Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vivre le carême

L’homme ne vit pas seulement de pain

Mgr Michel Aupetit, archevêque du diocèse de Paris, explique pourquoi le carême a toute sa place dans le monde d’aujourd’hui.

 

Le jeûne, bon pour le corps, bon pour l’esprit,
lire sur Kontre Kulture

 

Le carême, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1902242
    le 16/02/2018 par Emilien Chaussure
    Vivre le carême

    Bon Saint Carême à tous les frères chrétiens !
    Que Dieu vous facilite le chemin !

     

    • #1902332
      le 16/02/2018 par Shanti man
      Vivre le carême

      Bon carême à mes frères chrétiens de la part d’un français musulman


  • #1902271
    le 16/02/2018 par Vegeta
    Vivre le carême

    Quelqu’un aurait l’amabilité de m’expliquer comment jeûne-t-on le carême ? Je suis musulman mais personne n’a jamais su m’expliquer clairement. Est-ce un jeune total ? La période ? Toute la journée ? Aliments interdit ? Prière ? Etc merci

     

    • #1902328
      le 16/02/2018 par tom56
      Vivre le carême

      Bonjour,
      Le jeûne, pendant le carême, consiste en un seul repas dans la journée, accompagné éventuellement de collations à la place des deux autres.

      En outre, le jeûne s’accompagne d’abstinence les vendredis et samedis du carême, c’est à dire sans viande.

      Cela dit, c’est avant tout le jeûne des péchés qui doit être fait en priorité, sinon ça ressemble à un régime sec...


    • #1902337
      le 16/02/2018 par Samir34
      Vivre le carême

      voila pour vous : http://qe.catholique.org/894-tout-s...

      Il s’agit en fait de "célébrer" les 40 jours et 40 nuits de Jésus-Christ Notre Seigneur dans le désert qui se termine par les 3 tentations du Serpent. Cet période précède la Pâques (où les chrétiens fêtent la résurrection du Christ).


    • #1902364
      le 16/02/2018 par Igor Meiev
      Vivre le carême

      Cela dit, c’est avant tout le jeûne des péchés qui doit être fait en priorité




      Joliment dit. Voilà l’essentiel


    • #1902412
      le 16/02/2018 par Alfredo
      Vivre le carême

      Autrefois, comme chez les musulmans pendant le Ramadan, tous les catholiques faisaient le Carême : pendant 40 jours, un seul repas complet et deux collations (un bol de soupe et un morceau de pain) par jour, la viande était interdite durant le jeûne, le vin aussi ainsi que les rapports sexuels.
      Tout était fermé, et le commerce était suspendu durant le Carême.
      Désormais seuls le mercredi des cendres (Début du Carême) et le Vendredi Saint (jour de la passion du Christ), sont des jours de jeûne obligatoire, pour un Catholique.
      Pendant le Carême, il nous est demandé, pour nous rapprocher de Dieu, de rompre avec nos mauvaises habitudes, nos addictions, de prier davantage, de lire davantage la parole de Dieu et de pratiquer l’aumône et la charité.
      Seuls, les moines catholiques et les bonne soeurs pratiquent encore le jeûne absolu, comme indiqué ci-dessus, pendant le Carême.


    • #1902428
      le 16/02/2018 par anesthézist
      Vivre le carême

      Un repas par jour... on doit être bcp à pratiquer le carême sans le savoir.
      Encore un sport de riche.
      Le jeûne est utile s’il est pratiqué au bon moment, qui n’est pas le même pour tous. S’y adonner en fonction du calendrier scatholique est irresponsable et fanatique.
      Guidés par le saigneur les petits Jacquouille.


    • #1902443
      le 16/02/2018 par Vegeta
      Vivre le carême

      Merci pour vos réponses j’y vois plus clair. Je pense que comme le dit tom56 le plus important est le jeûne des pêchés et la recherche d’une spiritualité qui est aussi la base du ramadan à la base malheureusement souvent oublié par les musulmans. En tour cas bon carême à tout mes frères chrétiens qui continuent à le pratiquer dans ce monde matérialiste. Que Le Très Haut vous accompagne


    • #1902617
      le 17/02/2018 par Pécheur
      Vivre le carême

      Merci Vegeta pour avoir posé la question, et merci Alfredo pour avoir donné ta réponse.


  • #1902331
    le 16/02/2018 par pleinouest35
    Vivre le carême

    Bien bien bien ... Mais n’est-il pas préférable de manger BIO et d’être végétarien (ou vegan) toute l’année, toute la vie ?

     

    • #1902390
      le 16/02/2018 par Gzus
      Vivre le carême

      Oui mieux vaut etre riche et urbain toute l’annee que pauvre et rural..


    • #1902400
      le 16/02/2018 par Emilien Chaussure
      Vivre le carême

      L’un n’exclut pas l’autre ! Mais le Carême ne se réduit pas à l’abstinence alimentaire. Comme le Ramadan, c’est avant tout un temps sacré dans lequel le fidèle exerce et éprouve la maîtrise de ses passions, délaisse les affaires mondaines pour se recentrer, se consacre plus intensément à la prière, la méditation...
      Le Carême fortifie à la fois la foi et le foie.


    • #1902441
      le 16/02/2018 par pleinouest35
      Vivre le carême

      Gzus

      Je vis à la campagne pourtant. Mais c’est là, au marché, que le bio est le moins cher ! Dans les grandes villes, se fournir en BIO est bien plus difficile.


    • #1902619
      le 17/02/2018 par Stambouliote
      Vivre le carême

      L’idée, c’est quand même de mettre à distance les besoins physiologiques tout en les satisfaisant a minima, pour orienter son coeur et son esprit vers le message du Christ.

      On voit bien qu’il n’y a rien de violent ni d’intenable dans le Carême chrétien ; songe seulement à ceux qui font une cure de jus de raisin, ou un véritable jeûne de 48 ou 72 heures.

      Ce n’est pas une croyance mais un fait : le corps humain est une "machine" programmée pour s’auto-guérir, dès lors qu’on le laisse un peu en paix, de temps en temps, avec les problèmes de digestion, qui consomment une énergie faramineuse (besoin d’une sieste après le déjeuner ?). Donnez, de temps en temps 24 heures de repos à votre système digestif. De temps en temps.

      Je ne développe pas sur le plan spirituel (les athées ont droit de cité). Mais : l’esprit marche avec le corps, toujours.
      Pour résumer mon expérience : le jeûne ponctuel soigne et élève le regard.


  • #1902458
    le 16/02/2018 par Emmanuelle
    Vivre le carême

    Magnifique !
    Bon à savoir et bon à faire pour La Vie ! [Qui vient de Dieu et Qui est Jésus !]


  • #1902565
    le 16/02/2018 par temet.nosce
    Vivre le carême

    Si Jésus-Christ a jeûné 40 jours et 40 nuits dans le désert, cela ne veut-il pas dire qu’il a bu seulement et n’a ingéré aucun aliments ?


  • #1902582
    le 16/02/2018 par Moira Forest
    Vivre le carême

    Je suis novice en matière de Carême. C’est la première fois de ma vie que j’essaye non pas de jeûner totalement mais de revoir mes habitudes alimentaires. Pour le moment, je prend toujours trois repas par jour mais beaucoup plus restreints et j’ai éliminé les sucreries, les gâteaux, l’alcool, le fromage, la viande en grosse partie et je ne prend qu’un café au lieu de trois dans la journée. pour être franche, il y a un aspect médical dans ma démarche : depuis l’automne dernier, suite à des contrariétés, j’ai eu jusqu’au début du Carême, des maux de ventre presque en permanence et autres soucis dont l’alimentation était la source. La preuve en est que, bien qu’ayant quasiment en permanence une sensation de faim depuis mercredi, mes problèmes gastriques ont quasiment disparu. C’est aussi un signe que quelque chose n’allait pas dans mon alimentation. La sensation de faim procure aussi un ressenti différent quant à mon entourage et mon environnement dont je n’ai pas encore saisi toute la dimension. Je pense que cette période (février-mars) est aussi une période de préparation, de méditation avant la période énergique du printemps et de l’été. Même sans Carême, je l’ai toujours ressenti ainsi.

    Carême s’inscrit aussi dans une style de vie sain où le quotidien est modeste et frugal mais où les moments de joie avec de bons repas font aussi partie de la vie, dans une société où les gens soit se goinfrent perpétuellement soit se privent en permanence tout en accablant les gens de conseils ou de leçons de morale (je pense aux vegans et aux bobos obsédés par leur santé) dans une démarche pour le coup puritaine.

    Ma démarche est également religieuse et a été une vraie motivation. Tenir 40 jours est moins une démarche de mortification comme le pensent certains qu’une démarche d’endurance et de persévérance. Comme il est bien dit ici, elle doit s’accompagner d’une démarche intellectuelle et spirituelle mais mis à part lire (les églises ouvertes sont très loin de chez moi car je suis en pleine campagne) je ne sais pas exactement ce que je vais faire. J’espère trouver en cours de parcours.

    J’ignore si je tiendrai jusqu’au bout mais si c’est le cas, je ne manquerai pas d’envoyer un petit message pour Pâques à E&R où j’expliquerai mon parcours pour ceux que ça intéresse !


  • #1902595
    le 16/02/2018 par Kalel
    Vivre le carême

    Notons que pour cette fête chrétienne qui est fêtait en France depuis environ 1500 ans et encore aujourd’hui, c’est le silence radio dans les médias officiels depuis le Mercredi des Cendres, en particulier à la TV.
    A part quelques quotidiens régionaux, ça s’arrête là. Madame Hidalgo est bien silencieuse cette fois-ci contrairement aux fêtes d’autres religions, ou encore comme aujourd’hui pour le nouvel an chinois.

    Ce qui est juste une remarque. Je m’en contrefiche même et ça n’a rien d’étonnant. Au contraire cela a l’effet inverse ; cela nous rappel où se situe le véritable combat spirituel, d’où provient la véritable opposition, et nous renforce davantage dans notre foi. Je voudrais presque les remercier, mais il ne faut pas déconner non plus.

    Cela me donne envie de relire l’encyclique de se bon vieux Leon XIII
    http://w2.vatican.va/content/leo-xi...

    et évidemment de remercier E&R qui n’oublie jamais.

     

    • #1902897
      le 17/02/2018 par Yan parisian
      Vivre le carême

      C’est triste que nos frères chrétiens subissent une forme d’ostracisme en ne pouvant fêter publiquement le jeûne, signe de foi et d’humilité. Ce serait bien et bon que les média fassent une petite place à ce fait de société (et religieux) si positif. Il permettrait aussi de structurer nos jeunes par rapport à des valeurs nobles. Que Dieu accepte votre jeûne et allège nos péchés. Un musulman ami des chrétiens.


    • #1903392
      le 18/02/2018 par Rigodon
      Vivre le carême

      D’autant que cette année le Mercredi des cendres tombait un 14 fêvrier, il n’y en avait que pour la Saint-Valentin (sans le-dit saint bien sûr). De toute façon plus grand monde ne connaît cette fête, on vous prend pour un souillon avec la croix de cendres sur le front...


  • #1902722
    le 17/02/2018 par david ghetto
    Vivre le carême

    sur le calendrier ainsi que sur mon agenda ,il n’est même plus indiqué mercredi des cendres juste le mardi gras bien sur !


  • #1902988
    le 17/02/2018 par Eric95
    Vivre le carême

    « A l’exemple des saints, faisons souffrir notre corps lorsqu’il voudrait se révolter, affaiblissons-le par la peine et la pénitence, afin d’en être maître... On a vu des saints verser des larmes lorsqu’ils étaient obligés de manger ; ils auraient préféré consacrer ce temps à la prière... »

    Michel de Saint Pierre, La vie prodigieuse du Curé d’Ars (Bonne Presse, 1959).