Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Webster Tarpley s’exprime, de Syrie, dans l’émission d’Alex Jones

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis bien curieux de savoir qui était cet homme "de Paris" avec qui parlait Tarpley et qui disait bien aimer ce que fait Alex Jones.


  • J’aurais simplement voulu préciser que dans l’espèce de "jingle" de fin d’Alex Jones, qui décidément soigne merveilleusement bien sa présentation, il nous dit que Hillary Clinton a déclaré que "nous perdons une guerre de l’information".
    Il faut savoir qu’elle parlait principalement de la Chine et de la Russie et (sois disant) d’Al Jazeera, qui diffusent des informations dans divers langue partout dans le monde. Hillary Clinton aurait dit à ce sujet, que les média américains ne parvenaient pas à transmettre les valeurs de l’Amérique.
    Elle aurait notamment mentionné la chaîne Russia Today, chaîne d’information russe anglophone.
    (http://french.ruvr.ru/2011/03/03/46...)


  • La région de Homs est hautement stratégique en Syrie.

    C’est le centre du trafic routier. Si vous prenez la ville, vous coupez le pays en deux. D’un coté Damas et le sud, de l’autre la côte syrienne. de plus, la plupart du trafic avec l’Irak passe par Homs.

    C’est aussi un important foyer de population (1 600 000 habitants) et un centre économique de premier plan, notamment pétrolier (raffineries), agricole, et commercial.

    Il est donc logique que l’empire attaque la Syrie à cet endroit névralgique.