Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Voltaire, idéologue du capitalisme ?

Marion Sigaut s’entretient avec David L’Épée - Partie 1

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #503264
    le 26/08/2013 par ripoublicain
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    Vol terre , le phylosophe milliardaire . tient !, ça me rappel quelqu’un ...

     

  • #503294
    le 26/08/2013 par mouloud
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    J’ai cette image de Marion, partie jardiner dans l’histoire de France. Au début, le cœur léger, armée d’un sécateur et d’une binette, juste pour débroussailler les mauvaises herbes du XVIIIe siècle. Puis, remontant à la racine et devant l’ampleur du chantier, elle a pris la tronçonneuse pour couper les arbres qui font de l’ombre à la compréhension : "timber, voltaire tombe".
    Le système n’aime pas du tout ça : une icone disparue et le mensonge du libéralisme malsain mis en évidence, c’est comme une jambe en moins. Du très bon boulot, précieux : merci Marion.


  • #503336
    le 26/08/2013 par courtial
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    Nos anciens ne s’y trompaient pas : ils plaçaient souvent les deux bustes de Voltaire et Rousseau sur le manteau de leurs cheminées, une façon de les réconcilier post-mortem et de rendre hommage à leurs deux génies si différents mais en somme complémentaires . Deux infatigables travailleurs dont l’oeuvre nous a émancipé, deux sources vers lesquelles on revient souvent pour s’y désaltérer .

     

    • #503535
      le 26/08/2013 par debout sur la tintaine
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      non, je crois pas.
      pas de ces bustes là chez nous, remarque mon arbre ne remonte qu’a Aigues-mortes du temps de Saint Louis, par contre de ma grand-mère Jeanne, j’ai hérité les bustes du Christ et de la Vierge Marie en pierre taillée du moyen-age.

      Merci à Marion Sigaut pour son formidable travail.


    • #503607
      le 26/08/2013 par Capitaine
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      Nos anciens n’en savaient probablement pas plus que nous...
      Pour avoir lu l’un et l’autre, Voltaire est facile à lire, agréable même car caustique, mais dès que l’on sait que c’est un menteur pathologique, on ferme le livre de ce donneur de leçons pour les autres... Un ouvrage de Xavier Martin démasquant cet imposteur me fait de l’oeil sur ma pile de livres en souffrance...
      Quant à Rousseau, c’est le genre "prise de tête", et toute personne qui a lu le Contrat social le sait fort bien, ouvrage qui est à 180 degrés de ce que la propagande raiepublicaine laisse croire... et dont le fondement est bâti sur du sable !
      Parler d’émancipation est une grave erreur, pour demeurer poli : ils ont trompé le peuple.
      Quant à y revenir souvent, il faudrait déjà y être allé une fois...

      A moins que tu ne fasses du second degré... du poil à gratter ?


    • #503615
      le 26/08/2013 par paramesh
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @ Courtial, un petit conseil, : pour te désaltérer sainement, oublie Voltaire.
      le véritable esprit de Voltaire (après l’épisode girondin) triomphe véritablement sous la troisième république.
      prends 4 heures de ta vie et écoute " l’autre avant guerre" de Guillemin, cela devrait te remettre les pendules à l’heure à propos des honnêtes hommes ou les gens de bien et à propos de bien d’autre choses (anti cléricalisme, laïcité, colonialisme, peuple, guerre, république, élections, géopolitique, europe etc)
      en toute camaraderie.
      http://www.youtube.com/watch?v=d65a...


    • #503758
      le 26/08/2013 par Marion Sigaut
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      Xavier Martin, Voltaire méconnu, INCONTOURNABLE.


    • #504257

      Ce qu il y a de terrible en regardant les conferences de Mr Guillemin , c est de se rendre compte que pratiquement toutes nos rues , nos avenues, nos colleges, nos lycees, et nos batiments publics en general portent tous le nom de menteurs et de beaux parleurs afin de cacher , in fine, leur enrichissement. Sans deconner , combien de rue Voltaire, de lycee Jules Ferry, de pont Mirabeau ...etc. Le reveil de l histoire avec Guillemin est tres dur a encaisser puisqu il balaye toutes les fausses bonnes pensees, enseignees a l ecole, afin de laisser respirer la triste realite : de beaux discours cachent de grands benefices. Excepetion faite a l egard de Robespierre, qu on nous decrit comme l homme de la terreur et du sang verse, mais quand vous vous repassez la revolution francasie decrite par Guillemin, vous vous rendez compte de l aversion historique qu on nous a enseignee, et PAN !! une autre claque dans la gueule.

      L’ Histoire, du moins celle qui se rapproche le plus de la realite, est tres difficile a encaisser, qu est ce que vous dites a votre gosse quand Fernand Nathan lui enseigne les lumieres ? Vous lui dites que les lumieres etaient en realite des marchands qui avaient besoin de faire sauter le verrou de l ancien regime (clerge + aristos) afin d’accroitre leur capital au depend de la population,ou vous le laissez croire au "Pere lumiere" encore pour quelques temps avant de lui exposer la vraie lumiere , celle qui aveugle , celle qui nous donne envie de refermer les yeux ? Sachant que si aujourd’hui nous sommes si dissidents et tellement enrages, c est que probablement nous y avons cru des le debut, parce qu en soit nous sommes des enfants des lumieres.
      Pas evident tout ca ....


    • #504260
      le 27/08/2013 par Cronos
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      Xavier Martin sur Radio Courtoisie en 2006 à l’occasion de la sortie du livre.

      partie 1 :
      http://www.dailymotion.com/video/x1...

      partie 2 :
      http://www.dailymotion.com/video/x1...


  • #503541

    Cette correspondance de Voltaire à M. le marquis d’Argens - Colmar, Mars 1754, ne laisse planer aucun doute sur sa foi en Satan :
    http://www.monsieurdevoltaire.com/a...

    Bien évidemment il faut posséder un minimum de culture sur cette doctrine occulte pour comprendre son message, sibyllin, fait d’allusions ne pouvant être comprises entièrement que par des initiés.
    Cette lettre est un véritable sujet d’étude à elle toute seule.

     

    • #503788
      le 26/08/2013 par Marion Sigaut
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      Evidemment, je n’y comprends goutte, mais ce que j’en perçois est tout simplement effroyable !
      Pouvez-vous éclairer ma lanterne ? Maupertuis était-il de ce sérail, ou bien a-t-il été seulement victime ?
      Ca fait froid dans le dos. Vous en avez d’autres comme celle-là ?
      En tout cas, merci.


    • #504013

      Enfin, soyons sérieux !, C’est le style de Voltaire ! C’est de la satire ! Franchement vous m’inquiétez...


    • #504413
      le 27/08/2013 par Marion Sigaut
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @Bobo, c’est gentil de vous inquiéter pour moi, mais de quelle satire parlez-vous au juste ? Vous pouvez développer, ou bien vous rejetez d’un revers de manche une hypothèse de plus en plus considérée par les gens qui approfondissent le personnage ? Il y a dans cette lettre, dont je ne comprends évidemment pas toutes les allusions, des signes inquiétants pour ceux qui savent qu’on est sérieux quand on parle de satanisme.


  • #503542

    L’Education Nationale est vraiment un repère à cons.

    On nous fait marrer avec le malade imaginaire, l’avare, de Molière, puis l’année d’après faut être sérieux pour le BAC et encaisser le grand Voltaire qui est une caricature de ces pièces.


  • #503666
    le 26/08/2013 par Alain
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    David l’Epée a fait 4 autres vidéos avec Marion Sigaut, à avoir sur son site youtube. ;-)

    Merci pour ce superbe travail !


  • #503773
    le 26/08/2013 par maharbbal
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    Félicitation à Marion. Dès qu’elle ne lit pas ses notes comme en conférence, elle devient bien plus intéressante et percutante.
    Par contre, un jour il faudra qu’elle fasse un petit effort pour comprendre les bases de l’économie. Dire que Voltaire était un gens foutre parce qu’il prêchait A et faisait B c’est une chose. Dire que les dépenses somptuaires sont des horreurs à bannir sous prétexte que Voltaire les défendait s’en est une autre.
    Demandez aux ouvriers de St Nazaire ce qu’ils pensent des yachts de luxe. Demandez aux petites mains de chez Channel ce qu’elles pensent des robes qu’elles cousent. Ou à la brigade du Crillon. Rappelez vous que les Canuts ne se sont pas révoltés parce qu’ils étaient humiliés par les chasubles d’or qu’ils devaient tisser mais parce que les carnets de commande étaient vides et qu’ils crevaient la dalle.
    Etre un pisse froid puritain c’est bon pour un Anglais ou un Américain, deux nations industrielles qui produisent en grande quantité des produits communs. La France, elle, est spécialisée dans les produits de luxe. Que ça plaise ou non, boire un Mouton Rothschild ou se pavaner en Saint Laurent est ce que l’on peut faire de plus patriotique (après tenir la porte à un touriste japonais).
    En gros, quand on en a, il vaut mieux claquer sa tune que de la garder timidement dans son matelas ou de l’investir comme un planquin dans un plan d’épargne pépère. Ce qui n’a d’ailleurs rien a voir avec les dépenses d’Etat (type Versailles) qui, elles, sont à 95% du gâchis à grande échelle. Mais ça c’est un autre problème.

     

    • #503977

      Versailles en termes d’image et sans parler des visiteurs, a rapporté 100000 fois ce qu’il a coûté.
      Voltaire, qui de pratiquement rien est arrivé richissime a largement fait preuve de ses capacités financières, industrielles et commerciales. Il n’y a pas un lecteur d’ER qui est arrivé au millième de sa fortune.

      En termes d’image, il a été sans conteste un des principaux vecteurs de la culture française, et vous connaissez tous aujourd’hui l’importance de la qualité culturelle qui est donnée au peuple, aux cadres et aux élites.

      C’est vrai qu’il a été un libéral, c’est à dire qu’il admettait d’affamer une région pour en exporter le blé, comme aujourd’hui on accepte de détruire une industrie en important sa production, et ceci est intolérable. A ce propos la correspondance de l’Abbé Galiani est éclairante.

      Quant à frauder le fisc et être anti-juif, pardon mais m...e.

      C’est un grand chercheur, un grand écrivain, un homme d’affaires de première force, de la force d’un véritable homme d’Etat.

      Pour que tout ne finisse pas par la canaille...lisez Voltaire.


    • #504003
      le 26/08/2013 par paramesh
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @ Marion, je rebondis sur le message de maharbbal pour vous dire que la conférence que j’ai préféré de vous est celle sur le prix du pain et les physiocrates. je l’ai faite circuler et n’en n’ai eu que des éloges.
      Peut être devriez vous vous pencher sur l’ histoire de la banque Française sous l’ancien régime, car quand on arrive à 1989, tout est déjà bien établi et les banquiers sortent vraiment de l’ombre pour ensuite exploser sous Bonaparte. je suis certain qu’avec votre ténacité et votre méthodologie, vous découvririez des choses intéressantes à nous faire partager.


    • #504503
      le 27/08/2013 par Marion Sigaut
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @maharbbal
      Croyez bien que je n’ai aucune difficulté à admettre que je n’y connais rien en économie. Mais je ne suis pas pour autant une idiote et je sais réfléchir. Et je ne vois pas à quel titre une économie de luxe, qui fournit à des ouvriers du travail pour quelques très riches, serait plus intéressante qu’une économie qui fournirait des articles de consommation courante pour des classes moyennes. C’est évidemment toujours l’argument des riches : on donne du boulot aux pauvres. Et mon œil ! Si au lieu de tisser des chasubles d’or les canuts tissaient des robes pour le peuple, ils feraient une qualité moindre et une plus grande quantité. Sauf à imaginer qu’il peut y avoir à la fois des très riches et une classe moyenne florissante. Mon petit doigt me dit que, selon la bonne règle des vases communicants, pour qu’il y ait des très riches il faut des plus pauvres qui, eux, n’achètent rien (ou font venir de Chine...) Si à St-Nazaire on se remettait à fabriquer des bateaux destinés au transport des marchandises, je suis sûre qu’on ne pleurerait pas après les yachts.


    • #504596

      Une économie de luxe donnera de meilleurs salaires et une marge énorme : un ouvrier chez Porsche et chez Lada...ou l’Allemagne et l’URSS.

      Mais bien payer les gens est un choix politique, on pourrait parfaitement élever le niveau de vie de chacun de façon à ce que chaque ménage ne rentre qu’un salaire et vive dans une maison. C’était le train de vie des années 60 et 70 en France, mais aussi en partie sous Napoléon 1er déjà, ou en Allemagne de Bismarck, ou les USA des années 1870 à 1929.
      Aujourd’hui un maçon se paye une voiture et c’est tout. Et sa femme travaille, après des études à rallonge. Et donc fait peu d’enfants : c’est un des buts. Dans les années 60, il avait sa propre maison, faisait 4 enfants et partait un mois en vacances tous les ans.

      La productivité est devenue tellement énorme qu’on pourait aujourd’hui vivre sans travailler 3 jours sur 4. Céline le disait déjà dans les années 30.
      Que des gens soutiennent ce système monétaire "is beyond me".


    • #504651
      le 27/08/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @ Marion Sigaut

      Vous devez avoir beaucoup de synapses et les neurones qui vont bien avec dans votre petit doigt, encore une anomalie génétique, sûrement.

      @ maharbbal

      Vous semblez avoir un éclairage bien partisan de la scène économique, l’impasse dans laquelle nous nous trouvons provient justement d’un déséquilibre qui ne sera bientôt plus tenable tant au niveau de la gestion de la ressource (écologie réelle non politisée) que des moyens disponibles. Pour votre information, notre petite planète bleue peut assurer de manière quasi-infinie en termes de durée tous les besoins (énergie, santé, culture, habitat décent...) d’une population humaine ne dépassant pas 11 milliards d’individus. Mais il y a un mais ! Pour ce faire, "l’hyper-classe" doit disparaître, purement et simplement, non pas pour des raisons politiques ou idéologiques mais parce que son poids est trop important dans la bascule. Si chaque milliardaire consomme et polue comme un million d’individus, vous devez comprendre par vous-même ce que cela implique... Peut-être allez-vous trouver que le propos est exagéré ? Je vous invite à simplement considérer le simple coût pour la planète d’un prince du Golfe qui se déplace seul avec son yacht de 200 mètres ou son "A380 Prestige" et vous verrez...
      Que des individus plus talentueux que les autres s’enrichissent (les vrais entrepreneurs) est une garantie de création de richesse et de partage à terme, qu’une caste de malfaiteurs et d’usurpateurs organisés concentre toute la richesse et c’est le chaos social et économique assuré. Ajoutez à cela la névrose d’esprits que rien ne peut plus satisfaire et vous obtenez l’ochlocratie actuelle.

      Sachez que ceux que vous décrivez comme alimentant la machine économique par la construction de leurs yachts savent bien que pour conserver leurs privilèges, ils vont devoir choisir la réduction du nombre... Vous avez le droit d’en douter, mais vous aurez été prévenu !
      Un conseil, oubliez vos certitudes, même et surtout l’impasse énergétique que l’on vous a vendue est une escroquerie, l’économie n’a rien d’une science, comme sa véritable origine l’indique, c’est un truc de ménagère incapable de s’extraire de son quotidien et incapable de se projeter dans l’univers trop masculin de la raison. Nos économistes officiels et autorisés sont donc à l’image de l’Empire, une légion de sophistes au féminin qui tentent de faire passer leurs intuitions et sentiments pour une approche raisonnée de leur matière.


    • #504689
      le 27/08/2013 par maharbbal
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @bobo
      Versailles est une horreur politique et un non sens économique. Changer de capitale est la marque en général du despotisme ahuri et ultra-planificateur (Medina Azahara, Constantinople, Ankara, Brazilia, Bagdad, Kyoto...).
      Les avantages politiques de Versailles furent inexistants. Le château a peut être réussit à faire apparaître Loulou plus formidable qu’il ne l’était vraiment, mais le seul résultat de la manoeuvre fut de se mettre toute l’Europe à dos.
      Quant aux répercussions économiques, elle furent minimes. Le secteur du luxe français s’est développé en marge des dépenses d’Etat et pour des raisons macro-économiques sans relation avec cette bicoque de banlieue tape-à-l’oeil.
      Quant aux visites. Les gens viendrait du monde entier vers Paris, Versailles ou pas. Pire, le château est le symbole d’un centralisme artistique idiot qui fait que Paris au XVIIe avait, par exemple, moins de théatre qu’une ville italienne de quatrième ordre.
      En fait le seul avantage de Versailles c’est qu’il n’a pas coûté bien cher. Quelques millions de livres, soit une infime fraction de l’immense dette accumulée par Loulou pour financer ses guéguerres.


    • #504735
      le 27/08/2013 par maharbbal
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?

      @ Marion
      Primo, merci de répondre, c’est un signe rare et admirable d’honnêteté intellectuelle que de faire attention à ce que vos lecteurs/auditeurs disent.
      Mais bon, assez de flatterie, passons à la castagne.
      Le luxe n’est pas un choix. C’est plutôt un pis aller. Les vrais profits sont du côté du moyenne gamme, là ou le marché est si large que des économies d’échelle énormes peuvent être réalisées. Un patron se tourne donc vers le luxe parce qu’il le doit, pas parce qu’il le veut.
      Le cas des canuts est instructif. La France était à la traine au niveau de la finance et des transports au XVIIIe par rapport aux Anglais. Les faux frais (transport, assurance, crédit) étaient très élevés rendant les produits français peu compétitifs sur les marchés internationaux.
      Exit donc les cotonnades simples. L’industrie française dut se tourner vers des techniques qui lui permettait de mettre à profit son seul vrai avantage : une main d’oeuvre bon marché. On se retrouve donc avec le modèle du luxe français : une force de travail abondante, très qualifiée, manipulant des produits chers, sans outillage important pour confectionner des produits de luxes.
      D’où une division internationale du travail : en Angleterre les usines, et en France les petites mains. On peut s’élever moralement contre ce système, mais comme il est en grande part déterminé par la géographie (pas de charbon en Rhône Alpes !) le changer est difficile. Ce sont les mineurs mancuniens qui forcent les canuts à tisser la soie, pas les patrons lyonnais. Et les seules alternatives s’appellent l’émigration ou la misère. A choisir, même vous choisiriez le luxe je crois.


    • #504820

      @ Mahharbbal

      Mais toute l’Europe a copié Versailles, par dizaines de bâtiments ;; ; mais on va clore la discussion.


    • #505345
      le 27/08/2013 par maharbbal
      Voltaire, idéologue du capitalisme ?
  • #504038
    le 26/08/2013 par erik.lenormand
    Voltaire, idéologue du capitalisme ?

    Conseil pour découvrir et apprécier le véritable Voltaire : lire l’excellentissime biographie que lui a consacré en 2007 (éd. Perrin), Pierre Milza, Agrégé d’histoire et Docteur ès lettres ...


  • #504238

    Plus elle parle et plus je me dis : c’est incroyable la ressemblance avec le Botul ! Le même genre de personnage selon ses descriptions. Pas étonnant que ce dernier soit un fan absolu du grand monsieur Arouet...

    PS : sauf que Voltaire savait écrire quand même...


  • #504958

    Henri Guillemin, quel grand Homme !

    Il nous manque aujourd’hui