le matérialisme, l’appât du lucre et un appétit charnel dévergondé. Bien sûr, je ne parle pas de l’autrice de cette vidéo, que je ne connais pas personnellement, mais j’ai connu plusieurs femmes de droite (même des antiféministes comme elle) et je peux attester que leurs actes divergeaient en tous points de leurs discours.

      Si vous voulez vraiment des filles traditionnelles, allez en Russie. Une Russe même urbaine, athée et éloignée de toute prétention conservatrice sera encore davantage traditionnelle qu’une influenceuse occidentale tradi.


  • Il faut rétablir la séparation entre fille et garçon à l’école... c’est ce qui se pratiquait du temps de nos Anciens. C’est ce que j’ai connu dans mon enfance et dans ma scolarité ; c’était mieux ainsi.

     

  • Le hasard fait que je suis en train de travailler sur un interminable laïus d’un certain Yves Raibaud, un « enseignant-chercheur féministe bla-bla » (le contribuable se réjouit de financer ses « recherches ») qui cumule tous les poncifs les plus énormes, à tel point que mon suicide interviendra assurément avant la fin de ce travail.

     

  • L’Etat a pris la place de Dieu et a fait de l’école son lieu de culte, comme le veut l’oligarchie financière qui dirige le monde, pour faire un monde féminisée ou il n’y aura plus de contestation sociales.


  • Je suis une femme, je ne suis pas féministe mais ce que je constate c’est qu’une femme est beaucoup plus tenace, solide psychologiquement et endurante qu’un homme même si elle manque de qualités naturelles comme l’innovation, la logique et le génie technique. Alors que les garçons accèdent à ces domaines assez facilement car ils y sont prédisposés, une femme y arrivera à force de volonté et de travail. Ce n’est pas un méfait que les femmes accèdent enfin à des postes clé dans la société, c’est une juste reconnaissance de leurs capacités lorsqu’on les laisse accéder à l’éducation. Vous verrez, dans une ou deux générations, il n’y aura plus de différences car les femmes auront pris confiance.
    J’ai personnellement une assez mauvaise image des hommes, et ce depuis mon enfance, car j’ai été entourée par des abuseurs, alcooliques, faibles et névrosés. Je constate que la gente masculine est sur une mauvaise pente, avec très peu de résilience par rapport aux femmes. Juste un exemple : une femme, majoritairement, défendra et protègera sa progéniture, sans faille, alors qu’un homme est capable d’abandonner ses enfants assez facilement et sans se battre. Combien d’hommes à 30 ans qui n’ont toujours pas leur permis, un travail stable et un désir de fonder une famille ? J’en connais plein, et ce n’est pas à cause du féminisme ! Mes modèles ont toujours été féminins, je n’ai jamais compris la violence interne des garçons qui génèrent l’esprit de compétition, l’amour du pouvoir et les guerres. Pour conclure, c’est très bien que le féminin investisse la sphère publique, ça rééquilibre les choses, n’en déplaise aux rageux. Les femmes ont beaucoup de choses à apprend des hommes, et elle le font, est-ce que les hommes sont prêts à apprendre des femmes ? J’en doute.


Commentaires suivants