Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Washington donne de 3 à 6 mois à Renault, PSA, Airbus et Total pour "sortir" d’Iran

La décision du président Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions concerne les entreprises américaines mais aussi celles en Europe qui avaient recommencé à commercer avec Téhéran.

 

Outre les avionneurs américain Boeing et européen Airbus, le conglomérat industriel General Electric, les constructeurs automobiles allemand Volkswagen et franco-japonais Renault-Nissan pourraient être touchés alors que les responsables américains ont insisté pour que les entreprises européennes se conforment aussi au rétablissement des sanctions.

Ainsi, Renault, qui a vendu plus de 160.000 voitures en Iran l’an dernier, pourrait être touché en raison de la présence aux États-Unis de Nissan.

 

JPEG - 124.6 ko
Usine Peugeot près de Téhéran

 

Son compatriote PSA est déjà particulièrement bien implanté en Iran où il a une part de marché de 30%. Absent des États-Unis depuis 1991, PSA a indiqué en janvier songer à lancer un service d’autopartage dans une ou deux villes américaines auquel il pourrait devoir renoncer.

La major pétrolière française Total, associée au groupe chinois CNPC, a elle signé un accord portant sur un investissement de 5 milliards de dollars pour exploiter le gisement South Pars mais avait prévenu que le maintien de cet accord dépendait de la position de Washington sur le nucléaire iranien.

[...]

Le conseiller à la sécurité nationale John Bolton a indiqué que le rétablissement des sanctions américaines est effectif « immédiatement » pour les nouveaux contrats et que les entreprises déjà engagées en Iran auront quelques mois pour en « sortir ». Selon le Trésor américain, le délai va de 90 à 180 jours.

[...]

Washington continuait toutefois d’imposer un embargo interdisant aux Américains et à toute entité utilisant le système financier américain d’effectuer tout investissement lié à l’Iran, ce qui avait refroidi les banques et incité d’autres entreprises à la prudence.

Les contrats signés par Boeing et Airbus sont les plus importants, Téhéran souhaitant moderniser sa flotte vieillissante après des années d’isolement économique.

Boeing et Iran Air, la compagnie nationale, avaient ainsi signé en décembre 2016 leur plus gros contrat depuis près de 40 ans, portant sur l’achat de 80 appareils d’une valeur de 16,6 milliards de dollars. Mais la livraison des premiers appareils, qui était prévue pour fin 2018, avait été reportée avant l’annonce de mardi.

[...]

De son côté, Airbus a enregistré des commandes de compagnies aériennes iraniennes (Iran Air Tour, Zagros Airlines) pour 100 avions au total, dont des A320neo, valorisés à près de 10 milliards de dollars.

Lire l’article entier sur huffingtonpost.fr

La Troisième Guerre mondiale est d’abord économique,
lire sur Kontre Kulture

 

La guerre économique USA/UE derrière les sanctions contre l’Iran, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Boycott USA...........
    Fuck (en angliche)
    MacDo, Lévis, Nike, Hollywood , Harley Davidson, Coca-Cola, Reebok, Chevrolet, Silvertone, Mattel, Fisher-Price, Microsoft, General Motors, EA Sports, PepsiCo, Ralph Lauren, Sky Devices, Converse, Burger King, etc....

     

  • C’est la "mondialisation" des lois judéos-US . L’ "exterritorialité" du droit US étendu à toute la planète .

     

  • Trump c’est le Ronald Mac Donald de la politique internationale .


  • Tout ça c’est pas bon pour la France sachant que le baril de pétrole grimpe considérablement...


  • Et si, pour une fois, on avait les couilles d’envoyer paître ces saletés d’Américains ?
    Et si on donnait entre 3 et 6 mois à Mc Donald, General Electric, Amazon et consorts d’Outre-Atlantique pour sortir de France ?
    Et si on en finissait avec les cérémonies du 6 juin ?
    Et si, et si, et si... Nuts !!!

     

    • Ouh là, camarade Magnus, mais si jamais on demandait à MacDo d’évacuer le territoire, je crois que vous auriez des manifs monstrueuses de hordes de zombies smartphonisés, hurlant à une atteinte considérable aux Droits de l’homme (en l’occurrence, celle d’aller s’empoisonner au gras et au sucre !) .

      Parce que fondamentalement, nos CON-citoyens, si prompts à s’apitoyer sur "le pauvre migrant", se font empapaouter tous les jours sur leurs libertés fondamentales, les droits acquis par les luttes de leurs ancêtres (qu’ils ont oublié...bah, l’histoire...comme disent les "millennials" : " j’étais pas né !" ), bientôt la sécu sera supprimée et tout passé au privé, mais bon, la méthode de la clé dynamométrique fonctionne bien : un petit coup de serrage tous les mois, et ça passe !

      Pas de manifs là, où de plus en plus faiblardes...mais venez à décréter la fermeture des MacDos et l’interdiction des jeans Levis, et là.....Paris (boboland), va hurler de terreur et de colère !

      Bienvenu au XXIème siècle, où le concept de liberté n’a plus qu’une signification, celle de CON-SO-MMER !

      Eh oui, triste époque, triste peuple ! Comme disait M Soral il y a bien longtemps, "jusqu’où va-t-on descendre ? "......Pas de limites, pas de limites.....enfin peut-être qu’à force de creuser, on trouvera une nappe d’hydrocarbures......

      Beaucoup ici, sans doute trop jeunes n’ont pas connu les immenses manifs de "jeunes" dans les 80s, quand Tonton la braguette et la mitterrandie voulaient faire appliquer la loi, à savoir fermer une radio libre, illégale, sans autorisation d’émettre...et cette radio, c’était NRJ !

      Des hordes de jeunes abrutis (j’avais leur âge à l’époque, mais ne manifestais pas pour cette merde de radio), envahissaient les rues au nom de la sacro-sainte liberté !
      " laissez-nous nous zombifier, et engraisser les multinationales du disque, qui dégagent les talents, mais ne produisent que de la musique formatée" !
      NRJ était déjà de la grosse merde commerciale à l’époque, et la situation a empiré, puisque c’est dorénavant une radio de merde absolue, et aussi une télé, et sans doute aussi d’autres activités dont je ne sais rien....et ça ne m’intéresse pas.

      Rien n’a vraiment changé entre ces temps anciens et maintenant. Toujours la même médiocrité, les mauvais combats, la même bêtise...mais téléguidée via la 4G !
      Adishatz

      H/


  • Ils nous avaient déjà chanté le même couplet dans les années 90 avec les lois d’Amato-Kennedy et Helms-Burton...J’étais en fac à l’époque. Notre prof de droit international était tunisien et faisait des bonds comme un cabri, expliquant, à raison, que ce n’était pas une mondialisation du droit, comme les naïfs (vrais ou simulés) le clamaient, mais l’américanisation pure et simple par extra-territorialisation de leur droit.Pourquoi se gêner ?..


  • pas de bizness avec l’Iran,ce pays a abandonné le dollar comme moyen de paiement pour vendre son pétrole et n’a pas les khazars à la tète de sa banque centrale.
    Arabie Saoudite pas de soucis,ce pays est occupé à exterminer la quasi totalité de la population yéménite,bafoue les droits des femmes mais ça reste un bon client pour les affaires.


  • En fait cela ne touche que les entreprises du CAC 40, la PME française qui vend et/ou achete en Iran, mais n’a aucun contact avec les US ou si peu (CA ridicule par rapport celui avec l’Iran), n’a rien à foutre de ce dicte Trump....

     

    • @ franky

      Si ces PME utilisent comme moyen de paiement VISA, MASTERCARD, AMERICAN EXPRESS, alors de facto, elles passent par les USA et sont donc elles aussi soumises à l’embargo. La souveraineté monétaire (des USA) est incontournable.


    • @ jalon, tu oublies le système swift : http://www.swift.com/


    • #1963378

      Aux répondants :
      Ne soyez pas si pessimistes, pour l’entreprise il suffit de ne pas payer en dollars. Sinon, c’est que l’État français s’est couché (oui, l’État français, j’aime bien cette évocation historique).
      Ils peuvent aussi ouvrir un compte bancaire en Chine ou en Russie.

      Pour les dirigeants, par contre, je me méfierais de tout : Pas de vacances dans un pays avec traité d’extradition aux USA...
      Donc pas aux royaumes unis (affaire Assange, enfermé dans une ambassade depuis 5 ans, moins médiatique, le directeur technique d’Alstom, 5 ans lui aussi, sans condamnation et ça coure toujours).


    • Mais bien sûr que cela touchera aussi les PME car les "gros" du CAC 40 font travailler un tas de sous traitants, de PME qui dépendent de Total ou Renault...Donc beaucoup d’emplis induits.


    • @ Vivent les indiens boliviens ! (et @ mi)

      Le problème n’est pas tant le type de monnaie que le moyen de paiement : ma banque Française m’a fourni une carte MASTERCARD et pourtant je paye en Euros, le tout passant par le réseau SWIFT. Réseau sous contrôle Américain donc rien de plus simple pour eux que de déconnecter un "gêneur", l’Iran et le Vatican en savent quelque chose ( @ mi fait donc bien de le rappeler). Et pour ce qui est de la position de l’État Français, je pense qu’elle est pliée depuis bien longtemps ;)


  • C’est sûr que c’est la Russie de Poutine qui veut du mal à la France, qui est un grand danger pour notre pays et que nous nous devons de combattre de toutes nos forces.
    Par contre les Etats Unis, grand pays de la liberté et de la démocratie, est notre allié indéfectible auquel nous devons être liés de manière éternelle.

    Aveuglement quand tu nous tiens ... ... ...


  • Qu’attend le gouvernement pour faire un doigt (un gros) aux ricains... ?

     

  • La stratégie de l’étouffement, ne plus permettre d’investissement d’entreprises ou de commercer avec elles pour les iraniens va créer forcément une crise difficile pour le peuple. les israéliens comptent sur la détermination de Trump(leur larbin) pour l’application de cet embargo dans l’espoir de créer un front puissant opposé au gouvernement iranien qu’ils aideraient à renverser le régime le cas échéant. Sans faire de guerre, une simple tension se terminerait par une quasi guerre civile au sein de la nation iranienne, un peu comme au Venezuela. Sauf que l’Iran est entouré aussi bien d’amis que d’ennemis, à en croire les leaders européens, ils ne suivront pas à la lettre, ça reste à voir. Cet espace d’indécision israel en profitera pour guerroyer tout en se positionnant en légitime défense(une tradition) car pour l’opinion, du moins c’est ce qu’il maintienne, l’Iran est un danger. israel lui est le représentant de la civilisation, c’est notre faute, nous l’avons laissé croire aux gens de bonne foi par certains experts carrément corrompus de bonne foi.


  • Comme les judéos-US n’ont pas accès au gâteau iranien ils interdisent aux autres d’y toucher : il faut le conserver intact pour Israël après la guerre .


  • Prends ça dans les dents Macron ! Toutes ces singeries pathétiques à Washington, pour ça ? Pauvre looser !

     

  • Et c’est là qu’objectivement on voit à quoi sert la destabilisation entretenue du moyen-orient, comme zone de contact avec le continent eurasiatique et principalement avec le bloc européen. Ce bloc DOIT être maintenu constamment en difficulté pour sauvegarder l’influence des USA. Avec de tels alliés pas besoin d’ennemis. C’est aussi pour cette raison que les tensions est/ouest eurasiatiques sont exacerbées. C’est à ça aussi que sert l’encerclement de l’otan. Il est clair que la rupture de l’encerclement est vital. D’ailleurs, sur le temps long, il est certain que la suprémacie revient à l’Eurasie. La Russie fournira les matières premières, la Chine et l’Inde la main d’oeuvre, l’Europe la technologie, mais n’est-ce pas déjà le cas, n’est-ce à cela que les USA font la guerre aujourd’hui ?


  • Au moins, c’est clair. Pour l’Amérique, le monde est un terrain de golf, une aire de jeu pour les milliardaires cinglés dont Trump, le casinotier partouzeur, est le représentant. Ils se défoulent à l’étranger et laissent à l’intérieur les gangs en paix.

    L’amérique opère une mutation qui la fait diverger complètement de la culture européenne dont elle est pourtant issue. Une culture qui se désintéresse complètement de tout ce qui n’est pas elle-même. Une culture fermée, autiste. La culture européenne (à l’exception de la juive), c’est le contraire.
    Il n’y pas grand chose à faire. Il fallait agir avant. Les iraniens seront exterminés au son des cantiques judéo-protestants. Et une fois cela fait, on dira la même chose qu’après Hiroshima : "cela a évité le pire.." Et ils trouveront encore un autre peuple à exterminer.

    .

     

  • Voilà ce qui peut arriver ( entr’autres ) à ceux qui sont inféodés à cet atlantisme régnant . Une fois de plus , c’est la liberté de la mettre en veilleuse pour mieux les servir . ( La Russie , européenne tout de même , va encore se faire des gorges chaudes quant aux résultats des choix et la liberté relative des états européens de l’ouest ) .
    Quant aux conséquences directes sur les travailleurs en France de ces firmes , je ne suis pas sûr qu’ils soient concernés : qu’elles dégagent de juteux contrats ou pas , ils n’en voient pas la couleur , mais toujours les mêmes .


  • Ils avaient pas fais le même coup y’a quelques années.. ???? On vire Peugeot et comme par hasard 3 mois après on trouve General Motor à la place.

     

  • Sur un cas analogue, même mitterand avait envoyé péter les ricains...
    Macron a déjà dit qu’il était opposé à la sortie du deal.pour une fois que je suis d’accord avec lui... Que va t-il faire Jupiter ? Nous décevoir une fois de plus ?

     

  • Il serait temps pour l’Europe de se dégager de la tutelle des USA,ce ne serait pas du luxe !


  • Boycot sur l’Iran mais quand ça touche israel, là c’est antisémite. La bonne blague. Surtout qu’il doit y avoir autant, sinon plus, de sémites en Iran qu’en israel. Il est vraiment temps que cette mascarade tombe. On s’en cogne des US soi-disant ^^


  • Est-ce que les américains, ne pourraient pas s’occuper exclusivement de leurs affaires, et ne plus se mêler de celles des nations européennes, soumises à leurs dictats depuis trop longtemps ?

    US GO HOME !

     

  • Eh bien, il suffit à ces sociétés de créer une société-écran sise dans une île comme les Seychelles pour échapper à l’Ukase yankee, par exemple ! Sinon, sortons de l’UE et envoyons-les paître.


  • Obama avait déjà fait le coup : quelques années, la presse révélait qu’au moment où Peugeot partait, les voitures US Chrysler débarquait en Iran... en nous menaçant de faire comme à Hiroshima, c’est trop facile pour les américains de nous piquer les marchés !


  • Voilà ! Comme ça les cowboys pourront récupérer tous ces marchés une fois la "paix" revenue. Ils nous ont pas déjà fait le coup ? Quelle bande de voyous ces amerloques.

     

  • ’’Washington donne de 3 à 6 mois à Renault, PSA, Airbus et Total pour "sortir" d’Iran’’...
    Sinon quoi !? Ils vont venir nous ’’libérer’’ une fois de plus, comme ils ont ’’libéré’’ le continent ’’américain’’ et tant d’autres endroits du monde, à six pieds sous terre avec femmes et enfants ? C’est la ’’Conquête de l’Ouest’’ non stop. Tout dans le pouvoir de nuisance. La bourse ou la vie, comme stratégie d’autistes pervers, sur fond de gabegie frénétique de la Ressource. Le vrai nom de ’’l’amérique’’ c’est Destruction, le dernier mot de l’Ancien Testament ; tout un programme....Avec comme proie un bipède stéréotypé à l’infini, réduit aux dimension surexploitables de ce qu’il emporte par nature, de plus vulgaire et de plus tristement affligeant. Disons merde à ces prédateurs qui n’ont que la fange pour biotope.


  • Et voila la petite brute de cours de récré Trump apres avoir gentillement humilié le premier de la classe Macron par des familiarités grotesques le rackete maintenant sans état d âme. Maintenant notre pauvre président va se sentir obligé de faire semblant de n avoir rien vu pour sauvegarder les apparences. Du très grand classique, voilà le niveau de nos dirigeants.


  • Il est peut-être temps pour la France de s’émanciper des USA.
    Pour commencer, symboliquement, on pourrait arrêter de les inviter au Festival de Cannes, surtout pour en faire des présidents du jury.

     

    • Tout à fait. Et il faut aller bien au-delà. Les US seuls se permettent de menacer les entreprises du monde entier parce qu’ils ont décidé seul et contre tous de rompre le contrat. Si ils déclenchent des entreprises de pays n’allant pas dans leur sens il faut bien évidemment qu’en retour les pays appliquent des rétorsions similaires aux entreprises américaines. C’est d’une évidence absolue. Ainsi l’ont se fait respecter.


    • @Le chêne
      Et oui, on verrait ce qu’ils diraient si ils ne pouvaient plus aisément nous refourguer leur camelote.
      Problème : la France, ou ceux qui la dirigent actuellement, et même les Français, ont-ils encore envie de se faire respecter ?
      A voir comment une bonne partie de l’élite et du peuple frétille devant tout ce qui porte le sceau US, rien n’est moins sûr.
      Le Plan Marshall a fonctionné au-delà de toute espérance. On fête Halloween, quand même, maintenant...
      Je ne suis pas fondamentalement anti-Américain, mais ils peuvent garder leur modèle de société et leur obsession de domination pour eux.


  • Les Européens critiquent la décision américaine mais ils seraient avisés de saisir l’occasion pour prendre un peu d’indépendance vis-à-vis d’un pays "allié" qui cherche avant tout son intérêt propre : cette rupture d’un accord difficilement acquis, (dont les USA n’ont pas respecté les termes contrairement à l’Iran) vise aussi à poursuivre, autant que faire se peut, la domination économique américaine par l’affaiblissement continu de ses concurrents. A l’instar du renforcement des sanctions contre la Russie sous le fallacieux prétexte d’une attaque chimique...
    La seule puissance impérialiste du monde veut éliminer les "régimes violents" au prix de sa propre violence, proclame la liberté du commerce tout en la bafouant par des sanctions, impose des règles de droit dont elle s’affranchit. Cherchez l’erreur !


  • Je ne suis pas sur que les ricains ne continuent pas a faire du biseness avec l’Iran malgré tout .
    les dindons sont encore les européens !


  • La fofolle de l’Elysée ne défendra même pas les patrons du "Caca Rente" face au plouc Trump. C’est dire le niveau de soumission atteint..........

     

    • @VivaChavez, les patrons du Cac40 qui le peuvent se rattraperont sur nos salaires grâce aux "lois Macron" (sur le site de la DDTEFP il y a même un simulateur de licenciement...)
      Et pour les autres, Macron pourra les "vendre" comme Areva...
      Finalement faire le "président" c’est comme son boulot à la banque, lui il est dans son rôle d’exécutant et, à la fin de son mandat, il reprendra son vrai job dans une banque, quand on vote pour un banquier en étant persuadé de "défendre la démocratie" y a un moment c’est normal d’être pris pour des truffes


  • C’est cela être une colonie. On paye.
    Mais n’oublions pas, surtout, le méchant c’est Poutine.
    C’est peut être le moment d’appeler le directeur de publication de Dieudonné.


  • « Par la tignasse de leurs cheveux, les peuples de la terre seront forcés d’entrer en guerre au bénéfice d’Israël »

    - Rav Ishoua Hechel de Apta

    C’est là qu’on va voir si les "babines suivent les bottines". Les sparages de Macron, Merkel et May sur la nécessité de maintenir l’accord sur le nucléaire Iranien n’auront été que poudre aux yeux s’ils ne donnent pas l’appui nécessaire aux industries européennes qui oseraient faire le grand saut vers l’Eurasie. Quoiqu’il arrive c’est là qu’on vas voir qui sont les hommes et qui sont les tapins. Ça passe ou ça casse.

    Les fameuses sanctions extraterritoriales des É.-U. ne sont ni plus ni moins que de la piraterie. Elles sont illégales tant au plan local qu’international. Elles n’ont aucune légitimité et ne reposent essentiellement que sur la force militaire étasunienne. Aucun pays normal n’accepterait cela et de fait, les Européens pourraient se tenir debout et protéger leurs intérêts du racket américain, mais cela irait à l’encontre de la doctrine européenne de soumission aux É-U qui existe depuis 1945.

    En théorie, une résistance pourrait être envisagée de la part de l’Europe et Trump perdrait cruellement la face. Car après tout, des milliers d’emplois outre-Atlantique dépendent des bonnes relations commerciales entre les É.-U. et l’Europe et Trump aussi aurait de la pression des industriels et élus locaux. Advenant un résistance européenne, il ne pourrait tenir son pari très longtemps. Mais je doute que quiconque en Europe ait les couilles pour relever la tête et ça Trump le sait aussi.

    C’est ce qui me fait croire que tout cela est possiblement un coup de bluff de sa part. Il se croit encore dans sa téléréalité. Le seul problème c’est que les psychopathes de Tel-Aviv se croient légitimés de "chasser du goy" à coup de F-16 payé à même les impôts des petits ouvriers américains.


  • Pas de souci ! Macron (qui tripote Trump lui enlevant ainsi ses écrouelles) va nous sauver. Son aura, son intelligence jupitérienne, sa grande vision quasi-monarchique de l’a-France vont nous sortir de là. Non, pas d’inquiétude, c’est en marge Euh en marche...


  • Les prostituées européennes obéiront comme d’habitude.
    Le pire c’est que les gouvernements européens, surtout l’Allemagne pourrait voter des nouvelles lois européennes bloquant les sanctions US contre les entreprises européennes et en parallèle annuler les sanctions contre la Russie ce qui rendrait complètement caduc toute tentative US de nuire aux économies européennes.
    Quand je pense qu’il y a eu Charlemagne, Napoléon, Bismarck, Hitler, De Gaules et maintenant du Sarkozy, Hollande, Micron et Merkel.....

     

  • Les Européens doivent adresser un message clair aux citoyens Américains. Soit vous vous débarrassez de ce pouvoir profond qui gangrène votre société et le monde entier, et à ce moment là on pourra faire affaire ensemble (et soyez surs que les Européens ont des ressources et de l’imagination), soit cela se transformera dans un premier temps en une guerre économique (ce qui est déjà le cas, et croyez bien que le monde entier a bien compris ce petit jeu et vous perdrez tout), ou ce sera la guerre totale et vous perdrez bien plus, tellement vous avez mis la patience des gens du monde entier à bout.


  • Je me demande de plus en plus sérieusement si tout ça n’est pas qu’une vaste fumisterie destinée à endormir la population.

    Si les entreprises disent "non on reste". Concrètement il se passe quoi ? Quels sont les scénarios possibles ?
    Les US bombardent les infrastructures ? Et alors... Si elles se barrent d’Iran celles-ci ne leur appartiendront plus de toute façon.
    Les US mettent la France sous embargo ? On peut leur renvoyer la balle et je ne suis pas certain que nous soyons perdants.
    Dans le pire des cas les US nous envahissent ? Bof, je ne vois pas le problème, ce ne sera pas pire d’être sous giron US qu’actuellement, pas pire que les Français qui y vivent actuellement, et à la limite je préfère une occupation US qu’une occupation d’illégaux telle qu’actuellement.

     

    • " Si les entreprises disent "non on reste". Concrètement il se passe quoi ? "

      Simple, c’est poursuites directes sur le territoire US, avec à la clé de grosses amendes ( du genre à te faire fermer la boutique...c’est le même principe qu’applique la LICRA et allii envers E&R et son patron), soit annulation de licences, ce qui implique plus le droit de faire du bizz sur le sol US ( pour les banques par exemple) !

      Donc en toute logique, ça peut impliquer de très très gros soucis pour les multinationales françaises ( avec par exemple des bonnes charrettes en France...c’est toujours le petit personnel qui trinque en premier), donc trop risqué, les multinationales made in France céderont !
      LE business fait sur le territoire US est supérieur et de loin, au potentiel business à faire en Iran !

      Il suffira de licencier quelques centaines de clampins en France, et ça rééquilibrera les comptes !

      Bref, c’est un calcul simple de bénéfices/ risques ; les sanctions pécuniaires US peuvent être astronomiques, donc vaut mieux éviter. Il suffira de continuer à investir dans la robotique t l’IA, licencier les gens, et tout redeviendra normal.

      " business as usual", c’est leur crédo !

      Adishatz

      H/


    • Ce qui se passera, c’est que les banques européennes n’auront plus accès au dollar.
      Plus d’achat de pétrole et autres matières premières.
      Et accessoirement, des sanctions americaines sur les banques.
      Comme c’est les établissements financiers qui ont le pouvoir, c’est l’aviation française elle même qui bombarderait les usines Peugeot de Téhéran !!


    • @Hunter :
      Détaille ton explication par rapport aux poursuites, car je ne vois pas du tout quoi ou qui pourrait être poursuivi sur le territoire US, ni en quoi ou comment ces éventuelles poursuites pourraient impacter le péquin moyen vivant en France.
      Pareil pour l’histoire des multinationales et des charettes. Comment une multinationales Française qui ferme aux US ou dans n’importe quel pays, peut entraîner des licenciements (j’imagine que par "charettes" c’est de ça que tu parles) en France ? Au contraire, ce qui n’est pas produit aux US impactera directement le chômage aux US. Et encore une fois, s’ils bloquent nos exportations, on peut bloquer les leurs et ils seront perdants.
      Concernant ton calcul sur les sanctions pécuniaires, détail un peu, parce qu’actuellement, les US sont ceux qui ont le plus à perdre dans le moyen-long terme.
      @Daggets :
      Je pense que les US seront bien plus pénalisés que nous, si nous n’utilisons plus le US$ pour nos achats de pétrole à des pays qui déjà souhaitent utiliser le US$ de moins en moins.

      Bref, ce serait un bras de fer qui, s’il nécessiterait les 3-4 premières années, quelques ajustements de la part des Français, serait au final destructeur pour les US.


  • Allez hop (la première ZEE au monde), on défait sa ceinture et on baisse son froc !
    Zou !

    Je ne sais pourquoi, il me prend parfois le rêve éveillé de voir une guerre de tous sur le sol américain : alors j’écoute Elvis Presley et voilà que cela me passe, rêvant d’un autre King, propre à nous livrer tous les encuIés qui poussent à cela.


  • Pou sortir de la "tutelle" Américaine (OTAN/SWIFT) il faut D’ABORD sortir de l’UE. Pour sortir de l’UE, il faut D’ABORD sortir de la république. Pour sortir de la république, il faut déloger les franc-maçons. On n’a pas commencé la première étape donc pas la peine de s’exciter sur le reste.
    Le problème c’est nous (couards), pas les Américains.
    Les Américains possède le "déclic" qu’il nous faut, ça s’appelle "le deuxième amendement de la constitution Américaine".


  • Si Renault, PSA, Airbus revenaient dans la mère patrie ? Qui attend avec impatience le retour des enfants prodigues.
    En étant déterminés bien sûr à payer correctement les employés et régler des impôts rejaillissant sur le bien-être français, l’investissement, la recherche !
    Russifions-nous : faisons d’un mal un bien, cultivons nos ressources à domicile, vive les sanctions !
    Total, en revanche, ne peut que rester en Iran. On ne va pas s’en aller des puits, quand même ?
    Sinon, il faudra bien se résoudre à faire des choix : le partage des ressources françaises avec 70 millions d’inconnus, la faim, les rations, les vieilles charrues ou (mais c’est... bien sûr !) le retour glorieux et implacable des frontières !


  • En temps normal,un vrais pays,une vraie nation avec un vrais président de la république
    dirait : "Écoutez,mrs les colons et exterminateurs d’indiens d’Amérique,vous avez des problèmes avec l’Iran,nous non,donc ;aucune raison que nous partions,malgré vos menaces..."Mais voila,la mondialisation avec ses capitalo-sionistes est passée par la...


  • J’espere bien que la france ne va pas ceder


Commentaires suivants