Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

Et devient l’égal de Mao, le fondateur du régime

Xi Jinping s’est définitivement affirmé mardi comme le plus puissant dirigeant depuis quarante ans en Chine : il est entré dans la charte du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir, à l’égal du fondateur du régime Mao Tsé-toung.

 

Le leader de 64 ans, à la tête du Parti depuis fin 2012, héritera par ailleurs sans aucun doute mercredi d’un nouveau mandat de cinq ans comme secrétaire général – le titre suprême dans le pays.

Réunis depuis la semaine dernière en congrès à Pékin, plus de 2 300 délégués venus de tout le pays ont approuvé mardi l’inclusion dans la charte du parti de « la Pensée Xi Jinping du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère ».

Un concept qui constitue désormais un « guide d’action » pour le plus grand parti du monde (89 millions de membres).

« Cela confèrera à Xi une autorité extraordinaire (...) Il aura un statut similaire à celui de Grand timonier, qu’avait Mao », déclare à l’AFP Willy Lam, politologue à l’Université chinoise de Hong Kong. « Il pourrait être comme lui : dirigeant à vie aussi longtemps qu’il est en bonne santé ».

Aucun dirigeant depuis Mao (1893-1976) n’avait vu son apport théorique à l’idéologie ainsi célébré alors qu’il était encore en fonction. Le nom de Deng Xiaoping, artisan à la fin des années 1970 des réformes qui ont fait de la Chine la deuxième puissance économique mondiale, est entré dans la charte après sa mort, en 1997.

Les deux prédécesseurs de Xi Jinping, Jiang Zemin et Hu Jintao, avaient vu leur contribution inscrite après leur départ à la retraite. Et sans que leur nom y figure en toutes lettres.

Mais en quoi consiste la « Pensée Xi Jinping » ? À l’ouverture du congrès communiste mercredi dernier, Xi Jinping en avait lui-même tracé les grandes lignes dans un discours-fleuve de plus de trois heures.

En premier lieu : la « grande renaissance de la nation », soit la réaffirmation de la Chine en puissance prospère et respectée, après plus d’un siècle et demi de déclin, de tourments et d’humiliations.

Pour cela, Xi Jinping promet de constituer une armée « de premier rang mondial » d’ici 2050, d’améliorer la protection sociale et médicale, l’État de droit « socialiste », ou encore d’assurer la « coexistence harmonieuse entre l’homme et la nature ».

Mais cela ne passera par aucune libéralisation politique. « Tout doit être placé sous la direction du PCC : les organisations du PCC, le gouvernement, l’armée, la société civile et quel que soit l’endroit où l’on se trouve », avait-il martelé.

Et l’emprise de Xi Jinping sur le pouvoir chinois pourrait encore se confirmer mercredi.

Le Parti communiste doit annoncer le renouvellement du comité permanent de son bureau politique – l’instance de sept membres qui dirige la Chine.

Xi Jinping – qui est également Président de la République populaire – et Li Keqiang, son Premier ministre, devraient rester au sein du cénacle. Mais les cinq autres membres actuels devraient quitter le pouvoir, atteints par la limite d’âge informelle de 68 ans.

 

Un remaniement cosmétique ?

Qui les remplacera ? Le suspense demeure sur l’identité, l’âge et les tendances politiques des nouveaux venus qui seront formellement élus.

Si des proches de Xi Jinping sont nommés, cela signifiera qu’il « aura le contrôle total sur le comité permanent du bureau politique », estime Willy Lam.

Mais pour Bill Bishop, auteur de la lettre d’information Sinocism China, le remaniement de mercredi s’annonce surtout cosmétique pour Xi Jinping.

« Avec son nom dans la charte du Parti, la question de sa succession ne se pose pratiquement plus. Car aussi longtemps qu’il sera en vie, il restera celui qui prendra in fine les décisions », estime-t-il.

« Cette inscription est là pour signifier à l’ensemble du PCC la suprématie de Xi Jinping ».

À ne pas manquer, sur E&R :

Comprendre l’importance de la multipolarité avec Kontre Kulture :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1826926

    Cela me fait toujours marrer (jaune) quand vous balancer les mots d’un article de la RTBF, l’équivalent de TF1 en Belgique. C’est compréhensible et normal, mais je veux juste témoigner de qu’il s’agit d’un média 100% tiroir-caisse à la solde de l’empire. Même si ces articles "papiers virtuels" sont toujours pesés pour correspondre à Internet, j’assure d’après mes souvenirs que leurs JT sont dignes de 1984.

     

    Répondre à ce message

    • #1826967
      Le 25 octobre à 22:43 par borussia1871
      Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

      D’ailleurs les membres de la RTBF (le présentateur DeBrigode et son inquisitrice Montay en tête) affichent clairement leur soutien au parti socialiste wallon, qui fait passé le PS français pour des bisounours..., et sont d’un antifascisme paranoiaque au point que Sarkozy était (et est toujours) considéré comme un crypto-fasciste et un Geert Wilders comme un néonazi pur jus.

       
    • #1827012

      Cest juste de la revue de presse.

       
    • #1827195

      A Kaya, oui c’est juste une revue de presse. Et le jt c’est juste une revue d’actualité sans doute ? NON c’est de la propagande dont chaque mot est pensé en fonction du message et du destinataire.

       
  • #1827039
    Le 26 octobre à 00:54 par le yéti devenu cyborg
    Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

    La chine a une longue tradition de philosophie complexe.
    .
    Le PCC est digne de Marx. Car il y a 25 siècles ils avaient un philosophe fameux qui avait théorisé une espèce de dictature du prolétariat mais très eudémoniste, les entreprises étatiques pour le plan quinquennal et un marché libre, l’état providence déjà, les lois du commerce, un empereur avec un parti de mandarins méritocratiques, les mythes populaires, le holisme, pour la stabilité, la puissance, l’Ordre et l’Éthique, l’écriture par delà la langue (non phonétique), et même une dialectique du sujet objet...
    Ceci explique cela.
    .
    Le bobo narcissique à vomir devint junkie à l’élixir de Jouvence,
    L’utérus artificiel repeupla la Sibérie de tant de Roy Batty,
    Et l’Armée Rouge eut allégeance de l’Armée Blanche.
    Ainsi le Hinterland continental du tsar fut bâti,
    L’État total gardien de la nouvelle espèce,
    Eurasia la forteresse.

     

    Répondre à ce message

    • #1827235
      Le 26 octobre à 11:16 par EastwindeR
      Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

      Merci pour ce commentaire intelligent, Han Feizi et le légalisme, cela permet bien mieux de comprendre la Chine contemporaine que toute autre référence communiste occidentale... Un état providence, un pragmatisme dogmatique, une méritocratie généralisé et un collectivisme du travail & de l’intelligence. Utilisé de pair avec des influences confucéennes (valeurs) et très probablement du plus ancien communisme autarcique au monde (Mo Zi)
      Ils obtiennent ainsi des performances froides (carrote/baton) impressionnantes et l’aval de toute une génération consciente d’être sacrifiée pour le bien de la génération future... Une civilisation de tout premier ordre, mais qui restera profondément incompatible avec les autres. Trop ancien, trop fermé, trop différent. Cordialement

       
  • #1827341
    Le 26 octobre à 14:03 par vive la chine mais pas chez nous
    Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

    J’espère que nous ne serons jamais colonisés par des Chinois. Les Français ressembleraient plus aux Japonais, s’il faut se trouver des affinités. Les Français sont surtout bien gaulois, finalement. Les Asiates ou Orientaux, on les connaît dans leur version sang-mêlé, méchants comme des teignes, promouvant la grossièreté, et crampons avec ça. Et un pour tous, tous pour un, sans nuance ni pensée. Le Français, c’est pas ça.

     

    Répondre à ce message

    • #1827468
      Le 26 octobre à 16:54 par EastwindeR
      Xi Jinping obtient un nouveau mandat à la tête de la Chine

      Quand on ne connait pas du tout un sujet, les commentaires ne sont pas toujours capitaux...

       
    • #1828882

      Bonjour,

      Je crois que c’est la première fois que je voit un commentaire sur ce site aussi inefficient et à côté de la plaque...

      Brève de comptoir ?

      si on doit prendre un parallèle avec l’Europe le japon serait l’Allemagne et la chine et bien ne vous en déplaise, la France...
      Comme vous je ne vais pas étayer ces dires, un par manque de temps car le sujet est vasteet de deux, je ne voudrais pas vous instruire...

      Juste je dirais par la finesse culturelle et un certains pragmatisme Confucius/Descartes, il y a une congruence...